Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

-17%
Le deal à ne pas rater :
(CDAV) Apple MacBook Air 2020 : 13.3″, Apple M1, RAM 8 Go
949 € 1148 €
Voir le deal

Héloïse et Abélard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Héloïse et Abélard Empty Héloïse et Abélard

Message par Dreep Ven 30 Sep - 16:59

Pierre Abélard

Héloïse et Abélard 800px-Paris_-_Palais_du_Louvre_-_PA00085992_-_Abailard

(1079 - 1142)

Né dans une famille de souche poitevine établie dans le duché de Bretagne, il a été abbé du Rhuys mais a exercé principalement dans ce qui est l'Île-de-France actuelle comme professeur appointé par des familles aristocratiques et comme compositeur de chansons pour goliards. Sa renommée à travers tout l'Occident, en tant que penseur à la fois rigoureux et non conformiste, s'est consolidée en un phénomène social du début du xiie siècle qui aboutira à l'extension du statut de clerc à l'ensemble du corps enseignant et étudiant.

Auteur latin, entre autres, de Oui et non (la), qui a été le premier ouvrage à être diffusé de son vivant à un large public non spécialisé, il est aussi l'un des principaux acteurs du renouveau des arts du langage au sortir d'un Haut Moyen Âge carolingien entrant dans la réforme grégorienne. Il est le premier, au sein des écoles cathédrales, à promouvoir les études aristotéliciennes et fonde en 1110 à Sainte Geneviève le premier collège qui, préfigurant l'Université, échappe à l'autorité épiscopale. Il se fait moine en 1119 à Saint-Denis, mais voit en 1121, au concile de Soissons, son cours Théologie du souverain bien dénoncé pour sabellianisme et livré à un autodafé. Élaboré à partir de 1125, son traité d'éthique Connais-toi toi-même inaugure le droit moderne en fondant la notion de culpabilité non plus sur l'acte commis, mais sur l'intention. Apologiste de la femme et partisan de son éducation, il fonde en 1131 en Champagne la première abbaye qui suive une règle spécifiquement féminine, le Paraclet, refuge de femmes savantes pour lesquelles il produit un important corpus de musique liturgique. En 1140, sa Théologie pour les étudiants fait l'objet d'une seconde condamnation pour hérésie au concile de Sens.

Instrument de propagande au gré des disgrâces du second personnage de l'État, le chancelier Étienne de Garlande, Abélard, protégé du rival des Capétiens, le comte de Champagne Thibault, a été un objet de gloire et de scandale, plus encore à l'occasion d'un fait divers, soit la castration dont il a été victime en 1117, qui a motivé la rédaction de la première autobiographie où le récit subjectif et le romanesque l'emportent sur le didactique et l'édification : Histoire de mes malheurs. Sa liaison, entamée en 1113 avec celle qui deviendra la mère de son fils Astralabe, Héloïse, annonçant le modèle de l'amour courtois, est devenue un mythe fondateur de l'amour libre et les lettres échangées par le couple, Lettres des deux amants et Lettres d’Abélard et d’Héloïse, un monument de la littérature2, où la liberté du propos intime est servie par un style étonnamment moderne. Le 16 juin 1817, les restes de la nonne amoureuse et de son époux moine sont transférés au cimetière du Père-Lachaise (division 7), où leur mausolée se visite.

Héloïse d'Argenteuil

Héloïse et Abélard Hrloid10


(1092 - 1164)

Héloïse, en grec Έλούσα transcrit Eloysa, en latin Heloisa, parfois Heloissa, née vers 1092 et morte le 16 mai 1164, est une intellectuelle du Moyen Âge, épouse d'Abélard et première abbesse du Paraclet. Chantre de l'amour libre, elle est la deuxième femme de lettres d'Occident dont le nom soit resté et le premier écrivain à affirmer et définir la spécificité du désir féminin.

Il ne reste de ses poèmes qu'une incertaine oraison funèbre et rien de sa musique ni des chansons de sa jeunesse que reprenaient les goliards. Le peu de ses lettres qui a été recueilli constitue en revanche un « monument »3 fondateur de la littérature française, célébré comme tel dès la fin du xiiie siècle, mais mis à l'index en 1616. Plus passionnée et érudite qu'érotique, cette correspondance est l'archétype4 latin du roman d'éducation sentimentale5 et un modèle du genre épistolaire classique tel qu'il s'illustrera de la Religieuse portugaise à Dominique Aury6, en passant par Madame de Lafayette et Laclos, ou encore la Julie de Rousseau et Werther.

Phénomène social du Moyen Âge central « renaissant », Héloïse inaugure avec Abélard la mode du couple de célébritésn 7, amplement mis en scène par celui-ci dans son autobiographie à succès, Histoire de mes malheurs. Sa vie, des plus romanesques, en a fait la figure mythique de la passion amoureuse, outrepassant le modèle de l'« amour courtois » élaboré à la même époque8 sous les traits de Tristan et Iseult.

Derrière ce masque de femme fatale, l'œuvre de l'exégète savante, célèbre avant même sa rencontre avec Abélard, pour avoir été la première femme à suivre l'enseignement des arts libéraux10, témoigne d'une tentative de définir pour les femmes un statut11 clérical leur donnant accès à l'éducation. Soutenue par la cour de Champagne en rivalité depuis deux siècles avec les Capétiens, Héloïse réalise ce projet en fondant le Paraclet, premier ordre monastique doté d'une règle spécifiquement féminine. La réforme grégorienne s'emploiera à ce que ce modèle ne lui survive pas et que les religieuses ne deviennent plus des « femmes savantes ».
Dreep
Dreep

Messages : 1411
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 30

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Héloïse et Abélard Empty Re: Héloïse et Abélard

Message par Dreep Ven 30 Sep - 17:01

Lettres et vies

Héloïse et Abélard 1716327-gf

À vingt ans, Pierre Abélard se fait remarquer par ses contemporains pour son intelligence exceptionnelle et ses talents d’orateur, mais la suite de son existence est loin d’être de tout repos. Jalousie, trahison, malveillance, ignorance, corruption : à travers sa lettre à un ami, Abélard dépeint une vie et un siècle tumultueux, mais il le fait d’une façon très circonstanciée et avec un souci de voir les choses en profondeur, causes et idées. En sus des querelles sur les universaux, c’est avec violence que l’on s’affronte sur quelques points du dogme chrétien ou de la tradition*, ou encore sur la continence des uns ou des autres. Ce douzième siècle est loin mais pas au point de nous sembler irréel, tout au contraire. C’est dans ce contexte tendu que s’écrivent Héloïse et Abélard, et on peut voir une divergence de style et de vues entre eux… l’un raisonne en pur logicien selon une doctrine assez Boécienne**, à savoir qu’il ne faut tenir compte que du plan ― juste, parfait ― de Dieu ; l’autre livre ses peines, ses envies, ses « faiblesses » sans le moindre filtre, de façon débridée et plutôt émouvante. J’ai parfois une certaine méfiance ― la peur un peu idiote de m’ennuyer… ― vis-à-vis du moyen-âge occidental, et en ce sens ces Lettres et vies m’ont beaucoup surpris.

*: Pierre Abélard est connu pour avoir tenté de remettre Aristote au centre de la doctrine chrétienne, malheureusement le philosophe grec n’est jamais cité ici.
**: Il cite davantage Saint-Augustin, Saint-Jérôme ou encore Origène, mais ma connaissance est encore assez limitée à leur sujet.
Dreep
Dreep

Messages : 1411
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 30

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Documents et essais :: Biographies et correspondances


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum