Pete Fromm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pete Fromm

Message par topocl le Mar 6 Déc - 15:16

Pete Fromm
Né en 1958


Pete Fromm est né en 1958 dans le Wisconsin et a d'abord été ranger avant de se consacrer à l'écriture. Il a publié plusieurs romans et recueils de nouvelles qui ont remporté de nombreux prix et ont été vivement salués par la critique. Indian Creek est son premier livre traduit en français. Il vit à Great Falls dans le Montana.
source: éditeur

Bibliographie en français

1993 Indian Creek : Un hiver au cœur des Rocheuses
1997 Chinook, nouvelles
1998 Avant la nuit, nouvelles
2013 Comment tout a commencé
2015 Lucy in the sky
2016 Le Nom des étoiles

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 2648
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Pete Fromm

Message par topocl le Mar 6 Déc - 15:17



Indian Creeks

Pete Fromm, un jeune gars de 20 ans comme les autres, qui aime la fête et les copains, et ne rêve que de liberté et de grands espaces… Sans doute pas tout à fait comme les autres :  il  rêve un peu plus fort . En effet, sur un coup de tête, il lâche la fac et accepte un « job d’hiver » où, pendant 7 mois, il vivra seul avec sa chienne Boone, sous une tente, au milieu de l’immensité enneigée, sans moyens de communication (vraiment aucuns), avec comme seul travail la surveillance d’œufs saumons en incubation au fond de la rivière, qui l’ occupe bien un quart d'heure par jour…

Il va découvrir que la liberté, ça se gagne, ça se paye, ça ce mérite… La solitude, l'ennui, l'angoisse, la multiplicité des difficultés pratiques… C'est dur, mais il finit par apprécier . Avec un humour détonnant, il nous décrit ses déboires, ses découragements, sa lutte contre les éléments, ses grandes balades et ses parties de chasse. Il crève de solitude mais n'est pas du genre à se laisser abattre, et peu à peu il se laisse séduire par cette vie de trappeur, ce défi pour survivre, il prend ses distances par rapport à la « civilisation », et, malgré quelques moments où elle exerce encore sur lui une tentation bien compréhensible, il devient lui-même, un homme fort et autonome, il a gagné !

Les dernières pages, une postface qui constitue un épilogue après l'épilogue, racontent avec toujours la même légèreté et le même humour, comment il est ensuite devenu écrivain, puis père de famille, homme heureux se nourrissant de cette expérience, et sachant  transmettre cette histoire où "contre toute attente, le crétin réussit à s'en tirer".

C'est une aventure totalement incroyable au XXe siècle, un truc unique dont il aurait pu revenir fou mais dont il est sorti grandi. Il arrive à décrire l’ennui sans ennuyer une seconde le lecteur, il se passe finalement beaucoup de choses passionnantes dans ce monde solitaire , les paysages sont magnifiques, les animaux fascinants, on est ému, on rit beaucoup (vraiment). C'est une sacrée leçon de vie.

Je vous poste en prime une jolie photo  de couguar (ou puma, ou Lion des neiges), histoire de vous faire envie





(commentaire rapatrié)



mots-clés : #nature

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 2648
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum