William McIlvanney

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

William McIlvanney

Message par topocl le Dim 14 Mai - 14:58

William McIlvanney
( 1936 -  2015 )




William McIlvanney, né le 25 novembre 1936 à Kilmarnock, dans la région de l'East Ayrshire, en Écosse, et mort le 5 décembre 20151 à Glasgow, est un poète et un écrivain écossais, auteur de roman policier.

Enfant doué pour les études, il est le fils d'un mineur qui l'encourage à recevoir une éducation de haut niveau dont il a toujours regretté de ne pas avoir lui-même bénéficié.

Après des études supérieures à l'Université de Glasgow, il devient en 1960 directeur des études d'un établissement scolaire de la petit ville écossaise d'Irvine. En 1970, il est professeur d'anglais à l'Université de Grenoble et en Écosse, puis enseigne la création littéraire en 1972. Adjoint du recteur d'une école d'Irvine de 1973 à 1975, il choisit de se consacrer à temps plein à l'écriture après le succès de Docherty (1975), un roman social sur la vie des mineurs du début du XXe siècle récompensé du prix Whitbread. En 1996, il publiera The Kiln, un récit centré sur le petit-fils du héros de Docherty""

Ses œuvres littéraires sont influencées par Albert Camus et le philosophe danois Søren Kierkegaard, deux auteurs que McIlvanney a beaucoup lu pendant ses études. Son premier roman, Remedy is None (1966), remporte le Geoffrey Faber Memorial Prize en 1967. Le second, intitulé A Gift from Nessus (1968), décroche un prix du Scottish Arts Council. L'écrivain aborde le roman policier, et plus précisément le roman noir, dans les années 1970. Trois de ses romans policiers, qui obtiennent un gros succès, mettent en scène le détective Jack Laidlaw : Laidlaw (1977), Les Papiers de Tony Veitch (The Papers of Tony Veitch, 1983) et Étranges Loyautés (Strange Loyalties, 1991), auquel il convient d'ajouter Big Man (1985), dont la fin devient l'un des éléments de l'enquête de Laidlaw dans Étranges Loyautés. C'est d'ailleurs dans cette ordre chronologique que l'éditeur Rivages a publié la série.

McIlvanney a également signé trois recueils de poésie et Walking Wounded, un recueil de nouvelles publié en 1989, qui est lauréat du Glasgow Herald People's Prize 1990. De ce recueil, la nouvelle intitulée Dreaming est adaptée par l'auteur pour servir de scénario à un épisode (Dreaming, saison 7, épisode 11) de la série télévisée britannique Screen Two .

Œuvres en français :

Romans

Docherty (1975)  Publié en français sous le titre Docherty, 1999

Série Inspecteur Jack Laidlaw
Laidlaw (1977)    Publié en français sous le titre Laidlaw, 1983
The Papers of Tony Veitch (1983)    Publié en français sous le titre Les Papiers de Tony Veitch, 1984
The Big Man (1985)    Publié en français sous le titre Big Man, 1990
Strange Loyalties (1991)    Publié en français sous le titre Étranges Loyautés, 1992

_________________
Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
Dany Laferrière
avatar
topocl

Messages : 2383
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: William McIlvanney

Message par topocl le Dim 14 Mai - 15:25

Etranges loyautés



Combien de fois n'ai-je pas songé que je ne travaille pas pour ceux qu'il fallait ? Combien de fois n'ai-je pas songé que la source des pires injustices se situe nullement au plan de l'individu, mais bien à ceux des instutions, de la fiscalité et de la politique ? Ce qui m'avait toujours fasciné, c'était au-delà du crime, le réseau sanctifié et encensé d'injustices sociales retranché derrière son légalisme vers lequel pointait faiblement, sans guère de forces, le crime sur lequel j'enquêtais.

Jack Laidlaw est un flic solitaire, abandonné, désespéré, qui n'est plus soutenu que par sa rage contre la société, "comme un vide chargé de colère". Dans ce 3e épisode de la trilogie de William McIlvanney il mène une bien curieuse enquête, celle de savoir ce qu'il est arrivé à son frère, mort à 38 ans, ivre, renversé par une voiture, au terme d'années d'alcoolisme et de décrépitude. Qu'a-t-elle fait, cette société,  à ce jeune homme brillant, droit, plein d 'espoir en l'avenir? Que nous a t'elle fait à tous, quelles trahisons, quelles hypocrisies ont façonné les vies de chacun? Avons nous su choisir les bonnes loyautés?

Nos projets avaient été poussières, poussières de soleil.

Ces questionnements essentiels ne vont pas empêcher le flic philosophe d'aider de son binôme, moins porté sur l'interrogation existentielle, à coffrer de sales personnages à l'avantageuse façade d'homme honnête.

Ce roman très introspectif, écrit brillamment, avec les tripes de la révolte, assaisonné d'un humour vengeur, donne furieusement envie de reprendre la série du départ.

mots-clés : #polar


Dernière édition par topocl le Lun 15 Mai - 9:30, édité 1 fois

_________________
Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
Dany Laferrière
avatar
topocl

Messages : 2383
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: William McIlvanney

Message par Armor le Dim 14 Mai - 15:37

Oh mais ça donne très envie !
Effectivement, je serais curieuse de lire ton avis sur les premiers de la série, pour voir si ça vaut la peine.

Par contre, entre Liam et William, il faut être vigilant ! (Eh oui, son fils, Liam McIlvanney, écrit lui aussi des romans policiers.)
avatar
Armor

Messages : 1304
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: William McIlvanney

Message par topocl le Dim 14 Mai - 16:09

Oui, c’est bien William, le mien!

_________________
Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
Dany Laferrière
avatar
topocl

Messages : 2383
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: William McIlvanney

Message par Bédoulène le Lun 15 Mai - 9:51

ce polar "révolte" me tente bien

j'ai les 2 premiers livres dans ma pAL

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3276
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: William McIlvanney

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens de langues anglaise et gaéliques

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum