Soma Morgenstern

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soma Morgenstern

Message par Bédoulène le Sam 24 Juin - 8:37

Soma Morgenstern


(1890/1976)


Soma Morgenstern, (né le 3 mai 1890 à Budaniw, en Galicie orientale, mort le 17 avril 1976 à New York), plus exactement Salomo Morgenstern, était un écrivain juif de langue allemande, un journaliste et un témoin de l'époque de l'empire austro-hongrois. Il a notamment été l'ami de Joseph Roth, Stefan Zweig et Alban Berg.
Issu d'une famille juive hassidique, Soma Morgenstern a passé son enfance dans différents villages de Galicie. Sous l'influence de son père, la religion a tenu une place importante dans son éducation, de même que les langues. Enfant, il parle ukrainien et yiddish, étudie l'hébreu ancien pour comprendre les textes religieux, fréquente des écoles tantôt ukrainiennes, tantôt polonaises, où il apprend également l'allemand. C'est en allemand qu'il écrira plus tard ses textes et ouvrages.
Il effectue ses études secondaires à Ternopil où il s'éloigne de la religion et, en 1912, part à Vienne pour entreprendre des études de droit. Elles seront interrompues par son appel sous les drapeaux pendant la Première Guerre mondiale et il ne les achèvera qu'en 1921.
Il sera ensuite journaliste, et en particulier critique musical et correspondant à Vienne pour la Frankfurter Zeitung. Il y évolue dans les cercles intellectuels de l'époque et fréquente notamment le compositeur Alban Berg et les écrivains Joseph Roth et Robert Musil. C'est au début des années trente qu'il entreprend sa trilogie Étincelles dans l'abîme qu'il n'achèvera qu'après son exil aux États-Unis, au début des années 1940. Publiée aux États-Unis en traduction anglaise, la version originale en allemand ne sera éditée intégralement qu'en 1994.
Fuyant le nazisme, Morgenstern se réfugie à Paris en mars 1938, où il habite, comme Joseph Roth, à l'Hôtel de la Poste, 18 rue de Tournon. Il fera plus tard le récit de son amitié avec Roth dans Fuite et fin de Joseph Roth.
Lors de l'invasion de la France par les troupes allemandes, il est arrêté, le 22 mai 1940, et transporté au Stade Buffalo, interné à Montargis, puis déporté en train de marchandises et en bus à Audierne en Bretagne avec 600 autres Allemands et Autrichiens. Sur ce camp, on dispose aussi des témoignages de Leo Lania (en), Leonhard Frank, Balder Olden et Arthur Rosenberg.
Après l'armistice, il parvient à s'enfuir et à rejoindre Toulouse, le 27 juillet 1940, où il obtient un passeport au consulat polonais. Le lendemain, il part pour Marseille. Avec l'aide de Varian Fry il réussit à obtenir mi-octobre un visa américain mais pas de visa de sortie avant janvier 1941. Le 18 février 1941 il atteint Casablanca et fin mars Lisbonne. Il atterrit le 15 avril à New York. Il y restera jusqu'à sa mort en 1976.
Son fils, Dan Morgenstern (en), est un spécialiste de la musique de Jazz et dirige l'Institut d'études jazzistiques de la Rutgers University.

Traduction française

Errance en France
Étincelles dans l'abîme trilogie :
T1 Le Fils du fils prodigue
T2Idylle en exil
T3Le Testament du fils prodigue
Fuite et fin de Joseph Roth


Dernière édition par Bédoulène le Sam 24 Juin - 8:53, édité 1 fois

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3992
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Soma Morgenstern

Message par Bédoulène le Sam 24 Juin - 8:51


Le fils du fils prodigue



ce livre est le premier tome d'une trilogie "Etincelles dans l'abîme"

Dans ce premier Tome c'est surtout les rites et préceptes  de cette communauté dont le lecteur prend connaissance et la "faute" du frère ainé de la famille Mohylewski (courant Hassidim)Jossele qui s'est converti au christianisme en épousant sa femme. L'ami et régisseur le Vieux Jankel a depuis quelques années dans l'idée que seul peut devenir le nouveau maître de Dobropoljer l' héritier légitime : le Fils du Fils prodigue ; en effet Welwel n' a pas d' héritier direct.

C'est donc à la faveur du Congrès mondial d'août 1928 se tenant à Vienne que Welwel rencontrera le fils de son frère (décédé à la guerre), la rencontre se fait à l'occasion d'un quiproquo, qui débouchera sur une invitation du jeune homme à séjourner dans la demeure familiale où Jankel se propose de l'initier aux devoirs d'un propriétaire terrien.

L'écriture est claire, filante c'était une bonne lecture. De plus le sujet intéressant de cette branche de l'orthodoxie juive avec la rencontre de l'univers du petit-fils.
J'ai une faiblesse particulière pour le personnage de Jankel, le vieux régisseur et ami, mais tous les personnages sont bien saisis.

je me procurerai les 2 autres tomes car je suis  un peu restée sur ma faim.

Extrait :

le Rabbin à l'étudiant qui transporte un livre non religieux :

" - Pour passer le temps ? Des livres pour passer le temps, cela existe ? Et quand on l'a fini, le livre pour passer le temps, on le jette n'importe où, comme une paire de vieilles savates ? Un livre !... Le fameux livre que ça doit être ! Quel sens y-a-t-il à lire de tels livres ? Et à quoi bon écrire de tels livres ? Pour passer le temps ? Si on lit pour passer le temps, peut-être qu'on écrit alors aussi pour passe le temps... Qu'y a-t-il dans ce livre ?



(commentaire récupéré)


mots-clés : #communautejuive #religion

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3992
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Soma Morgenstern

Message par topocl le Sam 24 Juin - 9:05

Restée sur ta faim parce que cela ne t'a pas pleinement convaincue ou parce que cela t'a tellement plu que tu as hâte d'aborder les suivants?

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 2808
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Soma Morgenstern

Message par Bédoulène le Sam 24 Juin - 9:11

parce que je voudrais lire la suite, cette lecture faisait partie d'une chaine.

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3992
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Soma Morgenstern

Message par topocl le Sam 24 Juin - 9:12

D'accord, mais finalement tu ne dis pas si le livre t'a vraiment plu...

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 2808
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Soma Morgenstern

Message par Bédoulène le Sam 24 Juin - 9:34

j'ai dit c'était une bonne lecture, un peu lointaine, mais je me souviens de bons passages.

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3992
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Soma Morgenstern

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens de langue allemande

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum