Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

-21%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable HP Victus Gaming 16,1″FHD + Souris HP X220 (Via ODR de ...
949.99 € 1199.55 €
Voir le deal

Pétros Márkaris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pétros Márkaris Empty Pétros Márkaris

Message par animal Mer 4 Mai - 21:53

Pétros Márkaris
Né en 1937

Pétros Márkaris Image23

Petros Markaris, né en 1937 à Istanbul d’une mère grecque et d’un père arménien, vit à Athènes. Auteur dramatique, traducteur (de Brecht et de Goethe), et scénariste de Theo Angelopoulos, il est la voix de son pays et appartient à la famille des auteurs de romans policiers en colère comme Mankell et Montalbán. Ses enquêtes du commissaire Charitos connaissent le succès dans nombre de pays.

Source : seuil.com

Un peu plus : wikipedia.org

Bibliographie :

Romans (Série Kostas Charitos) :
- Journal de la nuit
- Une défense béton
- Le Che s’est suicidé
- Actionnaire principal
- L’Empoisonneuse d’Istanbul
- Liquidations à la grecque
- Le Justicier d’Athènes
- Pain, Éducation et Liberté
- Épilogue meurtrier
- Offshore
- Le Séminaire des assassins
- Mort aux hypocrites
- Le meurtre est de l'argent (non traduit)

Nouvelles :
- Trois jours

Autres :
- Je suis un récidiviste
- Athènes capitale des Balkans (non traduit)
- À travers Athènes

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13160
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 42
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pétros Márkaris Empty Re: Pétros Márkaris

Message par animal Mer 4 Mai - 22:06

Pétros Márkaris Image24

Offshore

Dans une Grèce dirigée par un nouveau parti ni-de-droite-ni-de-gauche, l’argent afflue soudainement, les crimes aussi. Aux yeux du commissaire Charitos, tout cela est louche. Comme le triple assassinat d’un cadre supérieur de l’office du tourisme, d'un armateur et d’un journaliste à la retraite. Et ces immigrés qui avouent leur crime avec un empressement suspect ? Seraient-ils des paravents dissimulant les vrais coupables ? Corruption, blanchiment d’argent, assassinats… la crise grecque est-elle vraiment finie ?

Hmmm... assez sympathique ce vieux commissaire et sa petite famille, collègues inclus. Fiction sur fond de crise économique ou de contexte économique grec et européen. Une série de meurtres, un supérieur pénible. De l'humour... et un peu de cuisine. Tous les ingrédients du bon petit polar (tendance à gauche). Lu avec curiosité plus qu'avec un entrain féroce. Pas désagréable mais qui m'a donné l'impression de naviguer entre désinvolture et pilote automatique...


Mots-clés : #contemporain #polar

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13160
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 42
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pétros Márkaris Empty Re: Pétros Márkaris

Message par Tristram Mer 4 Mai - 22:08

Je note !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15066
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pétros Márkaris Empty Re: Pétros Márkaris

Message par Bédoulène Jeu 5 Mai - 16:57

pilote automatique ça repose !

merci Animal

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 20194
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 78
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pétros Márkaris Empty Re: Pétros Márkaris

Message par Armor Mar 10 Mai - 2:10

J'ai le même avis que toi, animal. J'en ai lu trois, au fil des années. Un auteur qu'on retrouve avec plaisir, notamment pour ce qu'il décrit de la société grecque dans la tourmente qui a suivi la crise financière.
Des polars sympathiques mais pas inoubliables, en somme.

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 4589
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 42
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pétros Márkaris Empty Re: Pétros Márkaris

Message par Tristram Jeu 2 Mar - 10:43

Liquidations à la grecque

Pétros Márkaris Liquid10

À la première personne, le commissaire Kostas Charitos raconte au jour le jour, d’un embouteillage au suivant, son enquête à Athènes sur la décapitation de personnes du milieu financier par un mystérieux « Robin des banques ».
Stathakos, de la Brigade antiterroriste, qu’il déteste avec réciprocité, veut en faire une affaire terroriste, et il n’est pas le seul (y compris à l’international) à trouver cela avisé dans le contexte de la « crise grecque » (ce roman publié en 2010 est le premier d’une trilogie de Markaris sur cette dernière). C’est effectivement cette fameuse crise, pas seulement économique et financière, qui forme le noyau de ce polar, et ce qui m’a intéressé : comment subit-on cet effondrement social, qui bouleverse notamment l’existence des gens de peu (comme au Liban plus récemment) ?
Aux assassinats se greffe une campagne d’affichage qui enjoint aux particuliers de ne plus rembourser ses emprunts aux banques (un peu un écho de l’État qui a manqué à maîtriser les siens au sein de l’Europe, et dorénavant sous l’emprise de « la Troïka », FMI, Banque centrale et Commission européennes). L’argent, sale ou propre, ne circule plus.
Bien sûr, on n’échappe pas à la politique, notamment avec Zissis le communiste :
« Tu sais ce que ça représente, passer sa vie en prison, en déportation, en tortures, parce que tu veux changer la société, et entendre ce type te dire que ce que tu veux changer n’existe pas ? Ça te fout tout par terre. […]
Vous avez ouvert un cloaque, vous autres, et vous y jetez tout le monde en les appelant terroristes. Les terroristes tuent car ils pensent pouvoir ainsi changer le monde. Ils sont les victimes de Che Guevara. C’est toujours pareil. Quelqu’un commence plein de bonnes intentions, puis d’autres arrivent qui foutent la merde. C’est ce qui s’est passé avec Guevara et les terroristes, et aussi avec nous qui voulions apporter le socialisme, tu as vu le résultat. »
Le recul de l’âge de la retraite fait partie des réformes budgétaires :
« Je ne sais pas ce que vous allez faire, mais je me souviens de ce qu’on disait dans le temps : les quatre-vingts premières années sont difficiles, puis tu meurs et tu es tranquille. Mais maintenant, les quatre-vingts premières années ne sont pas seulement difficiles, on va les passer à bosser. – Tu connais une meilleure solution ?
– Bien sûr. Diminuer la population de moitié. Nous ne serons plus que cinq millions et demi et nous dépenserons moitié moins. On ferait comme les Français qui chassent les Roms.
– Nous dépenserons moitié moins, et gagnerons moitié moins aussi. Tu y as pensé ?
– Bien sûr. On chasserait ceux qui doivent vingt-quatre milliards d’euros en impôts. On leur en ferait cadeau et on les chasserait. De toute façon, on n’a aucune chance de les récupérer, même dans les quatre-vingts années difficiles qui nous attendent. Resteront seulement les imbéciles qui paient leurs impôts. Donc, les dépenses et la corruption diminueront avec le départ des fraudeurs, et les gains seront les mêmes, grâce aux imbéciles. »
Je suis malheureusement encore moins expert en finance que Markaris… dont un des personnages compare l’activité des banques au dopage…
« Les fondations sont la vitrine de la fraude fiscale. »
Un livre encore plus raccord avec la triste actu ces jours-ci...

\Mots-clés : #economie #polar

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15066
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pétros Márkaris Empty Re: Pétros Márkaris

Message par Bédoulène Ven 3 Mar - 19:54

merci Tristram

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 20194
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 78
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pétros Márkaris Empty Re: Pétros Márkaris

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains Italiens et Grecs


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum