Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le deal à ne pas rater :
WD Green SN350 – Disque SSD interne NVMe M.2 – 2 To
99.99 €
Voir le deal

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Silveradow Mer 25 Oct - 19:48

Lecture Commune automnale, début novembre 2023.

Virginia Woolf, Mrs Dalloway, 1925
LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway 97817810

Le récit décrit une journée de Clarissa Dalloway, dans l'Angleterre d'après la Première Guerre mondiale1, en juin 19232. Elle se rend d'abord chez le fleuriste, mais loin de se centrer sur ce seul personnage, Virginia Woolf offre une fresque de la ville de Londres et de ses habitants, vie rythmée pour tous par Big Ben3. Peu après, Mrs Dalloway revient chez elle, et alors qu'elle fait le point sur le choix qu'elle a fait des années plus tôt d'épouser Richard Dalloway au lieu de Peter Walsh, elle reçoit la visite impromptue de ce dernier soupirant. Leur conversation est émaillée par le ressac d'anciens souvenirs qui jaillissent dans l'esprit de Clarissa.
Silveradow
Silveradow

Messages : 664
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 31
Localisation : Nomade

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Silveradow Dim 29 Oct - 13:27

Je suis tombée par hasard ce matin sur cet article... je le trouve très à propos ! En tout il me donne encore plus envie de m'y mettre Smile
Faut-il relire Virginia Woolf ?
Silveradow
Silveradow

Messages : 664
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 31
Localisation : Nomade

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Laurentides Dim 29 Oct - 21:41

Merci pour cet l'article.

Pour approcher la femme écrivain, un petit texte de Viviane Forrester (1973) m'avait marqué.

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway 97822210


Dès que j'ai mis la main sur Mrs Dalloway dans le fatras de mes bouquins (ni tunnels, ni cavernes, ni effondrement... mais des cartons de livres à moitié déballés), je me joins avec plaisir à la Lecture Commune.
Laurentides
Laurentides

Messages : 135
Date d'inscription : 18/05/2023
Age : 66
Localisation : Bretagne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Silveradow Dim 29 Oct - 21:53

tu as tout le temps, je crois qu'on est que deux !
Silveradow
Silveradow

Messages : 664
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 31
Localisation : Nomade

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Fancioulle Lun 30 Oct - 20:19

Je vais essayer ! Je ne peux lire que par petites lampées, ça va me prendre du temps...
Fancioulle
Fancioulle

Messages : 215
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 30
Localisation : çà et là

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Silveradow Lun 30 Oct - 20:43

aucun problème, on a le temps Wink
Silveradow
Silveradow

Messages : 664
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 31
Localisation : Nomade

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par ArenSor Lun 30 Oct - 21:02

Je me laisserais bien tenter également par cette Mrs Dalloway
ArenSor
ArenSor

Messages : 3355
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Rue du Nadir-aux-Pommes

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Silveradow Lun 30 Oct - 21:31

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway 421465245
Venez petits Choisiens LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway 120807209
Silveradow
Silveradow

Messages : 664
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 31
Localisation : Nomade

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Avadoro Lun 30 Oct - 22:49

Je suis aussi partant pour débuter en fin de semaine...
Avadoro
Avadoro

Messages : 1372
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 38

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Silveradow Mar 31 Oct - 6:48

chouette chouette chouette, Im happy !
Silveradow
Silveradow

Messages : 664
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 31
Localisation : Nomade

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Silveradow Mer 1 Nov - 21:54

Un tout petit peu de mal à rentrer dedans mais pour l'instant j'accroche bien, j'aime beaucoup les descriptions, les instants quasi figés, ce moment présent très fort.
les feuilles étaient vivantes; les arbres étaient vivants. Et les feuilles, reliées par des millions de fibres à son corps sur le banc, l'éventaient de haut en bas; quand la branche s'étirait, il en faisait autant. Les moineaux qui battaient des ailes, qui s'élevaient et retombaient en cascades dentelées, faisaient partie de cet ensemble; tout comme le blanc et le bleu, barrée de branches noires

Le fameux point virgule de Woolf !
Silveradow
Silveradow

Messages : 664
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 31
Localisation : Nomade

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Silveradow Jeu 2 Nov - 20:23

On est pris comme dans une valse, lente et longue, on tourne et tourne encore en changeant de cavalier.ières.
C’est poétique, déroutant et étourdissant, tout à la fois.
On se retrouve dans les pensées de chacun, tour à tour, dans leurs discours intérieurs, leurs interrogations, leurs présupposés sur ce que pense l’autre, on a envie de leur crier « mais communiquez b*rdel ! » oups LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway 3933839410
« Ce fut tout ; mais pour lui [Peter], ce fut comme si elle avait déclaré, « avec vous je me distrais, voilà tout ; avec Richard Dalloway, j’ai une véritable entente. » C’est ainsi qu’il l’avait pris.

On ressent beaucoup de solitude chez chacun, chacun est dans sa bulle et ne comprend pas vraiment le reste, où plutôt le comprend avec son propre prisme (quasi tout le temps déformant).

J’ai une grosse accroche avec Septimus, revenu de la guerre en syndro post-traumatique semble-t-il (je ne suis pas une pro du sujet, n’hésitez pas à me reprendre).
Je me retrouve beaucoup dans sa façon d’être déconnecté du réel, de voir et d’apprécier les toutes petites choses qui peuvent paraître si futiles aux autres (le ciel, les oiseaux, les feuilles) :
« Mais ici, là-haut, cela tonnait de rocher en rocher, cela se divisait, se heurtait en chocs sonores qui s’élevaient en colonnes lisses (que la musique fût visible, c’était une découverte). »
« Regarder une feuille trembler au moindre souffle d’air était une joie exquise. Là-haut dans le ciel, des hirondelles fonçaient, tournoyaient, filaient vers l’horizon, et se remettaient à tourner, sans jamais perdre le contrôle, comme si elles étaient retenues par des élastiques. »


Une lassitude extrême face au monde et à ses absurdités, ses guerres … C’est tellement d’actualité, quand je regarde le monde j’ai envie de pleurer entre les guerres, le dérèglement climatique et tout ce que ça induit…
« La brutalité s’étalait dans les gros titres des journaux. Des hommes étaient bloqués dans des mines ; des femmes brûlaient vives ».

Etonnée aussi de retrouver un discours children free pour l’époque !
« On ne peut pas mettre des enfants au monde dans un monde tel que celui-ci. On ne peut pas perpétuer la souffrance ».

Le personnage de Peter est tout sauf féministe, j’ai envie de le gifler, c’est normal ?
« le bonheur de voir un joli visage, et le comble du malheur de voir un laideron. »
« à propos des droits des femmes ‘ce sujet antédiluvien »

Il est déprimant aussi sur sa vision de l’amour :
« Tout le monde en dirait autant, si les gens étaient honnêtes : à partir de cinquante ans, on ne veut plus de partenaires ; on ne veut plus continuer à dire aux femmes qu’elles sont jolies »
Dites moi que l'amour à 50 ans c'est pas ça ! Sinon je vais commencer à chercher plus activement dès maintenant ^^
Silveradow
Silveradow

Messages : 664
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 31
Localisation : Nomade

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Laurentides Dim 5 Nov - 23:23

Enfin Mrs. Dalloway ! (une centaine de pages)
LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Cover10

Virtuosité du jeu des points de vue : on passe d'un personnage à l'autre avec rapidité lors de la déambulation matinale dans Londres. Ces changements de points de vue allègent la sensation qu'on a de personnages très seuls, enfermés avec leur flux de pensées, embarrassés dans leurs gestes, maladroits dans leurs échanges, pris dans le jeu des conventions sociales, prisonniers aussi parfois de leurs ruminations mentales (la folie de Septimus qui monte en puissance et l'impuissance affolée de sa compagne Lucrezia, le monstre de la haine qui tente de nouveau de "planter ses sabots" dans l'âme de Clarissa...). Les retrouvailles, après cinq ans d'absence, de Clarissa et Peter sont un modèle du genre ! C'est comme un redoublement pathétique du ratage de leur rencontre de jeunesse... et chacun de se sentir un "raté" de l'existence. Une grande mélancolie affleure devant la fragilité des êtres et des "instants de vie" si fugitifs et pourtant si décisifs parce qu'ils forment la trame de l'existence...
Laurentides
Laurentides

Messages : 135
Date d'inscription : 18/05/2023
Age : 66
Localisation : Bretagne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Bédoulène Lun 6 Nov - 9:28

je vous lis avec plaisir les engagés dans cette LC !

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 20943
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Silveradow Lun 6 Nov - 13:55

@Laurentides, tu trouves que la folie de Septimus monte en puissance durant l'oeuvre ? Peut être as tu fini je n'en suis qu'à la moitié ! Ca te tente pas de nous rejoindre @Bédoulène ? (oui je suis une vile tentatrice :p)
Silveradow
Silveradow

Messages : 664
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 31
Localisation : Nomade

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Laurentides Lun 6 Nov - 15:16

@Silveradow, Désolé, c'est une relecture et c'est difficile de ne pas anticiper... Mais bon, dès sa première apparition, le pauvre Septimus est très mal en point et sa compagne sent qu'il "s'échappe"... Ce personnage me touche beaucoup et ce, d'autant plus, quand on sait que l'auteure s'est battue toute sa vie contre la souffrance psychique (premier internement autour de ses vingt ans à la mort de son père...).

Un article fouillé à lire, après la lecture du roman, sur ces questions :
http://www.larevuedesressources.org/le-fou-visionnaire-de-virginia-woolf,656.html

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway 170px-10
Portrait restauré de Virginia Woolf à 20 ans (Wikipédia)
Laurentides
Laurentides

Messages : 135
Date d'inscription : 18/05/2023
Age : 66
Localisation : Bretagne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Silveradow Lun 6 Nov - 20:31

Merci ! J'espère avoir plus de temps les prochains jours pour avancer Wink
Silveradow
Silveradow

Messages : 664
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 31
Localisation : Nomade

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Silveradow Ven 10 Nov - 20:12

Ayé j’ai fini !

Richard vient contredire un instant ce que j’ai dit plus haut sur la communication (je crois d’ailleurs  que c’est la seule fois où nous sommes dans ses pensées ?).
« Car c’est mille fois dommage de ne jamais dire ce qu’on ressent »
Mais au final il ne communique pas plus que les autres ...
Il semble très doux, très empathique :
« Et les prostituées, Dieu sait que ce n’était pas à elles qu’il fallait s’en prendre, ni aux jeunes gens, mais à notre système social détestable, etc »
Je trouve Woolf "très juste" sur sa façon de voir le monde (bon parce qu'elle le voit comme moi ^^"), avec des petites punchlines glissées ça et là ...

Puis on retombe, aussitôt après (l’espoir n’est donc pas permis!)  sur ce que j’avais déjà ressenti plus tôt dans le roman :
« Et il y a chez les gens une dignité ; une solitude : même entre mari et femme, un abîme »

Quelqu’un peut m’expliquer cette … expression ? « ses gros yeux couleur de groseille à maquereau » ?

On est aussi une seule fois dans l’esprit d’Elizabeth pour une escapade en omnibus, un petit passage très drôle, une emphase du voyage (chacun vit les aventures qu’il peut!)

« La monture impétueuse – un pirate- démarra en catastrophe, fila bon train […] car c’était bien un omnibus-pirate, téméraire, sans scrupule, qui fonçait hardiment, esquivait l’obstacle à la dernière seconde, attrapait un voyageur par-ci, en laissait un autre en rade se faufilait comme une anguille, maître du monde »

Avec la misogynie on retrouve aussi l’inverse, un homme doit être viril et évidemment ne pas pleurer, encore moins si c’est un soldat :
« c’était pour elle la pire des choses, de voir un homme comme Septimus, qui s’était battu, pleurer ».
@Laurentides, je comprends mieux ton commentaire sur Septimus, même si je n’ai pas trouvé de dégradation dans sa folie. Il y a même eu un moment de répit non ?

Je me suis demandée si Clarissa n’avait pas un petit problème psychique aussi, lors de sa réception, je n’ai pas compris en quoi le fait qu’un invité touche au rideau soit un bon signe ?
« Ils allaient vers quelque chose qui avait pris forme, maintenant que Ralph Lyon avait rabattu le rideau ».
Et aussi pour ce passage :
« une étape du voyage, ce pilier qu’elle avait l’impression d’être devenue »
Paradoxe entre le voyage et le pilier, à moins qu’elle ne parle du voyage de la vie ? Petite référence à Peter aussi j’imagine !
(Après coup, en lisant/écoutant des analyses j’ai compris qu'elle aussi avait des problèmes d’angoisses, je n’ai sûrement pas été assez attentive pendant ma lecture).

Les personnages se mentent entre eux et aussi (surtout ?) à eux même ; après une longue tirade de compliments que Peter fait intérieurement sur Clarissa :
« mais il n’était plus amoureux. »
Pourquoi devoir se le préciser, si ce n’est plus vrai ? Se justifier à soi même …
Ils font les comptes, maintenant qu’ils sont « vieux », le thème de la vieillesse revient beaucoup, ils regardent le passé, leurs choix, ce qui aurait pu être fait différemment, beaucoup de regrets non dit.
Savoir s’ils ont réussi leurs vies, comment le savoir ? Est-ce dans le fait de donner des réceptions mondaines où l’ont reçoit le premier ministre ? Mais où n’on est pas vraiment là ? Pas vraiment heureux ?

On retrouve à quelques pages de la fin un très bon résumé de l’œuvre et c’est Sally qui nous la donne :
« Que peut-on savoir des gens, même lorsqu’on partage leur vie quotidienne ? Ne sommes-nous pas tous prisonniers ? […} Désespérant de toutes les relations humaines (les gens étaient si compliquées) »

J’ai un peu oublié que l’ouvrage se passe sur une journée seulement, ça m’a paru plus long, je ne pourrais pas dire pourquoi, pas assez attentive encore ?

Mais c’est une réussite et je relirai Woolf ! Et il y’aura sûrement une relecture de Mrs Dalloway aussi.
Silveradow
Silveradow

Messages : 664
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 31
Localisation : Nomade

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Tristram Ven 10 Nov - 21:39

La groseille à maquereau est vert pâle, au moins avant maturité !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15511
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Silveradow Sam 11 Nov - 6:59

je connaissais pas du tout ... quelle idiote ...
Silveradow
Silveradow

Messages : 664
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 31
Localisation : Nomade

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway Empty Re: LC Virginia Woolf : Mrs. Dalloway

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions autour des livres :: Nos Lectures Communes

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum