Chamaco_VilaMatas

On sait que l’un des aspects les plus séduisants de la littérature est sa possibilité d’être une sorte de miroir qui avance ; un miroir qui, comme certaines horloges peut avancer.

Enrique Vila-Matas, Perdre des théories

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    La Havane

    Partagez
    avatar
    Chamaco

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 70
    Localisation : Au balcon du Luberon

    Re: La Havane

    Message par Chamaco le Sam 3 Déc - 19:20

    "Papa" un film américain tourné à Cuba
    Premier film americain tourné à Cuba depuis 1959 date de l'embargo, "Papa" du realisateur américain Bob Yari a obtenu une dérogation exceptionnelle. Tourné à La Havane il retrace l'amitié du Prix Nobel Ernest Hemingway et du journaliste Denne Bart Petitclerc. Bob Yari a du attendre trois ans pour obtenir l'autorisation de tourner à Cuba. Deux éléments expliquent cette derogation: Yari l'a déclaré comme documentaire et Cuba comme les Etats Unis partagent un amour commun pour Hemingway...
    avatar
    Chamaco

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 70
    Localisation : Au balcon du Luberon

    Re: La Havane

    Message par Chamaco le Sam 3 Déc - 19:22

    Diapo faite à Cuba (montage ancien d'un amateur, désolé pour le sens de quelques photos)

    avatar
    Chamaco

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 70
    Localisation : Au balcon du Luberon

    Re: La Havane

    Message par Chamaco le Sam 3 Déc - 19:24

    j'ai commencé le livre de Padura "les hérétiques", c'est vraiment un plaisir de retrouver le Condé, celui ci n'est plus policier depuis bien des années, on le découvre vendeur de livres anciens. Mais son passé ne veut pas le quitter puisqu'une fois de plus on lui confie une enquête, là c'est au sujet d'un tableau de Rambrandt au parcours mysterieux entre l'Allemagne et Cuba. Condé retrouve aussi ses vieux amis : le Flaco Carlos, le Conejo et Candito el Rojo, les bons repas de Josefina et les verres de Rhum. D'emblée page une du livre l'auteur parle du bruit d'un canon à La Havane, il s'agit en fait de la ceremonie de la "canonazo" qui a lieu chaque soir à 21 h sur les remparts de la forteresse la "cabana" ou el Morro depuis la fin du XVII° Siècle , c'est une des curiosités à voir à La Havane, j'ai trouvé cette vidéo :


    Une tradition: le coup de canon de Neuf heures du soir : voir ici
    avatar
    Chamaco

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 70
    Localisation : Au balcon du Luberon

    Re: La Havane

    Message par Chamaco le Sam 3 Déc - 19:32

    J'ai relu des passages de ce fil, je voudrais dire ce que j'ai vu et vécu là bas, au risque de me répéter et je m'en excuse si c'est le cas. Je voudrais parler des écoles, et de l'endoctrinement qui règne dans la sphère éducative cubaine. Je sais qu'il y a des profs sur ce forum et ces profs sont mieux placés que moi du fait de leur experience pour aider à comprendre si ce système est réellement efficace ou non.

    ---Lorsque j'ai connu mon épouse cubaine sa fille avait 15 ans, nous étions à La Havane et sa fille prenait le car le lundi matin et revenait le vendredi soir, elle était pensionnaire dans une école à la campagne à San Antonio de los Baños à 45 kilomètres de la maison. Je discutais avec elle pour savoir comment cela se passait à l'école. Elle avait un uniforme, le matin et d'autres fois dans la journée elle devait saluer le drapeau et chanter des hymnes à la gloire de Fidel (cela m'a fait penser à l'école pétainiste). Quand le cours commencait la prof allumait la television branchée sur Canal Educativo uno ou dos, les élèves suivaient les programmes dans toutes les matières sur le poste en prenant des notes. A la fin de chaque cours la prof posait des questions que notaient les élèves sur leur cahier et auxquelles ils avaient un laps de temps pour y répondre par ecrit. Les profs relevaient les cahiers et pour corriger se servaient d'un fascicule avec toutes les réponses. La petite m'a confié par exemple que sa prof d'anglais ne connaissait pas l'anglais, qu'elle ne leur parlait jamais en anglais et se contentait de corriger avec le fascicule...Ma belle-fille n'était pas un foudre de guerre à l'école, chaque trimestre mon épouse et moi allions voir le professeur principal pour lui parler de la gamine et je lui donnais discrètement de l'argent, ce backchich a aidé la fille pour passer ses classes et terminer ses études. Elle est maintenant aide soignante dans un hopital pour les yeux au Centre Havane…

    ---Quand elle partait le lundi matin à l'école on lui achetait des provisions de nourriture car les repas midi et soir étaient du riz et de la purée d'une sorte de pois chiche et ceci invariablement…

    ---Dans les rues de la Havane la propagande fait défiler les élèves par classes en uniforme, souvent en chantant, afin que les touristes voient l'engagement révolutionnaire des gamins, c'est une vitrine pour le parti. Il y a même des cours qui sont donnés dans un musée de la ville à la vue du public, mais là ce n'est pas devant une télévision….

    ---Pour les Hautes Etudes il y a un choix qui est fait pour s'orienter vers les Ministères étatiques, il faut savoir qu'un étudiant prenant la voie de fonctions au sein de l'état (notamment Police ou Armée) aliène ses possibilités de voyager à l'étranger car "ils estiment" qu'il est tenu au secret...
    Il y a douze grades, un par année, dans les études cubaines et ce par ordre croissant, arrivé au douzieme grade il y a un examen de sortie d'études. La réussite au douzième grade est déterminante pour pouvoir exercer un métier dans une des branches touristique, commerciale, administrative etc dépendant de l'état. Un échec au douzième grade empêche de trouver un boulot d'état ou de poursuivre des études à l'université....
    avatar
    Chamaco

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 70
    Localisation : Au balcon du Luberon

    Re: La Havane

    Message par Chamaco le Sam 3 Déc - 19:34

    extrait d'un journal à Cuba, ouvert peu de temps après mon arrivée :


    San Miguel del Padron banlieue de La Havane

    La vie quotidienne dans ma rue, ma ville et sur l’île…

    Aujourd’hui l’humidité est partout dans la maison. Le tissu des fauteuils semble mouille lorsque l’on y pose ses fesses. Il faut dire qu´ici le taux ordinaire d’humidité dans l’air est de 60 a 70 degré, ce qui est idéal pour la conservation des cigares, mais provoque des ´catarros´ou grippes a répétition.

    Il pleut depuis trois jours et la citerne en cours de construction est devenue une piscine sur laquelle flottent quelques grenouilles mortes. La verdure est partout sur cette loma de San Miguel, la luxuriance de la végétation contraste avec la pauvreté des habitations.

    Les maisons rudimentaires sont toutes protégées par des grilles ou ´rayas´pour éviter les intrusions intempestives. Le cubain est le roi de la récupération , tout sert a de multiples usages, la taule peut servir de toit mais également de porte de garage, et sur les toits trônent de gros bidons ou tanques servant a approvisionner en eau les habitations.

    La vieille de la finca d’en face est sortie ce matin pour chercher le pain de la libreta et le distribuer a ses voisins de la rue qui bénéficient de ce service de l’état. D’habitude c’est son petit vieux de mari qui s’en charge, mais avec la pluie abondante il est malade et garde le lit. Alors revêtue d’un sac plastique elle s’achemine a petits pas vers la panateria de l´esquina. Rares sont ceux qui possèdent des vêtements de pluie ou des kway, et dans la rue c’est un défilé de sacs plastiques, de journaux, de vieux parapluies édentés. Et tout ceci se passe sur des fonds musicaux de salsa et de reggaeton, et Pedro le patrullero s’en donne a coeur joie avec sa guitare.

    Malgré l’humidité ambiante et contrairement a ce qu’il se passe dans les Antilles françaises toutes proches les moustiques sont rares sur l’île. Il faut dire qu’une surveillance constante est exercée a l’aide de fumigations, de nettoyages des points d’eau par des équipes assermentées de l’état pour lutter contre le redoutable Aedes Aegyptis vecteur de la dengue, qui propage une fièvre hémorragique causant chaque année de nombreux morts.
    avatar
    Armor

    Messages : 994
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 36

    Re: La Havane

    Message par Armor le Sam 3 Déc - 20:37

    Tu vois chamaco, je découvre des choses que je n'avais pas lues auparavant. Emouvantes (l'histoire de la viande de boeuf), stupéfiantes…
    Je me suis permis de mettre un peu certains textes en forme pour ajouter des espaces. La lecture en est facilitée, je trouve. Tu peux évidemment modifier ce qui ne te plaît pas.

    Une question : Apparemment Raul est plus pragmatique que son frère sur le plan économique : pourquoi alors est-il souvent moqué par les Cubains ?

    Et sinon, as-tu lu Noirs en blanc, de Denis Labayle ? Ecrit par un médecin intrigué par les jeunes médecins cubains qui arrivaient dans son service, et parlaient aussi le russe, il a enquêté sur leur formation et en a tiré un roman. Ils étaient amenés sur une île spéciale à Cuba, avec endoctrinement et maniement des armes dès le plus jeune âge, et la mission de propager ensuite la bonne parole en Afrique.
    Certains passaient une partie de leurs études en URSS, où leur couleur de peau les marginalisait. Je pense que ce livre pourrait t'intéresser.
    avatar
    Chamaco

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 70
    Localisation : Au balcon du Luberon

    Re: La Havane

    Message par Chamaco le Sam 3 Déc - 21:07

    Merci Armor,
    je comprend que tu n'ai pu ou eu le temps de lire cet écrit sur un autre lieu parcequ'il était noyé dans la masse ou aussi parce que le fil faisait 32 pages...
    Ce que j'ai mis ici date de 2014 pour le texte, mais je le disais déjà sur un de mes blogs depuis mon retour en France fin 2009. Seulement l'opinion publique n'était pas la même que maintenant, l'information circule (et ce n'est surement pas fini, on n'a pas abordé l'épisode des massacres de l'Escambray...Le jour où cela se fera l'horreur sera grande...)
    ---Non, je n'ai pas "Noir et blanc" mais ce que tu en dis étaye ce que je sais pour l'avoir entendu dire par des cubains et par des connaissances travaillant dans le milieu médical, il n'y a pas que les médecins qu'on exporte pour endoctriner d'autres peuples, les enseignants aussi suivent les mêmes chemins...
    avatar
    Armor

    Messages : 994
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 36

    Re: La Havane

    Message par Armor le Sam 3 Déc - 21:14

    Oh mais j'avais lu pas mal de choses quand même, chamaco ! Very Happy L'histoire de l'imprimante, la fête des quinze ans (que je connaissais pour avoir vu un documentaire qui y était consacré)… la prison pour les langoustes !
    Mais j'avoue, j'avais manqué certains messages. Wink
    avatar
    Chamaco

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 70
    Localisation : Au balcon du Luberon

    Re: La Havane

    Message par Chamaco le Sam 3 Déc - 21:26

    tu avais déjà parlé de ce livre dans un autre lieu, j'ai retrouvé nos commentaires, les voici :

    Armor-Argoat a écrit:


    Il s'est intéressé au destin de ces hommes, et a découvert que certains pays d'Afrique envoyaient leurs meilleurs élèves dans les pays communistes afin qu'ils y soient éduqués.
    Le personnage du roman se retrouve donc à Cuba, dans un établissement autrefois bien réel, où étaient logés des centaines d'élèves étrangers. Dès le plus jeune âge, ils étaient initiés au maniement des armes. L'endoctrinement était total, tout comme la surveillance. Le but étant d'en faire des communistes convaincus et "prosélyte".
    Ces établissements n'existent plus aujourd'hui, mais j'ai été stupéfaite d'apprendre leur existence !

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Ma réponse :

    j'ai relu des passages de ce fil, je voudrai dire ce que j'ai vu et vécu là bas, au risque de me répéter et je m'en excuse si c'est le cas. Je voudrai parler des écoles, et de l'endoctrinement qui règne dans la sphère éducative cubaine. Je sais qu'il y a des profs sur ce forum et ces profs sont mieux placés que moi du fait de leur experience pour aider à comprendre si ce système est réellement efficace ou non.
    ---Lorsque j'ai connu mon épouse cubaine sa fille avait 15 ans, nous etions à La Havane et sa fille prenait le car le lundi matin et revenait le vendredi soir, elle etait pensionnaire dans une ecole à la campagne à San Antonio de los Baños à 45 kilometres de la maison. je discutais avec elle pour savoir comment cela se passait à l'école. Elle avait un uniforme, le matin et d'autres fois dans la journée elle devait saluer le drapeau et chanter des hymnes à la gloire de Fidel (cela m'a fait penser à l'école pétainiste). Quand le cours commencait la prof allumait la television branchée sur Canal Educativo uno ou dos, les élèves suivaient les programmes dans toutes les matieres sur le poste en prenant des notes. A la fin de chaque cours la prof posait des questions que notaient les eleves sur leur cahier et auxquelles ils avaient un laps de temps pour y repondre par ecrit. Les profs relevaient les cahiers et pour corriger se servaient d'un fascicule avec toutes les reponses. La petite m'a confié par exemple que sa prof d'anglais ne connaissait pas l'anglais, qu'elle ne leur parlait jamais en anglais et se contentait de corriger avec le fascicule...Ma belle-fille n'était pas un foudre de guerre à l'école, chaque trimestre mon epouse et moi allions voir le professeur principal pour lui parler de la gamine et je lui donnais discretement de l'argent, ce backchich a aidé la fille pour passer ses classes et terminer ses etudes. Elle est maintenant aide soignante dans un hopital pour les yeux au Centre Havane...
    ---Quand elle partait le lundi matin à l'ecole on lui achetait des provisions de nourriture car les repas midi et soir etaient du riz et de la purée d'une sorte de pois chiche et ceci invariablement...
    ---Dans les rues de la Havane la propagande fait defiler les eleves par classes en uniforme, souvent en chantant, afin que les touristes voient l'engagement revolutionnaire des gamins, c'est une vitrine pour le parti. Il y a même des cours qui sont donné dans un musée de la ville à la vue du public, mais là ce n'est pas devant une television....
    ---Pour les Hautes Etudes il y a un choix qui est fait pour s'orienter vers les Ministeres étatiques, il faut savoir qu'un etudiant prenant la voie de fonctions au sein de l'état (notamment Police ou Armée) aliène ses possibilités de voyager à l'étranger car "ils estiment" qu'il est tenu au secret...
    Il y a douze grades, un par année, dans les etudes cubaines et ce par ordre croissant, arrivé au douzieme grade il y a un examen de sortie d'études. La reussite au douzieme grade est determinante pour pouvoir exercer un metier dans une des branches touristique, commerciale, administrative etc dependant de l'état. Un echec au douzieme grade empeche de trouver un boulot d'état ou de poursuivre des etudes à l'université....
    avatar
    Chamaco

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 70
    Localisation : Au balcon du Luberon

    Re: La Havane

    Message par Chamaco le Jeu 8 Déc - 13:52

    juste un petit mot d'actualité et de ressenti :  je prend du recul par rapport au traitement actuel de l'histoire cubaine, les médias, les people et les politiques se déchirent autour de Cuba. Il y a un an ou deux on en parlait tres peu, maintenant dans les conversations on en parle en "connaisseurs" même ceux qui n'y ont jamais été donnent leur opinion sur ce que c'est et ce que cela devrait être..C'est limite comique s'il ne s'agissait de parler d'être humains. Je ne tiens pas à parler de tout cela avant d'y avoir remis les pieds, rencontré mes amis à qui je ne peux poser aucune question sur internet vu le filtrage et ce n'est surement pas à l'ambassade de France que je me rendrait  bien que sachant où elle est pour y avoir déposé mon dossier de mariage (ce qui m'a permis de voir que notre lourdeur administrative n'a rien de mieux que celle de Cuba...)
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2510
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: La Havane

    Message par Bédoulène le Jeu 8 Déc - 22:39

    et bien Chamaco je t'ai suivi à nouveau dans ton voyage !

    merci

    j'attends avec impatience celles du printemps Wink


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    Chamaco

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 70
    Localisation : Au balcon du Luberon

    Re: La Havane

    Message par Chamaco le Jeu 8 Déc - 23:18

    Merci Bédoulène, je vois cela comme une redecouverte, cela fait 4 ans déjà, Maykel qui avait 25 ans quand je l'ai connu en a 35 maintenant, a pris des kilos et en est à son troisième mariage, sa mère est sur facebook une chose impensable en 2006, en 10 ans 60 années de retard (mais est ce du retard...?) ont disparu vitesse grand V...La vie qui se déroulait au rythme des années soixante s'est elle accélérée comme dans notre pays où tout le monde court après le temps...?
    avatar
    Chamaco

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 70
    Localisation : Au balcon du Luberon

    Re: La Havane

    Message par Chamaco le Mer 4 Jan - 13:48

    Dernières nouvelles de Cuba :
    d'un ami expatrié qui a acheté une maison et un appartement à La Havane et fait une dizaine de voyages par an pour son travail d'importations : le prix des hotels a flambé du simple au double la nuit, les casas particulares bien que s'étant multipliées sont plus chères car à La Havane surtout c'est la foule des touristes, le négoce des particuliers est phénoménal un commerce à chaque pas de porte, beaucoup de paladares, des sites internet de ventes en lignes (revolico.com, alamesa.com), des agences immobilières, etc...Difficile de louer une voiture, les agences croulent sous les demandes....
    avatar
    Chamaco

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 70
    Localisation : Au balcon du Luberon

    Re: La Havane

    Message par Chamaco le Mer 4 Jan - 13:58

    @Armor a écrit:

    Une question : Apparemment Raul est plus pragmatique que son frère sur le plan économique : pourquoi alors est-il souvent moqué par les Cubains ?

    Excuses j'avais raté cette question, je vais tenter de repondre ce que j'en sais. L'humour des cubains c'est aussi de "charrier" ceux qui ont une once d'autorité (un peu à l'espagnole comme l'écrivain del "burlador de Sevilla", Raoul est le demi-frère de Fidel, autant Fidel était grand autant Raoul est petit, les cubains le disaient buveur et peut être même trop, à Cuba je l'ai souvent entendu être nommé "el chino" (le chinois) les maiuvaises langues disaient qu'il serait de descendance chinoise, je ne sais si c'est vrai. Raoul était courageux mais pendant la revolution se serait tenu dans l'ombre de son frère...La moquerie à Cuba fait aussi partie d'une protection, une protestation contre la peur que distillait le régime...
    avatar
    Chamaco

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 70
    Localisation : Au balcon du Luberon

    Re: La Havane

    Message par Chamaco le Mar 10 Jan - 19:14

    Entendu souvent à Cuba :

    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2510
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: La Havane

    Message par Bédoulène le Mar 10 Jan - 20:08

    une belle voix !

    j'aime particulièrement :

    "Dans les maisons en carton.
    Vous n'allez pas le croire
    Mais il y a des écoles pour chiens
    Et on leur donne une éducation
    Pour qu'ils ne mordent pas les journaux
    Mais le patron,
    Cela fait bien des années
    Qu'il mord l'ouvrier
    C'est si triste, on entend la pluie
    Sur les toits en carton
    Qu'ils sont loin, un espoir passe,
    Dans les maisons en carton."


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    Bulle

    Messages : 39
    Date d'inscription : 20/12/2016
    Age : 60
    Localisation : Laurentides

    Re: La Havane

    Message par Bulle le Dim 5 Fév - 23:56

    Hola Chamaco! Je ne connais pas Cuba aussi bien que toi. On sait que les '' Toux Inclus'' ne donne pas la réalité des gens vivant là-bas. Quand j'y retournerai j'irai visiter la ville.
    avatar
    Chamaco

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 70
    Localisation : Au balcon du Luberon

    Re: La Havane

    Message par Chamaco le Lun 6 Fév - 8:18

    clair que les "tout inclus" sont la solution fast-food du tourisme moderne, il y en a beaucoup à Varadero, tout dépend de ce que l'on recherche, à mon sens c'est payer cher le voyage pour ne rien voir...
    avatar
    Chamaco

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 70
    Localisation : Au balcon du Luberon

    Re: La Havane

    Message par Chamaco le Mar 14 Fév - 19:42

    Depuis quelques temps une idée me trotte dans la tête : faire profiter les futurs visiteurs de l'île de Cuba des coins à voir pour éviter de passer à côté des curiosités, certaines sont connue, d'autres beaucoup moins, j'y mettrai quelques appréciations personnelles, reste à vous de choisir ou non...
    --- Un petit tour de Santiago et de ses environs proches : Santiago c'est la perle de l'Oriente, une ville tropicale, coloniale, exotique, celle que j'aime le plus à Cuba..
    Et pour commencer la visite : "El jardin de los helechos", le jardin des fougères. Peu connu des touristes en 2006-2007 où je l'ai visité, pourquoi peu connu : parcequ'excentré à la sortie de la ville, pour s'y rendre prendre un taxi. Verifier s'il y a un compteur, si oui, verifier qu'il tourne, si non : négocier le prix...
    adresse : Carretera de la Caney #129, Santiago de Cuba,
    --A l'époque plus de 3000 espèces de fougères, visite calme dans un paysage luxuriant...Visite payante





    (les photos ne sont pas de moi)

    A suivre...
    -----------------------------------------------------------------------------------------
    Trouver une casa particular à Santiago : j'ai connu Jacques à Santiago, il vivait entre la France et Cuba depuis de nombreuses années, il avait monté un des premier site internet de locations sur l'île, il visitait lui même les casas, les testait et photographiait, j'ai loué à l'époque par son intermediaire la casa de Gisela et José Fuste, il a continué à prospecter l'île, son site de casas :
    http://jdsdf.pagesperso-orange.fr/index.htm#h
    ce que j'aimais louer : une casa donnant sur un toit en terrasse où tu domines la ville...
    avatar
    Chamaco

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 70
    Localisation : Au balcon du Luberon

    Re: La Havane

    Message par Chamaco le Sam 18 Fév - 19:29

    Le Château de San Pedro de la Roca dit Castillo del Moro de 1637, à 10 Kms de Santiago, à voir


    Dans Santiago voir le Musèe du Carnaval, celui du Rhum, la maison  de José Maria Heredia y campusano et de sa famille située Calle Héredia que l'on peut visiter c'est une maison typiquement coloniale début XIX° siècle... Voir les rues du Port de Santiago à prendre par la calle Padre Pio à partir de la cathédrale de Santiago. Visiter la cathedrale avec son christ assis...
    Visiter le Palais de la Moncada et la caserne où s'ecrivirent les debuts de la revolution...
    Sortir de Santiago, là se trouvent les hauteurs de la Gran Piedra et les débuts de la Sierra Maestra avec les cafetales...
    Une excusurson à faire : la Virgen de la Caridad del Cobre, haut lieu de la foi cubaine...
    En poursuivant plus loin à 50 Kms de santiago la vallée de la prehistoire, des reconstitutions de dinosaures (ridicules certes, mais si vous avez de l'humour cela vous fera rire) aux alentours de cette vallée : un musée de l'automobile avec plein de vieilles voitures..
    En revenant sur Santiago une superbe plage tranquille : playa siboney où vous pourrez manger du poisson dans un petit paladar...
    Et plein d'autres choses à faire dont la plus belle casa de la trova de l'ile dans la calle Heredia pas loin de la maison du poète...
    Bon sejour...


    Dernière édition par Chamaco le Dim 19 Fév - 10:43, édité 1 fois

    Contenu sponsorisé

    Re: La Havane

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 25 Juin - 7:20