Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

-34%
Le deal à ne pas rater :
-34% LG OLED55B3 – TV OLED 4K 55″ 2023 – 100Hz HDR 10+, ...
919 € 1399 €
Voir le deal

Piergiorgio Pulixi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Piergiorgio Pulixi Empty Piergiorgio Pulixi

Message par Tristram Mer 13 Déc - 10:41

Piergiorgio Pulixi
(Né en 1982)

Piergiorgio Pulixi Piergi11

Piergiorgio Pulixi (né le 27 septembre 1982 à Cagliari, en Sardaigne) est un écrivain italien, auteur de romans policiers et de romans noirs, membre du collectif Mama Sabot, créé par Massimo Carlotto, dont il est l'élève.
Piergiorgio Pulixi termine ses études classiques et, après une période passée à Londres, il s’installe à Milan.
Il fait partie du collectif Mama Sabot, avec lequel il a publié plusieurs livres : Perdas de fogu (Edizioni E/O, 2008), L'albero dei microchip (EdizioniAmbiente, 2009), Un amore sporco (Edizioni E/O, 2010) et Padre nostro (Rizzoli Editore, 2014).
La saga policière de Biagio Mazzeo commence en 2012 avec Una brutta storia, se poursuit avec La notte delle pantere (2014) et Per sempre (2015) et se termine avec Prima di dirti addio en 2016. Elle a été publiée par Edizioni E/O et a reçu plusieurs récompenses.
En 2014, il publie le roman noir psychologique L'appuntamento (Edizioni E/O). En 2015, il débute, toujours pour Edizioni E/O, la série thriller I canti del male avec le roman Il canto degli innocenti, suivi en 2017 de La scelta del buio. Le protagoniste de cette nouvelle série est le commissaire Vito Strega.
En 2016, il écrit, avec Massimo Carlotto, Lovers Hotel, la première série audio italienne, sortie sur la plateforme Audible.
En 2018, il publie chez Rizzoli le thriller Lo stupore della notte, un roman qui sonde les craintes de beaucoup en imaginant des attentats terroristes à Milan.
En 2019, toujours pour Rizzoli, il publie le thriller L'isola delle anime, situé cette fois dans sa région natale, la Sardaigne, avec lequel il remporte le prix Scerbanenco du meilleur roman noir de l'année.

Œuvres
Romans
Série de l'inspecteur supérieur Biagio Mazzeo

2012 : Una brutta storia
2014 : La notte delle pantere (Edizioni E/O) • prix Glauco Felici (2015)
2015 : Per sempre (Edizioni E/O)
2016 : Prima di dirti addio (Edizioni E/O) • prix Corpi Freddi (2016) et Garfagnana in Giallo (2016)

Série Les chansons du mal
2015 : Il canto degli innocenti. I canti del male Vol.1 (Edizioni E/O), traduit en français sous le titre Le Chant des innocents par Anatole Pons-Reumaux, Gallmeister, 2023, 336 p.
2017 : La scelta del buio. I canti del male Vol. 2 (Edizioni E/O)
2021 : Un colpo al cuore. I canti del male Vol. 3, Nero Rizzoli, 2021, traduit en français sous le titre L'Illusion du mal par Anatole Pons-Reumaux, Gallmeister, 2022, 544 p.
2022 : La settima luna. I canti del male Vol. 4, Nero Rizzoli

Autres romans
2014 : L'appuntamento, Edizioni E/O
2017 : L'ira di Venere, Edizioni CentoAutori
2018 : Lo stupore della notte, Rizzoli
2019 : L'isola delle anime, Rizzoli • Prix Scerbanenco (2019) traduit en français sous le titre L'Île des âmes par Anatole Pons-Reumaux, Gallmeister, 2021, 544 p.
2019 : L'ultimo sguardo, Rizzoli

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15594
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Piergiorgio Pulixi Empty Re: Piergiorgio Pulixi

Message par Tristram Mer 13 Déc - 10:46

L'Île des âmes

Piergiorgio Pulixi L_zule10

Mara Rais, Sarde et hargneuse, et Eva Croce, Milanaise et déprimée par son passé, sont mutées aux affaires classées à Cagliari (et ce n’est pas une promotion). L’inspecteur retraité Moreno Barrali, condamné par les médecins, tente de les motiver à reprendre deux affaires qui l’obsèdent depuis quelques décennies, deux jeunes filles assassinées en 1975 et 1986 avec une mise en scène d’homicides rituels liés à des puits sacrés de l’époque nuragique (d’après les nuraghes, tours rondes d’avant notre ère).
Parallèlement, on suit la famille Ladu, notamment Bastianu et son fils Micheli ainsi que son grand-père Benignu, en Barbagia supérieure (effectivement on est chez les barbares, rebelles traditionalistes qui poursuivent à l’écart le culte ancestral d’une chtonienne Déesse-mère d’obsidienne, et cultivent un sens de l’auto-justice et du sacrifice poussés à l’extrême) ; est également évoqué Roberto Melis, le gourou des néonuragiques, illuminé qui croit à une mystérieuse puissance magnétique des mégalithes, dirige une secte soupçonnée de dérives sexuelles et psychotropes et serait protégé en haut lieu…
Dans ce roman noir, je n’ai pas apprécié (surtout dans la première partie) un certain pathos, une certaine grandiloquence mélodramatique dans le maléfique, les longueurs (le livre est épais), et aussi un côté dépliant touristique de la Sardaigne. Par contre, j’ai apprécié les termes, expressions et proverbes sardes, qui ajoutent du dépaysement aux poncifs. Le tandem des deux inspectrices aux dialogues assez cash est plutôt réussi, on accroche à l’enquête policière, rebondissements, suspense, etc. ; pour ce qui est de la psychologie des personnages, c’est un abus outrancier de traumatismes lourds.
À propos de Benignu, comme exemple de prose légèrement pesante chez Pulixi :
« Son grand-père, après avoir achevé le masque, s’était effondré physiquement. Comme s’il avait employé ses dernières forces pour réaliser cet artefact, tout en demeurant exposé aux viles attaques de la sénescence, qui avaient profité de cette brèche dans ses défenses. »
J’ai été attiré vers cet auteur par Radio France, qui en parlent beaucoup, comme ici (le deuxième lien concernant L’illusion du mal, au pitch aguichant) :
https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/le-polar-sonne-toujours-2-fois/le-polar-sonne-toujours-2-fois-du-jeudi-24-juin-2021-5761589 https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/le-polar-sonne-toujours-2-fois/le-polar-sonne-toujours-2-fois-du-jeudi-01-septembre-2022-7511801

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15594
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Piergiorgio Pulixi Empty Re: Piergiorgio Pulixi

Message par Bédoulène Mer 13 Déc - 18:49

donc ressenti mitigé ?

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21076
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Piergiorgio Pulixi Empty Re: Piergiorgio Pulixi

Message par Tristram Mer 13 Déc - 21:51

Oui, pas trop pour moi... mais pour d'autres !?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15594
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Piergiorgio Pulixi Empty Re: Piergiorgio Pulixi

Message par Avadoro Ven 15 Déc - 21:38

Un auteur que je ne connaissais pas du tout. Merci pour cette proposition qui semble intéressante malgré tes réticences.
Avadoro
Avadoro

Messages : 1393
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 38

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Piergiorgio Pulixi Empty Re: Piergiorgio Pulixi

Message par Tristram Ven 15 Déc - 21:51

C'est pourquoi j'ai ouvert le fil d'auteur : nul doute qu'il mérite un lectorat !
D'ailleurs je vais lire L'Illusion du mal, pour voir...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15594
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Piergiorgio Pulixi Empty Re: Piergiorgio Pulixi

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains Italiens et Grecs


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum