Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment : -11%
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K ...
Voir le deal
549.99 €

Carson McCullers

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Carson McCullers Empty Carson McCullers

Message par topocl Mer 7 Déc - 11:34

Carson McCullers (1917 - 1967 )

Carson McCullers 220px-10

Carson McCullers, née Lula Carson Smith le 19 février 1917 à Columbus en Géorgie et morte le 29 septembre 1967 à Nyack dans l'État de New York, est une romancière et nouvelliste américaine. Elle est la première fille de Marguerite Waters Smith et Lamar Smith.

Elle abandonne une partie de son nom en 1930 pour se faire appeler Carson. Elle écrit sa première nouvelle, Sucker, à l'âge de 16 ans. Après des études à l'Université Columbia, puis à l'Université de New York, elle publie, en 1936, une nouvelle intitulée Wunderkind et commence à travailler sur son premier roman Le cœur est un chasseur solitaire, initialement intitulé Le Muet.

En 1937, elle épouse Reeves McCullers et s'installe à Charlotte, Caroline du Nord, où elle achève Le Muet, publié sous le titre Le cœur est un chasseur solitaire en 1940 : elle a alors 23 ans. L'année suivante, en 1941, paraît un deuxième roman, Reflets dans un œil d'or, qu'elle dédie à Annemarie Schwarzenbach, dont elle est tombée follement amoureuse1. En 1946, elle publie son troisième roman, Frankie Addams (The Member of the Wedding), rencontre Tennessee Williams et part voyager en Europe avec son mari. À la suite de problèmes de santé, elle tente de se suicider en 1947 et est hospitalisée à New York. En 1952, elle s'installe en France avec son mari, dans l'Oise, à Bachivillers. L'année suivante, après le suicide de son mari, elle rentre aux États-Unis. Son quatrième et dernier roman, L'Horloge sans aiguilles, est publié en 1961.

Elle meurt des suites d'une hémorragie cérébrale en septembre 1967.

Oeuvres en Français

Romans
Le cœur est un chasseur solitaire, 1947 : Page 1
Reflets dans un œil d'or, 1946 : 1
Frankie Addams, 1949 : Page 1
L'Horloge sans aiguilles, 1962 : Page 2

Recueil de nouvelles
La Ballade du café triste, 1974 : Page 2
Le Cœur hypothéqué, 1977

MAJ 16/10/2022


Dernière édition par topocl le Mer 7 Déc - 11:36, édité 1 fois

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 8449
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Roanne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par topocl Mer 7 Déc - 11:36

Frankie Addams

Carson McCullers Images39

Douze ans, un mètre soixante six, Frankie Addams vit dans un monde cruel où les mamans sont mortes en couche, les jeunes gens partent à la guerre, les autres filles vous regardent de haut.
C’est une histoire troublante et tendre où une petite fille seule et désespérée pose des questions sérieuses à sa nounou noire, et celle-ci, tout aussi désespérée, cherche à lui expliquer le monde, la prend dans ses bras avec amour dans la grande cuisine carrée, la berce et lui explique avec courage, que notre univers est bien aussi sombre et redoutable qu’elle le dit. Et puis la petite fille se lève, se promène en ville où elle fait d’étranges rencontres, croit ainsi connaître le monde, et se construit des rêves de fumée, des rêves de bonheur… elle croit qu ‘ainsi elle devient une grande fille, que ses tourments vont la quitter, mais elle découvre que le monde des adultes est aussi grave et douloureux que celui de l’enfance.
Tout ceci dans la lumière du Sud, la chaleur étouffante de midi où tournent les mouches, le soir qui tombe sur les confidences, les cris des enfants dans la cour et un piano qui joue au loin jusqu’à vous déchirer l’oreille et vous briser le cœur…
Ce livre est de bout en bout d’un beauté sombre et magnifique. "Les plus désespérés sont les chants les plus beaux » nous dit Musset :Carson McCullers est là pour nous le prouver.

C'était l’heure la plus sombre, où chaque phrase qu'on prononce prend une sonorité si triste et si jolie, même si rien dans les mots qu'on prononce n'évoque la tristesse ou la beauté.


(commentaire rapatrié)


mots-clés : #initiatique


Dernière édition par topocl le Jeu 15 Déc - 7:47, édité 1 fois

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 8449
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Roanne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par bix_229 Mer 7 Déc - 19:10

Carson McCullers Images39

FRANKIE ADDAMS

Frankie a 12 ans, un corps trop grand pour elle et l'esprit en déroute. A moitié dans l'enfance encore, et l'autre moitié dans le vide.
Et c'est ce vide qui la terrifie. Elle a besoin d' avancer et le désir impérieux de faire partie du monde, d'y adhérer.
Ses pensées se cristallisent alors sur le prochain mariage de son frère. Elle partira avec les nouveaux mariés et elle les suivra partout. Elle sera une nouvelle personne dans sa nouvelle vie.
Et c'est la seule chose qui lui paraît certaine dans sa peur, sa solitude, sa confusion, la seule solution à son envie de fuir.
Sa tentative tournera court et personne ne peut en conclure qu' elle a ainsi évité le pire.

Carson McCullers écrit l'adolescence comme personne d' autre..
L'adolescence et ses angoisses, ses pulsions irrationnelles et confuses. Son besoin de connaître et d'aimer.
J'imagine très bien que c'est en partie la sienne qu'elle décrit avec tant de précision et de tendresse. Surtout quand je regarde les photos de Carson...

Mais en dehors de Frankie, il y a aussi deux personnages très étonnants. Son cousin John Henry, un enfant de douze ans, précocement doué, et la cuisinière noire Bérénice, mère courage à la bonté et à la compréhension infinies.
Ces trois-là forment une famille symbiotique exceptionnelle.

Quand ils commencèrent la seconde tournée de ce dernier diner, il était 5 heures et le crépuscule tombait.
C'était le moment de l'après-midi où, autrefois, assis avec les cartes rouges, ils commencaient à critiquer le Créateur. Ils jugaient l'oeuvre De Dieu et indiquaient comment ils amélioreraient le monde.
La voix de Dieu-Tout-Puissant, John Henry, s'élevait heureuse, aigüe, étrange et son monde était un mélange de délicieux et d' effrayant… Mais le monde de Dieu-Tout-Puissant Bérénice Sadie Brown était tout différent ; il était rond, juste et raisonnable.
Tout d'abord il n'y aurait pas de races de couleurs différentes dans le monde... Il n' y aurait pas des noirs et des blancs, des blancs destinés à faire sentir aux Noirs une infériorité qui les rendait malheureux toute leur vie.
Pas de gens de couleur, mais des etres humains, hommes dames et enfants, ne formant qu'une grande famille aimante.
Et quand la voix de Bérénice parlait, sa voix était un chant grave et mélodieux ; et les notes basses éveillaient dans les coins de la chambre un écho qui vibrait lontemps avant de s' éteindre...
Le monde de Bérénice était un monde rond et Frankie écoutait la voix grave et chantante et approuvait Bérénice. Mais le monde de Frankie était le meilleur de tous...


Dans ces pages-là, on touve l'intensité et la force créatrice d' un Faulkner...
J'ai relu Frankie Addams avec le plaisir particulier que j' aien relisant un livre que je connais déjà et qui est aussi nouveau...
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par Tristram Dim 10 Déc - 15:11

Je n'ai lu que son premier roman, Le cœur est un chasseur solitaire, qui m'a plu, mais c'est trop loin pour m'en rappeler plus...

« Que comprenait-il ? Rien. Où allait-il ? Nulle part. Que voulait-il ? Savoir. Quoi ? Un sens. Pourquoi ? Une énigme. »

« Harry était panthéiste. C’était une religion, comme baptiste, catholique ou juif. Harry croyait qu’une fois mort et enterré, on se transformait en plantes, en feu, en terre, en nuages et en eau. Cela prenait des milliers d’années, et on finissait par se dissoudre dans le monde entier. Il disait que c’était mieux que d’être seulement un ange. En tout cas c’était mieux que rien. »

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15685
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par Invité Dim 10 Déc - 16:50

J'avais adoré Le coeur est un chasseur solitaire. Un peu moins Reflets dans un oeil d'or. Me reste la suite de son oeuvre à découvrir dans ma PAL.

Quelques mots exhumés à propos du chasseur solitaire :

Carson McCullers 71lmam10

Une lecture qui restera, je le sens après avoir refermé le livre. Je viens de parcourir le fil, et je vois beaucoup d'éloges, mais aussi parfois des reproches quant au ton détaché, voire plat.
J'ai trouvé au contraire que c'était une force de ce récit, qui démontre une très grande maturité, d'une auteure de seulement 23 ans lors de la parution.
Sans l'air d'y paraître elle distille avec brio les éléments de son histoire, et nous fait plonger peu à peu dans ce marasme inéluctable, cette extinction de tout espoir.
Le récit est chirurgical, pour atteindre une véritable noirceur dans la dernière partie.

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par topocl Dim 10 Déc - 17:16

Je ne sais plus du tout ce que j'avais pensé de Le cœur est un chasseur solitaire. Mais j'avais beaucoup aimé Frankie Adams, un livre troublant.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 8449
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Roanne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par bix_229 Dim 10 Déc - 18:38

Quand on aime un écrivain, ce qu'il écrit sur lui ou sur les autres, sur l'écriture et ses sources d'inspiration ne peut nous laisser indifférent.
Par exemple Carson Mc Cullers écrit dans Un rêve qui s'épanouit : notes sur l'écriture :

"L'isolement moral, voilà ce qui sous-tend la plupart des thèmes que je traite. Ce fut presque l'unique thème de mon premier livre -Le coeur est un chasseur solitaire-, et il se retrouve dans tous ceux que j'ai écrits depuis, d'une façon ou d'une autre.
L'amour, spécialement l'amour pour une personne incapable de le rendre ou de le recevoir, est l'élément déterminant à partir duquel j'échaffaude les personnages incongrus de mes romans -des gens dont l'incapacité physique symbolise leur incapacité spirituelle à aimer ou à accepter d'etre aimé-, leur isolement moral."

Ou encore :

"J'ai travaillé pendant une année entière sur Le coeur est un chasseur solitaire sans comprendre ce que je faisais.
Chaque personnage parlait à un personnage central, mais pourquoi, je l'ignorais.
J'étais sur le point de décider qu'il ne sagissait pas d'un roman et que j'allais découper mon texte en nouvelles. En meme temps, à cette pensée, j'éprouvais la sensation corporelle de la mutilation, et j'étais au désespoir.
Cela faisait 5 heures que je travaillais, et je sortis prendre l'air. Soudain, tandis que je traversais une rue, il me vint à l'esprit que Harry Minowitz, le personnage à qui tous les autres s'adressaient, était un homme singulier, un sourd-muet, et immédiatement, je le prénommai John Singer.
Je tenais le projet complet du livre et, pour la première fois, je m'attelai de toute mon ame à la rédaction du Coeur est un chasseur solitaire."
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par Nadine Dim 10 Déc - 20:05

Ah, un beau fil. J aime beaucoup cette personnalité.
Nadine
Nadine

Messages : 4878
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 48

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par Bédoulène Lun 11 Déc - 17:06

après bien longtemps je me rends compte que "le coeur est un chasseur solitaire" me laisse un bon ressenti !

parfois difficile d'estimer une lecture après une que l'on a beaucoup aimé

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21218
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par Invité Jeu 11 Juin - 9:57

- Reeves est mort.
La chambre perd ses murs. Toutes les terreurs se rejoignent. Plus besoin de trembler pour des riens, des absences qui durent, des rues à traverser, des roues qui se détachent. Plus besoin de diviser sa peur en petites peurs secondaires pour trouver le courage de l'affronter. Elle est là tout entière, devant elle. Elle (Carson) parvient à se lever, à décrocher le téléphone, à appeler sa mère, sa soeur, ses amis. Mais c'est quelqu'un d'autre qui parle. Celui qui partageait ses heures a tout emporté avec lui.
Jacques Tournier  A la recherche de Carson McCullers. Retour à Nayack.

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par Bédoulène Jeu 11 Juin - 18:06

merci Janis je relève "Celui qui partageait ses heures a tout emporté avec lui."

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21218
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par Dreep Lun 14 Sep - 17:25

Reflets dans un oeil d'or

Carson McCullers 417bt610

En mettant la fin dans le début, Carson McCullers nous prive certainement de la surprise d’une chute finale mais nous en offre une autre : une chute libre, continue, du début à la fin. Cet usage rétrospectif de la narration, où l’on décrit les lieux posément ; où l’on explique l’attitude des personnages ― étranges et inquiétants une fois de plus ― avec une économie de phrases, toutes parlantes ou très crédibles, tous ces éléments-là font ensemble une très forte impression au lecteur (ou m’ont fait une très forte impression en tout cas). Tous ces personnages fleurettent avec une crise qu’on sent imminente, alors que les signes comme les choses et les êtres décrits paraissent souvent ordinaires… à l’exception de Williams, le jeune soldat.

Carson McCullers a écrit:Il acceptait le capitaine comme une fatalité, comme le temps ou tout autre phénomène naturel. Ce que faisait le capitaine pouvait lui paraître inattendu, mais il ne le rapportait pas à sa propre personne. Il ne lui venait pas à l’esprit d’en chercher les causes, pas plus que d’un orage ou du déclin d’une fleur.
Dreep
Dreep

Messages : 1539
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 32

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par Bédoulène Lun 14 Sep - 17:55

extrait intérêssant, merci Dreep !

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21218
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par ArenSor Mer 23 Sep - 20:43

26 juin (1940). Nouvelle rencontre curieuse : celle de la jeune Carson Mc Cullers, auteur d’un beau roman The Heart is a lonely hunter. Tout juste arrivée du Sud. Etrange, ce mélange de raffinement et de sauvagerie, de « morbidezza » et de naïveté. Peut-être très douée. »
Klaus Mann : Le Tournant
ArenSor
ArenSor

Messages : 3382
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Rue du Nadir-aux-Pommes

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par bix_229 Mer 23 Sep - 21:01

Klaus Mann partout, tu n'a manqué le Tournant, areng ! Shocked
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par Bédoulène Sam 14 Nov - 17:30

Carson McCullers Franki10

Frankie Addams

Frankie est une adolescente de 12 ans dans un corps trop grand et un grand désarroi vis à vis de sa personne.

"Je voudrais être n'importe qui excepté moi"

Elle vit avec son père, aux bons soins de sa nounou noire Bérénice et souvent avec la présence de son petit cousin John Henry de 6 ans.
Dans la cuisine Bérénice, Frankie et John Henry discutent, jouent aux cartes. Bérénice est attentive aux soucis et besoin des  enfants. Elle leur raconte, la vie et sa vie, ils l'écoutent, la questionnent, ils découvrent.

Dans cette petite ville Frankie traîne son ennui, son mal-être. Et cet été qui n'en finit plus de l'assommer, de plus Charles son chat a disparu.

"Et c’était ainsi chaque après-midi. Dans le silence immobile, leurs voix s’aiguisaient l’une contre l’autre, disant toujours les mêmes phrases, et c’était pour Frankie comme des fragments d’un poème récités par deux folles. Elle finissait toujours par dire :
— J’ai l’impression que tout a disparu, et qu’on m’a laissée seule au monde.
Et elle cachait son visage contre la table et elle était effrayée."


Surgit alors un évènement qui va la bouleverser, son grand frère Jarvis qui était militaire au Canada revient avec une fiancée nommée Janice, ils vont se marier ; c'est un très beau couple.  Frankie remarque que leur  prénom commence tous les deux par un J, elle décide illico de transformer son prénom, elle s'appellera désormais  F. Jasmine Addams. Et comme elle veut partir de cette ville, eh bien elle partira avec eux les trois J Addams vivront ensemble, ils voyageront dans le monde.

Bérénice tente de lui expliquer que ce n'est pas possible, un mariage c'est deux personnes, pas trois, ils ne voudront pas d'elle.

"— Toi et ce mariage à Winter Hill, dit enfin Bérénice. C’est là-dessus que je veux te donner un avertissement. Tes yeux gris je peux lire à l’intérieur comme si c’étaient des yeux en verre. Et ce que je lis, c’est un morceau de la plus triste folie que j’ai connue."

mais Jasmine F. n'en démord pas.

"Il y avait son frère et la fiancée de son frère, et, à la seconde même où elle les avait vus, quelque chose s’était éveillé en elle, une soudaine révélation : Ils sont tous deux mon nous à moi. Et voilà pourquoi elle se sentait si bizarre : ils étaient partis tous les deux pour Winter Hill, et elle était restée seule avec elle-même. C’était la coque vide de l’ancienne Frankie qui demeurait dans cette ville, abandonnée."

Aors qu'elle se promène dans la ville, avec la certitude que voilà le dernier jour avant son départ, elle se sent pour la première fois, en contact avec ces lieux, en contact  avec les  autres, elle est elle, elle est F. Jasmine Addams. Elle raconte avec force détails ce qu'il va se passer au mariage de son frère, à ceux qu'elle croise.

" Le besoin de voir sa propre vérité connue et reconnue était enfin satisfait."

Evidemment, rien ne se passera comme pensé, espéré, le couple s'en ira sans elle. Frankie est désespérée.

"Frances aurait voulu que le monde entier meure. Elle était assise sur la banquette du fond, entre Bérénice et la fenêtre, et, bien qu’elle ait cessé de sangloter, elle avait encore deux petits ruisseaux de larmes, et son nez lui-même coulait. Elle pliait les épaules sur son cœur gonflé de désespoir, et jamais plus elle ne porterait sa robe de mariage. Elle était assise à côté de Bérénice, dans le fond, au milieu des gens de couleur, et en pensant à eux elle se servit d’un mot méprisant, dont jamais encore elle ne s’était servie : négros. Car désormais elle haïssait le monde entier, et ne souhaitait que l’injurier et l’humilier."

Malgré le soutien de Bérénice et du petit cousin, elle décide de quitter la ville, emprunte de l'argent à son père, emporte son révolver, mais lui laisse une lettre d'explication.

La ville est à nouveau ingrate et repoussante  et elle manque être le jouet d'un soldat. Elle est rattrapée et reconduite chez elle.

Le décès du petit cousin la troublera, mais elle trouvera une amie à l'école et  à nouveau des rêves :  plus tard, ensembles elles partiront et voyageront.


L'auteure traduit très bien le mal-être de l'adolescente, ses illusions et désillusions, cette période charnière entre l'enfance et l'âge adulte.

Le trio Bérénice, Frankie et John Henry est intéressant par leur intimité, leur affection, leurs jeux.Trois personnalités différentes mais attachantes. Et Bérénice en racontant sa vie initie les enfants.

La distance entre Frankie et son père, entre elle et les autres,  sont très perceptibles.

Les sentiments de  Frankie sont exacerbés par l'ennui, la pesanteur de cet été-là .

Me semble que les personnages de McCullers sont toujours des écorchés.

Bref une lecture marquante.

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21218
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par bix_229 Sam 14 Nov - 18:56

Merci Bédou ! Ce livre est mon préféré de Carson.
Quelle merveilleuse ado ! Elle et Berenice.
Et oui, les personnages de Carson sont tous des écorchés. Quand connait  sa vie, sa maladie,
sa sensibilité, ses amours contrariées, on comprend mieux.
Je te conseille la lecture de Jacques Tournier : A la recherche de Carson Mc Cullers, déjà cité par Janis.
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par Nadine Dim 15 Nov - 22:05

Je le relirai je pense, je me souviens mal, sauf de Bérénice la nounou.
Nadine
Nadine

Messages : 4878
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 48

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par Dreep Sam 23 Oct - 18:57

Frankie Addams

Carson McCullers 5188bbxvqdl._sx210_

Il serait très commode de présenter Frankie Addams comme un roman sur l’adolescence, mais le mot aurait tendance à effacer toute singularité sous la masse de projections et d’idées qu’il comprend. Le temps du récit ne semble se concentrer que sur un moment, un long moment certes, peut-être un été ou une année ; long moment dans lequel tous les temps sont ternes et indifférenciés. Du moins c’est ainsi qu’ils sont perçus par la jeune fille, et du coup, un autre mot me vient pour caractériser le style de Carson McCullers pour ce troisième roman : tout est perception. Il y a cette économie dans les description qui abolit la distance entre le lecteur et le personnage, on voit tel objet ou tel visage parce qu’elle le regarde. Mais tous ces éléments extérieurs perçus dans leur éclatement, révèlent que Frankie ne se sent pas à sa place. De même que toute interaction avec son entourage (au demeurant plutôt bienveillant) révèle une incompréhension ou de l’indifférence à son égard. Elle n’existe pas. Ou est-ce parce qu’elle n’a qu’une vie intérieure, qu’elle est au fond insaisissable ? Pourtant, elle cherche constamment à briser le radotage presque mécanique de cet entourage, comme elle cherche à saisir un regard dans la foule anonyme, une « connexion » ; des efforts animés de rage ou de désarroi, des désirs pourtant sans cesse renouvelés.

Plus j'en lis plus j'aime, moi, l'œuvre de Carson Carson McCullers 3245407319
Dreep
Dreep

Messages : 1539
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 32

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par bix_229 Sam 23 Oct - 19:18

@Dreep Plus j'en lis plus j'aime, moi, l'œuvre de Carson Carson McCullers

Pareil ! Si l'on a une ame -sans H- alors Carson est une romancière de l'ame... drunken

bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum