Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le deal à ne pas rater :
Jeux, jouets et Lego : le deuxième à -50% (large sélection)
Voir le deal

Yves Boisset

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Yves Boisset Empty Yves Boisset

Message par Invité Sam 19 Oct - 22:07

Yves Boisset
(né en 1939)


Yves Boisset Yves-b10

Il collabore à un certain nombre de revues spécialisées (Cinéma, Midi Minuit Fantastique), ainsi qu'à l'hebdomadaire Les Lettres françaises, et travaille avec Jean-Pierre Coursodon et Bertrand Tavernier à la première édition (1960) de « Vingt Ans de cinéma américain ».

Dans les années 1970, il incarne un cinéma de gauche, s'inspirant souvent d'évènements réels : la police (Un condé), l'affaire Ben Barka (L'Attentat), le racisme (Dupont Lajoie) pour lequel il demandera une coécriture du scénario avec Jean-Pierre Bastid et Michel Martens, l'intrusion de la politique dans le judiciaire (Le Juge Fayard dit Le Shériff). Il est également un des premiers à aborder la guerre d'Algérie (R.A.S.). Il adapte ou coadapte par ailleurs plusieurs auteurs reconnus : Michel Déon et son Taxi mauve, Marie Cardinal avec André Weinfeld pour La Clé sur la porte, Jean-Patrick Manchette avec Folle à tuer, Jean Vautrin pour Canicule, Philippe Djian et Bleu comme l'enfer.

À partir du milieu des années 1980, il se consacre quasiment exclusivement à la télévision (son dernier long métrage de cinéma en date est La Tribu en 1990), avec des réalisations historiques : L'Affaire Seznec, L'Affaire Dreyfus, Le pantalon (affaire Lucien Bersot, fusillé pour l'exemple), Jean Moulin, L'Affaire Salengro.

Ayant enquêté sur les massacres de membres de l'Ordre du Temple solaire pour son film Les Mystères sanglants de l'OTS, il a été entendu comme témoin de la défense lors du procès du chef d'orchestre franco-suisse Michel Tabachnik.

En 2011, il publie son autobiographie La Vie est un choix (Plon). Invité par Radio Courtoisie le 1er décembre à commenter son ouvrage, il revient sur l'ensemble de sa carrière et raconte à cette occasion comment France-Télévision l'aurait empêché de mettre certaines images d'archives datant de la Seconde Guerre mondiale dans son 12 balles dans la peau pour Pierre Laval.

Filmographie :


1968 : Coplan sauve sa peau
1970 : Cran d'arrêt
1970 : Un condé
1971 : Le Saut de l'ange
1972 : L'Attentat
1973 : R.A.S.
1975 : Folle à tuer
1975 : Dupont Lajoie
1977 : Un taxi mauve
1977 : Le Juge Fayard dit Le Shériff
1978 : La Clé sur la porte
1980 : La Femme flic
1981 : Allons z'enfants
1982 : Espion, lève-toi
1983 : Le Prix du danger
1984 : Canicule
1986 : Bleu comme l'enfer
1988 : La Travestie
1989 : Radio Corbeau
1991 : La Tribu

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Yves Boisset Empty Re: Yves Boisset

Message par Invité Sam 19 Oct - 22:12

Yves Boisset mérite bien son fil, je suis assez fan de son ciné des années 70, notamment Le juge Fayard, Un taxi mauve, Dupont Lajoie, Folle à tuer..

Mais je reviens sur le dernier que j'ai vu :

Le prix du danger (1983) :


Dans une société futuriste, "le prix du danger" est le nouveau jeu d'une chaine de télévision. Un homme doit rejoindre un endroit secret en évitant cinq hommes venus pour le tuer. S'il réussit, il empoche beaucoup d'argent, mais François Jacquemard, nouveau participant, réalise très vite que le jeu est truqué...

Sacrée anticipation de la téléréalité, de la télépoubelle, des pubs qui sont devenus le quotidien de la manipulation. La forme a un peu vieilli mais le fond est assez terrible de véracité sur notre société. Belle mise en scène de la société du spectacle, qui est de tout côté ou l'on se tourne, et qui pousse les plus désespérés à se mettre en scène, histoire d'avoir son petit instant de gloriole.

Comme à l'accoutumée, Piccoli est génial, glaçant de le rôle du présentateur du jeu télévisé.

Yves Boisset 20140610

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Yves Boisset Empty Re: Yves Boisset

Message par animal Dim 24 Mai - 19:12

Yves Boisset 3c52ac10

Bleu comme l'enfer (1986)

Très kitsch façon années flipper et BMW 528i ça impressionne, Lambert Wilson tout jeune, Tchéky Karyo tout... non parce qu'il faut se rendre rapidement à l'évidence : 200% nanar, tout de suite et jusqu'au bout (j'y suis presque).

Mauvais à ce point c'est une véritable performance ! Yves Boisset 3945176875

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13168
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Yves Boisset Empty Re: Yves Boisset

Message par Quasimodo Dim 24 Mai - 20:42

Comment ce film est-il arrivé jusqu'à toi ?
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 5461
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 28

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Yves Boisset Empty Re: Yves Boisset

Message par animal Dim 24 Mai - 20:45

sorte de hasard après un coup d’œil dans la filmo de Boisset ?

c'est tellement improbable que ça pourrait être fait exprès entre les incohérences, les raccords douteux... genre film pop ? mais quoiqu'il arrive, du début à la fin c'est la cata.

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13168
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Yves Boisset Empty Re: Yves Boisset

Message par Quasimodo Dim 24 Mai - 21:01

Et c'est un peu réjouissant, quand même ?
Ça donnerait presque envie d'aller voir...
(Je ne fais pas partie de cette curieuse espèce qu'est le fanatique de nanar, mais j'ai récemment découvert que certains d'entre eux possèdent une fraîcheur étonnante)
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 5461
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 28

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Yves Boisset Empty Re: Yves Boisset

Message par animal Dim 24 Mai - 21:10

celui-là je le mets plutôt dans la catégorie masochisme.

pour la fraîcheur il y a la filmo d'Albert Pyun. Cool

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13168
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Yves Boisset Empty Re: Yves Boisset

Message par Invité Lun 25 Mai - 15:26

Pas vu celui-ci, mais je maintiens ce que j'ai dit dans mon premier post. Smile

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Yves Boisset Empty Re: Yves Boisset

Message par Quasimodo Lun 25 Mai - 18:07

animal a écrit:celui-là je le mets plutôt dans la catégorie masochisme.

pour la fraîcheur il y a la filmo d'Albert Pyun. Cool  
Héhé, je note !
(et je ferai donc l'impasse sur ce film)
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 5461
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 28

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Yves Boisset Empty Re: Yves Boisset

Message par animal Lun 25 Mai - 19:59

Arturo a écrit:Pas vu celui-ci, mais je maintiens ce que j'ai dit dans mon premier post. Smile
Ah mais je l'aime bien Boisset ! (d'où l'ampleur du choc).

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13168
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Yves Boisset Empty Re: Yves Boisset

Message par animal Sam 30 Mai - 21:43

Yves Boisset Miou-m10

La Femme flic (1980)

Pas le même registre, celui-là n'est pas pour la blague. Une jeune femme inspecteur de police est mutée dans le nord pour une sombre histoire de justice de mairie indisposée. Nouvelle vie forcée entre des découvertes des "gauchistes" locaux et paperasse jusqu'à la mort d'une gamine. Affaire de pédophilie... Miou-Miou incarne une obstination tranquille qui n'exclut ni le doute ni la lassitude de sa "place de femme" dans son travail ou de "flic" dans l'autre monde, ou les deux. C'est noir, très noir malgré la force de conviction de la douceur de cette héroïne et son courage. On pourrait chipoter sur un ou deux traits peut-être un peu appuyés mais ça serait chipoter. C'est un film très sérieux et vraiment pas mal du tout.

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13168
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Yves Boisset Empty Re: Yves Boisset

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Cinéma, TV et radio :: Réalisateurs

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum