Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

-50%
Le deal à ne pas rater :
Assassin’s Creed Valhalla PS4/PS5 et Xbox One /Series X
34.99 € 69.99 €
Voir le deal

Alexandre Bergamini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

genocide - Alexandre Bergamini Empty Alexandre Bergamini

Message par Invité Dim 24 Mar - 18:37

Alexandre Bergamini
Né en 1968

genocide - Alexandre Bergamini A_berg10


En fugue littéraire entre Marseille et le bout du monde, Alexandre Bergamini, né en 1968, a publié des textes poétiques,  et plusieurs romans.
« Alexandre Bergamini vit dans le silence et la solitude. Loin de tout au centre du monde. Sur les hauteurs de Valromey. Il écrit sur le renoncement, la perte et l'abandon. Comme Ibsen, il pense qu'écrire c'est prononcer une sentence contre soi-même. »
Biographie des éditions Zulma - parce qu'elle poétique ...


Bibliographie :

Fragments d'une ruine, poésies, 1999
Les Perséïdes, poésies, 2000
Casa Central, (photographies), 2002
Montagne sacrée, 2002
Autopsie du sauvage, récits poétiques, 2003
Retourner l'infâme, récit, 2005
Cargo mélancolie, récit de voyage, 2008
Asile, poésie, 2011
Sang damné, 2012
Nue India, journal d'un vagabond, 2014
Quelques roses sauvages, récit, 2015

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

genocide - Alexandre Bergamini Empty Re: Alexandre Bergamini

Message par Invité Dim 24 Mar - 18:57

Quelques roses sauvages

genocide - Alexandre Bergamini Quelqu10

Une photographie se détache de l'humiliation et du désastre, une photographie de deux survivants du camp de Sachsenhausen : deux jeunes hommes sourient et descendent une rue détruite de Berlin, un couple amoureux survivant au milieu du chaos.

Quelques roses sauvages est une enquête personnelle autour d'une photographie, photographie de deux survivants de la Shoah trouvée à Berlin. Enquête d'un écrivain sur les restes d'une mémoire surexploitée, surexposée à la lumière, qui mène le narrateur au camp d'extermination de Sachsenhausen, à Berlin, puis à Westerbork, le camp de transit de Hollande. Devant l'absence, les manques, les trous et les traces, et devant l'impossibilité d'écrire une fiction, Alexandre Bergamini choisit de suivre les méandres intimes et complexes d'un labyrinthe intérieur.

Confronté à une réalité qui s'éloigne et s'effrite, à une vérité insaisissable, aux archives fragmentaires ou détruites, se sont naturellement posées les questions essentielles de la littérature, de la mémoire et de la conscience. "Sacraliser la mémoire est une autre manière de la rendre stérile" écrit Tzvetan Todorov, dans Les Abus de la mémoire. Quelques roses sauvages est un récit sur la survivance ; un parcours et un regard singulier sur le lien entre l'intime et l'Histoire ; un texte qui interroge notre mémoire et appelle un nouveau devoir de mémoire.
Quatrième de couverture


Tout est dit dans la présentation de l'éditeur, ensuite c'est la façon dont le texte résonne dans l'esprit du lecteur qui fera de la lecture, une expérience personnelle. C'est vrai pour chaque livre, encore plus pour celui-ci.
Ce n'est pas un roman mais le récit d'un homme qui met ses pas d'abord dans celui-d'un autre à cause d'une photographie et de points communs qu'il pense avoir avec lui...Et qui met ses pas dans ceux de tous ces hommes et femmes qui ont connu  Oranienburg-Sachsenhausen et le camp de Westerbork, en Hollande.
Récit très bien documenté , faisant référence aux écrits de Raoul Hilberg, d'Etty Hillesum, citant nombre de philosophes , écrivains, décrivant comme si on le visionnait le film de propagande tourné à Westerbork sur la formation des convois.

Tout est dans la langue, poétique, précise, directe.

Tout est décrit, décortiqué, et vous donne à analyser ce que l'on fait aujourd'hui de ce que l'on sait.


Cet écrivain m'a beaucoup touchée, au point de sortir Sachso des étagères, mais je ne le lirai peut-être pas en entier, à la suite, au point de relire les lettres d'Etty Hillesum, au point de regarder à nouveau le film tourné par Rudolf Breslauer.
Parce que savoir, c'est d'abord connaître et  réfléchir seul ...



J'ai hâte de retrouver cette écriture.


Mots-clés : #antisémitisme #deuxiemeguerre #devoirdememoire #genocide

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

genocide - Alexandre Bergamini Empty Re: Alexandre Bergamini

Message par bix_229 Dim 24 Mar - 19:33

Merci pour cet auteur, Kashmir ! Je l'ai noté.
bix_229
bix_229

Messages : 14845
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

genocide - Alexandre Bergamini Empty Re: Alexandre Bergamini

Message par Bédoulène Lun 25 Mar - 0:26

je renote alors kashmir, malgré tout ! Smile

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 17773
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

genocide - Alexandre Bergamini Empty Re: Alexandre Bergamini

Message par Invité Lun 25 Mar - 9:39

- Bédoulène, je ne comprends pas : pourquoi malgré tout ?

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

genocide - Alexandre Bergamini Empty Re: Alexandre Bergamini

Message par Bédoulène Lun 25 Mar - 10:19

euh ? ce n'est pas cette lecture que tu me "déconseillée" pour une entrée ?

je dois confondre peut-être.

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 17773
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

genocide - Alexandre Bergamini Empty Re: Alexandre Bergamini

Message par Invité Lun 25 Mar - 13:10

Oui, tu confonds avec Claudie Hunzinger ! D'ailleurs, il faut que je fasse un commentaire pour le roman dont nous avons parlé... Wink

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

genocide - Alexandre Bergamini Empty Re: Alexandre Bergamini

Message par Bédoulène Lun 25 Mar - 17:57

je me doutais que je me trompais ! pfffffffffff

j'attends donc ton commentaire sur Hunzinger ! Smile

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 17773
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

genocide - Alexandre Bergamini Empty Re: Alexandre Bergamini

Message par Invité Lun 25 Mar - 18:34

Tu es sacrément maligne, - Bédoulène pour faire poster un commentaire ! genocide - Alexandre Bergamini 1390083676

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

genocide - Alexandre Bergamini Empty Re: Alexandre Bergamini

Message par Invité Ven 1 Jan - 21:01

Vague inquiétude :

genocide - Alexandre Bergamini A_berg10


Un voyage au Japon, d'abord dans la cité de Tokyo puis dans les "Alpes Japonaises" : à mesure que le narrateur s'enfonce dans le pays, se détache davantage du nécessaire, vit dans sa solitude, à mesure que le paysage se dépouille de ses artifices, que les rencontres se font plus vraies, plus sincères, l'écrit devient plus intime, de plus en plus bouleversant, de plus en plus ciselé dans ses mots.

Tout au long de ce temps passé dans un pays qu'il ressent comme sien, l'accompagnent poètes et écrivains qu'il a déjà souvent côtoyés et dont il nous fait le cadeau de nous initier à leurs vies et leurs oeuvres et, ainsi, de nous les faire approcher. "Vague inquiétude" est de ces livres qui entrainent et font ouvrir d'autres portes, vers d'autres horizons de lectures ou de découvertes et rendent curieux.

Ce voyage dans la solitude, acceptée, désirée, source de bienfait et de renouveau dans les perceptions, Alexandre Bergamini l'entreprend dans la compagnie spirituelle de son frère qui s'est suicidé des années auparavant. Et en parlant de la vie tourmentée de ces artistes Japonais qu'il nous cite, en vivant la simplicité naturelle des visages croisés, en acceptant les dons et les attentions désintéressés, finalement il revient avec sérénité en pensées vers ce frère tant aimé.


Nous nous asseyons pour boire un thé chaud à l'abri. Une très vieille Japonaise toute en courbes nous sert, puis elle s'assoit en retrait près de la fenêtre et regarde la pluie tomber. Il n'y a pas de musique, il y a le silence. nous sommes seuls dans un salon, deux tables basses, des coussins, de vieilles photographies d'avant-guerre, de Tokyo, une photo d'elle jeune, émouvante. Le goût si fin, si délicat du thé réveille le sensible, l'endormi, le souterrain. Le moins éveille le plus : c'est peu et c'est parfait. Le trop nous endort et finit par nous anesthésier. (...) Comment apprend-on la présence au monde ? Comment reconnait-on la saveur du temps qui travaille en nous ? La plénitude découle-t-elle de chocs successifs, de la perte définitive, e l'acceptation de sa propre perte, de sa disparition même ?(...)
Nous partons et la petite vieille nous accompagne sur le seuil de sa porte. Par son regard légèrement décalé et trouble dans le vide, Je réalise qu'elle est aveugle. (...) Je la salue doucement, je sais qu'elle ne nous voit pas. On pense avoir bu du thé. On a partagé plus que cela.

De cette place qu'il nous faut conquérir constamment en force en Occident nous avons perdu l'attention d'être ensemble, la délicatesse et la subtilité d'être au monde, la fluidité et la fraternité. Nous concevons la vie comme un droit ou une bataille, non comme un privilège ou une possibilité. Nous exigeons au lieu d'inspirer. Nous voulons ardemment et nous nous accrochons, au lieu d'expirer et de relâcher. Nous pensons que notre volonté et nos désirs impérieux nous protégeront de l'inspiration et de l'expiration. Nous ne serons protégés de rien.

Une vie ne suffit pas à connaitre et à comprendre un pays mais une lumière déchirant le réel peut en donner l'accès. Une vie ne suffit pas à se connaitre. Des portes s'ouvrent parfois l'espace d'une fraction de seconde dans les paysages, comme parfois chez les humains en un regard, en une faille, nous saisissons l'essence de leur être. Une lueur révèle leur ombre comme une partie complémentaire qui les dévoile.


Un papillon se pose sur ma main, sur mon visage. Il me butine le dos, les jambes les reins, les pieds. Ses pattes légères se posent et sa trompe se désaltère aux gouttelettes d'eau fraiche. Que demander de plus à la vie ? Une belle maison ? Un salaire ? Un amour ? Nous ne sommes jamais à la hauteur de ce qui nous est accordé.

Papillon qui bat des ailes
je suis comme toi
poussière d'être

Kobayashi Issa


\Mots-clés : #solitude #voyage

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

genocide - Alexandre Bergamini Empty Re: Alexandre Bergamini

Message par Arturo Ven 1 Jan - 22:22

Intéressant... En effet, le Japon est propice au voyageur étranger solitaire, pour un choc culturel garanti. genocide - Alexandre Bergamini 2126147062
Arturo
Arturo

Messages : 4124
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 35
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

genocide - Alexandre Bergamini Empty Re: Alexandre Bergamini

Message par Armor Ven 1 Jan - 22:32

Ah je note, forcément... Ca n'est pas en 2021 que mes PAL et LAL vont diminuer, je le crains ! Razz

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 4416
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 40
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

genocide - Alexandre Bergamini Empty Re: Alexandre Bergamini

Message par Invité Sam 2 Jan - 10:39

@Arturo a écrit:Intéressant... En effet, le Japon est propice au voyageur étranger solitaire, pour un choc culturel garanti. genocide - Alexandre Bergamini 2126147062
Tu connais le Japon, @Arturo ? Ce livre m'a fait rêver d'y aller... sans espoir cependant ! Mais un beau rêve !  Wink

@Armor a écrit:Ah je note, forcément... Ca n'est pas en 2021 que mes PAL et LAL vont diminuer, je le crains ! Razz
@Armor, je ne suis pas "trop coupable" : le livre est assez court et sa compagnie est tellement prenante qu'il est refermé très vite... Avec l'envie d'y revenir encore et encore pour la poésie de l'écriture ! genocide - Alexandre Bergamini 1304972969

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

genocide - Alexandre Bergamini Empty Re: Alexandre Bergamini

Message par Arturo Sam 2 Jan - 11:56

Je vais reprendre la citation :
Une vie ne suffit pas à connaitre et à comprendre un pays mais une lumière déchirant le réel peut en donner l'accès. Une vie ne suffit pas à se connaitre.

J'y ai vagabondé 2 mois, il y a quelques années. Very Happy
Je te souhaite d'y aller un jour. cat
Arturo
Arturo

Messages : 4124
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 35
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

genocide - Alexandre Bergamini Empty Re: Alexandre Bergamini

Message par Bédoulène Sam 2 Jan - 14:23

je pense lire ce livre ! (à ce propos Kashmir et Arturo avez-vous lu Bouvier au Japon ?)

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 17773
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

genocide - Alexandre Bergamini Empty Re: Alexandre Bergamini

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum