Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment : -25%
Friteuse à air Moulinex Dual Easy Fry & ...
Voir le deal
149.99 €

Georges Perec

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par Dreep Sam 29 Jan - 19:31

Tentative d'épuisement d'un lieu parisien

humour - Georges Perec - Page 2 71xezvtpiil

Ce titre, Tentative d'épuisement d'un lieu parisien, est tout un programme : convertir tout les éléments d'une réalité spatio-temporelle (Place Saint-Sulpice, le 18, 19 et 20 octobre 1974), tout les éléments observés, en mots. Ceux-ci s'accumulent sous forme de listes, ici ou là accompagnées d'un commentaire de l'auteur. L'échec ― que Perec assume, ce n'est pas un problème ― d'une telle entreprise est dans l'œuf, et son évidence assez criante : s'agit-il de l'épuisement d'un lieu parisien ou celui de l'auteur (et éventuellement celui du lecteur) ?

Il est bien entendu que les perceptions sont sélectives "même en me fixant comme seul but de regarder, je ne vois pas ce qui se passe autour de moi : je ne remarque pas, par exemple, les voitures qui se garent" et l'on pourrait voir La Tentative comme un livre sur la perception, mais dans la seule mesure où, comme les objets en face de Perec, les mots nous échappent : et l'on dira que ce décrochage fait partie du jeu. Les mots ne sont plus là en tant que déclencheurs d'images mais en tant que déclencheurs de vide ― c'est là que l'épuisement se manifeste ― et Perec dans ces notations distraites, de s'exprimer comme quelqu'un qui pense tout haut pour compenser un silence momentané et la tristesse qui en découle.

Dreep
Dreep

Messages : 1539
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 31

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par Nadine Dim 30 Jan - 11:07

Expérience étrange, on dirait, et reussie.
Nadine
Nadine

Messages : 4832
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 48

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par Tristram Sam 26 Fév - 0:23


_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15516
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par Tristram Ven 4 Mar - 18:58

https://www.franceculture.fr/emissions/comme-personne/jean-luc-joly-georges-perec-mode-d-emploi
5 minutes avec un perequien, qui suffisent à donner une raison de l'inclination pour les listes : l'occultation (ou la mise en exergue) d'un manque.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15516
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par ArenSor Mer 4 Mai - 18:25

Lieux
Peut-être avez vous eu écho de la parution ces jours-ci au Seuil d'un ouvrage inédit de Perec : "Lieux" ?
Le projet répondait à l'un des buts de l'écriture chez Perec
« Ce qui se passe chaque jour et qui revient chaque jour, le banal, le quotidien, l’évident, le commun, l’ordinaire, l’infra-ordinaire, le bruit de fond, l’habituel, comment en rendre compte, comment l’interroger, comment le décrire ? »
Projet totalement oulipien qui répondait à une formule bi-carré latin d'ordre 12. Concrètement, il s'agissait de choisir 12 lieux parisiens à visiter 2 fois par an pendant 12 ans.
Le projet prit du retard, fut abandonné plusieurs années, repris et finalement laissé inachevé. A sa mort, l'écrivain laissait 133 enveloppes contenant les textes, des photos et des documents divers, et qui ont demandé de nombreuses années de travail avant de pouvoir être édités.
Ce qui est absolument remarquable en l'occurrence est que la parution du livre s'accompagne d'un site internet d'accès libre qui m'a l'air sacrément bien fichu. Il est vrai que ce type "d'ouvrage" se prête particulièrement à l'intertextualité numérique
https://lieux-georges-perec.seuil.com/mode-demploi/
Une initiative d'éditeur à saluer !
ArenSor
ArenSor

Messages : 3355
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Rue du Nadir-aux-Pommes

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par Nadine Mer 4 Mai - 20:44

Intéressant ! Merci Arensor, j'aime bien l'idée du temps-long...
Nadine
Nadine

Messages : 4832
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 48

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par Pinky Mer 1 Juin - 19:54

Je suis né

humour - Georges Perec - Page 2 12654_10

Un petit livre d’une centaine de pages qui regroupent de manière posthume des articles ou des entretiens dont Georges Perec est l’auteur. Une lecture qui me semble tout à fait intéressante pour qui s’intéresse à sa démarche d’écrivain, à ses projets.

« Les textes ici rassemblés éclairent ce travail de la mémoire et de l’oubli, cette quête d’identité, cette approche d’une nouvelle stratégie autobiographique.
Ils sont très différents les uns des autres ; brouillon, nouvelle, récit oral, projet de roman, lettre-programme, autoportrait, article de journal, interview, argument d’un livre, texte écrit pour la radio.
Ils suivent le temps d’une vie de la naissance à la mort.
Ils montrent (en pratique ou théorie) comment Georges Perec envisageait l’autobiographie : oblique, multiple, éclatée et en même temps tournant sans fin autour de l’indicible » Introduction de Philippe Lejeune.

Je ne reprendrai pas tous les textes mais ceux qui m’ont frappé :
La description de l’attente avant le saut en parachute pour expliquer  qu’à un moment donné, il faut y aller, il faut sauter ; description qui  a été enregistrée lors d’une réunion Arguments en 1959 pour donner du cœur à l’ouvrage avant de se lancer dans une approche nouvelle.

La longue lettre à Maurice Nadeau en 1969 développe tous ses projets d’écriture, des plus aboutis aux plus vagues. On y retrouve des textes rédigés ensuite.

Le projet du film sur Ellis Island m’a retenue car j’ai vu le film qui évoque  ce lieu d’accueil puis de rétention des immigrants et regroupe des entretiens avec des personnes qui y sont passés en arrivant à New York.

L’intérêt du livre se situe, pour moi, dans l’évocation des dispositifs mis en place par l’écrivain mais sans que ce soit vain ou mécanique. Des dispositifs au service de questions existentielles : de quoi se souvient-on ? qui est-on ? ….
Pinky
Pinky

Messages : 450
Date d'inscription : 28/11/2021

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par Tristram Mer 1 Juin - 20:19

Intéressant, parce que Perec a eu un vécu/passé traumatique, rendu/dépassé en ayant recours à des procédés innovants (oulipiens notamment).

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15516
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par Pinky Dim 5 Juin - 20:21

Espèces d'espaces

« L’espace fond comme le sable coule entre les doigts. Le temps l’emporte et ne m’en laisse que des lambeaux informes :
Ecrire : essayer méticuleusement de retenir quelque chose, de faire survivre quelque chose : arracher quelques bribes précises au vide qui se creuse, laisser, quelque part, un sillon, une trace, une marque ou quelques signes. »

Les dernières phrases du livre nous renvoient au projet, à ces descriptions d’une précision quasi mathématique. Pourquoi tout décrire ? tout dire ? Saisir ainsi une part du réel et le fixer par écrit, c’est lutter « contre le vide », tenter non pas d’arrêter le temps mais d’en garder trace. Trace du quotidien, du quotidien de chacun de nous avec ses conseils de descriptions des lieux qui sont les nôtres. Précision qui peut sembler neutre mais qui dit beaucoup de celui qui écrit : un urbain, un Parisien des années 1970 qui est étranger à « la campagne » : le milieu rural des urbains.

« Je n’ai pas grand-chose à dire à propos de la campagne ; la campagne n’existe pas, c’est une illusion.
Pour la majorité de mes semblables, la campagne est un espace d’agrément qui entoure leur résidence secondaire, qui borde une portion des autoroutes qu’ils empruntent le vendredi soir quand ils s’y rendent, et dont, le dimanche après-midi, s’ils ont quelque courage, ils parcourront quelques mètres avant de regagner la vile, où, pendant le reste de la semaine, ils se feront les chantres du retour à la nature. »

Le projet Les Lieux (livre qui vient de paraître voir Arensor plus haut)

« C’est donc en 1981 que je serai en possession (si toutefois je ne prends pas d’autre retard…) des 288 textes issus de cette expérience. Je saurai alors si elle en valait la peine : ce que j’en attends, en effet, n’est rien d’autre que la trace d’un triple vieillissement : celui des lieux eux-mêmes, celui de mes souvenirs, et celui de mon écriture. »

Le livre se déroule de la page au Monde, à l’Espace, en passant par le lit, la chambre, l’appartement, l’immeuble, la rue…Les descriptions s’accompagnent de conseils d’écriture. J’aime beaucoup l’exercice proposé page 130 (édition Galilée, août 2015)
« Décrire les opérations que l’on effectue lorsqu’on prend le métro avec la même minutie que Baedeker pour le métro de Londres en 1907.
Un indicateur fait connaitre la direction du prochain train, et le nom de la dernière station  desservie est marquée en grosses lettres sur le devant de la locomotive . Les conducteurs annoncent les stations dont les noms sont du reste affichés  sur des écriteaux, sur les lanternes et les dossiers des bancs du quai. Arrêts très courts : se hâter » Baedeker, édition 1907.

Et au détour d’une page un texte qui fait froid dans le dos sur l’aménagement d’Auschwitz :
« Conformément à une ordonnance du SS. Obersturmbannführer Höss, commandant du camp, les fours crématoires I et II du camp de concentration seront pourvus d’une bande verte servant de limite naturelle au camp. » Cité par David Rousset, Le pitre ne rit pas, 1948

Quelques citations d’autres auteurs :
«
Quant à voir la ville, il n’y pensait même pas, était de cette race d’Anglais qui font visiter par leur domestique les pays qu’ils traversent » Jules Verne Le Tour du monde en 80 jours.
De belles réflexions sur l’acte d’écrire, un tout petit extrait :
« ….recopier, relire, raturer, jeter, réécrire, classer, retrouver, attendre que ça vienne, essayer d’arracher à quelque chose qui ressemblera qui aura toujours l’air d’être un barbouillis inconsistant quelque qui ressemblera, à un texte, y arriver, ne pas y arriver, sourire (parfois) etc.
»

Et pour compléter cette relation à l’écriture de  Lawrence Sterne, dans Tristram Shandy
« Ici, j’avais fait un chapitre sur les lignes courbes, pour prouver l’excellence des lignes droites …
Une ligne droite ! le sentier où doivent marcher les vrais chrétiens, disent les Pères de l’Église.
L’emblème de la droiture morale, dit Cicéron
La meilleure de toutes les lignes, disent les planteurs de choux.
La ligne la plus courte, dit Archimède, que l’on puisse tirer d’un point à un autre.
Mais un auteur tel que moi, et tel que bien d’autres, n’est pas un géomètre ; et j’ai abandonné les lignes droites. »
Je n’ai pas du tout suivi l’ordre du livre, commencé par la fin puis je me suis promenée à rebours dans ce qui m’avait frappé….Cela manque peut-être de la rigueur oulipienne ?
Pinky
Pinky

Messages : 450
Date d'inscription : 28/11/2021

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par Tristram Mar 6 Sep - 12:26

Les Revenentes

humour - Georges Perec - Page 2 Les_re10

Prière d'insérer :
« − Vous avez lu quelque part que la lettre la plus fréquemment utilisée de la langue française était la voyelle "e". Cela, bien sûr, vous a semblé injuste, et même intolérable, et vous avez décidé d’agir. – Vous avez donc pris un dictionnaire de la langue française et vous avez recueilli tous les mots "sans e". Vous vous en êtes servi pour raconter une histoire que vous avez appelée, évidemment, La Disparition. – Néanmoins, vous n’étiez pas entièrement satisfait. Il vous semblait que vous n’aviez fait que la moitié du chemin. Vous avez donc récidivé, en prenant, cette fois-ci, les mots ne comportant que la voyelle "e", c’est-à-dire les mots "sans a", "sans i", – "sans o" et "sans u" ("y" est une semi-voyelle et mérite un traitement particulier). Vous vous en êtes servi pour raconter une histoire qu’à juste titre vous avez intitulée “Les Revenentes”. – Vous serez peut-être surpris de constater que vos deux ouvrages se ressemblent par de nombreux traits bien qu’ils n’aient aucun mot en commun. »
L’intrigue est confuse, entre la convoitise des gemmes de Thérèse Merelbeke et le libertinage au sein de l'évêché d'Exeter, notamment à cause de la difficulté à lire cette histoire (gêne beaucoup plus grande, dans mon souvenir, que pour La Disparition).
Perec prend rapidement des libertés avec l’orthographe, qui use de l’homophonie jusqu’au calembour :
« Mets le chef reste ferme et prétend qe Thérèse est décédée ! »
Le « i » est rendu par deux « e » :
« Entre Frence et Engleterre, le jet fend l’éther. Thérèse prend le thé et feyette négleegemment l’Express »
Les jeux de mots deviennent abracadabrants :
« T’es percé, mec, j’vé te descendre qe c’en est pédestre ! »
Le franglais est appelé à la rescousse :
« J’erre vènement de mess en self et d’estemeenet en denceengs. »
Puis le récit vire à la débauche licencieuse comme au burlesque :
« Estelle relève l’embètente leeqette de l’Evêqe, besse le sleep (c’est éveedemment qelqe sleep « Emeenence », « the best ») et de ses feengers experts encercle le membre frêle de l’Evêqe. »
La contrainte que s’est imposé Perec donne quand même de savoureuses phrases.
« Teek tek, teek tek, le temps se trène. »
Une référence de circonstance à La Lettre volée de Poe :
« − Certes, mets je le décèle ézément : Te rémembères les « Lettres Menqentes » : le meyer recette de céler est de sembler lesser en éveedence ! »

\Mots-clés : #erotisme #humour

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15516
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par topocl Mar 6 Sep - 13:38

Bon, c’est quand même inadmissible de tricher comme ça, avoue-le !

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 8365
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Roanne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par Bédoulène Mar 6 Sep - 15:00

c'est pas caché, c'est pas triché !

ce doit être plaisant la lecture

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 20952
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par Tristram Mar 6 Sep - 17:23

C'est quand même un peu tricher (mais le moyen de faire autrement ?)
Et non, ce n'est pas parmi les lectures les plus plaisantes, je dirais...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15516
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par Bédoulène Mer 7 Sep - 10:00

si j'ai lu "la vie mode d'emploi" je peux apprécier celui-ci ?

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 20952
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par Tristram Mer 7 Sep - 11:53

Tu peux essayer, mais c'est un autre genre !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15516
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par Avadoro Lun 19 Sep - 0:04

Un texte vraiment atypique, je partage l'avis de Tristram quant à son caractère parfois excessif et artificiel. Mais cela reste une parenthèse à découvrir, dans son humour et sa légèreté, en complément des oeuvres majeures de Perec.
Avadoro
Avadoro

Messages : 1375
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 38

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par Dreep Lun 19 Sep - 11:28

Bédoulène a écrit:si j'ai lu "la vie mode d'emploi" je peux apprécier celui-ci ?

Ce n'est pas dit d'avance.

Je n'ai pas lu Les Revenentes, mais La Disparition, oui. Ce sont des prouesses d'écriture, mais à lire, ça n'a pas grand-intérêt.
Dreep
Dreep

Messages : 1539
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 31

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par Bédoulène Lun 19 Sep - 13:28

merci Dreep, je passe

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 20952
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par Tristram Mer 23 Aoû - 18:01


_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15516
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

humour - Georges Perec - Page 2 Empty Re: Georges Perec

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum