Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment : -55%
Coffret d’outils – STANLEY – ...
Voir le deal
21.99 €

Ann Radcliffe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ann Radcliffe Empty Ann Radcliffe

Message par Dreep Sam 14 Mai 2022 - 8:21

Ann Radcliffe
(1764 - 1823)

Ann Radcliffe Ann_ra10


Biographie :

Elle naît au sein d'une famille modeste. Ses parents, William Ward et Ann Oates, tenaient une mercerie-chemiserie ; son grand-père maternel était plombier. On ignore tout de ses études, sinon qu'elle a été élevée dans la religion anglicane, ce qui expliquera « l'anti-papisme » imprégnant ses romans.

Fille unique de William et Ann Oates, Ann épouse en 1788 William Radcliffe, diplômé d'Oxford et étudiant en droit, dont elle prend le nom. Il quitte sa profession pour se consacrer à la littérature, et devient ensuite propriétaire et éditeur du journal The English Chronicle. Le couple n'a pas d’enfants. Pour s'occuper, Ann Radcliffe commence à écrire des fictions, passe-temps qu'encourage son mari.

Elle publie Les Châteaux d’Athlin et de Dunbayne (The Castles of Athlin and Dunbayne) en 1789. Ce livre donne le ton pour l'essentiel de son œuvre, qui met en scène des jeunes femmes innocentes et héroïques confrontées à de mystérieux barons aux sombres passés dans de sinistres châteaux.

Ces livres sont très populaires dans l’aristocratie et la bourgeoisie montante, notamment parmi les jeunes femmes. On peut noter Julia ou les Souterrains du château de Mazzini (A Sicilian Romance) en 1790, La Forêt ou l'Abbaye de Saint-Clair (The Romance of the Forest) en 1791, Les Mystères d'Udolphe (The Mysteries of Udolpho) en 1794, et L'Italien ou le Confessionnal des pénitents noirs (The Italian, or the Confessional of the Black Penitents) en 1797.

Elle meurt d'une maladie respiratoire, probablement une pneumonie.

Bibliographie :

- Les Châteaux d'Athlin et de Dunbayne, 1789
- Julia ou les Souterrains du château de Mazzini, 1797
- La Forêt ou l'Abbaye de Saint-Clair, 1791
- Les Mystères d'Udolphe, 1794
- Voyage en Hollande, 1795
- L'Italien ou le Confessionnal des pénitents noirs, 1797
- Gaston de Blondeville ou la Cour de Henri III, 1826
Dreep
Dreep

Messages : 1539
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 31

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ann Radcliffe Empty Re: Ann Radcliffe

Message par Dreep Sam 14 Mai 2022 - 8:22

Les Mystères de la Forêt

Ann Radcliffe 9782070304219_1_75

Mine de rien, à l'ombre d'une Mary Shelley, de Jane Austen ou même de "Monk Lewis", Ann Radcliffe cache bien son jeu. Parmi les écrivains qui se sont frottés au genre gothique, cette romancière est mentionnée comme une pionnière, bénéficiant d'un succès retentissant à l'époque, aujourd'hui oubliée ou ignorée. On s'attend à retrouver dans Les Mystères de la Forêt toutes les caractéristiques du genre : lieux obscurs et isolés, des phénomènes fantastiques ― seulement soupçonnés ― des desseins d'une noirceur terrifiante... Or ce n'est pas que ces caractéristiques ne s'y trouvent pas, c'est qu'elles paraissent d'abord n'avoir aucune utilité, aucune importance... Il ne se passe rien. Sauf dans la tête de ces personnages comme en villégiature. Dîners, et jalousies futiles, pendant lesquelles Ann Radcliffe passe d'un point de vue à l'autre, et peu à peu délaisse l'un ou l'autre, de sorte que ses pensées et ses intentions nous semblent obscures.

Le roman est parsemé d'éclats et de lamentations un peu ridicules, surfaites et d'un autre côté de propos subtiles, sur l'égo, sur le crime et sur le châtiment ― sur la conscience ― un peu comme si Dostoïevski s'invitait dans ces lignes, des réflexions psychologiques qui remplacent ou retardent le dévoilement de l'intrigue. Celle-ci semble tour à tour ingénieuse et mal fichue : lorsqu'elle s'emballe en fastidieuses courses-poursuites, enchaînements de péripéties et de coups du sorts superfétatoires car il n'y a pas le moindre suspense... et d'un autre côté ces diversions, cette façon de discuter, de s'interroger avec le lecteur du sens de ces agissements. Il est à la fois dommage et réjouissant que la structure du roman soit aussi bancale, du fait que ses tournures certes éculées s'entremêlent d'aspects beaucoup moins attendus.
Dreep
Dreep

Messages : 1539
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 31

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ann Radcliffe Empty Re: Ann Radcliffe

Message par Bédoulène Sam 14 Mai 2022 - 12:22

lecture surprenante donc ?

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21166
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ann Radcliffe Empty Re: Ann Radcliffe

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens de langues anglaise et gaéliques


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum