MA Jian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MA Jian

Message par Ouliposuccion le Lun 23 Jan - 19:55

Ma jian
Né en 1953



Ma Jian est un écrivain, poète, photographe, peintre et romancier chinois né à Qingdao.
Il commence sa carrière comme journaliste au service de la propagande des syndicats chinois jusqu'en 1983.
En 1986, il quitte Pékin pour Hong Kong car ses œuvres satiriques sont très peu appréciées du gouvernement chinois. En 1997 il quitte la Chine pour l'Allemagne puis à partir de 1999 il s'établit à Londres où il habite toujours. Selon Gao Xingjian, prix Nobel de littérature, Ma Jian est « une des voix les plus courageuses et importantes de la littérature chinoise actuelle ».

Le recueil La mendiante de Shigatze se déroule au Tibet. Ma Jian n'idéalise pas la culture tibétaine dans ces nouvelles cruelles et parfois choquantes, il y évoque notamment l'inceste. Le livre est interdit en Chine, officiellement en raison de sa vulgarité et de l'image qu'il donne du peuple tibétain.
Dans Nouilles Chinoises, roman dont l'action se situe à Beijing dans les années 1990, Ma Jian narre le dialogue entre un écrivain à la solde du Parti et un donneur de sang professionnel qui dînent ensemble. Leur amitié est pourtant improbable, l'écrivain n'a qu'un rêve : entrer dans le Grand Dictionnaire des Auteurs Chinois, alors que l'autre s'enrichit grâce à son travail : aider les entreprises chinoises à fournir leurs quotas de sang. Au cours d'un dîner, l'écrivain fait part à son ami de la dernière commande du parti : raconter l'histoire d'un soldat ordinaire sacrifiant sa vie à la cause révolutionnaire, mais il n'a guère envie de l'écrire car il pense à un tout autre livre qui parlerait des gens qu'il croise tous les jours, et dont la vie lui semble bien plus représentative de la Chine qu'il connaît.

L'action de Chemins de poussière rouge se passe au début des années 1980, quand Ma Jian a fui les risques d'incarcérations liés à la campagne de lutte contre la « pollution spirituelle » (c'est-à-dire contre « la libéralisation bourgeoise » de Deng Xiaoping). Ma Jian raconte sa propre odyssée de 3 ans à travers le Tibet, les déserts ou les côtes Sud de la Chine, pays intolérant à ses yeux où l'autorité est "répressive et hypocrite". Au cours de ce long périple en charrette, en bus, et souvent à pied, avec seulement un sac à dos, il poursuit une quête intérieure, liée à sa relation avec le bouddhisme. Il écrit un poème dans la ville de Golmud. Récit d'un Chinois devenu étranger à son propre pays, d'un voyage pittoresque et riche de culture, le livre permet aussi de plonger dans la Chine profonde, de découvrir ses populations et ses minorités.
Le héros de Beijing coma, blessé en juin 1989, lors de la répression du mouvement étudiant, ne peut que percevoir les bruits et les odeurs ; et se souvenir... Le roman de Ma Jian décrit au jour le jour la révolte du printemps 1989 sur la place Tiananmen. Il montre aussi l'évolution d'une mère face au cynisme des dirigeants.

(source wikipédia)


Bibliographie en français :

1993 : La mendiante de Shigatze, nouvelles
1993 : Chienne de vie !
2005 : Nouilles chinoises
1999 : Chemins de poussière rouge
2008 : Beijing coma
2012 : La route sombre
avatar
Ouliposuccion

Messages : 348
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : ubiquiste

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: MA Jian

Message par Ouliposuccion le Lun 23 Jan - 20:01

Nouilles chinoises




Beijing, 1990. Tous les dimanches, l’écrivain professionnel et le donneur de sang dînent ensemble. L’écrivain est un idéaliste, qui surmonte sa déception en prenant un air d’indifférence quand il est confronté à la réalité et à ses propres échecs. Le donneur de sang est un homme de profit, qui croit que les gens devraient utiliser tous les moyens possibles pour prendre au monde ce dont ils ont besoin. Si leurs conversations ne mènent jamais nulle part, l’écrivain confie pourtant à son ami la nouvelle tâche que lui a attribuée le secrétaire du Parti du syndicat des écrivains local : l’écriture d’un court roman sur le thème « Mettons-nous à l’École du Camarade Lei Feng », en mémoire à un héroïque soldat de l’ALP qui a voué sa vie à servir la cause de la Révolution et du peuple. S’il fait une bonne histoire sur un nouveau Lei Feng, les organes du Parti lui enverront un formulaire de demande pour entrer dans le très convoité « Grand Dictionnaire des Écrivains Chinois ». L’écrivain aspire à l’immortalité, mais où va-t-il trouver un Lei Feng contemporain ? Chez l’entrepreneur qui dirige le crématorium ? L’écrivain public ? L’actrice qui a décidé de se suicider en public ? Une fille nue ? Seuls lui viennent les personnages d’un roman en gestation…

Après avoir lu différents auteurs ayant écrit sur la révolution culturelle chinoise, Ma Jian est pour moi le plus compétent pour nous amener dans une chine à deux facettes, celle du peuple et celle dépeinte par l'état.
« Nouilles chinoises » ou les nouvelles contées par un écrivain  qui se doit d'écrire sur le nouveau représentant travailleur de la nation.
Il  ne souhaite pourtant pas s‘intéresser  à un personnage qui somme toute, ne serait pas représentatif de la société, aussi attache-t-il bien plus d’importance aux cas  qu'il contemple de sa fenêtre ou  personnages croisés dont il narre les péripéties et qui seraient donc bien plus significatifs.
Lorsqu’un  écrivain idéaliste  qui ne gagne pratiquement pas sa vie mais souhaite évoquer les travers de  sa nation, et que son ami donneur de sang, impartial, faisant fortune avec son sang à la solde du Parti s’entretiennent autour de leur pays, ça donne une Chine grotesque, burlesque mais tellement réaliste...
On en retient toujours la plume magistrale, onirique et cynique de Ma Jian qui encore une fois, décrit avec brio  l’impensable.


mots-clés : #nouvelle #regimeautoritaire
avatar
Ouliposuccion

Messages : 348
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : ubiquiste

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: MA Jian

Message par Ouliposuccion le Lun 23 Jan - 20:05

Beijing Coma



Le héros, Dai Wei, blessé par un coup de revolver à la tête infligé par un policier en civil lors de l’écrasement par l’armée de la révolte du « Printemps de Pékin », va vivre dix ans dans un coma qui lui permet seulement d’entendre son entourage. Pour tenter d’en sortir, il se raccroche à ses souvenirs et aux souffrances de ses parents.


ma Jian décrit  l’effroyable occupation  de la place Tianamnen en 1989 lors de la répression du mouvement étudiant, mais aussi  toutes les horreurs qu’a pu subir le peuple chinois  entre sévices corporelles et psychologiques.  Beijing Coma soit l’ignominie du communisme chinois et  de ses millions de morts. C’est avec effroi que l’on parcourt les pages, qu’on y lit les infâmes tortures , qu’on y voit des âmes martyrisées et l’on se demande alors  pourquoi personne dans un pays comme le nôtre, celui qui prône les droits de l’homme, n’a  jamais réellement évoqué l’ignoble totalitarisme, du moins jamais à cette échelle.
C’est le cœur au bord des lèvres, écœurée de l’inhumanité que l’on découvre la face cachée de ce régime.
Le meilleur réquisitoire traitant de ce sujet.
Un chef d’œuvre bouleversant à la mémoire de ces millions d’oubliés.


mots-clés : #revolutionculturelle #regimeautoritaire
avatar
Ouliposuccion

Messages : 348
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : ubiquiste

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: MA Jian

Message par Tristram le Lun 23 Jan - 20:41

Bravo Oulipo, tu m'as convaincu pour cet auteur inconnu de moi : Beijing Coma est dorénavant dans ma LAL
avatar
Tristram

Messages : 1482
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 61
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: MA Jian

Message par Ouliposuccion le Lun 23 Jan - 21:06

J'attendrai donc ton retour Tristram Wink
avatar
Ouliposuccion

Messages : 348
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : ubiquiste

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: MA Jian

Message par Tristram le Lun 23 Jan - 21:15

Je ne vais pas revenir tout de suite (la plus proche librairie est à 7000 km)...
avatar
Tristram

Messages : 1482
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 61
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: MA Jian

Message par Ouliposuccion le Lun 23 Jan - 21:15

Mais je suis très patiente!
avatar
Ouliposuccion

Messages : 348
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : ubiquiste

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: MA Jian

Message par Tristram le Lun 23 Jan - 21:22

OK; j'arrive (avant 2018).
avatar
Tristram

Messages : 1482
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 61
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: MA Jian

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Asie

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum