Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le deal à ne pas rater :
Pokémon EV06 : où acheter le Bundle Lot 6 Boosters Mascarade ...
Voir le deal

Zsigmond Móricz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Zsigmond Móricz Empty Zsigmond Móricz

Message par Hanta Mar 7 Mai - 11:42

Zsigmond Móricz
(1879-1942)

Zsigmond Móricz Aaaaaa10

Zsigmond Móricz, né à Tiszacsécse (Hongrie) le 29 juin 1879 et décédé à Budapest le 5 septembre 1942, est un écrivain et dramaturge hongrois. Il a été découvert par la revue Nyugat (Occident).

Fils d’un paysan petit-propriétaire protestant, il est né dans un village de la Grande Plaine au bord de la Tisza. Il se lance d’abord dans le journalisme à Budapest. Il participe au mouvement de collectage des chansons populaires, et en cela, il est l'un des premiers « falukutató » - explorateur se consacrant à l'ethnologie rurale. Il est bientôt l'un des écrivains de la revue Nyugat dont il deviendra l’une des personnalités marquantes.

Pendant la Première Guerre mondiale, il est correspondant de guerre, et salue dans les premiers temps la République des Conseils. Inquiété et emprisonné au début de la contre-révolution, il devient finalement corédacteur en chef de Nyugat. Déçu par la politique, il parcourt plusieurs fois le pays. En 1939, il dirige la revue Kelet Népe (Peuple d’Orient) et s’occupe des problèmes de la paysannerie. Ses principales œuvres sont Sárarany (Fange et or) en 1910, A fáklya (Le Flambeau) en 1917, Kivilágos kivirradtig (Jusqu’aux lueurs du petit jour) en 1924, Rokonok (La Famille) en 1930, et sa trilogie sur la Transylvanie écrite entre 1922 et 1939. Il écrit son autobiographie en 1938: Életem regénye (Histoire de ma vie). En traduction française, on peut lire de lui L'épouse rebelle, Phébus, 2003 et Derrière le dos de Dieu, Ibolya Virag, 1996.

Bibliographie :

Derrière le dos de Dieu
Le Turc et les vaches
Arvacska, celle de l'assistance
La famille
L'Epouse rebelle : Page 1
Un déjeuner : Page 1
Les barbares : Page 1

mise à jour le 3/02/2023
Hanta
Hanta

Messages : 1596
Date d'inscription : 03/12/2016
Age : 36

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Zsigmond Móricz Empty Re: Zsigmond Móricz

Message par Hanta Mar 7 Mai - 11:49

Un déjeuner


Zsigmond Móricz Bbbb10

Livre que j'ai beaucoup apprécié. Recueil de diverses nouvelles de scènes de la vie hongroise regroupant souvent la vie paysanne mais également des notables.
La nouvelle la plus importante est éponyme et constitue la moitié de l'ouvrage. C'est aussi la meilleure qualitativement. Selon l'ordre du menu nous suivons les différents dialogues des protagonistes de façon savoureuse avec beaucoup d'humour et de causticité.
Chaque nouvelle pourrait être une pièce de théâtre tant la précision des dialogues et le rythme permettent un réalisme prégnant.
Chaque nouvelle possède une chute surprenante et morale (sans être moralisatrice) et la jubilation cède la place au léger malaise et à la réflexion.
Excellemment écrit, j'ai trouvé les pages sans jamais me lasser en regrettant que ce soit trop court.
Un très très bon livre.

*****


Mots-clés : #nouvelle #viequotidienne
Hanta
Hanta

Messages : 1596
Date d'inscription : 03/12/2016
Age : 36

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Zsigmond Móricz Empty Re: Zsigmond Móricz

Message par Bédoulène Mar 7 Mai - 13:11

merci Hanta, c'est bien tentant pour le sujet et pour le "très très" bon livre Smile

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21082
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Zsigmond Móricz Empty Re: Zsigmond Móricz

Message par bix_229 Mar 7 Mai - 16:15

OK ! J'ai L'Epouse rebelle à lire.
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Zsigmond Móricz Empty Re: Zsigmond Móricz

Message par silou Ven 19 Juil - 22:03

Zsigmond Móricz 97828510

L'épouse rebelle

Un bien bon souvenir de lecture !

Un jeune couple, Imre, journaliste à l’affût du bon papier, et sa femme Ilonka (aucune ressemblance avec la danseuse court vêtue de la couverture !) habitent un petit appartement d’un immeuble de Budapest. Ilonka s’ennuie, elle est préoccupée par les fins de mois avec ce mari dont elle attendait tant, incapable de demander la moindre augmentation, et qui rentre à pas d’heure.
Même pas assez d’argent pour pouvoir profiter de quatre places de théâtre miraculeuses, Ilonka va tenter de trouver une solution auprès de ses voisins. Nous voici à sa suite à la rencontre de ce microcosme que forment l’immeuble et ses habitants.

Deux jours de va et vient d’un appartement à un autre, d’une famille à une autre, les caractères se révèlent, les secrets affleurent, les espoirs naissent ou s’effondrent entre brouilles et réconciliations.
Le ton est en apparence léger, incisif, mais on a le sourire aux lèvres comme lorsqu’on est avec Lubitch , au delà de la comédie  Móricz va à l’essentiel : qu’est donc Buda en 1934.

L’énergie vient des femmes, L’Epouse rebelle, Ilonka ne se reconnaît pas elle-même, pas question de se laisser abattre, ni elle ni les autres femmes à qui elle insuffle le dynamisme dont les hommes sont bien dépourvus, avec quelle morale c’est une autre affaire.

silou
silou

Messages : 101
Date d'inscription : 27/02/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Zsigmond Móricz Empty Re: Zsigmond Móricz

Message par Bédoulène Sam 20 Juil - 7:44

merci Silou, 2 commentaires positifs sur cet auteur, c'est noté.

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21082
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Zsigmond Móricz Empty Re: Zsigmond Móricz

Message par Dreep Ven 3 Fév - 13:41

Les Barbares

Zsigmond Móricz Zsigmond-moricz-les-barbares_couv

Pas de bons sentiments chez Zsigmond Móricz, qui a souvent dépeint une Hongrie rurale, profonde ; où il est aussi naturel de trucider son voisin que de lui coller une beigne, puisque la première guerre mondiale est passée par là. Le nouvelliste hongrois ne décrit pas le front, sauf tel que se le représente l’un de ses rescapés revenu à sa vie « ordinaire » et miséreuse. Une guerre toujours présente, réelle, et comme en surimpression de ce qu’il voit. Mais Zsigmond Móricz est le contraire de l’écrivain verbeux, comme ses personnages il se contente de constater froidement l’âpreté du quotidien et la dureté de la terre. Même pour des nouvelles, la trame paraît excessivement simple, peut-être parce que la conclusion ― qu’elle soit tragique ou cocasse ― est courue d’avance. Il y a de la bêtise voire de la bestialité chez ces personnages qui ont surtout des horreurs et des rengaines dans la tête, mais pour le coup cette brutalité des rapports humains ressort de façon plus convaincante que tout le reste, d’une manière qui rappelle un peu les nouvelles de Flannery O’Connor lorsqu’ils représentent une menace face à laquelle aucun recours ni salut n’est possible. Même si elle leur est tout à fait étranger et qu’ils la sabordent joliment dans ces nouvelles, leur morale leur est transmise par le prêchi-prêcha quotidien du pasteur qui n’en fout pas une selon eux, puisque seul l’effort physique compte.
Dreep
Dreep

Messages : 1539
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 31

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Zsigmond Móricz Empty Re: Zsigmond Móricz

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Europe centrale et orientale


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum