Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment :
Tablette 11″ Xiaomi- Mi Pad 6 global version ...
Voir le deal
224.97 €

Pablo Larrain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pablo Larrain Empty Pablo Larrain

Message par Chamaco Mer 11 Jan - 18:42

Pablo Larrain
Né en 1976

Pablo Larrain Pablo-10

Pablo Larraín, né le 19 août 1976 à Santiago du Chili, est un cinéaste, scénariste et producteur chilien.

Fils d'un sénateur ancien professeur de droit et d'une future ministre d'État, Pablo Larraín baigne dès son plus jeune âge dans la politique. Il démontre rapidement un intérêt pour les images et la communication, qu'il choisit d'étudier à l'université de Santiago du Chili.

Il est cofondateur de la société de production Fabula producciones consacrée à la production cinéma, télévision et publicité.

En 2013 il fait partie du jury présidé par Bernardo Bertolucci lors de la 70e Mostra de Venise, au côté de Carrie Fisher ou encore Virginie Ledoyen.

source et suite : allocine.fr

Filmographie :

2006 : Fuga
2008 : Tony Manero
2010 : Santiago 73, post mortem
2012 : No
2015 : El Club
2016 : Neruda
2017 : Jackie


Dernière édition par Armor le Sam 9 Fév - 22:22, édité 5 fois (Raison : retouches)
Chamaco
Chamaco

Messages : 4285
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 77
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pablo Larrain Empty Re: Pablo Larrain

Message par Chamaco Mer 11 Jan - 19:18

Neruda

Pablo Larrain Iii1bf11

Réalisé par Pablo Larrain (2016)
Avec Gael García Bernal (Oscar Peluchoneau) , Francisco Reyes (Bianchi) , Michael Silva (Alvaro Jara)

Synopsis :
A la fin des années quarante, le poète communiste chilien Pablo Neruda, amateur de femmes et de fêtes, est déclaré traître au régime populiste en place. Le président Vileda. Avec son épouse, l'exubérant Neruda, défenseur de la classe ouvrière, doit fuir, se cacher. L'inspecteur Oscar Peluchonneau se lance à sa poursuite. Il commente en voix off l'étrange jeu de cache-cache, des coulisses du pouvoir de Santiago à la cordillère des Andes. A chaque fois qu'il pense pouvoir attraper l'homme de lettres, celui-ci est déjà loin.

"Je peux écrire les vers les plus tristes cette nuit.

Écrire, par exemple: « La nuit est étoilée
et les astres d’azur tremblent dans le lointain. »

Le vent de la nuit tourne dans le ciel et chante.

Je puis écrire les vers les plus tristes cette nuit.
Je l’aimais, et parfois elle aussi elle m’aima.

Les nuits comme cette nuit, je l’avais entre mes bras.
Je l’embrassai tant de fois sous le ciel, ciel infini.

Elle m’aima, et parfois moi aussi je l’ai aimée.
Comment n’aimerait-on pas ses grands yeux fixes.

Je peux écrire les vers les plus tristes cette nuit.
Penser que je ne l’ai pas. Regretter l’avoir perdue.

Entendre la nuit immense, et plus immense sans elle.
Et le vers tombe dans l’âme comme la rosée dans l’herbe.

Qu’importe que mon amour n’ait pas pu la retenir.
La nuit est pleine d’étoiles, elle n’est pas avec moi.

Voilà tout. Au loin on chante. C’est au loin.
Et mon âme est mécontente parce que je l’ai perdue.

Comme pour la rapprocher, c’est mon regard qui la cherche.
Et mon coeur aussi la cherche, elle n’est pas avec moi.

"Et c’est bien la même nuit qui blanchit les mêmes arbres.
Mais nous autres, ceux d’alors, nous ne sommes plus les mêmes.

je ne l’aime plus, c’est vrai. Pourtant, combien je l’aimais.
Ma voix appelait le vent pour aller à son oreille.

A un autre. A un autre elle sera. Ainsi qu’avant mes baisers.
Avec sa voix, son corps clair. Avec ses yeux infinis.

je ne l’aime plus, c’est vrai, pourtant, peut-être je l’aime.
Il est si bref l’amour et l’oubli est si long.

C’était en des nuits pareilles, je l’avais entre mes bras
et mon âme est mécontente parce que je l’ai perdue.

Même si cette douleur est la dernière par elle
et même si ce poème est les derniers vers pour elle."

Luis Gnecco (Neruda)

Pablo Larrain 14375710


J'ai volontairement apposé ce poème de Neruda avant tout commentaire personnel (qui viendra) car il en a été question à plusieurs reprises dans le film, le film est aussi conçu tel un poème, il y est question de l'amour qu'il porte à sa femme de l'époque, l'amour pour son parti auquel il croit dur comme fer, l'amour pour le peuple qui souffre...


Dernière édition par Armor le Sam 9 Fév - 22:16, édité 3 fois (Raison : Mise en page)
Chamaco
Chamaco

Messages : 4285
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 77
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pablo Larrain Empty Re: Pablo Larrain

Message par Marie Mer 11 Jan - 21:06

Ah un film que je compte voir. Un jour,snif.
J'aime beaucoup Pablo Larrain !
Marie
Marie

Messages : 641
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pablo Larrain Empty Re: Pablo Larrain

Message par animal Mer 11 Jan - 21:13

je crois que j'ai vu la bande-annonce ?

hum. transformation en fil réalisateur. et puis c'est pratique à lire une bio en diagonale ça m'intrigue, et j'apprends qu'il est producteur de 4 h 44 d'Abel Ferrara !

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13168
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pablo Larrain Empty Re: Pablo Larrain

Message par Chamaco Mer 11 Jan - 22:16

Pablo Larrain Images17

Neruda

En 1948 Neruda est sénateur communiste, le film retrace ses démêlés avec la Présidence de Gabriel González Videla, ce dernier élu grâce aux voix communistes avait orienté sa politique à droite, entrant en conflit avec les communistes. Neruda ayant critiqué au Sénat le Président de la République fut contraint à entrer dans la clandestinité.
Le film raconte la chasse à l’homme qui s’ensuivit. Cependant dans sa fuite à l’intérieur de son pays qui dura deux ans, et donna l'occasion de découvrir les débuts furtifs d'un Pinochet comme responsable d'une prison d'état dans le désert du Chili, Neruda ne manqua pas de panache, n’hésitant pas à provoquer le Président sous ses propres fenêtres pour l’empêcher de dormir.
L’Inspecteur Peluchonneau nommé par la Présidence exécuta la traque comme une affaire personnelle, impressionné par la renommée et le courage de Neruda, il attendait de son arrestation une gloire qu’il estimait légitime étant le fils (bâtard?) du créateur de la Police politique dans ce pays, chaque échec dans la traque animait sa jalousie et sa determination jusqu’à l’épilogue final que je me garderai de dévoiler…
Les images sont souvent bonnes, le’histoire entretient le suspens bien que comportant quelques longueurs dont les coupes n’auraient pas nuit au film en le rendant plus alerte. L’acteur jouant le rôle de Neruda est tres ressemblant et ajoute à la poésie qui se dégage du personnage, de même que l’image du policier ramène aux grands rôles du genre tel le personnage de Javert et des Misérables.
C’est un film interessant, baigné de poésie, disons que l’on sort de la salle en partie satisfait...


Pablo Larrain 10437110
Oscar Peluchonneau
Chamaco
Chamaco

Messages : 4285
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 77
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pablo Larrain Empty Re: Pablo Larrain

Message par Avadoro Sam 21 Jan - 17:14

Pablo Larrain Images17

Neruda

Pablo Larrain choisit d'éviter un récit biographique linéaire et sa description de la fuite de Pablo Neruda brille par une dimension créative qui mêle fantaisie et gravité, le film devenant une sorte de projection de l'imagination de l'artiste. La présence de la voix-off, l'effervescence d'un rythme bouleversent des repères dans l'espace puis dans le temps, et l'inspecteur Peluchonneau dans sa course-poursuite semble se heurter à une image qui s'évanouit à chaque instant. Neruda est à la fois omniprésent et fantomatique, présence excessive en proie au doute et confronté à la perspective d'une finitude.

Les décors extérieurs accentuent une tension dramatique mais le film conserve jusqu'au bout une légèreté dans ses intentions, avec une remarquable aisance dans la mise en scène qui multiplie les sorties de piste apparentes. Ces détours chaotiques et presque abstraits, tout droit sortis d'un rêve, résonnent comme autant de méditations poétiques.

Pablo Larrain 37138910


L'actualité de Pablo Larrain est particulièrement chargée puisque son prochain film Jackie, avec Natalie Portman, sera à l'affiche dans quelques jours.
Avadoro
Avadoro

Messages : 1393
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 38

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pablo Larrain Empty Re: Pablo Larrain

Message par églantine Dim 22 Jan - 9:56

Neruda

Avec un titre pareil on s'attendrait légitimement à voir un biopic sur le grand poète chilien . J'avoue y être allée donc avec une certaine réticence tant le genre m'ennuie souvent profondément , exercice probablement très difficile pour un réalisateur et qui aboutit trop souvent à un navet de plus .
Rappleons -nous dernièrement Stefan Sweig ....
Mais c'est sans compter sur le talent de Pablo Larraín qui s'affranchit de toutes les conventions et nous offre une oeuvre atypique , difficilement classable , et portée par un souffle de liberté et d'insolence qui n'est pas sans faire écho à la personnalité et l'oeuvre de Pablo Neruda .
C'est donc à travers une histoire purement fictive et construite comme un thriller que Pablo Larrain choisit d'aborder la personnalité complexe , facétieuse et pétrie de contradictions .
Voilà donc un certain Peluchonneau mandaté par le gouvernement en place pour arrêter le trublion de service . L'occasion pour lui d'entrer dans l'histoire de la police Nationale et effacer sa non-reconnaissance de naissance , petit ou plutôt gros caillou dans sa chaussure .
Une traque aussi fantasque qu'hautement improbable nous emporte dans une sorte de road-movie dirigé comme un jeu de piste , toute en péripéties rocambolesques , rythmée par la poésie de Pablo , par la voix off de ce prédateur délicieusement caricatural et uniquement crée par l'imagination du poète .Car Pablo , homme à multiples facettes , humaniste et pourtant dans la désinvolture affective , Pablo , le porte parole du peuple et pourtant ne dédaignant les plus grands raffinements épicuriens , Pablo dans la luxure et les bordels , Pablo rondouillard mais acéré de la plume , Pablo(on aurait envie de l'appeler Pablecito) est un grand enfant qui rêve d'inscrire lui aussi son nom dans l'histoire ( mais pas celle de la police ! ) .
Dans cet enchevêtrement d'entourloupes et de facéties , on se glissera avec malice . Ou on restera à quai si le jeu n'est pas votre bout de lorgnette du jour .
La fin gâche un peu l'ensemble de la grande maîtrise stylistique quasi littéraire de l'oeuvre , par une forme quasi onirique un peu maladroite .
A voir .
églantine
églantine

Messages : 4431
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pablo Larrain Empty Re: Pablo Larrain

Message par Avadoro Sam 11 Fév - 20:15

Pablo Larrain 08605510

Jackie

Comme dans Neruda, Pablo Larrain détourne les contraintes de l'exercice biographique, ici à travers une structure narrative complexe et souvent passionnante. L'interview de Jackie Kennedy par le journaliste Theodore White, peu après la mort de John F. Kennedy est un fil conducteur qui laisse peu à peu la place aux souvenirs, au vide, alors que le drame de Dallas hante chaque séquence. La visite télévisée de la Maison Blanche organisée en 1962 par la "First Lady" est aussi reproduite, créant un pont entre le passé et le présent et interrogeant la vision d'une apparence, d'une représentation.

Natalie Portman, grâce à une interprétation viscérale, révèle une expression d'une tension extrême et cependant presque inaccessible. Elle est au bord d'un effondrement dans les jours qui suivent l'assassinat du Président Kennedy mais maintient jusqu'au bout l'image d'une dignité, d'une maîtrise de soi. Son visage, à la fois glacial et bouleversé, porte en lui une souffrance intérieure qui donne un souffle à la mise en scène. Le piège d'un exercice de style trop rigide est ainsi évité et le caractère tragique, presque mythique de cet épisode de l'histoire américaine ne devient jamais étouffant, même si l'équilibre du film reste fragile. La musique de Mica Levi, d'une beauté lancinante et étrangement sereine, est aussi marquante.
Avadoro
Avadoro

Messages : 1393
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 38

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pablo Larrain Empty Re: Pablo Larrain

Message par tom léo Sam 11 Fév - 21:45

On est sorti de ce film "Jackie" aujourd'hui en grand silence. Comme s'ils nous manquaient des paroles pour en parler. Drame, dignité, rêve. Quel destin que de perdre deux enfants, puis le mari-président... Est-ce que le scénario est trop exclusivement autour de ce temps de la présidence? Et même là de quelques temps cruciaux?

Puis la fin nous dévoile une partie de ce qui fait le mythe autour des Kennedy. D'un coup, ce motif de Camelot, pays qui fait rêver. Brisé? Oui et non: c'est la dignité qui sauve.

Un film vraiment sur Jackie: Nathalie Portman apparaît pratiquemmennt dans 100 % des scènes. Grande performance d'une actrice.

Oui, il y avait des déviances aussi dans ce rêve, il y avait l'homme JFK et Jackie qui doute même un moment donné de ses motivations: c'était pour moi?!

Mais comment éviter de penser au trumpettiste qui détruit tout rêve? Quelle différence!
tom léo
tom léo

Messages : 1353
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pablo Larrain Empty Re: Pablo Larrain

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Cinéma, TV et radio :: Réalisateurs

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum