Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment : -50%
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif ...
Voir le deal
69.99 €

Claude Gauvard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

historique - Claude Gauvard Empty Claude Gauvard

Message par Pinky Dim 29 Mai - 10:22

Claude Gauvard

née en 1942


historique - Claude Gauvard Claude10

Claude Gauvard, née le 12 décembre 1942 à Paris, est une universitaire et historienne française. [Professeur émérite], titulaire de 1992 à 2009 d'une chaire d'histoire médiévale de l’Université Panthéon-Sorbonne, elle est spécialiste de l'histoire politique, sociale et judiciaire du Moyen Age.
Fille d'une institutrice, pupille de la Nation, et d'un technicien de la Ville de Paris, originaire de Creuse. Elle s'engage contre la torture et en faveur de l’Indépendance de l’Algérie.

Carrière universitaire
En 1989, elle soutient sa thèse de doctorat, « Crime, État et société en France à la fin du Moyen Âge » , et devient professeur d'histoire du Moyen Âge à  l’université de Reims en 1990 puis à l’université Panthéon-Sorbonne (1992) où elle a enseigné l’histoire du Moyen Age jusqu'en 2009.  
Elle est également codirectrice de la Revue historique avec Jean-François Sirinelli depuis 1998, codirectrice de la collection « Le Nœud gordien » aux  PUF.
En 2009, elle préside la Société de l’histoire de France.
Elle siège au conseil d'administration de l'Association française pour l'histoire de la justice, au Haut comité des commémorations nationales (jusqu'à sa démission en 2018)5, et au Comité d'histoire de la ville de Paris.
À travers le prisme de la justice, Claude Gauvard étudie les modes de régulation du lien social dans la société ritualisée de la fin du Moyen Âge. D'après elle, les supplices en général et la peine de mort en particulier sont assez rares au Moyen Âge. Les sociétés médiévales ne seraient d'ailleurs pas particulièrement violentes, car régulées par le régime de l'honneur. S'attachant particulièrement aux usages, aux procédures et aux discours de la grâce, de la rémission et de l'arbitrage, elle montre la prégnance de la notion d'honneur dans la société médiévale.
Selon une perspective inspirée de l'anthropologie juridique anglo-américaine, elle insiste sur le caractère régulateur de l'activité judiciaire, qu'elle envisage comme un mécanisme de « résolution des conflits » parmi d'autres. Son étude de la criminalité permet ainsi de souligner à quel point les hommes et les femmes du Moyen Âge sont des « sujets en conflit »"7 qui participent de la construction judiciaire du pouvoir royal.
Elle a dirigé, entre autres, les thèses de doctorat de Nicolas Offenstadt et de Véronique Beaulande-Barraud.

Bibliographie

• « De Grace especial » : crime, État et société en France à la fin du Moyen Âge, vol. 1 & 2,  coll. « Histoire ancienne et médiévale » (no 24), 1991
• Dir., La renommée, n° 24 de la revue Médiévales, (1993).
• Violence et ordre public au Moyen Âge, Paris, Picard, 2005.
• La France au Moyen Âge du Ve au XVe siècle, Paris, PUF, 1996, rééd. 2010.
• Reproduction en fac-similé : « De Grace especial »  coll. « Les classiques de la Sorbonne » (no 1), 2010
• Le Moyen Âge, Paris, la Martinière, 2010
• Le temps des Valois, Paris, PUF, coll. « Une histoire personnelle de », 2013
• Le temps des Capétiens, Paris, PUF, coll. « Une histoire personnelle de », 2013
• La France au Moyen Âge du Ve au XVe siècle, Paris, PUF, 2014
• Condamner à mort au Moyen Âge. Pratiques de la peine capitale en France XIIIe-XVe siècle, Paris, PUF, 2018.
• Jeanne d'Arc : héroïne diffamée et martyre, Paris, Gallimard, coll. « L'esprit de la cité / Des femmes qui ont fait la France », 2022, 192 p.

En collaboration :
Spoiler:

Livres audio
• Claude Gauvard (auteur et narrateur), Le Moyen Âge, La France des capétiens, éd. Frémeaux & Associés, coll. « Histoire de France », 2012 (EAN 3561302550121). Support : 4 disques compacts audio ; durée : 5 h 5 environ ; référence éditeur : FA5501. Sommaire du coffret : 1. La France des premiers Capétiens (987-1108) ; 2. La France du XIIe siècle ; 3. Des rois reconnus dans leur royaume (1180-1270) ; 4. L'État royal sous les derniers rois (1270-1328). Collection éditée en collaboration avec les Presses universitaires de France.
• Claude Gauvard (auteur et narrateur), Le Moyen Âge, La France de la guerre de cent ans, éd. Frémeaux & Associés, coll. « Histoire de France », 2012 (EAN 3561302550220). Support : 4 disques compacts audio ; durée : 5 h 5 environ ; référence éditeur : FA5502. Sommaire du coffret : 1. Le royaume de France aux XIVe et XVe siècles: une conjoncture de crise ; 2. La dynastie des Valois contestée ; 3. Une situation bloquée: le royaume de France vers 1400 et 1440 ; 4. La "grand monarchie de France" vers 1440 et 1492. Collection éditée en collaboration avec les Presses universitaires de France.
Pinky
Pinky

Messages : 478
Date d'inscription : 28/11/2021

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Claude Gauvard Empty Re: Claude Gauvard

Message par Pinky Dim 29 Mai - 10:29

Jeanne d'Arc
Héroïne diffamée et martyre

historique - Claude Gauvard Produc12


Un bon livre d’histoire qui ne raconte pas comme si on pouvait tout savoir du passé mais qui confronte les sources et n’hésite pas à évoquer les zones d’ombre.  Le personnage choisi, bel emblème de l’histoire de France, invoqué par tous les courants politiques mais en ce moment par les plus traditionalistes pour ne pas dire plus, n’est en aucun cas l’occasion d’une nostalgie de l’histoire d’antan, celle qui était indispensable pour un être un bon Français. Ce n’est pas non plus une nouvelle bondieuserie.
Claude Gauvard, spécialiste de la justice médiévale et de ses archives, cite la source qui l’a incitée à entreprendre ce nouvel ouvrage consacré à Jeanne d’Arc.

« Il [ce livre] ne reprend pas non plus les avatars historiographiques de son personnage. Le retour aux sources sur lequel il s’appuie ne prétend pas dire qui elle fut réellement, mais comment ses contemporains ont pu la juger. Un document de 1461, conservé aux Archives Nationales dans la série des registres criminels du parlement de Paris, m’y a incitée. Il état jusqu’alors inconnu des historiens. Au moment où François Villon chantait pour la postérité « Jeanne la bonne Lorraine », un noble nivernais, Jean II des Ulmes, né à peu près en même temps que la Pucelle, la traitait de « putain, ribaude », l’injure préférée des Anglais et des Bourguignons qu’on voyait ainsi resurgir, intacte, trente ans après sa mort. Dans la bouche de certains, peut-être n’avait-elle jamais disparu quand ils parlaient d’elle. »

Le livre, assez court 180 pages, passe au crible les éléments qui questionne cette fama, la renommée qui caractérise chacun au Moyen Age.
Le supplice : pourquoi brûler Jeanne d’Arc ? Il s’agissait, pour les Anglais, de faire disparaître le corps de cette femme qui avait permis à Charles VII de reprendre des villes et de se dresser contre la nouvelle double monarchie d’Henri VI, associant depuis 1431, la France et l’Angleterre.
Le procès associe politiques et religieux et nous plonge dans les relations compliquées qui lient les intérêts politiques des Anglais, les convictions bourguignonnes de l’Université, les rouages du procès religieux : hérétique, sorcière ….
Le roi et le royaume évoque le rôle de Jeanne qui a vécu sur la frontière lorraine du royaume dans son odyssée pour faire sacrer Charles VII et ce que l’on sait de la confiance que les politiques lui ont accordée.
Prophétesse ou sorcière  nous permet de saisir les croyances aux prophéties des hommes de cette fin du Moyen Age alors que la chasse aux sorcières n’a pas vraiment commencé.
L’opinion revient sur la réhabilitation nécessaire à Charles VII pour asseoir son pouvoir qui ne pouvait lui venir d’une « putain, ribaude » tandis que les Anglais qui avaient perdu la partie continuaient à y voir les actions maléfiques d’une « sorcière ».

Claude Gauvard conclut ainsi son livre
«  Au terme de ce livre, je reste convaincue qu’il est difficile d’écrire sur Jeanne d’Arc. Je me suis modestement contentée de décrire ce que les louanges ou les accusations dont elle fut l’objet révèlent des croyances et des peurs de la société de son temps. Les stéréotypes réducteurs dans lesquels on l’enferma, en particulier les chefs d’accusation de son procès en hérésie et sorcellerie ou les injures comprises de tous et véhiculées facilement partout répondaient aux attentes et aux pratiques de ses contemporains. Au sommet du pouvoir, à la cour du roi, elle suscita des jugements divers, et dans l’opinion, crainte, amour et haine à la fois, tout en étant sans doute ignorée du plus grand nombre. Il en ressort une image finalement contrastée et ambigüe dans le devenir d’un royaume où se mêlaient étroitement le religieux, le magique et le politique.
Il fallut donc attendre longtemps, à la fin du XIXe siècle, pour que la nation s’empare de Jeanne d’Arc et croie qu’elle avait fait la France. »


\Mots-clés : #biographie #historique
Pinky
Pinky

Messages : 478
Date d'inscription : 28/11/2021

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Claude Gauvard Empty Re: Claude Gauvard

Message par Bédoulène Dim 29 Mai - 10:45

merci Pinky pour ton commentaire et pour ton point de vue en début dudit commentaire.

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21218
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Claude Gauvard Empty Re: Claude Gauvard

Message par Tristram Dim 29 Mai - 12:25

Oui, intéressante cette mise à plat d'une légende mythique (fin de la conclusion) !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15685
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Claude Gauvard Empty Re: Claude Gauvard

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Documents et essais :: Histoire et témoignages

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum