Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

La date/heure actuelle est Lun 27 Mai - 23:58

202 résultats trouvés pour initiatique

Marcus Malte

Le garçon
Prix femina 2016

Tag initiatique sur Des Choses à lire - Page 11 Cvt_le11

Cela va être dur de parler de ce livre, qui restera dans mon top de l'année 2016, et dont il me paraît difficile de traduire la flamboyance.

C'est toute la vie de ce personnage étrange, définitivement mutique, qui ne sera jamais nommé par l'auteur que par « le garçon ». On le découvre au sortir de 14 années d' « enfant sauvage » et qui, le corps de sa mère emporté par le bûcher qu'il a minutieusement construit, s'apprête à découvrir le monde, et y découvre les hommes, et par là tout ce qui fait la "civilisation" : le travail et l'exploitation, puis la camaraderie et la douceur, avant l'amour et l'art et pour finir la guerre et le désespoir.

Et il vit une éblouissante histoire d'amour avec une jeune femme pure, fantasque, étanche à tout préjugé dans un érotisme débridé exalté par les mots, la littérature et la musique. A la guerre il fournit un engagement total; il y retrouve l'hostilité et l'exaltation de sa vie sauvage, mais y décerne désormais une cruauté et un non-sens qui le laisseront dévasté à jamais.

Pourtant suivi au jour le jour au fil des 530 pages, ce garçon muet nous reste inconnaissable, autrement que par ses choix, et ses actes. On le prend en sympathie, sympathie matinée parfois de frissons d'horreur, il exerce une étrange fascination, mais il nous reste un prodigieux mystère.

Marcus Malte nous raconte cela dans un style inimitable, alternativement haletant et doux, avec un point de vue décalé, un quant-à-soi de conteur réjoui et impertinent. Sa phrase prend aux tripes, emporte dans des situations d'un poétique, d'un pathétisme maîtrisé. L'érotisme nous embarque dans un bel éclat de rire, la guerre nous traîne dans son habituel lot de bruit, de boue et d' obus , on y est, dans une intimité absolue avec le personnage et son groupe de combattants.

L'auteur a le goût des listes, il intercale quelques chapitres énumératifs, des événements mondiaux astucieusement choisis, mais aussi 10 pages énumérant les soldats morts les 28 et 29 septembre à Souain: car il ne faut pas que raconter, il faut aussi nommer



mots-clés : #initiatique
par topocl
le Ven 2 Déc - 17:40
 
Rechercher dans: Écrivains européens francophones
Sujet: Marcus Malte
Réponses: 22
Vues: 1259

Laurent Gaudé

La mort du roi Tsongor

Tag initiatique sur Des Choses à lire - Page 11 Images73

Ce qui ressort pour moi de ce roman, c'est le conte.

J'ai lu (relu en fait) ce livre comme j'écoutais, enfant, ma mère me lire (et me relire et me re-re-lire), les aventures des Grecs à Troie, le flambant Mélénas, le bouillant Achille, à l'assaut du beau Priam et de la princesse Hélène. J'ai retrouvé ici un semblable récit flamboyant, des costumes , des processions, des combats. Les rois et les peuples déchirés. Les alliances et les trahisons. Les promesses dénoncées. L'héritage moral d'un père majestueux moins victorieux qu'on l'a cru. L'honneur des hommes à l'assaut de l'honneur des femmes dans des péripéties d'abord exaltantes, et puis la même fatigue, la perte des certitudes, et au retour l'épuisement , la honte et la désillusion. A quoi bon ? Qu'avons nous fait ? Notre vaillance perdue, notre pouvoir qui ne mène qu'à la désolation...Partout, le sang et l'horreur.

Sans doute la sagesse est-elle du côté de Souba, l'humble Ulysse aux errances dérisoires...

Laurent Gaudé produit un texte dont l'écriture est si travaillée que sa lecture orale est aussi vivante et enlevée que le récit d'un conteur, avec ses lenteurs, ses emballements, ses répéptitions, ses retenues. Les lèvres sourient, les yeux pleurent parfois, le cœur du lecteur bat et souffre pour tous ces valeureux héros.



(commentaire rapatrié)



mots-clés : #contemythe #initiatique
par topocl
le Ven 2 Déc - 17:21
 
Rechercher dans: Écrivains européens francophones
Sujet: Laurent Gaudé
Réponses: 55
Vues: 4536

Revenir en haut

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Sauter vers: