Chamaco_VilaMatas

On sait que l’un des aspects les plus séduisants de la littérature est sa possibilité d’être une sorte de miroir qui avance ; un miroir qui, comme certaines horloges peut avancer.

Enrique Vila-Matas, Perdre des théories

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Sandrine Collette

    Partagez
    avatar
    shanidar

    Messages : 1599
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Sandrine Collette

    Message par shanidar le Jeu 11 Mai - 14:26

    Sandrine Collette
    Née en 1970


    Sandrine Collette passe un bac littéraire puis un master en philosophie et un doctorat en science politique. Elle devient chargée de cours à l'université de Nanterre, travaille à mi-temps comme consultante dans un bureau de conseil en ressources humaines et restaure des maisons en Champagne puis dans le Morvan.

    Elle décide de composer une fiction et sur les conseils d’une amie, elle adresse son manuscrit aux éditions Denoël, décidées à relancer, après de longues années de silence, la collection « Sueurs froides », qui publia Boileau-Narcejac et Sébastien Japrisot. Il s’agit Des nœuds d'acier, publié en 2013 et qui obtiendra le grand prix de littérature policière ainsi que le Prix littéraire des lycéens et apprentis de Bourgogne. Le roman raconte l'histoire d'un prisonnier libéré qui se retrouve piégé et enfermé par deux frères pour devenir leur esclave. En 2014, Sandrine Collette publie son second roman : Un vent de cendres (chez Denoël). Le roman commence par un tragique accident de voiture et se poursuit, des années plus tard, pendant les vendanges en Champagne. Le roman revisite le conte La Belle et la Bête.

    Pour la revue Lire, « les réussites successives Des nœuds d'acier et d'Un vent de cendres n'étaient donc pas un coup du hasard : Sandrine Collette est bel et bien devenue l'un des grands noms du thriller français. Une fois encore, elle montre son savoir-faire imparable dans Six fourmis blanches ».

    source wikipedia

    Bibliographie :

    2012 Des nœuds d'acier
    2014 Un vent de cendres
    2015 Six fourmis blanches
    2016 Il reste la poussière
    2017 Les larmes noires sur la terre
    avatar
    shanidar

    Messages : 1599
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Sandrine Collette

    Message par shanidar le Jeu 11 Mai - 14:29



    Six fourmis blanches

    Je trouve qu'il faut une certaine dose de courage pour se lancer dans l'écriture d'un énième roman sur la montagne, d'autant plus qu'il s'agit ici d'un thriller. Nous sommes désormais, en tant que lecteur, plus ou moins habitué aux motifs qui parsèment les textes sur les randonnées en haute altitude et à haut risque : la tempête de neige et son blizzard, la perte des repères spatiaux qui s'ensuit, la crevasse qui emporte une partie de la cordée, le blessé qui retarde l'expédition, la nourriture qui s'amenuise et qu'il faut rationner, le refuge espéré qui s'avère être un tas de ruines impraticables… Bref, on connait déjà plus ou moins tout ça et Sandrine Collette reprend un à un ces motifs montagnards pour construire son histoire, y ajoutant deux éléments forfaitaires : une horde d'hommes armés lancés à la poursuite d'un gars du pays et le diable (il n'en fallait sans doute pas moins).

    Et ces deux éléments sont les bienvenus pour donner un peu de couleurs et de suspens à une narration au final assez attendue et plus ou moins dénuée de surprises. J'ai malgré tout regretté que Collette ne s'attache pas un peu plus à nous décrire les raisons et l'histoire du rituel sacrificateur albanais (oui, nous sommes dans les montagnes albanaises) qui consiste à balancer des chèvres du haut d'une montagne pour s'attirer les bienfaits des dieux, cela aurait sans doute apporté un peu de profondeur au texte et lui aurait donné une marque, une plus grande originalité. Quant à l'aspect thriller, je ne l'ai pas non plus trouvé particulièrement bien exploité, manquant d'effroi, de terreur, de cette ambiance froide et asphyxiée que l'on peut lire par exemple dans Vertige de Frank Thilliez.

    Bref, Six fourmis blanches est une petite déception, dans la mesure où Sandrine Collette semble être une nouvelle voix puissante du thriller français… Ce qui ne m'empêchera pas d'en lire un autre pour me faire une véritable idée sur la question.


    mots-clés : #polar
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2510
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Sandrine Collette

    Message par Bédoulène le Jeu 11 Mai - 15:06

    merci Shanidar, je ne note pas (ma PAL est en digestion )


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    Barcarole

    Messages : 979
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 61
    Localisation : Tours

    Re: Sandrine Collette

    Message par Barcarole le Jeu 11 Mai - 15:22

    J'ai lu moi aussi il y a quelques mois ce Six fourmis blanches, que je n'ai pas trouvé transcendant. Plutôt fade, ne sortant pas du lot des polars ordinaires, déjà lu vite oublié. Je n'ai ressenti aucun effroi, c'est bien dommage !

    Contenu sponsorisé

    Re: Sandrine Collette

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 21:08