ArenSor_T_Williams

Alors parle-moi comme la pluie et laisse moi écouter (laisse-moi m'étendre ici et écouter).

Tennessee Williams, Parle moi comme la pluie et laisse moi écouter

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Ruwen Ogien

    Partagez
    avatar
    Marie

    Messages : 316
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Localisation : Moorea

    Ruwen Ogien

    Message par Marie le Mar 7 Fév - 3:32

    Ruwen Ogien
    Né en 1949



    Ruwen Ogien est un philosophe français libertaire contemporain. Directeur de recherche au CNRS en philosophie, membre du laboratoire La République des savoirs (ENS/CNRS/Collège de France, USR 3608), ses travaux portent notamment sur la philosophie morale et la philosophie des sciences sociales.

    la suite sur Wikipedia

    Publications

    Réseaux d'immigrés : ethnographie de nulle part, (avec Jacques Katuszewski), 1981.
    Théories ordinaires de la pauvreté, 1983.
    Un portrait logique et moral de la haine, 1993
    La faiblesse de la volonté, 1993.
    La couleur des pensées : sentiments, émotions, intentions (avec Patricia Paperman), 1995.
    Les causes et les raisons : philosophie analytique et sciences humaines, 1995.
    Cotraduction de l'ouvrage de G. E. Moore, 1998.
    Le réalisme moral, 1999.
    L’enquête ontologique. Du mode d’existence des objets sociaux, (avec Pierre Livet), 2000.
    Raison pratique et sociologie de l’éthique (avec Simone Bateman-Novaes et Patrick Pharo), 2000.
    La honte est-elle immorale ?, 2002.
    Le rasoir de Kant et autres essais de philosophie pratique, 2003.
    Penser la pornographie, 2003
    La philosophie morale (avec Monique Canto-Sperber), 2004
    La panique morale, 2004.
    Pourquoi tant de honte ? 2005.
    La sexualité, (avec Jean-Cassien Billier), 2005.
    La morale a-t-elle un avenir ?, 2006.
    L'éthique aujourd'hui. Maximalistes et minimalistes, 2007.
    La liberté d'offenser. Le sexe, l'art et la morale, 2007.
    Les Concepts de l'éthique. Faut-il être conséquentialiste?, 2009 (avec Christine Tappolet).
    La vie, la mort, l'État. Le débat bioéthique', 2009.
    Le corps et l'argent, 2010.
    L’influence de l’odeur des croissants chauds sur la bonté humaine et autres questions de philosophie morale expérimentale, 2011.
    La guerre aux pauvres commence à l'école. Sur la morale laïque, 2012.
    L'État nous rend-il meilleurs ? Essai sur la liberté politique, 2013
    Philosopher ou faire l’amour, 2014
    Mon dîner chez les cannibales, P2016
    Mes Mille et Une Nuits. La maladie comme drame et comme comédie, 2017





    Je viens de le voir dans l'émission d'Arte 28 minutes parler de sa maladie et de son dernier livre Les mille et une nuits.

    Parler en particulier du dolorisme,cette idéologie mensongère  qui pare la maladie de vertus rédemptrices ( le genre de l'air connu :tout ce qui ne vous tue pas etc )
    avatar
    Marie

    Messages : 316
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Localisation : Moorea

    Re: Ruwen Ogien

    Message par Marie le Mar 7 Fév - 3:51

    L'influence de l'odeur des croissants chauds sur la bonté humaine et autres questions de philosophie morale expérimentale


    Qu'il y ait des relations entre la bonne humeur et les comportements " prosociaux" n'est pas très étonnant: c'est presque trivial. Ce qui est plus étonnant, c'est à quel point les facteurs qui déclenchent la bonne humeur et les comportements " prosociaux" associés peuvent être futiles ou insignifiants.
    .. Ainsi, on a montré que l'exposition à certaines bonnes odeurs avait des relations positives avec le fait de se comporter de façon généreuse.
    Le dispositif mis au point est très simple.
    Un complice de l'expérimentateur demandait à des personnes qui se trouvaient dans un centre commercial si elles voulaient bien faire la monnaie d'un dollar.
    Celles qui étaient tout près d'une boulangerie d'où émanaient des odeurs de bon pain ou de viennoiseries le faisaient volontiers; celles qui étaient dans un endroit qui ne sentait rien de particulier le faisaient beaucoup moins.
    ( Doris, Lack of Caracter. Personality and Moral Behavior.)
    Dans ce genre d'expérience aussi, on fait l'hypothèse que c'est la bonne humeur liée à la perception de l'odeur agréable qui est déterminante.
    Et ce qui est frappant, c'est le caractère futile, insignifiant, du facteur qui la déclenche.
    Il suffit d'une bonne odeur de croissant chaud!
    D'autres facteurs susceptibles d'induire des comportements " prosociaux" ont été examinés: des effets de groupe, l'influence de la formation philosophique, et enfin la personnalité à titre de contrôle.
    Ils sont moins futiles, mais aussi moins décisifs.


    Un  livre qui traite de questions de philosophie morale expérimentale, tout un programme!
    Je suis assez.. primaire, je n'ai pas lu Kant,  et ma morale à moi ( transmise à mes enfants)est assez basique, c'est déjà le fameux «  ne fais pas à autrui que tu ne voudrais pas qu'on te fasse »Faire plus, c'est mieux, bien sûr, mais appliquer cela, c'est déjà pas si mal. Je suis certaine d'ailleurs que Mr Ogien ( et d'ailleurs il ne s'en prive pas) parviendrait à me démonter cela. Car si autrui aime qu'on lui fasse du mal, qui suis-je pour en juger? Des goûts et des couleurs, après tout.. Qu'il trouve  alors un partenaire qui lui convienne pour ce faire, cela ne me regarde pas.
    C'est sûr donc que qui s'intéresse plus avant que moi à ces réflexions sur la morale pourra se plonger avec délice dans ce livre, et même prolonger sa lecture avec les innombrables travaux cités en référence.
    A mon niveau, j'ai bien sûr été intéressée par certains raisonnements poussés jusqu'à l'extrême et trouvé assez salutaire de me pencher sur ce qui nous motive réellement, et c'est complexe.

    J'ai trouvé que Ruwen Ogien avait un humour , fin et constant au fil des pages, et heureusement car tout cela pourrait avoir un côté un peu indigeste.
    Un exemple dans le fameux exemple du tramway qui tue! Je tente de résumer brièvement, un tramway lancé à une certaine vitesse sur une voie, et sur cette voie 5 cheminots en travaux qui vont se faire écraser parce qu'il y a du y avoir un cafouillage administratif.. Une autre voie de dégagement, sur celle-ci un seul cheminot. Possibilité donc d'actionner un levier qui change le trajet et ne sacrifie qu'un homme. Est-il permis moralement de détourner ce tramway?

    Et bien.. p 80, en note , il précise qu'ont été éliminés les répondants qui jugeaient qu'il n'était pas permis de détourner le train sur une voie secondaire, même si personne ne s'y trouvait. Il y en a eu, si, si!!!On sent que ça l'a fait rire. Moi aussi, il en est qui ont le strict respect de l'horaire..
    Les expérimentateurs ont d'ailleurs corsé le problème ( schémas à la clé) en installant un gros monsieur penché sur un parapet au dessus du pont . Or.. si une certaine masse tombe sur une voie , un effet physique va ralentir le train et permettre aux cheminots de dégager vite fait. Bien. Sauf qu'évidemment, le gros monsieur lui.. Alors, c'est moralement admissible ou non? En fait le but recherché est bien sûr de savoir si les individus testés sont prêts à être actifs, et à tuer quelqu'un eux-mêmes pour sauver d'autres personnes. Je souhaite n'avoir jamais à répondre à ce genre de questions, car, encore au ras des pâquerettes , je me dis que cela n'a rien d'évident dans le geste, qu'il faut penser vite,que déjà dans les quizz, j'ai du mal, alors là.. et puis que physiquement, déjà, j'aurais du mal à le pousser. Et le convaincre de sauter, je ne le sens pas bien non plus, il va ergoter. Bref je crois que je ne suis pas faite pour la philosophie morale. Expérimentale ou non.

    En tout cas, dans l'excellent chapitre:
    "Osez critiquer les règles morales"
    , je retiens quelque chose qui me semble fondamental , car j'ai lu et entendu des choses assez agaçantes énoncées très doctement par certains sur un droit récemment octroyé par la loi française , qui précipiterait à coup sûr notre civilisation dans des catastrophes inimaginables . le genre: accorder le mariage aux homosexuels, c'est fatalement, en venir rapidement à la PMA pour tous, et qui pourra désormais interdire la location d'utérus d'une habitante du Sahel contre un bidon d'eau, pour y implanter des quadruplés destinés à égayer le foyer d'un couple ( ou pire..) homosexuel? Ciel. J'exagère un peu, mais c'est le sens ...
    C'est ce qui est nommé dans ce livre l'argument de" la pente fatale", oui ça fait peur.. qui vaut pour beaucoup de choses, clonage, euthanasie , etc, terrains de société pour le moins glissants, c'est vrai. Argument déduit par certains de la troisième règle du raisonnement moral, inattaquable pour certains philosophes:
    "traiter les cas similaires de façon similaire"
    Ce à quoi répond Ruwen Ogien dans un grand élan de bon sens :
    Affirmer, par exemple, qu'il n'y a pas de différence morale significative entre masseur et travailleur du sexe, ne suggère absolument pas que, si on commence par être masseur dans un cabinet de kinésithérapeute, on finira nécessairement par faire des passes au bois de Boulogne ".

    Et la conclusion de l'ouvrage est que la philosophie expérimentale "
    peut nous permettre de reconnaître que rien dans les concepts et les méthodes de la philosophie morale n'est à l'abri de la contestation et de la révision.
    Et que nous sommes autorisés
    à penser que le débat moral n'est pas complètement irrationnel
    ( on en doute, quelquefois..), et qu'
    il peut progresser par la critique conceptuelle , la remise en cause des préjugés, et l'échange d'arguments logiques et respectueux des faits.

    Je rajouterais volontiers qu'il existe dans de nombreux domaines des comités d'éthique , en particulier le CCNE  dont le rôle est justement de réfléchir aux évolutions de notre société, et à éventuellement suggérer des lois que l'Etat sera chargé de faire appliquer.

    But de ce livre donc en résumé, montrer que tout, en morale, peut et doit être questionné.Que les principes dont on se réclame parfois ne sont jamais aussi clairs qu'on le croit.
    Et que l'entraide et la bienveillance peuvent tenir à bien peu de chose...
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 3313
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Re: Ruwen Ogien

    Message par animal le Mar 7 Fév - 7:13

    ça a l'air intéressant cette tambouille....


    _________________
    Keep on keeping on...
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2825
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Ruwen Ogien

    Message par Bédoulène le Mar 7 Fév - 8:13

    effectivement cela à l'air intéressant, intriguant, angoissant (cf l'histoire du train)

    cela me rappelle un test où l'on interdit aux enfants de manger l'assiette de bonbons devant leurs yeux en l'absence d'adulte


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    Tristram

    Messages : 1232
    Date d'inscription : 09/12/2016
    Age : 60
    Localisation : Guyane

    Re: Ruwen Ogien

    Message par Tristram le Mar 7 Fév - 11:56

    Je plussoie itou et j'ajoute à la PAL qui va s'effondrer sous peu
    avatar
    topocl

    Messages : 2177
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 57
    Localisation : Roanne

    Re: Ruwen Ogien

    Message par topocl le Mar 7 Fév - 11:57

    Comment as-tu eu connaissance de Rugen Ogien, Marie? Je l'ai seulement découvert à l'occasion de son dernier livres Les mille et unes nuits, qui me tente beaucoup, évidemment


    _________________
    Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
    Dany Laferrière
    avatar
    Tristram

    Messages : 1232
    Date d'inscription : 09/12/2016
    Age : 60
    Localisation : Guyane

    Re: Ruwen Ogien

    Message par Tristram le Mar 7 Fév - 12:02

    Un article du Monde dans le sens de ce que dit Marie :

    Ne pas nuire aux autres, rien de plus
    avatar
    bix_229

    Messages : 2461
    Date d'inscription : 06/12/2016
    Localisation : Lauragais

    Re: Ruwen Ogien

    Message par bix_229 le Mar 7 Fév - 15:12

    Je l' ai vu chez Busnel. Il a un visage marqué mais très beau.
    avatar
    Gnocchi

    Messages : 721
    Date d'inscription : 01/01/2017

    Re: Ruwen Ogien

    Message par Gnocchi le Mar 7 Fév - 21:00

    Ah, bon ? Il n'était pas connu ? Pourtant j'en ai déjà lu un ou deux il y a longtemps.
    "L'éthique aujourd'hui - Maximalistes et minimalistes" et "Croissants chauds".
    "L'éthique aujourd'hui" a été publié en 2007. Je crois l'avoir lu à ce moment-là. Mais j'ai peut-être abandonné à deux tiers. Wink  
    Quant à "Croissants", comme le titre est très drôle pour un livre de philo, je l'ai acheté tout de suite après la sortie en poche.
    Et ça aussi je l'ai renoncé vers la moitié, je crois. Wink Razz
    Donc est-il devenu très célèbre avec le livre sur sa maladie ?

    Merci beaucoup Marie !
    avatar
    Marie

    Messages : 316
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Localisation : Moorea

    Re: Ruwen Ogien

    Message par Marie le Mer 8 Fév - 3:26

    Et pourquoi as tu renoncé, Ariane?
    Je ne sais pas s'il est "très" célèbre?
    topocl, c'est Coli( quelqu'un a des nouvelles?) qui en avait parlé .
    Je ne savais pas du tout qu'il était malade et qu'il avait écrit au sujet de sa vie de malade , je l'ai vu hier et, évidemment comme toi, ce livre m'intéresse..
    Il a cité hier une phrase de Proust:
    Demander pitié à notre corps, c’est discourir devant une pieuvre

    Sec, mais réaliste..
    avatar
    Gnocchi

    Messages : 721
    Date d'inscription : 01/01/2017

    Re: Ruwen Ogien

    Message par Gnocchi le Mer 8 Fév - 17:53

    @Marie a écrit:Et pourquoi as tu renoncé, Ariane?
    Je ne sais pas s'il est "très" célèbre?
    topocl, c'est Coli( quelqu'un a des nouvelles?) qui en avait parlé .
    Oui, Colimasson en a parlé sur une page de One shot Essai, je crois.
    En fait j’abandonne beaucoup de livres sans arriver jusqu’à la fin. Premièrement à cause de la manque de vocabulaire. Deuxièmement car je ne suis pas assez persévérante. Si je commence à utiliser le dictionnaire pour des mots difficiles, je n’avance pas ma lecture. Je continue donc à lire souvent sans dictionnaire. Même si je ne comprends pas quelques mots par page, je peux à peu près lire des romans à cette façon. Mais ça ne marche pas toujours, souvent avec des livres philosophiques. Je commence à me noyer peu à peu. Et soudain je réalise que j’ai déjà lu une vingtaine de pages sans vraiment comprendre le contenu ! Et j’abandonne.  

    Maintenant je peux lire un peu mieux. Mais en 2007 c’était encore trop tôt pour lire des livres de philo. Pourtant le sujet était intéressant à « l’éthique aujourd’hui ».  Wink
    Quant à « Croissants chauds », la raison était différente. Ma fille était encore bébé. De toute façon je ne pouvais pas lire sauf des manuels de puériculture.

    Donc ce n’est pas du tout à cause de monsieur Ogien. Razz
    avatar
    topocl

    Messages : 2177
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 57
    Localisation : Roanne

    Re: Ruwen Ogien

    Message par topocl le Dim 23 Avr - 19:21

    Mes mille et une nuits



    Je suis assez étonnée du torrent d'éloge qui a salué ce livre à sa sortie. Est-ce simplement qu'on ne tire pas sur une ambulance? Je ne sais. Toujours est -il que le livre ne va pas beaucoup plus loin que le thème annoncé: fustiger les doloristes, tout ceux qui disent que la douleur grandit l'homme , ces paternalistes de la médecine, ces annonciateurs de paradis terrestre ou céleste bien-pensants, qu'ils se réclament de la religion ou du développement personnel.. Idée louable s'il en est, mais qui n'est finalement ni démontrée, ni analysée.

    Ce livre d'un philosophe devenu "malade de longue durée" est comme un écrit assez scolaire, un peu éparpillé, auquel l'expérience propre et tragique de l'auteur peine à  donner toute la profondeur qu'on en attendait. C'est un amalgame de petites notations, de réflexions assez éparses, de références bibliographiques assorties de commentaires (et une citation de roman n'a jamais prouvé quoi que ce soit), accompagné de quelques portes ouvertes enfoncées, de tartes à la crème de la médecine sans compassion (dont il sait reconnaître qu'elle n'est pas universelle), et de généralités mal assumées. Ne va-t'il pas jusqu'à reprocher à la médecine de rejeter d'un bloc toutes les thérapeutiques alternatives, parallèles etc... (ne date-t'il pas un peu, là, Ogien?) pour  raconter un peu plus loin, dans un paragraphe d'ailleurs hilarant une séances de reiki, une arnaque grandiose, un piège grotesque dans lequel il s'exaspère d'être tombé ?

    Il manque ici une structure, une pensée réellement élaborée, que la douloureuse expérience personnelle, décrite sans tabou (ou sans trop de tabous), ni misérabilisme, ne  suffit pas à remplacer. C'est au final la partie sur le rôle social de la maladie (le malade comme exclu du champ social, du champ du travail, et qu'il faut à tout prix y ramener), c'est à dire celle qui exclue le plus  l'expérience personnelle (je dirais tripale) de l'auteur, qui m' a le plus intéressée. Faut-il en conclure que la subjectivité n'est pas forcément la meilleure conseillère du philosophe? Que, tout philosophe qu'il soit, la pensée qu'il pourrait être malade un jour ne l'avait jamais effleuré? Qu'accaparé malgré lui par sa propre réalité, il abandonne la hauteur philosophique pour une dissertation existentielle? Ou simplement que Ruwen Ogien est une Shéhérazade terrifiée, qui choisrt de discourir, et peu importe le sens, pour repousser sa fin?

    Tout ce qu'on peut lui souhaiter, c'est qu'au moins, l'écriture de ce livre lui ait fait un peu de bien.


    _________________
    Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
    Dany Laferrière
    avatar
    églantine

    Messages : 1373
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 51
    Localisation : On s'en fiche

    Re: Ruwen Ogien

    Message par églantine le Dim 23 Avr - 19:50

    Je me souviens de l'avoir entendu récemment à la grande librairie : une petite brindille , mais une puissante présence .
    Mais je ne le lirai pas ........




    _________________
    Et, de nouveau, elle se sentit seule en présence de sa vieille antagoniste, la vie.
    La promenade au phare . Virginia Woolf .
    avatar
    Gnocchi

    Messages : 721
    Date d'inscription : 01/01/2017

    Re: Ruwen Ogien

    Message par Gnocchi le Dim 23 Avr - 20:43

    @Topocl a écrit: dans un paragraphe d'ailleurs hilarant une séances de reiki, une arnaque grandiose, un piège grotesque dans lequel il s'exaspère d'être tombé ?
    Ce n'est pas japonais ça, un truc bizarre. Je ne l'espère pas, mais ce mot a l'air japonais en tout cas...

    Merci Topocl pour le commentaire intéressant.
    Cet auteur m'intrigue toujours. Mais je ne crois pas que je vais lire celui-ci.
    Merci.
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 3313
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Re: Ruwen Ogien

    Message par animal le Dim 23 Avr - 20:48

    genre médecine traditionnelle (avec controverses) ? clic


    _________________
    Keep on keeping on...
    avatar
    Gnocchi

    Messages : 721
    Date d'inscription : 01/01/2017

    Re: Ruwen Ogien

    Message par Gnocchi le Dim 23 Avr - 21:55

    Merci Animal pour le fil.
    Enfin ce n'est pas vraiment un truc trop bizarre ?
    Je vais le lire attentivement.
    Merci !
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 3313
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Re: Ruwen Ogien

    Message par animal le Dim 23 Avr - 22:05

    Je n'ai jamais essayé !


    _________________
    Keep on keeping on...
    avatar
    Armor

    Messages : 1096
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 36

    Re: Ruwen Ogien

    Message par Armor le Dim 23 Avr - 23:23

    Trèèès controversé, le reiki.
    Le créateur était certes japonais, mais ça n'a rien à voir avec les médecines traditionnelles millénaires, qui, elles, ont fait leurs preuves.

    Extrait Wikipédia.

    La méthode de soin appelée reiki fut mise au point au Japon par son fondateur Mikao Usui (1865-1926) à partir de 1922, peut-être même avant. Selon Idriss Lahore, c'est au cours d'une "expérience de mort imminente"1 qu'il aurait pris conscience de ses dons de guérisseur. L'expansion du reiki en Occident est due d'un côté, à la branche nippo-américaine : Mme Hawayo Takata et sa petite-fille Phyllis Lei Furumoto transmirent les principes élémentaires du reiki et des techniques très simplifiées, et formèrent des maîtres occidentaux à partir des années 1970 (principalement dans le courant New Age et les spiritualités contemporaines).
    De l'autre côté, à la branche japonaise directement liée à l'un des élèves de Mikao Usui, Chujiro Hayashi, fut introduite directement depuis le Japon en Europe au début des années 2000.
    avatar
    Gnocchi

    Messages : 721
    Date d'inscription : 01/01/2017

    Re: Ruwen Ogien

    Message par Gnocchi le Lun 24 Avr - 0:21

    Merci Armor pour l'explication.

    En fait au Japon on peut parfois rencontrer quelqu'un qui peut se concentrer vraiment son énergie sur les mains.
    Ma belle-sœur a une force particulière. Par exemple quand j'ai mal au ventre ou à la tête, elle me caresse le ventre (ou la tête) pendant une ou deux minutes, et la douleur disparaît rapidement.
    Simplement quand je suis un peu fatiguée, elle me fait un peu de massage aux épaules ou au dos, hop ! je suis tout de suite soulagée. C'est bizarre. Mais elle n'est pas à l'école reiki. Elle était tout de même élève d'un maître spécialisé.

    Topocl sera déçue demain quand elle va voir que le sujet est parti complètement ailleurs. Laughing
    Également je suis désolée monsieur Ogien.
    avatar
    topocl

    Messages : 2177
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 57
    Localisation : Roanne

    Re: Ruwen Ogien

    Message par topocl le Lun 24 Avr - 9:46

    Non Gnocchi je ne suis pas désolée. Les échanges, c'est les digressions aussi.
    Je voudrais dire que je ne serais pas contre un autre avis sur ce livre, car je me demande si ma lecture n'a pas un biais du fait de ma profession et de mon expérience de vie. Mais bon, après ce que j'en ai dit je compendiums que ça ne vous tente pas.

    Je ne résiste pas à vous copier l'extrait sur le reiki. Ca fait deux ans qu'il connait son diagnostic, souffre et va de chimio en chimio.

    Des amis m'ont quasiment forcé à aller subir une séance de reiki. Je n'ai absolument aucune idée de ce que c'est. J'y vais seulement pour qu'ils arrêtent de  m'en parler.

    2 novembre 2015
    J'ai du mal à me remettre de la séance de reiki qui fut complètement ridicule.
    La « maîtresse reiki », comme elle se fait appeler, a commencé par m'expliquer que si mon pancréas était atteint, c'était à cause des colères que je n'arrivais pas à exprimer. Chaque forme de cancer correspond une certaine émotion qui a été réprimée, a-t-elle ajouté, en fermant les yeux comme un oracle. Pour le pancréas, c'est la colère.
    Cette affirmation sans preuve, prononcé sur un ton péremptoire, m'a mis en colère, évidemment.
    Ce qui m'a le plus énervé d'ailleurs, c'est que je n'ai pas pu s'exprimer cette colère, ce qui donne finalement raison à la « maîtresse reiki » !
    Je lui ai dit très gentiment (je crois), en essayant de garder mon calme (ce n'était pas facile), que quand j'aurais besoin d'un psy pour expliquer les causes de mon état, je la préviendrai, mais que j'étais seulement venu pour ces douleurs qu'elle aurait le pouvoir d'apaiser, à ce qu'elle n'avait pompeusement déclaré au téléphone.
    Elle s'est donc mise au travail, tournant autour de moi en soufflant, en susurrant des clichés sur les bienfaits du relâchement physique et en faisant toutes sortes de gestes que je sentais sans les voir, car j'étais censé subir tout cela les yeux fermés. Pendant cette transe chamanique, son ventre a commencé à gargouiller, ce qui a dû l'embarrasser. Comme pour s'excuser, elle m'a dit qu'elle était en train de transférer mes douleurs sur son ventre à elle ! Je suis parti accablé par tant de sottises, d'intimité non désirée, dans un état de souffrance pire que lorsque j'étais arrivé !


    _________________
    Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
    Dany Laferrière

    Contenu sponsorisé

    Re: Ruwen Ogien

    Message par Contenu sponsorisé

      Sujets similaires

      -

      La date/heure actuelle est Sam 22 Juil - 12:54