Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Christopher Priest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Christopher Priest Empty Christopher Priest

Message par Barcarole le Mer 28 Mar - 19:54

Christopher Priest
(Né en 1943)

Christopher Priest Priest10

Christopher Priest, né le 14 juillet 1943 à Cheadle, est un écrivain britannique. Il est notamment l'auteur du Monde inverti, de la Fontaine pétrifiante et du Prestige (adapté en 2006 au cinéma). Priest est également vice-président de la H. G. Wells Society.

Sa première nouvelle intitulée The Run est publiée dans la revue Impulse en 1966. Quatre années passeront avant la sortie de son premier roman qui ne fut pas traduit en France. Son deuxième opus, intitulé Le Rat blanc et paru en 1972, est un roman d'anticipation sur des réfugiés africains envahissant la Grande-Bretagne. Ce sujet avait déjà été traité en 1895 dans le livre L'Invasion noire de l'écrivain français Émile Driant. Il conquiert définitivement le public en 1974, grâce à la publication de son troisième roman, Le Monde inverti, qui remporte, cette année-là, le prix British Science Fiction du meilleur roman. Ses autres œuvres majeures sont La Fontaine pétrifiante, Le Glamour, Le Prestige, et La Séparation (grand prix de l'Imaginaire 2006).

Priest a écrit un certain nombre de livres sous pseudonyme, il s'agit essentiellement de novélisations de films réalisées à des fins alimentaires. Il a ainsi signé en 1999 l'adaptation romanesque du film eXistenZ de David Cronenberg.
En 2006, son roman Le Prestige est adapté au cinéma par Christopher Nolan.
Le Glamour est actuellement en cours d'adaptation par le réalisateur britannique Gérald McMorrow.

On associe fréquemment l’œuvre de Priest à la nouvelle vague, un courant littéraire britannique qui a importé dans le champ de la science-fiction la recherche stylistique et les techniques expérimentales de la littérature générale la plus exigeante et dont le représentant le plus célèbre est J. G. Ballard (on crédite parfois Priest de l'invention du terme New Wave, forgé par analogie avec la Nouvelle Vague cinématographique).

Christopher Priest est considéré comme l’un des auteurs de science-fiction les plus originaux. Il entretient cependant des relations ambiguës avec le genre dont il critique fréquemment les médiocres ambitions littéraires. En 2012, Priest a par exemple suscité une polémique en prenant pour cible la sélection du prestigieux prix Arthur C. Clarke.

Son œuvre gravite autour de quelques thèmes centraux : le caractère trompeur de la mémoire et de la subjectivité ; l’ambiguïté de la littérature, des textes et des témoignages ; la relativité des points de vue sur le monde ; les doubles, les illusions et les différentes formes d'altération de la réalité. À ce titre, on le considère parfois comme le successeur de Philip K. Dick. Ses romans sont souvent construits sous une forme non linéaire, juxtaposant les récits de plusieurs narrateurs dont les points de vue sont contradictoires.

wikipedia.org

Bibliographie

Romans
Le Rat blanc, 1976
Le Monde inverti, 1975
La Machine à explorer l'espace, 1976
Futur intérieur, 1977
La Fontaine pétrifiante, 1981
Le Don, 1986
Short Circuit, 1986 (sous le nom de Colin Wedgelock. Novélisation du film Short Circuit)
Mona Lisa, 1986 (sous le nom de John Luther Novak. Novélisation du film Mona Lisa)
Une femme sans histoires, 1991
Le Prestige, 2001
Les Extrêmes, 2000
eXistenZ (novélisation du film eXistenZ)
La Séparation, 2005
Le Glamour,  2008
Le Don, nouvelle édition à la suite d'une réécriture de l'auteur, 2012
Les Insulaires, 2013
Notre île sombre, 2014
Le Rat blanc, nouvelle édition à la suite d'une réécriture de l'auteur, 2016
L'Adjacent, 2015
L'Inclinaison, Denoël, 2016

Recueils de nouvelles
– Trois des cinq nouvelles de l'édition originale (An Infinite Summer, 1979) sont reprises dans le recueil L'Archipel du rêve, 1981, et complétées par deux autres nouvelles qui sont reprises dans le recueil L'Été de l'infini
Le Livre d'or de la science-fiction : Christopher Priest, 1980
L'Archipel du rêve, 2004. Réédité chez Gallimard, « Folio SF » en 2011, avec l'ajout d'une nouvelle, le recueil étant ainsi conforme à la l'édition définitive de The Dream Archipelago de 2009
L'Été de l'infini, 2015 (12 nouvelles dont 4 inédites).
Barcarole
Barcarole

Messages : 2973
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Tours

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par Barcarole le Mer 28 Mar - 20:15

Christopher Priest 51aaq710

Le Prestige

Le Prestige est classé dans la SF, mais il est au croisement de la réalité et de la magie… ! Et pour cause ! il s’agit d’un livre sur la magie et à propos de prestidigitateurs, qui plus est très bien fichu !

L’auteur s’est documenté auprès des spécialistes des tours de magie, depuis le close-up, la magie vue de près jusqu’aux grands tours comme la Grande Illusion, pour inventer cette intrigue bien ficelée un peu à la Léo Perutz.

Pas une intrigue de polar, mais une intrigue quand même sur la jalousie viscérale entre deux magiciens de renom, sur le monde de l’illusion, sur leur illusion et leurs désillusions, leur but étant la mise à mort de l'autre comme avec un taureau. Leurs tours de magie sont spectaculaires, et nous sont contés avec art ! On n’est pas loin d’en connaître les secrets, surtout ceux du magicien concurrent (donc de l’un et de l’autre !) car le rêve de l’un et de l’autre est de maîtriser le tour du rival qui a tant subjugué toute l’Angleterre et même l’Europe pour être le meilleur, le premier.

Les spectacles de l’un, puis de l’autre adversaire, qui s’épient tour à tour sans jamais s’en lasser, à des fins destructrices, et à l’époque où se déroule l’histoire, fin XIXe-début du XXe siècle, sont incroyables et fous, ils mêlent la science à leur art, une science novatrice pour l’époque qui fait appel à l’électricité, puis aux découvertes de Nicolas Tesla, avec une mise en scène ahurissante ! Et comme il faut manger pour vivre et continuer à exercer ce métier auquel ils tiennent plus que tout, les contrats, les tournées, l’argent jouent un grand rôle...

Bref, c’est avant tout un livre sur la magie et les magiciens, qui a d’ailleurs servi de scénario à Christophe Nolan, séduit par cette mise en scène ! Et c’est aussi l’histoire des descendants qui enquêtent sur leur aïeul respectif, sur cette histoire plutôt tragique de ces deux grands magiciens. On ne s’ennuie pas !

Comme dans la réalité dans l’univers de la magie, on retrouve ici l’envie et les jalousies entre magiciens prétentieux, leurs mensonges et leurs [dés]illusions, les bâtons qu’ils peuvent se mettre dans les roues (comme j’ai pu le constater en approchant sur la pointe des pieds cette corporation). Dans le livre, les tours de magie sont inspirés de la réalité du métier de magicien, et le vocabulaire spécifique est respecté.

J’ai donc dit que cette histoire me fait penser à Léo Perutz ! à l’anglaise ! Et j’ai bien aimé cette lecture.

Un extrait au hasard, et sans doute pas le meilleur mais :

Quand Borden ôta son chapeau puis le lança en l’air, je me penchai en avant, guettant l’étape suivante, la plus surprenante. Mais le haut-de-forme monta jusqu’aux cintres, où il disparut pour ne pas reparaître ! (De toute évidence, un machiniste attendait là-haut, qui gagna dix shillings en l’attrapant.) Mon rival se tourna avec un sourire forcé vers le public, dont il obtint les rires attendus. L’hilarité ne s’était pas calmée qu’il tendit calmement la main… et que le chapeau dégringola des cintres à point nommé pour qu’il s’en saisît d’un geste parfaitement naturel. Excellente mise en scène, qui méritait bien la deuxième vague de rires.
Puis, avant que le silence fut revenu, avec une confondante rapidité :
Le chapeau s’envola derechef ! La porte de la deuxième malle se referma en claquant ! Celle de la première s’ouvrit ! Borden en bondit, tête nue ! La deuxième s’effondra ! Borden traversa la scène en souplesse, attrapa le haut-de-forme, s’en coiffa d’un geste décidé ! […]
« Vous savez comment il fait ? insistai-je.
– Évidemment, répondit-il. Et je suppose que vous aussi.
– Je suis plus perplexe que jamais. Comment diable peut-il se trouver en deux endroits à la fois ? Ça me paraît impossible.


mots-clés : #fantastique
Barcarole
Barcarole

Messages : 2973
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Tours

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par Tristram le Mer 28 Mar - 22:08

Merci Barcarole ; de Priest, j'ai bien aimé Le monde inverti, mais aussi Les extrêmes :
« la virtualité s’étendait comme un cancer et la limite connue des événements s’accélérait jusqu’à buter contre l’horizon. […]
La route de la virtualité extrême s’étendait au-delà de l’horizon, par-delà les montagnes, courant à travers les déserts et les océans, et ainsi de suite, pour toujours et à jamais.  »

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8078
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par Barcarole le Jeu 29 Mar - 6:16

Merci Tristram ! "Pour toujours et à jamais", ça doit faire peur ça !
Barcarole
Barcarole

Messages : 2973
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Tours

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par Tristram le Jeu 29 Mar - 8:53

Je ne suis pas sûr que le traducteur n'ait versé dans le grandiloquent (les traductions des auteurs dits de science-fiction sont trop souvent indigentes), mais ça m'est apparu comme une belle métaphore de la virtualité !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8078
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par colimasson le Jeu 29 Mar - 9:20

Intéressant cet auteur, j'ouvrirai l'oeil dans le rayon SF la prochaine fois...
colimasson
colimasson

Messages : 542
Date d'inscription : 24/11/2017
Age : 28
Localisation : Lyon

http://colimasson.blogspot.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par topocl le Jeu 29 Mar - 10:20

Barcarole, tu as le don pour m'intéresser à des trucs qui en principe ne m'intéressent pas (je pense au Fléau) et donc je vais y jeter un coup d'oeil à ce prestige.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6413
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par Barcarole le Jeu 29 Mar - 10:24

Ah oui c'est une bonne idée, un bon livre d'un agréable divertissement, une sorte de trou normand au milieu d'un repas (littéraire !)
Barcarole
Barcarole

Messages : 2973
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Tours

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par Quasimodo le Jeu 29 Mar - 10:32

Et tu parles de Leo Perutz... hameçon à sonneur de cloches bossu.

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3051
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par Barcarole le Jeu 29 Mar - 10:36

La comparaison que je fais avec Leo Perutz, comme chant de sirène pour appâter le chaland, mais non mais non ! Cette comparaison est toute personnelle, peut-être qu'un autre lecteur ne ferait pas ce rapprochement !
Barcarole
Barcarole

Messages : 2973
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Tours

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par Quasimodo le Jeu 29 Mar - 10:45

Je dois aller vérifier alors ? Wink
En tout cas je note : après mes lectures de la fac, un trou normand sera le bienvenu.

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3051
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par Barcarole le Jeu 29 Mar - 10:47

Le plus sage est de vérifier ! Very Happy
Barcarole
Barcarole

Messages : 2973
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Tours

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par Tristram le Jeu 29 Mar - 10:49

Ferré, le carillonneur !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8078
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par Barcarole le Jeu 29 Mar - 19:51

@topocl a écrit:Barcarole, tu as le don pour m'intéresser à des trucs qui en principe ne m'intéressent pas (je pense au Fléau) et donc je vais y jeter un coup d'oeil à ce prestige.

En parlant du Fléau, ça me fait penser à un livre du Suédois Jan Guillou que j'ai fortement envie d'acheter parce qu'il me fait penser au Fléau, tout en ayant rien à y voir (c'est une association !). Du coup, tu pourrais aller y jeter un œil car ce livre pourrait aussi, par association, te plaire - sait-on jamais ! C'est le livre de Jan Guillou, Les Ingénieurs du bout du monde.
Barcarole
Barcarole

Messages : 2973
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Tours

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par topocl le Jeu 29 Mar - 20:24

Genre ça a rien à voir mais c'est tout à fait pareil Christopher Priest 1390083676 ?

je l'ai noté, ça se fera sans doute un jour. On verra qui de nous deux en premier!

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6413
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par Barcarole le Jeu 29 Mar - 20:40

C'est ça ! et ça va "l'faire", comme pour l'autre (le Fléau) ! Very Happy
Barcarole
Barcarole

Messages : 2973
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Tours

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par topocl le Sam 7 Avr - 14:02

Le prestige

Christopher Priest Proxy_18

Ca a finalement plutôt foiré avec ce Prestige.
Au début j'ai trouvé une belle vivacité au récit, ce frère jumeau méconnu qui échange ses impressions avec le héros par transmission de pensée, cette rencontre dans un  manoir en voix de délabrement, ces deux famille "unies" par la fatalité de leurs ancêtres, deux magiciens célèbres des débuts du XXème siècle qui passèrent leur vies à se haïr. J'étais séduite, c'était sympathique et accrocheur.

Et puis peu à peu,  le deuxième magicien s'est mis à re-raconter l'histoire à sa façon, je me suis mise à m'ennuyer, j'ai sauté quelques paragraphes (et sans doute quelques informations cruciales), et cette faiblesse passagère m'a rendue sensible au nouveau virus BB*, ce qui fait que j'ai zappé encore plus d'infos et me suis retrouvée dans un salmigondis d'expériences farfelues, de dédoublements multiples de personnages, des téléportations foldingues, et quand le mort a écrit dans  son journal qu'il meurt une deuxième fois et continue cependant  à écrire, la machine de Tesla a fini par exploser dans  mon petit esprit fragilisé  qui a disjoncté, me laissant exténuée, sans assez énergie pour tout reprendre à zéro et chercher par une deuxième lecture les clés qui me manquaient: j'ai laissé tomber 20 pages avant la Fin. Pas bien malin, je vous l'accorde.



*Virus Barcarolo-bédoulènien, cousin de la mouche tsé-tsé qui affecte le lecteur inattentif et vieillissant



mots-clés : #fantastique

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6413
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par Tristram le Sam 7 Avr - 14:25

On l'a pourtant bien dit : il faut la participation active du lecteur !
Juste une remarque, on retrouve le "frère jumeau méconnu qui échange ses impressions avec le héros par transmission de pensée" dans La Terre sous ses pieds, de Rushdie (mais là, il est mort) : qui recensera les topos (ou lieux communs) de la littérature, que nos littérateurs se piquent ou se refilent, tout ce fonds archétypal de thèmes mythiques (les jumeaux est un "classique") ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8078
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par Bédoulène le Sam 7 Avr - 15:37

merci pour ton commentaire topocl, que je suis arrivée à suivre !

merci d'avoir reconnu notre virus qui apparemment est contagieux ! Smile je commence le traitement avec un thé bien typé

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12364
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par Barcarole le Sam 7 Avr - 15:48

Il faut absolument conseiller ce livre à bix l'insomniaque !

Oui c'est vrai, il y a quelques longueurs et des redondances, j'ai dû m'endormir dessus d'ailleurs ! mais j'ai aimé les tours foldingues, et les dédoublements et toute cette machinerie Tesla !!!
Barcarole
Barcarole

Messages : 2973
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Tours

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Christopher Priest Empty Re: Christopher Priest

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens de langues anglaise et gaéliques

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum