Chamaco_VilaMatas

On sait que l’un des aspects les plus séduisants de la littérature est sa possibilité d’être une sorte de miroir qui avance ; un miroir qui, comme certaines horloges peut avancer.

Enrique Vila-Matas, Perdre des théories

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Chloé Delaume

    Partagez
    avatar
    Hanta

    Messages : 394
    Date d'inscription : 03/12/2016

    Chloé Delaume

    Message par Hanta le Dim 19 Fév - 12:27

    Chloé Delaume (née en 1973)





    Biographie a écrit:Chloé Delaume, de son vrai nom Nathalie Dalain, est une écrivaine et éditrice française, née d’une mère française et d’un père libanais.

    Elle a passé son enfance à Beyrouth pendant la guerre avant de revenir à Paris où elle vit. En 1983 se déroule le drame familial qui hantera toute son œuvre : alors qu'elle n'a que 10 ans, son père tue sa mère devant ses yeux puis se suicide.

    Elle va ensuite vivre chez ses grands-parents puis chez son oncle et sa tante. Voulant devenir professeure comme sa mère, elle s'inscrit à la faculté de Nanterre en Lettres modernes jusqu’à la maîtrise et entame un mémoire inachevé sur La Pataphysique chez Boris Vian.

    Déçue par le système universitaire, elle quitte la faculté et se met à écrire en travaillant dans des bars à hôtesses.

    Entre 1999 et 2002, elle fait partie du noyau dur de la revue revue littéraire EvidenZ fondée par Mehdi Belhaj Kacem (son mari jusqu'en 2002).

    Elle publie 3 textes dans la revue, pour la première fois sous le nom de Chloé Delaume. Le prénom Chloé a été emprunté à l'héroïne du roman L'Écume des jours de Boris Vian et le patronyme Delaume provient de l'ouvrage d'Antonin Artaud, L'Arve et l'Aume.

    Elle publie son premier roman, Les Mouflettes d'Atropos, en 2000, chez Farrago/Léo Scheer.

    Elle collabore ensuite un temps sous son vrai nom à la revue littéraire Le matricule des anges.

    En 2001, elle obtient le prix Décembre pour son deuxième roman, Le Cri du sablier.

    D'avril 2011 à avril 2012, elle est pensionnaire à la Villa Médicis.

    À partir de mai 2012, elle tient une chronique hebdomadaire intitulée "Bienvenue à Normaland", sur le site Arrêt sur images et en 2013, elle publie avec Daniel Schneidermann, "Où le sang nous appelle au Seuil", roman consacré à Georges Ibrahim Abdallah qui est à la fois son oncle et le chef présumé des Fractions armées révolutionnaires libanaises.

    En 2015, elle expérimente l'écriture numérique et publie, avec l’illustrateur Franck Dion, Alienare, un livre hybride entre texte, film et musique. Elle publie en 2016 Les sorcières de la République.

    source : babelio

    Bibliographie :

    • Les Mouflettes d’Atropos
    • Le Cri du sablier
    • Mes week-ends sont pire que les vôtres
    • La Vanité des somnambules
    • Monologue pour épluchures d’Atrides
    • Corpus Simsi. Incarnation virtuellement temporaire
    • Certainement pas
    • Les Juins ont tous la même peau. Rapport sur Boris Vian, La Chasse au Snark
    • J'habite dans la télévision
    • La nuit je suis Buffy Summers
    • Chanson de geste & opinions
    • La Dernière Fille avant la guerre
    • Dans ma maison sous terre
    • Narcisse et ses aiguilles
    • Le Deuil des deux syllabes
    • Une femme avec personne dedans
    • Perceptions, illustrations de François Alary
    • Où le sang nous appelle, avec Daniel Schneidermann
    • Conversations entre onze heures et minuit
    • Vous aimez beaucoup voyager, illustrations de François Alary
    • Alienare, avec Franck Dion
    • Les Sorcières de la République
    avatar
    Hanta

    Messages : 394
    Date d'inscription : 03/12/2016

    Re: Chloé Delaume

    Message par Hanta le Dim 19 Fév - 12:29

    Une femme avec personne dedans



    Alors là, très difficile de faire une critique rationnelle. C'est simplement une énorme claque !!!
    L'expérience de cette lecture c'est une perdition guidée par Delaume. Oui l'on est perdus, perdus dans ses mots et ses expressions, perdus dans ses métaphores et ses allégories. On voyage dans la souffrance, la révolte, et la langue.
    C'est le récit d'un acte de présence comme révolte, exister c'est déjà se battre, exister c'est déjà lutter. C'est aussi défendre ceux qui n'y sont pas arrivés, s'exprimer plus fort, crier pour que le chuchotement devienne audible quand vient le silence.
    Utiliser le mot comme marteau et rendre présent Silence Majuscule. Magnifique façon de nommer une personne qui qualifie le mal-être et nomme le combat perdu. La lecture est ardue car l'on est griffé nous aussi par la dureté des mots et des émotions il faut prendre le temps de panser ses plaies avant de voyager à nouveau. La critique du couple, de la morale conjugale, de la perte d'identité au profit d'un autre la création du'un dualité en sacrifiant l'unicité, le rapport dominant-dominé somme de nos comportements basiques et primaires sont ainsi rapportés, au travers du héros de notre vie et de celui ou celle qui la détruit.
    Quand une oeuvre laisse une trace en nous faisant voir le beau dans la douleur et la souffrance, quand une oeuvre nous rend la fantasmagorie plus réaliste que le monde que nous subissons alors c'est une oeuvre exceptionnelle.

    Rien à dire, je suis conquis.
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2510
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Chloé Delaume

    Message par Bédoulène le Dim 19 Fév - 21:00

    merci Hanta !

    tu l'as lu récemment ?

    j'ai les sorcières et une femme avec rien dedans dans ma pal


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    Hanta

    Messages : 394
    Date d'inscription : 03/12/2016

    Re: Chloé Delaume

    Message par Hanta le Dim 19 Fév - 22:16

    Non je dois commencer les sorcières.....
    avatar
    shanidar

    Messages : 1599
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Chloé Delaume

    Message par shanidar le Lun 20 Fév - 10:46

    Quel commentaire, Hanta !!

    Je n'ai lu que les deux premiers romans (?) de Chloé Delaume dont j'avais adoré la manière incroyablement naturelle d'insérer des citations de chansons (en particulier de Thiéfaine) dans sa narration. Une narration coup de poing puisqu'il s'agissait de raconter son histoire personnelle (d'où le point d'interrogation sur l'appellation roman) comme on se défait d'une peau morte. Il y a du serpent et de la résiliente chez Delaume.

    Et puis je me souviens de ses chroniques dans Le Matricule des anges qui étaient toutes particulièrement intéressantes et politiquement engagées (Sarkozy venait d'arriver à l'Elysée et les artistes se demandaient à quelle sauce leurs subventions allaient être mangées).

    Il faut lire Chloé Delaume !
    avatar
    topocl

    Messages : 1981
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 57
    Localisation : Roanne

    Re: Chloé Delaume

    Message par topocl le Lun 20 Fév - 11:23

    @shanidar a écrit:Il faut lire Chloé Delaume !  

    OK! Very Happy


    _________________
    Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
    Dany Laferrière

    Contenu sponsorisé

    Re: Chloé Delaume

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 21:06