Rohinton MISTRY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rohinton MISTRY

Message par Armor le Mar 27 Déc - 18:08

Rohinton Mistry
Né en 1952



Rohinton Mistry (né à Bombay le 3 juillet 1952) est un écrivain d'origine indienne, appartenant à la communauté Parsie. Il réside aujourd'hui au Canada.

Né en Inde, Mistry immigre au Canada en 1975 afin de poursuivre ses études à l'Université de Toronto. Dès cette époque, il compose des nouvelles et remporte ses premiers prix littéraires (Hart House et le Contributor's Prize 1985 du Canadian Fiction Magazine).

Son premier roman, Un si long voyage, paru en 1991, remporte le Governor General's Award, le Commonwealth Writers Prize du meilleur livre, et le prix W.H. Smith du premier meilleur roman canadien, et figure parmi les sélectionnés du Booker Prize et du Trillium Award. Traduit en de nombreuses langues, il fait l'objet d'une adaptation cinématographique.

En 2002, Mistry annule la tournée de promotion de son dernier livre aux États-Unis car son épouse et lui-même étaient l'objet de tracasserie permanente de la part d'agents de sécurité dans chaque aéroport du fait de son apparence « moyen-orientale ». Son éditeur publia alors une déclaration affirmant : « En tant que personne de couleur (Mistry) a été retenu à plusieurs reprises et de façon très discourtoise à chaque aéroport de la tournée -- jusqu'au point où l'humiliation... était devenue insupportable. »

source : wikipédia

Oeuvres traduites en français :

1987 : Les Beaux jours de Firozsha Baag
1991 : Un si long voyage
1995 : L'Équilibre du monde
2002 : Une simple affaire de famille


Dernière édition par Armor le Sam 1 Juil - 20:56, édité 1 fois
avatar
Armor

Messages : 1296
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Rohinton MISTRY

Message par Armor le Mar 27 Déc - 18:14

Mes avis sur les romans de Rohinton Mistry n'en étant pas vraiment, ils sont aujourd'hui irrécupérables.
Et leur lecture est hélas trop ancienne pour que je puisse rédiger un commentaire digne de ce nom. Pourtant, je n'imagine pas ce forum sans fil pour cet auteur, aussi vais-je tâcher de vous noter quelques phrases d'après mes anciennes notes et les impressions qui me restent aujourd'hui en mémoire.



L'équilibre du monde

L'équilibre du monde est un roman fleuve de plus de 800 pages. L'histoire de l'amitié improbable qui unit quatre êtres que rien de prédisposait à se rencontrer.
Ce roman fit beuacoup de bruit à sa sortie, probablement par son effet coup de poing. L'auteur avait bien des drames, bien des travers de l'Inde à dénoncer. Je reconnais d'ailleurs volontiers avoir beaucoup appris lors de cette lecture. (J'ignorais, par exemple, que sous le régime d'Indira Gandhi les hommes des castes déshéritées subissaient des castrations forcées et aléatoires, ou que les sans abris étaient envoyés dans de sordides camps de travail…)
L'accueil réservé à l'équilibre du Monde fut parfois rude ; d'aucuns ont reproché à l'auteur de parler d'événements qui n'auraient jamais existé. Ce qui prouve bien que ce livre était un pavé dans la mare, et en cela je conçois qu'il ait profondément marqué les lecteurs qui découvraient là une réalité de l'Inde bien loin des images d'épinal et des films de Bollywood.

L'ennui avec ce livre, c'est l'accumulation incroyable de malheurs qui s'abat sur nos héros. Oppression exercée sur les intouchables, violences inter-religieuses, mariages forcés, corruption, tout y passe… à tel point que j'avais régulièrement l'impression que l'auteur avait inventé telle ou telle péripétie non pas pour ce qu'elle pouvait apporter à son histoire, mais pour dénoncer un fait de société… D'où, notamment vers la fin, un vrai souci de crédibilité et une sorte de dissonance dans le récit.. Selon moi, à trop vouloir dénoncer, Mistry a desservi son propos.

Il y a dans ce livre une inéluctabilité, une noirceur qui rendent sa lecture parfois désespérante. Et pourtant, il y a aussi  ce qui a fait que je n'ai pas abandonné en cours de route ; l'empathie, la sensibilité avec laquelle l'auteur parle de ses personnages, la justesse avec laquelle il les observe et décrit leurs émotions. Tout cela laissait deviner un talent qui ne demandait qu'à s'épanouir dans un cadre moins pesant…


mots-clés : #regimeautoritaire #social


Dernière édition par Armor le Mer 9 Aoû - 17:03, édité 8 fois
avatar
Armor

Messages : 1296
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Rohinton MISTRY

Message par Armor le Mar 27 Déc - 18:38



Une simple affaire de famille

Il y a des années et des années, Nariman est tombé amoureux de Lucy. Mais, parce qu'elle n'était pas de religion parsie, le mariage fut impossible, et on lui imposa une union arrangée avec une veuve déjà mère de deux enfants. De ce mariage sans passion naîtra une fille, Roxana.
Aujourd'hui veuf et malade, Nariman habite dans la grande maison familiale avec ses beaux enfants qui le considèrent comme un poids. Aussi profitent-ils de la première occasion pour s'en débarrasser et l'imposer à leur demi-soeur Roxana, qui, pourtant, loge dans un appartement minuscule.
Loin de l'aigreur de ses aînés, Roxana semble avoir réussi sa vie, formant avec son mari Yezad et ses deux petits garçons une famille unie. Pour elle,  accueillir le grand-père souffrant est une évidence, même si pour cela, les enfants en sont réduits à dormir sur le balcon.
Mais la promiscuité, alliée aux difficultés que rencontre Yezad au travail, vont peu à peu fissurer la belle harmonie familiale…

Rohinton Mistry a un talent précieux, celui de retranscrire avec une rare justesse les petites choses de la vie : les rires, les regards, les malentendus, les moments de tendresse comme de désespoir. Il n'y a pas de facilités avec Mistry : juste une extrême sensibilité pour décrire toute la palette des sentiment humains.
L'auteur a su, dans cette simple affaire de famille, éviter ce qui encombrait L'équilibre du monde. A aucun moment je n'ai eu l'impression qu'il avait inventé une péripétie pour parler d'un fait de société. Cette fois, l'histoire est toute au service de ses personnages, et l'auteur a peaufiné son récit jusqu'à faire de ce livre un petit bijou d'équilibre et de subtilité, probablement l'un des plus beaux que j'ai pu lire sur l'infinie complexité des rapports familiaux.

Pour autant, la réalité de l'Inde est bel et bien présente, et ses faces sombres ne sont en rien occultées. Face à la corruption, à l'intégrisme religieux, le repli communautaire revêt parfois des atours bien tentants, offrant l'illusion d'une identité toute prête au sein d'un groupe sécurisant...
Il sera bien difficile pour la famille de Roxana de conserver l'unité joyeuse et aimante des premiers jours. Mais même si l'humour de Mistry est teinté de désespoir, même si l'histoire sans cesse se répète et que l'homme n'apprend pas de ses erreurs, l'auteur n'a pas omis cette fois de laisser au lecteur une part, si infime soit-elle, du plus humain des sentiments : l'espoir…

Si l'équilibre du monde restera certainement le plus connu des romans de l'auteur, notamment pour son effet "coup de poing", je suis persuadée que, littérairement parlant, Une simple affaire de famille est incomparablement meilleur.
Et, pour moi, un grand roman.


mots-clés : #famille


Dernière édition par Armor le Mer 9 Aoû - 15:40, édité 3 fois
avatar
Armor

Messages : 1296
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Rohinton MISTRY

Message par Avadoro le Jeu 29 Déc - 17:54



Une simple affaire de famille

J'ai été très impressionné par ce roman. Il faut se familiariser avec l'environnement de Bombay, ses tensions et la cadre de vie d'une communauté parsie mais l'effort en vaut très vite la peine.

L'analyse des liens intergénérationnels est notamment remarquable : de l'épuisement de la vieillesse au regard tourmenté de l'enfance, chacun doit faire face à ses doutes et ses contradictions, se retourner vers son passé pour mieux saisir la source de failles, de rancoeurs et de frustratons.
Il se dégage du roman une tristesse révélant tout de même une sérénité : la perception d'un échec est aussi une clef vers l'appropriation de son propre devenir. L'écriture est discrète, fluide, toujours au service des protagonistes. Les émotions introduites, de la colère à la tendresse, accompagnent le mouvement de la vie dans sa résolution incertaine.

(Ancien commentaire remanié)
avatar
Avadoro

Messages : 342
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 31

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Rohinton MISTRY

Message par Armor le Jeu 29 Déc - 18:32

Merci, Avadoro, de si bien parler de ce roman qui reste l'un de mes plus beaux souvenirs de lecture !
avatar
Armor

Messages : 1296
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Rohinton MISTRY

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Asie

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum