Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le deal à ne pas rater :
My Hero Academia : où acheter le Tome 39 édition Collector du manga ...
24.90 €
Voir le deal

Magda Szabó

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Magda Szabó - Page 3 Empty Re: Magda Szabó

Message par bix_229 Mar 7 Déc - 15:29

Impressions curieuses pour quelqu'un qui a aimé le livre et les personnages et leurs relations
terriblement humaines, pour ne pas dire très émouvantes.
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Magda Szabó - Page 3 Empty Re: Magda Szabó

Message par Dreep Mer 15 Déc - 17:08

La Porte

Magda Szabó - Page 3 La-porte

Une porte fermée, sinon exceptionnellement entrouverte, un appartement dont l’entrée reste inviolable, tout comme la profondeur que le personnage d’Emerence semble cacher. Elle est une femme de ménage et une femme réservée et au comportement inexplicable, exactement le contraire de la narratrice pour qui elle travaille. La narratrice a une tendance à s’épancher (cette tendance se manifeste jusque dans une ponctuation quelque peu exubérante) et à analyser, évoquant souvent l’effet avant la cause. Elle cherche à comprendre Emerence. Cette relation professionnelle se mue lentement en amitié, mais il y a toujours un antagonisme, et en un sens une lutte entre les deux femmes. Le roman de Magda Szabó rend perplexe mais ne laisse pourtant pas d’intriguer, en raison des nombreuses lacunes et questions (parfois morales) qu’il contient. Pourquoi Emerence est-elle si brillante aux yeux de la narratrice ? On tente de comprendre à notre tour mais on se heurte à l’étrange charme de cette narration, celle d’une lucidité intermittente, au-delà de l’exaspération que peut susciter Magda*.

*: La narratrice a le même prénom, le même métier (et la reconnaissance qui va avec) que l’auteur.
Dreep
Dreep

Messages : 1539
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 31

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Magda Szabó - Page 3 Empty Re: Magda Szabó

Message par Pinky Lun 2 Oct - 9:49

Lala prince du pays des fées

Magda Szabó - Page 3 Sans_t10

Lala est un petit garçon fils d'Iris qu'elle a reçu en cadeau du Figuier Enchanté  lors de son élection comme reine tes fées.
« Le cœur d’Iris battait si fort qu’elle craignait qu’Aterpater, qui se tenait près d’elle, ne l’entendît quand elle cueillit la figue qui lui était destinée et qu’elle l’ouvrit d’un coup de sa lame en rayon de lune, et alors, tout étonnée, elle y vit Lala, un Lala tout menu et endormi qui se réveilla aussitôt qu’il sentit le regard d’Iris, et il ouvrit de grands yeux bleus et rieurs. Tout le monde applaudissait et exultait de joie, car jamais une reine n’avait reçu un cadeau aussi magnifique »

Petit garçon qui se comporte d'une manière curieuse pour un enfant fée. Il a des envies d'aventures, s'échappe du pays des fées, rencontre des humains, en particulier Béatrice, petite fille orpheline avec qui il aime jouer.
Lala est sans père et Iris choisit le capitaine Amalvi comme fiancé dont elle est amoureuse ce qui met en fureur Atipater le magicien avide de pouvoir. Celui-ci demande en mariage Iris et la tient sous sa coupe, ayant découvert que Lala a un coeur humain et doit être expulsé du pays des fées si la nouvelle est diffusée.
S'ensuit une série de retournements  où les compromissions de la reine pour sauver son fils trouvent un dénouement inattendu.

Le conte - car il me semble que cela ressemble à un conte- aborde plusieurs thématiques, celle de la petite société politique que forment les fées avec leurs voisins les lézards, les géants, les nains ;  celle  du rapport à la Loi qui n’est pas immuable ; celle de l'éducation d'un jeune garçon, de sa rencontre avec les humains et par conséquent avec la mort.
Littérature où tout est possible à ces  fées qui se transforment, disposent de pouvoirs comme celles de Justin, le juriste, qui lit dans les pensées des autres grâce à ses lunettes ou de Gigi la petite licorne qui voit la vérité dans un miroir caché dans sa corne. Littérature du merveilleux mais comme tout livre de jeunesse, livre aussi d'éducation sans que cela soit trop lourd, trop didactique.
J'ai pris un plaisir enfantin à suivre les aventures de Lala et à partager la vie des fées, pas toujours éthérées et gentilles. Ici, on emploie le féminin mais il y a bien des fées masculines et féminines et contrairement à la langue française, c'est le féminin qui l'emporte pour les évoquer.
Ce livre m'a évoqué Le roi Mathias 1er, roman d'éducation morale mais aussi politique au sens large.  J'ai aussi pensé à la manière dont Gilgamesh découvre la mort et l'amitié  chez les humains.
Il faut ajouter les illustrations, de beaux collages réalisés par Emma Heinzelmann, dans une mise en page très libre. L'ouvrage de près de deux cents pages a été coédité par Flammarion-Jeunesse et un éditeur hongrois, Corvina, en 1971.
Pinky
Pinky

Messages : 454
Date d'inscription : 28/11/2021

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Magda Szabó - Page 3 Empty Re: Magda Szabó

Message par Bédoulène Lun 2 Oct - 16:15

merci Pinky

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 20961
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Magda Szabó - Page 3 Empty Re: Magda Szabó

Message par Krisz Jeu 19 Oct - 17:20

tom léo a écrit:
Magda Szabó - Page 3 41vq0l10

Rue Katalin

Originale: Katalin utca  (Hongrois, 1969)

CONTENU :
Le roman décrit les liens entre trois familles en proche voisinage dans la rue Katalin, dans le Budapest à partir des années 30. Pendant la guerre un des personnages principaux, Henriette, a seize ans. Elle meurt et change ainsi tragiquemment la vie de tous les autres jusqu'à la fin du roman qu'on pourrait situer dans les années 60. La rue Katalin devient le symbole, devenu inatteignable, de l'enfance, de la jeunesse, de l'amour et de l'harmonie entre les familles. Mais elle devient aussi le lieu d'événements qui provoquent tristesse et desespoir.

REMARQUES :
Après avoir lu déjà trois autres livres de cet immense auteur hongrois, je n'ai pu faitre autrement que de me procurer aussi celui-ci, paru également dans une nouvelle édition chez Viviane Hamy (merci!).

Ce roman aussi demande une certaine attention dans la lecture, particulièrement au début : les perspectives de narration changent assez souvent et quelques fois la vie est racontée plutôt du point de vie de l'un ou l'autre protagoniste. Certaines parties sont aussi écrit dans la première personne par certains acteurs (Iren). Des époques différents, des niveaux de temps semblent melangés et désorientent d'abord dans la compréhension. Plus tard on comprend doucement que ce jeu de cache-cache apparent avec le lecteur déboussolé n'est pas juste une demonstration inutile de l'auteur, mais qu'il ne fait que réflèter les liens intérieurs et profonds entre le passé et le présent, la mort et la vie, ainsi que les relations intenses entre les personnes. Des choses, apparaissant dans l'enfance et la jeunesse si inébranlables et sûres (nous l'avons tous vécues, n'est-ce pas?) se défont sous l'influence des événements et du temps qui passe.

C'est un fait survenu au temps de la guerre qui va influencer du fond au comble le tout, bien au-delà le cadre strict du temps de la guerre. Rien n'est plus comme avant et quelque chose se perd irrévocablement. On voudrait tant retenir un passé, mais c'est trop tard. Peut-être les protagonistes l'ont reconnu déjà, mais ils jouent encore le jeu, se font encore des illusions, continuant desormais leur vies qui auront des tracées et des inévitabilités d'une tragédie grecque.

Voilà, avec ces pauvres impressions je ne peux qu'effleurer les multiples niveaux de narration et donc de compréhension. Mais j'avoue : j'ai découvert lors de la lecture des choses dans lesquelles je me retrouvais, qui m'ont frappées dans mon propre ressenti.

Donc, récommandation de ce titre et de l'oeuvre de cette femme-écrivaine formidable!

Que de l'amour pour Rue Katalin de mon côté!
Krisz
Krisz

Messages : 30
Date d'inscription : 19/10/2023
Localisation : Székesfehérvár-lez-Durance

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Magda Szabó - Page 3 Empty Re: Magda Szabó

Message par Bédoulène Jeu 19 Oct - 17:33

a te rencontrer dans d'autres fils Krisz et Bienvenue

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 20961
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Magda Szabó - Page 3 Empty Re: Magda Szabó

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Europe centrale et orientale


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum