Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment : -40%
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – ...
Voir le deal
29.99 €

Anonyme : Journal d'un bourgeois de Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anonyme : Journal d'un bourgeois de Paris Empty Anonyme : Journal d'un bourgeois de Paris

Message par Pinky Mer 11 Jan - 16:02

Journal d'un bourgeois de Paris

Anonyme : Journal d'un bourgeois de Paris 41bohq10

collection Lettres gothiques, Livre de Poche
notes de Colette Beaune, professeur émérite d’histoire médiévale, spécialiste de l’histoire politique de la fin du Moyen Age.

Contexte historique

Charles VI (1380-1422), sujet à des crises de folie depuis 1392 est peu à peu évincé du pouvoir. Ses oncles, frère de Charles V, s’inquiètent des prétentions du frère  du roi, Louis d’Orléans qui écarte du gouvernement, en 1405 son cousin le duc de Bourgogne, Jean sans Peur. Ce dernier fait assassiner Louis d’Orléans en 1407. Jean sans Peur lui-même sera assassiné en 1419. Commence alors une guerre civile qui opposent les partisans de Louis d’Orléans, les Armagnacs et ceux du duc de Bourgogne. Le gouvernement passant des uns aux autres avec comme arbitre, le roi d’Angleterre, appuyant plutôt les Bourguignons mais visant la prise de pouvoir sur la France.
A partir de 1418, Paris passe pour de nombreuses années au parti bourguignon. En 1420, le traité de Troyes, partage la France en trois parties : France Bourguignonne autour de Paris, Normandie et pays conquis par l’Angleterre, royaume de Bourges tenu par le dauphin, futur Charles VII. En 1429, Jeanne d’Arc délivre Orléans et fait sacrer Charles VII, commence alors une longue reconquête du royaume qui sera terminée, en 1453,  un peu après la fin du Journal.

Le Journal
Le Journal couvre les années 1405 à 1449 à Paris, c'est à dire à la fin de la guerre de Cent Ans commencée en 1337 pour une question dynastique, le roi d’Angleterre revendiquant  de régner également sur la France.  Son auteur, anonyme, n'est pas un bourgeois mais certainement un chanoine de Notre-Dame, appartenant également à l'Université. Il  soutient le parti bourguignon, défendant le duc de Bourgogne face au parti armagnac partisan du dauphin, futur Charles VII. On ne possède pas le manuscrit original mais des copies dont les plus anciennes remontent au XVe siècle.
Le texte suit l'ordre chronologique des faits, mêlent événements politiques, météorologie, fluctuations des prix, cérémonies religieuses et commentaires partisans. L'auteur voit souvent les faits avec le petit bout de la lorgnette soutenant aveuglément le duc de Bourgogne. La lecture du texte est largement facilitée par les très nombreuses notes de Colette Beaune, très précises et parfois malicieuses à l'égard de la mauvaise foi du chanoine. Une chronologie des événements, des cartes et plans, un index et un glossaire accompagnent l'ensemble. Il faut tout de même arriver au bout des 440 pages, texte et notes comprises. Cet effort est récompensé par une plongée dans une époque où la violence est  quotidienne, où maladies et disettes alternent avec des périodes de fêtes. On finit par avoir l'impression de vivre au XVe siècle à Paris.

Extraits
La prise de Paris par les Bourguignons est un véritable massacre
1418
:
« Et tant tuèrent de gens à Paris, tant hommes que femmes, depuis cette heure de minuit jusqu’au lendemain douze heures, qu’ils furent nombrés à mille cinq cent dix-huit, et furent le connétable, le  chancelier, un capitaine nommé Raymonnet de la Guerre, maitre Pierre de l’Esclat, maitre Pierre Gayant, maitre Guillaume Paris, l’évêque de Coutances, fils du chancelier de France, en la cour de derrière de devers la Couture  […] furent trouvés tués quatre évêques du faux et damnable conseil et deux présidents du Parlement. »

Drôle de distractions
1425

« Item, le dernier dimanche du mois d’août, fut fait un ébatement en l’hôtel nommé d’Armagnac, en la rue Saint-Honoré, qu’on mit quatre aveugles tous armés en un [parc] chacun un bâton en sa main, et en ce lieu [y] avait un fort pourcel (porc qu’on donnerait au gagnant), lequel ils devaient avoir s’ils le pouvaient tuer. Ainsi fut fait, et firent cette bataille si étrange, car ils se donnèrent tant de coups de ces bâtons, que de pis leur en fut, car quand [le mieux] cuidaient (croyaient) frapper le pourcel, ils frappaient l’un sur l’autre, car s’ils eussent été armés pour vrai, ils s’eussent tués, l’un l’autre. »

1427
Des « Bohémiens » passent à la foire du Lendit, située entre Paris et Saint-Denis.

« Et vrai que les enfants d’iceux étaient tant habiles fils et filles que nuls plus, et le plus, et presque tous avaient les deux oreilles percées, et en chacune oreille un anel d’argent ou deux en chacune, et disaient que c’était gentillesse en leur pays.
Item, les hommes étaient très noirs, les cheveux crépés, les plus laides femmes qu’on pût voir et les plus noires ; toutes avaient le visage déplaié (ridé ou peut-être tatoué), cheveux noirs comme la queue d’un cheval, pour toute robe une vieille flaussaie (couverture grossière drapée) très grosse d’un roquet (camisole de dessous) ou chemise pour tout parements. »


1429
Jeanne d’Arc

Délivrance d’Orléans (encore fêtée chaque 8 mai)
« Item, en celui temps avait une Pucelle, comme on disait, sur la rivière de Loire, qui se disait prophète et disait « Telle chose adviendra pour vrai ». Et était du tout contraire au régent de France et à ses aidants. Et disait-on que malgré tous ceux qui tenaient le siège devant Orléans, elle entra en la cité à toute grand foison d’Armagnacs et grande quantité de vivres. »
Attaque ratée de Paris
« Item, la vigile de la Nativité Notre-Dame en septembre, vinrent assaillir aux murs de Paris les Armagnacs et la cuidaient (croyaient) prendre d’assaut mais peu y conquêtèrent [… car ils avaient fait confiance] au dit d’une créature en forme de femme avec eux, qu’on nommait la Pucelle, qui c’était, Dieu le sait, le jour de la Nativité Notre-Dame firent conjuration tous d’un accord, de celui jour assaillir Paris. »

1432
La Seine gelée

« Cette très mauvaise gelée commença et dura, comme devant est dit, dix sept jours. Et, après cette gelée, la rivière était ainsi prise, le jour Saint-Paul il commença à dégeler tant doucement et de nuit et de jour que la rivière fut toute dégelée par pièces, sans faire quelque mal à ponts ni à moulins, avant qu’il fût six jours après. Et si disaient les mariniers qu’elle avait plus de deux pieds d’épais, et bien y apparaissait car on allait par-dessus, on y charpentait pieux pour mettre au devant des moulins pour rompre la glace au dégel, on y levait enfin pour frapper les pieux [….] Et pour vrai, par la grâce de Notre Seigneur, elle fut ainsi doucement dégelée, comme est dit, mais moult dommage fit, car il y avait grand foison vins, blés, lards, œufs, fromages qui étaient arrivés à Mantes pour venir à Paris, mais tout ou bien près fut perdu pour les marchands car moult avait plu devant, qui tout empira pour la longueur du temps, et si leur coûtait tant en garde qu’en autres frais, qu’ils perdirent presque tout."
»

1440
Les hannetons

« Item, cette année 1440, fut tant de hannetons et si largement qu’on ne les avait oncques mais vu venir à si grande abondance, mais il fit si grand froid la première semaine de juin et si grand vent et pluie qu’ils n’eurent point de longue durée »


1446
Les ribaudes

« Item, la semaine devant l’Ascension, fut crié parmi Paris, que les ribaudes ne porteraient plus de ceintures d’argent, ni colets renversés, ni pennes de gris en leurs robes, ni de menu vair, et qu’elles allassent demeurer ès bordels ordonnés, comme elles étaient au temps passé. »
Pinky
Pinky

Messages : 279
Date d'inscription : 28/11/2021

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Anonyme : Journal d'un bourgeois de Paris Empty Re: Anonyme : Journal d'un bourgeois de Paris

Message par Tristram Mer 11 Jan - 16:21

Ah ! le bon vieux temps !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14857
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Anonyme : Journal d'un bourgeois de Paris Empty Re: Anonyme : Journal d'un bourgeois de Paris

Message par Bédoulène Mer 11 Jan - 17:40

oui apprécions ce langage

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 19886
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 78
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Anonyme : Journal d'un bourgeois de Paris Empty Re: Anonyme : Journal d'un bourgeois de Paris

Message par Quasimodo Jeu 12 Jan - 13:37

Merci pour ton commentaire, qui me rappelle que j'ai ce livre dans ma bibliothèque. Je me réjouis d'apprendre que les notes sont bien faites et facilitent la lecture de ce texte.
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 5422
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 27

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Anonyme : Journal d'un bourgeois de Paris Empty Re: Anonyme : Journal d'un bourgeois de Paris

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Documents et essais :: Histoire et témoignages

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum