Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment : -28%
Climatiseur mobile et réversible Argo Milo Plus ...
Voir le deal
394 €

LC Wallace Stegner

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty LC Wallace Stegner

Message par Bédoulène le Ven 7 Fév - 16:43

Suite au projet de lecture la LC est donc ouverte pour :

"Angle d'équilibre" de Wallace Stegner


Participants : par ordre alphabétique :

Bédoulène

Romain

Tristram

qui se joint à nous ?


Date de la lecture (à discuter bien sur) proposée dernier WE de février soit 29 (année bissextile donc)/1er mars

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15113
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par Romain le Sam 8 Fév - 11:25

C’est parfait en ce qui me concerne !

Romain

Messages : 102
Date d'inscription : 30/01/2020

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par Tristram le Sam 8 Fév - 11:36

Cela me va parfaitement aussi !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 10464
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par Bédoulène le Sam 8 Fév - 22:58

Smile

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15113
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par Romain le Jeu 20 Fév - 18:21

Nous serons quatre ? Ou d’autres veulent se joindre à nous ?

Romain

Messages : 102
Date d'inscription : 30/01/2020

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par Bédoulène le Jeu 20 Fév - 18:28

trois pour le moment Romain ! mais ce n'est pas un souci (pour moi du moins)

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15113
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par Romain le Jeu 20 Fév - 22:44

Faut que je réapprenne à compter !
Ce n’est pas un souci non plus. D’autant que je suis assez pressé de le lire (et de faire ma première lecture commune !).

Romain

Messages : 102
Date d'inscription : 30/01/2020

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par Bédoulène le Ven 21 Fév - 9:49

je compte sur toi pour rallier d'autres membres pour une prochaine LC et l'initier si tu en as l'envie Wink

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15113
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par Romain le Ven 21 Fév - 10:53

J’essayerai 😀

Romain

Messages : 102
Date d'inscription : 30/01/2020

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par bix_229 le Ven 21 Fév - 14:54

Bonne lecture à ceux qui ne connaissent pas Stegner.
J'ai presque tout lu de ce qui a été traduit. Et les éditeurs ont mis trop
de temps à le traduire.
Mais j'ai l'impression que l'éditeur Gallmeister va combler cette lacune.
Surtout, lisez Lettres pour le monde sauvage, un plaidoyer prophétique pour l'écologie et l'Ouest américain.
Et aussi un éclairage révélateur pour son œuvre.
bix_229
bix_229

Messages : 12234
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par Tristram le Sam 29 Fév - 16:25

Ça y est, je commence ma lecture de Angle d’équilibre !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 10464
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par Bédoulène le Sam 29 Fév - 18:57

J'ai avancé, profitant d'un temps libéré.

Posant le sujet : Un vieil homme Lyman Ward (quoique non il me semble pas aussi vieux que ça dit la mamy LC Wallace Stegner  1390083676 ) sur une chaise roulante car handicapé, jambe droite amputé à hauteur du genoux, on voit de suite aussi une raideur du cou qui l'immobilise et un regard fixe qui interpelle.

Bien que son fils Rodman aurait préféré que son père soit en maison de retraite, le vieil homme souhaite rester vivre dans sa maison, il s'est aménagé les pièces à sa mesure, à ses besoins, il dispose d'un ascenseur pour monter à l'étage, à sa chambre.

Ada, l'aide efficacement, au bain, à l'habillage, au repas ; elle et son mari Ed sont au service de la famille depuis de nombreuses années.

Lyman est divorcé, on comprend qu'il a beaucoup d'animosité envers sa femme, il ne veut plus entendre parler d'elle. Il veut consacrer la fin de sa vie, il n'est pas dupe du temps qui lui reste (d'autant qu'il souffre énormément), à raconter l'histoire de ses grands-parents. Il a pour cela de très nombreux documents, photos, revues de presse.... mais surtout l'incroyable ressource épistolière car sa grand-mère a entretenu toute sa vie une correspondance avec son amie Augusta.

précision Lyman était professeur d'histoire.


_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15113
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par Tristram le Sam 29 Fév - 19:10

Ce qui m'a frappé dans ce début du livre, c'est la défense et illustration du droit à la liberté du vieillard handicapé, et du droit à s'intéresser au passé :
« J’aimerais qu’ils comprennent que je ne me borne pas à simplement tuer le temps durant ma lente pétrification. Je ne suis ni mort ni inerte. La tête fonctionne encore. Une foule de choses m’échappe, y compris en moi-même, et j’ai besoin d’y réfléchir au calme. »

« S’il ne rimait plus à rien de faire semblant de m’intéresser à là où j’allais, je pouvais me tourner vers là où j’avais été. »
C'est particulièrement d'actualité à une époque idéalisant la jeunesse, où l'on pense bâtir l'avenir sans recul.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 10464
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par Romain le Sam 29 Fév - 20:50

Quand il n’y a rien à attendre du lendemain, penser au passé ou s’échapper dans la vie des autres permet de continuer à vivre sans trop souffrir.

Au-delà du beau portrait de femme (il y fait souvent référence à Henry James), c’est aussi les pensées d’un homme qui souffre dans son corps, j’imagine psychiquement.
J’y retrouve beaucoup des patients que je rencontre. Le roman familial quand sa propre vie fout le camp.

Romain

Messages : 102
Date d'inscription : 30/01/2020

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par Bédoulène le Dim 1 Mar - 8:43

"Quoi que Leah et toi en pensiez, je suis tout ce que j’ai jamais été. Je suis pour une bonne part ce que furent mes parents et surtout mes grands-parents. "

comme le dit Lyman ce n'est pas le fossé des générations qui le sépare de son fils, c'est un gouffre !

"Mes grands-parents durent quitter un monde pour un autre, sinon plusieurs, et faire ainsi du neuf avec du vieux à la manière des coraux, dont le récif se rehausse sans cesse. Je suis du même bord qu’eux. Je crois au temps comme eux y croyaient, et à la vie chronologique plutôt qu’à la vie existentielle. Le temps, nous vivons en lui et par lui, nous construisons nos huttes dans ses ruines, ou du moins le faisions-nous, et nous ne pouvons nous permettre tous ces reniements"

Lyman suppose d'après les lettres échangées entre Susan, sa Gd-mère et son amie Augusta une relation saphique .

" Plutôt que de sourire devant son ignorance toute victorienne de ses propres motifs, j’ai envie de souligner sa constance. La première passion de sa vie dura toute sa vie."

(je ne connaissais pas le terme tribade)

Après que le trio amical se fut scindé lorsque Thomas Hudson et Augusta se marie, Susan retrouve Oliver Ward, brièvement rencontré lors d'une réception, car grâce a leur correspondance ils se sont aperçu de leur sentiments. Avant et après leur mariage débute des temps d'attente pour Susan pendant qu'Oliver cherche du travail, qu'il trouve un logement, ceci en alternance.

Ils partent donc pour l'Ouest où Oliver occupe un poste d'ingénieur dans les mines. Susan passe brutalement des salons New-yorkais auprès des intellectuels à un quasi exil (c'est ce que ressent cette artiste - dessinatrice) dans la Nature sauvage de l'Ouest.

A ce propos quelles impressionnantes descriptions de cette Nature mais aussi des gens qui y vivent, du monde ouvrier et notamment dans ce cas des mineurs. Premier aperçu pour cette femme que Lyman, le narrateur,  taxe de "snob" avec la confrontation des classes.

(on voit bien que la compagnie tient dans ses serres la totalité des habitants de New-Almaden, ce qui fera dire à Susan que les mineurs sont des forçats)

J'aime bien que Lyman parle directement à son aïeule au gré de la lecture de ses lettres.

J'apprécie aussi l'humour avec lequel Lyman parle de sa relation avec ses aides, Miss Morrow, puis Shelly. Et  surtout avec  l' aimable Ada.


"Ada, la vieille et robuste domestique de la famille ? C’était donc, autant que la question financière ou une obligation héritée, un sentiment d’amitié qui l’amenait chez moi ? Il m’apparaissait soudain que je m’évertuais bien trop, gêné que j’étais, à jouer les hommes de pierre pendant que, grognant et claquant la langue, elle assurait son service. Je n’étais donc pas son ennuyeux pantin, sa corvée absurde ? Je la revoyais se dandiner jusqu’au placard pour y prendre la bouteille après m’avoir déposé dans mon lit. De l’amitié, donc."

Donc à présent à New-Almaden, Susan donne naissance à un garçon et Oliver engage une femme pour s'occuper de l'enfant afin que  Susan puisse continuer à dessiner ; il faut souligner que l'argent qu'elle gagne est bienvenu, il sera d'ailleurs lors de leur départ essentiel pour le couple.

Le couple se retrouve donc à Santa-Cruz en location chez Mrs Elliot.

à suivre

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15113
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par Tristram le Dim 1 Mar - 11:37

C'est pas juste, Bédoulène cite les extraits que j'avais aussi repérés : je n'ai plus rien à dire !

J'en complète quand même un, parce qu'il me plaît beaucoup :
« Avant que je puisse dire : Je suis, j’étais. Héraclite et moi, prophètes du flux, le savons [le temps] composé d’éléments qui s’imitent et se dupliquent. Suis ou étais, je suis également cumulatif. Quoi que Leah et toi en pensiez, je suis tout ce que j’ai jamais été. Je suis pour une bonne part ce que furent mes parents et surtout mes grands-parents. »


Dernière édition par Tristram le Dim 1 Mar - 12:50, édité 1 fois

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 10464
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par Tristram le Dim 1 Mar - 12:41

Bien qu’il puisse être spécieux, j’affectionne particulièrement l’emploi des notions scientifiques en littérature.
Et là Stegner nous gâte, c'est le propos même de son livre, au vu du titre ; mais certains concepts demandent peut-être explicitation.
« Si Henry Adams, que tu connus un peu, a pu échafauder une théorie de l’histoire en appliquant aux sociétés le second principe de la thermodynamique, je devrais être fondé à en établir une sur l’angle de repos, et je n’ai du reste pas dit mon dernier mot. »
Le deuxième principe de la thermodynamique, c’est celui de la dissipation jusqu’à épuisement final par entropie (désordre) irréversiblement croissante.
L’angle d’équilibre, de repos ou de talus naturel, c’est celui, à peu près constant, de la pente d’un tas de déblai meuble, de sable sec, etc.
Dans la foulée, Stegner ose une brillante métaphore de l’effet Doppler pour apprécier les perspectives différentes de l’avenir encore à survenir (le sien) ou l’avenir déjà vécu (celui de sa grand-mère, c'est-à-dire le passé).

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 10464
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par Bédoulène le Dim 1 Mar - 16:07

merci Tristram, j'ai bien regardé ce qu'il en était pour le second principe mais je n'ai pas compris

L’angle d’équilibre, de repos ou de talus naturel, c’est celui, à peu près constant, de la pente d’un tas de déblai meuble, de sable sec, etc.

J'avais bien saisi angle de repos, mais ton exemple du tas de déblai m'aide bien

Dans la foulée, Stegner ose une brillante métaphore de l’effet Doppler pour apprécier les perspectives différentes de l’avenir encore à survenir (le sien) ou l’avenir déjà vécu (celui de sa grand-mère, c'est-à-dire le passé).

j'ai cru comprendre que lorsque le passé vient à lui "le bruit est plus puissant" que lorsqu'il repart dans l'autre sens (?)

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15113
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par Bédoulène le Dim 1 Mar - 16:52

j'aime beaucoup cette lecture, j'avance vite.

ce que dit Mrs Elliott me parait essentiel, elle est très lucide ; est-ce que cette franchise permettra à Susan de se remettre en cause ?

Vous êtes une artiste doublée d’une dame, commença Mrs. Elliott. Cela va peut-être vous paraître bizarre, mais je me demande parfois si vous ne seriez pas un petit peu trop des deux. Notez que cela n’a rien à voir avec les sentiments que je vous porte. Je vous aime bien, quelque difficulté que vous ayez à le croire présentement. Ce qui me chagrine, c’est qu’Oliver pense que vous valez mieux que lui. Il vous voit comme une créature d’un ordre supérieur, il pense que ce que vous faites est plus important que ce qu’il fait. Je ne nie pas que vous soyez quelqu’un d’exceptionnel. Vous l’êtes l’un comme l’autre. Mais je serais navrée de vous voir le détourner de ce pour quoi il est fait, et cela simplement afin de pouvoir continuer à vous bercer de je ne sais quelles idées sur ce qui est élevé et ce qui ne l’est pas. Est-ce que vous me suivez ?


Revenons sur l'état d'esprit de Lyman ; qui répète encore son droit à vivre comme il l'entend.

Je suis profondément engagé dans les habitudes que je me suis choisies. Vu de l’extérieur, je dois ressembler à une maison inoccupée où brûle une peu convaincante veilleuse. Le premier cambrioleur venu n’aurait qu’à glisser un œil à travers mes rideaux pour conclure que je suis vide. Il serait dans l’erreur. Sous cette lampe qu’au cun mouvement n’agite, qu’aucune ombre ne vient obscurcir, il y a un homme qui travaille ; et tant que je travaille, je ne suis candidat ni à Menlo Park, ni à cette voie de garage que l’on appelle cyniquement maison de repos, ni à une boîte en sapin. Mes habitudes et cette saison immuable me font tenir le coup. Le mal, voilà ce qui me pose question et me démonte.


Lyman devant les critiques de Rodman réalise la raison évidente de son engagement dans cette recherche sur ses grands-parents :

"Quoique n'ayant jamais formulé avec précision la nature du travail qui m'occupe en ce moment, j'ai tout de suite vu la justesse de ce que je venais d'énoncer. Dans tous ces documents ce ne sont ni la romancière et illustratrice Susan Burling Ward ni l'ingénieur Oliver Ward, pas plus que l'Ouest où ils vécurent, qui m'intéressent, mais bien de découvrir comment et en dépit de quelles tensions et contraintes ces deux dissemblables particules restèrent soudées l'une à l'autre, dévalant la pente de leur avenir jusqu'à atteindre l'angle de repos où je les ai connues. C'est là que si situe l'objet de ma recherche, là que se trouve, si je le débusque jamais, le sens de ce travail."


"- Un couple dis-je. Une femme et un homme. L'une romantique, l'autre réaliste. Une femme qui était une dame avant d'être une femme, un homme qui était avant tout un homme."

ce terme de "particules" te retiendras certainement Tristram !



@ Romain tu avances dans ta lecture ?

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15113
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par Romain le Dim 1 Mar - 18:14

Lyman, amputé, n’essayerait pas d’éviter de se désagréger en rassemblant (a défaut de se rassembler corporellement ) des documents sur la vie de cette grand-mère ?
J’aime l’idée de vivre par procuration quand sa propre vie est devenue impossible.

J’arrive au Michoacan.

Romain

Messages : 102
Date d'inscription : 30/01/2020

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Wallace Stegner  Empty Re: LC Wallace Stegner

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions autour des livres :: Nos Lectures Communes


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum