Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

-42%
Le deal à ne pas rater :
Acer Chromebook Plus Vero 514 – PC portable 14″ (via ODR 50€)
319.99 € 549.99 €
Voir le deal

Nouveautés Poésie

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveautés Poésie - Page 3 Empty Re: Nouveautés Poésie

Message par bix_229 Lun 16 Nov - 20:45

Nouveautés Poésie - Page 3 Anthol10

Collectif
Anthologie bilingue de la poésie latine
Trad. du latin par Andre Daviault, Jeanne Dion, Sylvain Durand, Yves Hersant, Philippe Heuzé, René Martin, Jackie Pigeaud et Étienne Wolff (1957...). Édition de Philippe Heuzé avec la collaboration d'Andre Daviault, Sylvain Durand, Yves Hersant, René Martin et Étienne Wolff (1957...)

Parution le 22 Octobre 2020
Bibliothèque de la Pléiade, n° 652
Achevé d'imprimer le 17 Septembre 2020
1920 pages

Présentation
Le latin survit à la chute de Rome. Il demeure pendant un millénaire (au moins) la langue de la philosophie, de la religion, du droit, des sciences, de la poésie. Ce livre célèbre la rencontre de la poésie et du latin, sur plus de deux mille ans. Il propose des poèmes de Lucrèce et d’Érasme, de Virgile et de Pétrarque, d’Ovide et de Politien, de Thomas d’Aquin et de Pascal Quignard. Le temps passe, la langue évolue peu. Le Moyen Âge invente de nouveaux systèmes rythmiques, la rime apparaît, la métrique classique ne disparaît pas. Quand il compose Ver erat..., l’élève Rimbaud utilise le mètre qui règne en latin depuis deux mille ans, l’hexamètre dactylique. Les premiers vers de l’œuvre poétique qui va tout emporter sont un condensé de l’héritage latin.
Rien de tout cela n’eût existé si le latin n’avait été que la langue d’un passé aboli. C’est une langue faite pour la poésie. Sa douceur, sa musique, dulcedo et sonoritas, enchantaient le jeune Pétrarque avant même qu’il ne la comprenne. Sa souplesse favorise le libre jeu des mots dans le vers, qui deviendra la marque du parler poétique. « Dans certaines langues, il n’est même pas possible de vouloir ce qui a été réalisé ici », déclare Nietzsche parlant d’Horace. Beau défi lancé aux traducteurs. Il s’ajoute à d’autres : bien des poèmes ne sont pas datables, et nous ne savons rien de bon nombre d’auteurs. Mais l’essentiel est ailleurs, dans le pouvoir qu’a la poésie de faire basculer le langage vers autre chose que la simple signification. Un archéologue n’a que faire d’un objet non situé. Un poème sans date, dont l’auteur n’est qu’un nom, si sa beauté nous transporte, que perd-il ?

Textes de Plaute, Térence, Cicéron, Lucrèce, Catulle, Virgile, Horace, Tibulle, Properce, Ovide, Sénèque, Lucain, Pétrone, Martial, Stace, Juvénal, Priapées anonymes, choix d’épitaphes ; les poètes païens des IIIe et IVe siècles, dont Ausone et Claudien ; les poètes chrétiens de l’Antiquité et du Moyen Âge, Lactance, Hilaire de Poitiers, Ambroise de Milan, Prudence, Sidoine Apollinaire, Boèce, Venance Fortunat, Paul Diacre, Alcuin, Raban Maur, Adalbéron de Laon, Fulbert de Chartres, Pierre le Vénérable, Geoffroy de Monmouth, Alain de Lille, Hélinand de Froidmond ou Thomas d’Aquin ; des hymnes liturgiques, dont le Salve Regina, les poèmes satiriques, moraux ou religieux des Carmina burana, la poésie érotique du Chansonnier de Ripoll ; les poètes de l’humanisme et de la Renaissance, notamment Pétrarque, Boccace, Politien, Érasme, Bembo, l’Arioste, Scaliger ou Giordano Bruno ; les Français Théodore de Bèze ou Joachim Du Bellay ; les Anglais Thomas More ou John Owen ; puis Baudelaire, Rimbaud, Giovanni Pascoli et Pascal Quignard.
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nouveautés Poésie - Page 3 Empty Re: Nouveautés Poésie

Message par Invité Ven 22 Jan - 18:17

A paraître le 4 février 2021

Nouveautés Poésie - Page 3 6a00d810



Hans Magnus Enzensberger : Poèmes (1980-2014) – 78 poèmes traduits de l’allemand par Patrick Charbonneau – édition bilingue allemand/français.

Qu’il écrive sur l’Allemagne de l’après-guerre ou sur les guerres civiles contemporaines (Le bref été de l’anarchie), sur la question de l’immigration et de la xénophobie (La grande migration) ou sur l’Europe, qu’il essaie de comprendre les origines de la violence et du terrorisme islamiste (Le perdant radical), qu’il médite sur l’échec des destins, sur le naufrage des illusions et des utopies (Médiocrité et folie), ou qu’il s’attaque à « l’industrie de la culture », Hans Magnus Enzensberger est ce penseur et ce poète dont l’une des lignes de force demeure l’extrême lucidité face à la matière historique, le sens aigu des destinées individuelles et du devenir collectif, et un humour peu commun pour démonter tous les mécanismes défaisant nos sociétés.

« Quand il écrit sur lui-même, / il écrit sur un autre. / Dans ce qu’il écrit, / il a disparu. » De son « Opus incertum » à « Éventuellement », qui clôt ce recueil, Hans Magnus Enzensberger fait de l’acte poétique l’expression du sens mystérieux des aspects de l’existence, associant continûment de sombres éclats à des visions familières, mêlant les images des orages et des éclaircies, des aubes et des nuits jusqu’à leur point de dissolution.

Avec ce choix de 78 poèmes couvrant plus de trois décennies, tour à tour ironiques, « déplaisants », comme il a pu les qualifier lui-même, parce que sapant les puissances établies sur le mensonge et le renoncement, mais aussi déconcertants et réconfortants, mélancoliques et enjoués, il livre une pensée profonde d’une apparente sérénité sur son exploration des limites de l’esprit et de la matière.

Traduit de l’allemand par Patrick Charbonneau.

Curieux d’explorer tous les genres littéraires, H. M. Enzensberger s’est illustré avec talent à la poésie (il a reçu le prestigieux Prix Georg Büchner dès 1963), l’essai, le récit, la biographie, le conte, etc., entre autres avec Culture ou mise en condition ?, Le bref été de l’anarchie, Le Naufrage du Titanic, Mausolée et Hammerstein ou l’intransigeance.

Aux éditions Vagabonde

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nouveautés Poésie - Page 3 Empty Re: Nouveautés Poésie

Message par bix_229 Ven 22 Jan - 18:33

Merci Arturo pour Enzensberger, un de mes auteurs préférés !
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nouveautés Poésie - Page 3 Empty Re: Nouveautés Poésie

Message par Bédoulène Sam 23 Jan - 8:54

je l'apprécie aussi !

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21218
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nouveautés Poésie - Page 3 Empty Re: Nouveautés Poésie

Message par Tristram Sam 23 Jan - 16:09

Et si nous aussi, en Fronce, le président nous offrait un pouème déclamé au son des trumpes de la renommée ? On copie sec les USA, mais le pouvoir évite quand même quelques casseroles.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15685
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nouveautés Poésie - Page 3 Empty Re: Nouveautés Poésie

Message par Jack-Hubert Bukowski Ven 26 Fév - 10:24

J'ai repéré ce titre en librairie. J'ai lu ce portrait :

https://revue.leslibraires.ca/libraires-dun-jour/tire-le-coyote-le-poeme-en-bandouliere/

Comment éteindre ce qui brûle depuis toujours quand nous sommes tous constitués de tisons qui refusent de mourir ?



Avec bonté et résilience, Benoit Pinette retourne à son enfance – un pays en soi, une trajectoire – et pose le doigt sur ses instants douloureux, étudie l’équilibre des époques. Il construit de là sa compréhension des glissements du passé et sa volonté à faire mieux, à offrir le meilleur aux siens. Ce texte lance l’allumette dans le foin sec ; il carbonise des histoires anciennes, des angoisses, des corps pourris. La mémoire est une corde de bois d’allumage représente un chantier d’inquiétudes et de certitudes éphémères, mais parions que l’amour l’emportera sur la tâche à accomplir.



ne me demande jamais

qui je suis

je n’en sortirais pas vivant


La mémoire est une corde de bois d'allumage, de Benoît Pirette

Date de parution: 4 février 2021

Parution: 4 février 2021
104 pages, 978-2-924898-91-8, 19.95$ | 15 Euros

La version numérique est à 14.95$
Jack-Hubert Bukowski
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 2490
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 42
Localisation : Montréal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nouveautés Poésie - Page 3 Empty Re: Nouveautés Poésie

Message par Bédoulène Ven 26 Fév - 16:35

merci Jack pour l'extrait, j'aime beaucoup

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21218
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nouveautés Poésie - Page 3 Empty Re: Nouveautés Poésie

Message par bix_229 Mar 16 Mar - 19:42

Nouveautés Poésie - Page 3 Gluck11

LOUISE GLÜCK
L'Iris sauvage
Trad. de l'anglais (États-Unis) et préfacé par Marie Olivier

Édition bilingue
Collection Du monde entier, Gallimard

Louise Glück compte depuis longtemps parmi les voix majeures de la poésie contemporaine outre-Atlantique. Son œuvre, née de l’expérience et de la voix d’une femme, traverse le féminin tout en lui résistant car la biographie, quand elle a eure dans ses poèmes, ne subsiste que comme trace : l’événement, déjà passé au tamis du langage, laisse place à sa profondeur, à son interprétation, à l’interrogation.
Le jardin où l’on croise furtivement John, un mari qui cultive des plants de tomates, ou encore un fils, Noah, prend ainsi dans L’iris sauvage une dimension biblique et mythologique pour finalement devenir l’espace imaginaire où se déploie une vaste polyphonie. Louise Glück y fait entendre à la fois la voix des fleurs interpellant leur Créateur, celle de ce même Créateur se penchant sur sa Création, et la voix humaine questionnant sa propre finitude, notamment par un regard distancié sur la vie quotidienne. Dans cette chambre d’échos métaphysique, on trouvera portée à son comble une poétique de la renaissance qui est au cœur de l’œuvre glückienne.
Par une écriture qui emploie le langage de tous les jours, sublimé par le travail du vers et par les multiples résonances au sein des poèmes, où précision, coupes abruptes, ellipses tendent à souligner l’acuité de sa vision, Louise Glück parvient à dire la beauté tragique de toute vie sur terre, le temps d’une floraison.
Ce recueil d’une originalité incomparable, à la composition parfaite, a été récompensé du prix Pulitzer de poésie à sa parution en 1992 et a marqué un tournant décisif dans l’œuvre de Louise Glück.

Gallimard
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nouveautés Poésie - Page 3 Empty Re: Nouveautés Poésie

Message par bix_229 Mar 16 Mar - 19:47

1. L’Iris sauvage

Au bout de ma douleur
se trouvait une porte.

Écoute-moi attentivement : ce que tu appelles la mort
je m’en souviens.

Au-dessus de moi, des sons, le bruissement des branches de pin.
Ensuite, plus rien. La lumière pâle
du soleil vacilla sur l’espace aride.

Il est terrible de survivre
en tant que conscience
ensevelie dans la terre obscure.

Et puis ce fut tout : ce que tu crains, être
une âme, et incapable
de parler prenant brutalement fin, la terre âpre
se courbant quelque peu. Et ce que je crus être
des oiseaux se lançant dans de petits arbustes.

Toi qui ne te souviens pas
du passage depuis l’autre monde
je te le dis, je pouvais parler à nouveau : tout ce qui
revient de l’oubli revient 
pour trouver une voix :

du centre de ma vie surgit
une grande fontaine, des ombres
d’un bleu foncé sur l’azur de la mer.
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nouveautés Poésie - Page 3 Empty Re: Nouveautés Poésie

Message par Invité Mar 16 Mar - 20:12

merci Bix !
eh bien... Gallimard, covid ou pas covid, est rapide pour publier du Nobel ! Nouveautés Poésie - Page 3 1390083676

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nouveautés Poésie - Page 3 Empty Re: Nouveautés Poésie

Message par bix_229 Lun 12 Avr - 21:41

Tomates de septembre
de Karina Borowicz
Nouveautés Poésie - Page 3 Arton110
Traduction de Juliette Mouïren

La route du retour

Mes rêves sont des ombres

mon sommeil le poids

des fleurs de pommier

mais le matin est déjà chaud

le grondement poussiéreux des camions mêlé

aux claquements d’insectes des oiseaux

même après toutes ces

années à me réveiller je ne sais pas

ce que signifie ce monde

comment je continue à retrouver

mon chemin, une route toujours différente

à travers le noir

les infimes souvenirs qui brillent par intermittence

toi mon étoile polaire


The Way Back


My dreams are shadows



my sleep the weight



of apple blossoms



but the morning is already hot



the dusty roar of trucks mixed



with the buglike clicking of birds



even after all these



years of waking I don’t know



what is this world



how do I keep finding my way



back, always a different path



through the blackness


the flickering pinpoints of memories


you my North Star
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nouveautés Poésie - Page 3 Empty Re: Nouveautés Poésie

Message par Invité Mer 14 Avr - 16:38

Nouveautés Poésie - Page 3 Cache_10

Charles Reznikoff, A la source du vivre et du voir

Quand j’étais un enfant de quatre ou cinq ans,

j’allais m’asseoir derrière le ficus la nuit

si je n’arrivais pas à m’endormir ;

les rideaux rigides et empesés restés ouverts.

Les lumières étaient éteintes dans les magasins

et la rue, malgré les lampes à arc,

sombre et tranquille.

Au bout d’un moment, le câble du trolley se mettait à fredonner,
à chanter

dans le noir

jusqu’à ce que le trolley fuse,

éclatant de lumières.

Heureux

à la périphérie d’une telle merveille

je me repoussais sur le dossier de la chaise

pour attendre patiemment la rame suivante.

Spoiler:

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nouveautés Poésie - Page 3 Empty Re: Nouveautés Poésie

Message par bix_229 Mer 14 Avr - 19:51

Reznikov a publié un roman qui m'interesse.
Titre: Sur les rives de Manhattan
Trad. de l’anglais par Eva Antonnikov
Chez qui ? Editions Héros-Limite, 238 p.

Tu l'as lu ?
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nouveautés Poésie - Page 3 Empty Re: Nouveautés Poésie

Message par Invité Mer 14 Avr - 21:38

Non, pas (encore) lu ! Je n'ai lu que Holocauste, c'est "spécial" comme poésie. Smile

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nouveautés Poésie - Page 3 Empty Re: Nouveautés Poésie

Message par bix_229 Mar 9 Nov - 19:40

Nouveautés Poésie - Page 3 Kasisc10

LAURA KASISCHKE
Où sont-ils maintenant. Anthologie personnelle
[Where Now]
Trad. de l'anglais (États-Unis) par Sylvie Doizelet
Collection Du monde entier, Gallimard

Laura Kasischke commence à écrire de la poésie bien avant d’entamer son œuvre de fiction. Lorsqu’elle publie son premier roman, À Suspicious River, elle a déjà fait paraître deux recueils de poèmes aux États-Unis. Depuis, elle mène ces deux activités en parallèle. Où sont-ils maintenant, son anthologie personnelle, offre un parcours rétrospectif dans ses neuf recueils déjà publiés, révélant la force du souffle poétique traversant cette œuvre.
Laura Kasischke parvient, par son écriture déployant des images inattendues où s’entrechoquent le cosmique et le quotidien, l’univers familier et sa face cachée, à mettre la conscience à nu en montrant des éclats de vie traversés par le désir, l’angoisse, la maladie, la mort, les regrets. Dans ces pages se côtoient des mères berçant leurs bébés ou s’affolant de voir leur bambin disparaître dans un supermarché, des jeunes filles en quête d’avenir, des souvenirs de parents disparus et une multitude de visages sortis de l’oubli, tous à la recherche d’un lien proprement humain que le poème même de Kasischke vient recréer, de son premier à son dernier vers.
Cette poésie, infl uencée par les surréalistes français et par l’œuvre de Sylvia Plath, que la forme ne vient jamais emprisonner, mais dont les variations de rythme épousent savamment les mouvements de la vie, la sienne comme celle de tant de destins entraperçus, est aussi bouillonnante de vitalité et d’humour.
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nouveautés Poésie - Page 3 Empty Re: Nouveautés Poésie

Message par Jack-Hubert Bukowski Sam 19 Mar - 8:18

Denise Desautels vient de publier un recueil format poche à Gallimard NRF Poésie :

https://www.facebook.com/sandra.carcillo/posts/7477698168937548

Denise Desautels, L'angle noir de la joie

On la reconnaît surtout comme une poétesse en prose par chez nous, l'une des plus accomplies.
Jack-Hubert Bukowski
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 2490
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 42
Localisation : Montréal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nouveautés Poésie - Page 3 Empty Re: Nouveautés Poésie

Message par Jack-Hubert Bukowski Mar 10 Mai - 8:48

Il y a une nouvelle intéressante pour les lecteurs de poésie. Il y aura un volume des oeuvres publiées du vivant d'Alejandra Pizarnik à paraître en juin (du moins au Québec) :

https://www.babelio.com/livres/Pizarnik-Oeuvres-tome-1/1405100

L'ouvrage sera surtout plus abordable, si on compare au prix des recueils à acquérir à l'unité.
Jack-Hubert Bukowski
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 2490
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 42
Localisation : Montréal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nouveautés Poésie - Page 3 Empty Re: Nouveautés Poésie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions autour des livres :: Actualités

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum