Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

-55%
Le deal à ne pas rater :
Coffret d’outils – STANLEY – STMT0-74101 – 38 pièces – ...
21.99 € 49.04 €
Voir le deal

Liu Xinwu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Liu Xinwu Empty Liu Xinwu

Message par Dreep Ven 25 Fév - 17:12

Liu Xinwu

Liu Xinwu AVT_Liu-Xinwu_4082

(Né en 1942)

Liu Xinwu est l'auteur d'une œuvre importante et diverse. Il a signé de nombreux essais, nouvelles, romans, pièces de théâtre.
Diplômé de l'école normale de Pékin, il a longtemps été professeur de chinois en lycées avant de devenir écrivain professionnel en 1980.
Ancien rédacteur en chef de la revue "Littérature du Peuple", Liu Xinwu a abandonné toute fonction officielle après 1989. Volontairement marginalisé, il a renoncé aux titres et aux responsabilités pour revenir à la littérature à part entière. Liu porte son regard sur les êtres en marge, dans une société en mutation. Installé à Pékin il est le chroniqueur et le témoin de l'évolution fulgurante de Pékin, capitale historique depuis plus de six siècles, confrontée à la modernité.
Bibliographie :

Le Talisman
L’Arbre et la forêt : destins croisés
La Cendrillon du canal
Poussière et sueur
La Mort de Lao She
Poisson à face humaine
La Démone bleue
Dés de poulet façon mégère
Je suis né un 4 juin, mémoires


Dernière édition par Dreep le Ven 25 Fév - 17:14, édité 1 fois
Dreep
Dreep

Messages : 1539
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 31

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Liu Xinwu Empty Re: Liu Xinwu

Message par Dreep Ven 25 Fév - 17:13

La Cendrillon du Canal

Liu Xinwu La-cendrillon-du-canal-poion-a-face-humaine-1

Avec ces récits de destins individuels, histoires sentimentales, ou encore la remémoration d’une Chine ancestrale, en somme tout ce avec quoi, à la fin du Maoïsme, une « littérature de cicatrices » souhaite renouer, les deux nouvelles de Xinwu Liu sont très révélatrices de leur époque. Les cicatrices font leur chemin, de déroutes en déroutes pour Camei (La Cendrillon du canal), sans tension narrative puisque sans espoir solide. Cette première nouvelle ne s’appuie pas tant sur son personnage ― totalement impulsive, sans réflexion ― que sur ses échecs, une misère sociale que Xinwu Liu dénonce par la transparence de cette Caimei fantomatique. Il ne s’agit pas de la comprendre mais de voir à travers elle.

La deuxième nouvelle (Poisson à face humaine) est plus impressionnante dans sa forme assez décousue. Elle n’est qu’une pensée, les souvenirs confus et mélangés d’une femme sur le retour. Ce flux vagabond explore des cicatrices intimes, sentimentales mais qui sont en même temps celles de tout un pays après la Révolution culturelle : les nombreux déplacements d’individus qu’elle a entraîné, son processus de destruction des « Quatre vieilleries »… Xinwu Liu y interroge même le rapport avec l’Occident. Mythologie nationale et mythologie personnelle se confondent poétiquement dans ce cœur qui tergiverse. Il y a finalement quelque chose d’assez Schnitzlerien dans ces deux nouvelles ― entre Thérèse et Mademoiselle Else ― dans les thèmes sinon dans la force de cette écriture.
Dreep
Dreep

Messages : 1539
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 31

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Liu Xinwu Empty Re: Liu Xinwu

Message par Tristram Ven 25 Fév - 17:36

Chouette, encore un auteur à découvrir (au moins pour ma part) ; je vais peut-être commencer avec Poussière et sueur.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15650
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Liu Xinwu Empty Re: Liu Xinwu

Message par Tristram Sam 5 Mar - 12:28

Poussière et sueur

Liu Xinwu Poussi10

Lao He, cinquante-sept ans, jardinier municipal à Pékin, est un ouvrier migrant parmi beaucoup d’autres, venu de sa campagne pour gagner laborieusement un peu d’argent. C’est un dimanche, son seul jour de repos, et il songe à ses ennuis, rencontre des proches, dressant le portrait fourmillant de vie d’un peuple qui traverse les bouleversements sociaux de la Chine.
« Lao He avait certes connu des revers, comme les disparitions successives de son père et de sa mère, morts de faim… »
À propos de la grande famine, Xinwu rapporte le cas des jarres de l’oncle (où il a fait cuire la chair de sa femme décédée)…
Ses filles, ses gendres : Deguang et son frère Dexiang accusé d’avoir enlevé la femme de la Girafe, Fuduo adopté comme un fils et qui réclame toujours de l’argent, Jianhuang qui réussit mieux que lui en s’étant lancé dans le privé (un trampoline artisanal)…
Le personnage de la Girafe, entremetteur, permet de mettre en lumière les mariages arrangés par les familles pour placer les filles, dans la fondamentale espérance d’avoir fils et petits-fils. Une autre coutume plus exotique est celle d’être choisi comme protecteur d’un enfant.
Le tirage au sort de la loterie constitue une autre occasion de croiser beaucoup de figures populaires dans ce bref roman qui tourne court.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15650
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Liu Xinwu Empty Re: Liu Xinwu

Message par Bédoulène Sam 5 Mar - 20:01

mais ? le livre t'a plu ?

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21166
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Liu Xinwu Empty Re: Liu Xinwu

Message par Tristram Sam 5 Mar - 21:00

Pas sensationnel pour ma part...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15650
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Liu Xinwu Empty Re: Liu Xinwu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Asie


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum