William Gibson

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

William Gibson - Page 2 Empty Re: William Gibson

Message par animal le Ven 2 Fév - 6:24

William Gibson - Page 2 3866672782

normalement "on" a plein de curieux maintenant : William Gibson - Page 2 1324951209

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9076
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

William Gibson - Page 2 Empty Re: William Gibson

Message par Bédoulène le Ven 2 Fév - 7:39

ah je sens que Tristram est intéressé, déjà pour les marques (que tu supprimes aussi en bousillant tes vêtements si je ne me trompe pas Tristram ?)

la suite se déroule peut-être comme un polar ?


Dernière édition par Bédoulène le Ven 2 Fév - 11:14, édité 1 fois

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 11074
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

William Gibson - Page 2 Empty Re: William Gibson

Message par Quasimodo le Ven 2 Fév - 9:00

Réminiscences de Bix avec Chérubin Hammer : un commentaire passionnant (que, pour un peu, on croirait passionné), l'air de ne pas y toucher, - et les curieux qui rappliquent !

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 2815
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

William Gibson - Page 2 Empty Re: William Gibson

Message par Tristram le Ven 2 Fév - 9:46

Bien vu Bédoulène ! De plus, ce commentaire est très incitateur !
Gibson me fait penser à Bret Easton Ellis, vu comme ça ?
Décidément, j'ai envie d'aller voir ce qui se passe sur le forum de cette sympathique Cayce !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 6877
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

William Gibson - Page 2 Empty Re: William Gibson

Message par églantine le Ven 2 Fév - 12:38

@Armor a écrit :
Mais je n’en saurai pas plus.
Parce que j’ai passé 90 pages à voir Cayce aller sur son forum, psalmodier des histoires de canard supersonique, parler avec des amateurs de vieilles calculatrices russes, jouer à la poupée qui fait non... et je ne sais toujours pas où cela nous mène. Et en toute franchise, je crois que je n’ai pas vraiment envie de le savoir. C’est lent, décousu, les faits comme les dialogues sont volontairement embrouillés, et il faut me rendre à l'évidence, ça n’est tout simplement pas pour moi.    
Ah ce n'est pas moi qui te pousserais à continuer Armor ! Mais je comprends ce que tu ressens , ça m'arrive très souvent de ne pas me sentir la lectrice qui valoriserait la lecture par sa part active et donc de me demander ce que je fais en plein milieu d'un texte . Mais je ne regrette presque jamais ces excursions qui me bousculent et qui aboutissent souvent à des commentaires ambivalents ( parce que je ne nie pas leurs qualités , c'est rare que je démolisse en bloc un ouvrage . A part "En attendant Bojangles " Razz   ) .
églantine
églantine

Messages : 4068
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 53
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

William Gibson - Page 2 Empty Re: William Gibson

Message par Armor le Ven 2 Fév - 17:55

Identification des schémas (suite)

J'avais fermement décidé de ne pas tenter de quatrième essai, mais finalement, dans un élan de courage inattendu (et sous la pression populaire...), je viens de finir le livre. (Je vais être honnête : en diagonale pour une bonne partie du texte - tout ces passages du ventre mou dont l'intérêt m'échappe -, plus consciencieusement pour les cent dernières pages.)

Au final, même si mon avis personnel n'a pas changé d'un iota, je peux comprendre ce que ce livre a de prenant pour les aficionado du genre, même si j'aurais beaucoup élagué le texte, que je trouve toujours trop lent - j'ai passé 150 pages à me demander quand l'intrigue allait bien pouvoir réellement commencer -,  parfois confus, et (volontairement) décousu.

Il faut quand même reconnaître que l'auteur sait comment distiller peu à peu les pièces du puzzle. Tous les ingrédients du genre sont là : manipulation, trahison, mafia russe ou fétichisme japonais... une aura de mystère, des personnages qui tirent les ficelles dans l'ombre, des relents de guerre froide... Et puis une héroïne que ses failles et bizarreries rendent inévitablement attachante.
Mais je ne suis clairement pas le public pour ce type de livre. De ce fait, j'ai surtout remarqué les ficelles de la narration, et après tout ce barzingue sur le fameux FILM, après ces heures à se demander quel fut le sort du père de Cayce, j'en viendrais plutôt à dire "Tout ça pour ça ?"
Mais peut-être ce "ça" comblerait-il d'autres lecteurs, qui sait ? Si ça se trouve, je suis juste une vieille chouette blasée.

Cela dit, comme le dit églantine, je ne regrette pas les heures passées sur ce livre. Il faut sortir de sa zone de confort, de temps en temps. Ce fut une expérience parfois douloureuse, mais pas inintéressante malgré tout. Wink


Dernière édition par Armor le Sam 3 Fév - 4:10, édité 3 fois

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3055
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

William Gibson - Page 2 Empty Re: William Gibson

Message par églantine le Ven 2 Fév - 18:27

Ah courageuse Armor ! cheers
Merci pour ce commentaire  qui me rend encore plus curieuse !
Je crois que je suivrai ton expérience un de ces jours , c'est chouette de pouvoir confronter nos aventures livresques !
  @Armor a écrit :
 Si ça se trouve, je suis juste une vieille chouette blasée.  
William Gibson - Page 2 3866672782
Oh merci pour ce fou rire , j'en avais bien besoin après cette semaine avec L'espèce humaine ! William Gibson - Page 2 21525354
églantine
églantine

Messages : 4068
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 53
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

William Gibson - Page 2 Empty Re: William Gibson

Message par Tristram le Ven 2 Fév - 18:54

Chapeau Armor ! pris au mot !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 6877
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

William Gibson - Page 2 Empty Re: William Gibson

Message par animal le Sam 3 Fév - 3:02

haha, je me bidonne et la lecture remonte à 2004 ou 2005 je dirais et j'ai perdu beaucoup de choses. Ce qui reste ce sont probablement les facilités ou la trame presque habituelle et peut-être ce ventre mou mais aussi l'impalpable et l'étrange saveur de ce bazar, brassage d'artefacts de notre aujourd'hui et aujourd'hui d'alors.

c'est dans celui-là la réalité augmentée ?

et j'aimerai toujours l'absence de maîtrise de ce qui se passe par les personnages.

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9076
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

William Gibson - Page 2 Empty Re: William Gibson

Message par Bédoulène le Sam 3 Fév - 9:41

eh bien bravo Armor pour ton courage ! Smile

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 11074
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

William Gibson - Page 2 Empty Re: William Gibson

Message par Armor le Sam 7 Avr - 0:18

@animal a écrit:
c'est dans celui-là la réalité augmentée ?

Mince, j'avais raté la question. Non, dans celui-ci la réalité est juste twistée, pas encore augmentée. Basketball

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3055
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

William Gibson - Page 2 Empty Re: William Gibson

Message par animal le Sam 7 Avr - 9:59

aaaaah ce doit être dans Code source/Spook Country la réalité augmentée alors.

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9076
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

William Gibson - Page 2 Empty Re: William Gibson

Message par Tristram le Ven 29 Mar - 23:46

Neuromancien

William Gibson - Page 2 Neurom10

Sensation de déjà vu au cinéma ‒ où d’écriture cinématographique (Matrix ?)  
Futuriste Occident (Japon, USA, Europe de l’Ouest), mais aussi la Chine, et même le cosmos : déjà le monde globalisé.  
Science-fiction assurément, cependant métissée de fantastique (ou space opera), d’onirique et même de… western !
Piratage informatique, code et données, jeux vidéo, cyberespace, clonage et bricolages biologiques en tous genres dont bioniques, intelligence artificielle, stupéfiants aussi, paysages urbains glauques, paumés et déglingués, dégageant une atmosphère non dénuée de charme, le type "survivant" prolongeant l’ambiance "polar noir"… Réfère aussi à Bret Easton Ellis, mais peut-être plus encore à Kurt Vonnegut.
Les termes inventés par l’auteur ne sont pas directement définis ; ainsi, la matrice recouvre une notion nébuleuse, « éclatant treillis de logique qui se dévidait à travers un vide incolore », « hallucination consensuelle », une sorte de vaste champ de données, d’univers virtuel foisonnant.
« "La matrice tire ses racines des jeux vidéo les plus primitifs, expliquait la voix hors champ, des tout premiers programmes graphiques et des expérimentations militaires avec les connecteurs crâniens." Sur le Sony, une guerre spatiale en deux dimensions s’évanouit derrière une forêt de fougères générées de manière mathématique, démontrant les possibilités spatiales des spirales logarithmiques ; insertion d’une séquence d’archives militaires bleu glacé : animaux de laboratoire câblés sur des dispositifs d’expérimentation, casques branchés sur les circuits de contrôle de mise à feu de blindés et d’avions de combat. "Le cyberspace. Une hallucination consensuelle vécue quotidiennement en toute légalité par des dizaines de millions d’opérateurs, dans tous les pays, par des gosses auxquels on enseigne les concepts mathématiques… Une représentation graphique de données extraites des mémoires de tous les ordinateurs du système humain. Une complexité impensable. Des traits de lumière disposés dans le non-espace de l’esprit, des amas et des constellations de données. Comme les lumières de villes, dans le lointain…" »
Publié en 1984, ce roman parle de notre présent :
« Programmez une carte pour représenter la fréquence des échanges de données, un seul pixel par millier de mégabytes sur un écran géant. Manhattan et Atlanta y brillent d’un blanc éblouissant. Puis elles se mettent à palpiter, au risque que le rythme du trafic surcharge votre simulation. Votre carte est en passe de se transformer en nova. On se calme. On diminue l’échelle. Un pixel par million de mégabytes. À cent millions de mégabytes par seconde, on commence à discerner certains pâtés de maisons dans le centre de Manhattan, les contours de zones industrielles vieilles d’un siècle cernant le noyau historique d’Atlanta… »
C’est un des atouts de la SF, et non le moindre de mon point de vue : on mesure comme les problématiques d’actualité qui nous semblent nouvelles remontent à loin dans le passé ; écrit en 1983, ce livre évoque déjà le remplacement de la viande d’élevage dans nos assiettes :
« Tu sais combien ça coûte ? (Elle prit son assiette.) Y doivent élever un animal entier pendant des années et le tuer ensuite. C’est pas de la viande de cuve. »
Un pouvoir plus connu de la littérature d’anticipation reste celui de reformuler notre présent de manière significative :
« Le pouvoir, dans l’univers de Case, était synonyme de pouvoir des sociétés. Les zaibatsus, les multinationales qui modelaient le cours de l’histoire humaine, avaient transcendé les vieilles barrières. Vus comme des organismes, ils étaient parvenus à une sorte d’immortalité. Vous ne pouviez pas tuer un zaibatsu rien qu’en assassinant une douzaine de cadres clés ; il y en avait d’autres qui attendaient, prêts à grimper les échelons, assumer la place laissée vacante, accéder aux vastes banques de données de la firme. »

« ‒ Il y a toujours un moment où le terroriste cesse de manipuler la gestalt des médias. Un point où l’escalade de la violence peut fort bien se poursuivre mais au-delà duquel le terroriste est devenu symptomatique de la gestalt des médias en soi. Le terrorisme tel que nous l’entendons d’ordinaire est bêtement relié à ceux-ci. Les Panthers modernes diffèrent des autres terroristes précisément par le degré de leur timidité, de leur conscience de la mesure avec laquelle les médias séparent l’acte de terrorisme de l’intention sociopolitique initiale… »
Et il y a encore des remarques, des observations de valeur générale sur le crime, la foule…
« …] cette zone transitoire où l’art n’était pas tout à fait un crime, le crime pas tout à fait un art. »

« L’été dans la Conurb, les foules sur les avenues qui ondulent comme l’herbe couchée par le vent, un champ de chair humaine balayé par des courants soudains de désir et de récompense. »
Curiosa : Animal a cité Gravé sur chrome :
« L'ascenseur glissa vers le haut et traversa dans sa cage étroite le plancher du Paradis. Je comptai les lampes bleues espacées de deux mètres. »
… et je citerai, extrait cette fois de Neuromancien :
« Elle tombait-remontait à travers un large tube de béton lunaire cannelé, éclairé à intervalles de deux mètres par des anneaux de néon blanc. »
Coïncidence significative ??


Mots-clés : #sciencefiction

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 6877
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

William Gibson - Page 2 Empty Re: William Gibson

Message par animal le Sam 30 Mar - 9:41

Voilà qui fait du bien de bon matin. William Gibson - Page 2 Kaio10

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9076
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

William Gibson - Page 2 Empty Re: William Gibson

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum