Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Sébastien Ortiz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sébastien Ortiz Empty Sébastien Ortiz

Message par tom léo le Dim 10 Fév - 18:23

Sébastien Ortiz
né en 1972

Sébastien Ortiz S-o-7-10

Sébastien Ortiz, né Fabrice Étienne le 28 avril 1972 à Vichy, est un écrivain et diplomate français. Il a étudié la science politique et le chinois à l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence, à l'université de Provence et à l'Institut national des langues et civilisations orientales.

Après avoir été coopérant du Service national à Calcutta (Inde), il entre au ministère des Affaires étrangères le 1er octobre 1996. Sa carrière diplomatique le conduit notamment à occuper les postes de Deuxième Secrétaire près l'Ambassade de France en Indonésie (1999-2002), Conseiller de coopération et d’action culturelle à Rangoun et directeur de l’Institut français de Birmanie (2008-2012), Consul général de France à Calcutta (2012-2015).
En 2002, il publie son premier roman, Tâleb aux éditions Gallimard. Le livre figure sur la liste de plusieurs prix littéraires, dont le Prix Femina et le Prix Médicis. Il est traduit aux Pays-Bas, au Portugal et en Grèce.
En 2003, il reçoit le Prix de soutien à la création littéraire décerné par la Fondation Simone et Cino del Duca. L'année suivante, il effectue une résidence à la Villa Marguerite-Yourcenar.
En 2005 paraît Mademoiselle Cœur solitaire aux éditions Gallimard, qui met en scène un personnage secondaire du film d’Alfred Hitchcock Fenêtre sur cour interprété par Judith Evelyn. Le livre est traduit en polonais.
En 2009 paraît Fantômes à Calcutta, aux éditions Arléa, roman polyphonique qui revient sur son expérience de l’Inde. Le livre est traduit en anglais.
En 2012, il publie un recueil de nouvelles, Portraits birmans, aux éditions Arléa, également traduit en anglais.
En 2017, il publie aux éditions Arléa, sous le titre Dans un temple zen, le récit de son séjour d’un an dans un temple bouddhiste de Taiwan lorsqu’il avait vingt ans.
Sources wikipedia

Bibliographie

Romans et nouvelles
- Tâleb, 2002
- Mademoiselle Cœur solitaire, 2005
- Fantômes à Calcutta, 2009
- Portraits birmans, 2012
- Dans un temple zen, 2017

Anthologie
- Le Goût de Bali, 2005


Dernière édition par Armor le Dim 10 Fév - 19:55, édité 1 fois (Raison : retouches)
tom léo
tom léo

Messages : 1054
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Sébastien Ortiz Empty Re: Sébastien Ortiz

Message par tom léo le Dim 10 Fév - 18:40

Dans un temple zen

Sébastien Ortiz 51hmjx10


Originale: Français, 2017

À l'âge de 20 ans, suite à une déception amoureuse, le narrateur part pour Taiwan sans trop savoir que faire de sa vie. Il se laisse séduire par l'accueil d'un bonze dans un temple chan (= zen) du nord de l'île. Seul étranger à y être accueilli, alors que rien ne l'y préparait, il découvre, avec le regard ingénu et confiant de la jeunesse, le quotidien des moines et des nonnes bouddhistes, rythmé par la méditation et l'étude des textes. Il apprend le chinois, la méditation, épouse peu à peu leur existence tissée de passions simples, en harmonie avec une nature qui fait écho à l'imaginaire poétique de la Chine. Il se lie d'amitié avec celles et ceux qui ont choisi la voie monastique et lui livrent des bribes de leur histoire et devient ainsi Maître du tambour et donc Maître du temps.

REMARQUES :
Publié en 2017, Orthiz revient à une année de sa jeunesse : en 1992 il avait vingt ans ! Déçu par une fille, il fait ses bagages, part pour l’Asie ! Mais il n’avait probablement pas de tout en tête ce qui allait arriver. Et c’est suite à une découverte et une invitation exprimée par le responsable d’un monastère bouddhiste à Taïwan, qu’il se laisse prendre, et qu’il va y passer un temps qui, pendant toute une période, se sent pour lui, et le lecteur avec lui, « intemporel ».

Il s’agit vraiment d’un récit autobiographique très retenu et discret, presqu’en soi déjà un témoignage pour avoir laisser derrière soi des formes pompeuses et clinquantes. Cela fait plaisir de suivre le narrateur dans son séjour, ses descriptions de la vie des moines et nonnes dans sa régularité apaisante. Il nous raconte par bribes les histoires de ces personnes attachantes autour de lui dans le monastère, le devenir de leur vocation. Puis l’environnement du monastère, les promenades, la nature. L’apprentissage de la langue chinoise dans sa complexité et beauté. La mort d’un vieux moine. Il va partager (on aurait aimé en entendre encore plus?) des expériences du « zazen » et de la méditation.

Très heureux du contenu , mais aussi de la forme sans prétention, mais en toute simplicité.


mots-clés : #initiatique #religion #voyage
tom léo
tom léo

Messages : 1054
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Sébastien Ortiz Empty Re: Sébastien Ortiz

Message par Nadine le Dim 10 Fév - 20:06

Ah dis donc, ça a l'air d'une pépite ! merci .
Nadine
Nadine

Messages : 3344
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Sébastien Ortiz Empty Re: Sébastien Ortiz

Message par tom léo le Dim 10 Fév - 20:25

(…) il est vrai que nous avons à apprendre de la nature ce que nous avons désappris de nous-mêmes. La nature accomplit la vérité en silence. A la différence des hommes, elle ne cherche à être ni admirée, ni louée, ni plainte. Elle n’attend pas d’être récompensée proportionnellement à ce qu’elle accomplit. Le temps venu, elle laisse  les fleurs éclore, et, discrètement, avec ou sans nos louanges, elle fait ce qu’elle a à faire, puis, tout aussi discrètement, prend congé.

Dans un temple zen, p.50


Dernière édition par tom léo le Dim 10 Fév - 20:28, édité 1 fois
tom léo
tom léo

Messages : 1054
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Sébastien Ortiz Empty Re: Sébastien Ortiz

Message par Nadine le Dim 10 Fév - 20:27

C'est sobre et réel. ce que u disais.J ai noté le nom.
Nadine
Nadine

Messages : 3344
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Sébastien Ortiz Empty Re: Sébastien Ortiz

Message par Bédoulène le Dim 10 Fév - 20:29

merci Tom Léo pour ton commentaire et l'extrait !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12364
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Sébastien Ortiz Empty Re: Sébastien Ortiz

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum