Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

-31%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 1000€ sur TV OLED Philips OLED+ 934 65″ – 65OLED934
2199 3199 €
Voir le deal

Carlos Ruiz Zafón

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Carlos Ruiz Zafón Empty Carlos Ruiz Zafón

Message par Tristram le Dim 7 Juin - 20:41

Carlos Ruiz Zafón
(1964-2020)

Carlos Ruiz Zafón Carlos10


Carlos Ruiz Zafón, né le 25 septembre 1964 à Barcelone, est un auteur espagnol qui écrit principalement dans sa langue.
À l'âge de quatorze ans, Carlos Ruiz Zafon écrit son premier roman, une histoire de 500 pages. À dix-neuf ans, il choisit de commencer sa carrière dans la publicité, qu'il quitte pour se consacrer à son roman Le Prince de la brume, publié en 1993 (prix de la jeunesse d'Edebé en 1993).
Son quatrième roman, L'Ombre du vent a été sélectionné dans les romans étrangers pour le prix Femina 2004. Il a reçu aussi des prix littéraires français, comme le Prix des Amis du Scribe et le Prix Michelet en 2005, ainsi qu'au Québec, comme le Prix des libraires du Québec 2005 (Roman hors Québec). En janvier 2010, le classement de plusieurs magazines dédiés à l'édition, dont Livres-Hebdo en France et The Bookseller en Grande-Bretagne, l'introduit à la cinquième place des écrivains de fiction les plus vendus en Europe en 2009.
Il habite depuis 1993 à Los Angeles où il écrit des scénarios de films.

Œuvres :


Le Cimetière des livres oubliés
1. L'Ombre du vent, Grasset, 2004 ((es) La sombra del viento, Planeta, 2001), trad. François Maspero
2. Le Jeu de l'ange, Robert Laffont, 2009 ((es) El juego del ángel, Planeta, 2008), trad. François Maspero
3. Le Prisonnier du ciel, Robert Laffont, 2012 ((es) El prisionero del cielo, Planeta, 2011), trad. François Maspero
4. Le Labyrinthe des esprits, Actes Sud, 2018 ((es) El laberinto de los espíritus, Planeta, 2016), trad. Marie Vila Casas
Cycle de la brume
1. Le Prince de la brume, Robert Laffont, 2011 ((es) El principe de la niebla, Edebé, 1993), trad. François Maspero
2. Le Palais de minuit, Robert Laffont, 2012 ((es) El Palacio de la medianoche, Edebé, 1994), trad. François Maspero
3. Les Lumières de septembre, Robert Laffont, 2012 ((es) Las luces de septiembre, Edebé, 1995), trad. François Maspero
Roman indépendant
• Marina, Robert Laffont, 2011 ((es) Marina, Edebé, 1999), trad. François Maspero

(Wikipédia)


Dernière édition par Tristram le Dim 7 Juin - 20:50, édité 1 fois

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 10431
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carlos Ruiz Zafón Empty Re: Carlos Ruiz Zafón

Message par Tristram le Dim 7 Juin - 20:49

L'Ombre du vent

Carlos Ruiz Zafón L_ombr10

Dans la Barcelone du juste après-guerre, le jeune Daniel Sempere est initié par son père, libraire d’ancien, au Cimetière des Livres Oubliés, une immense bibliothèque secrète protégeant des œuvres anciennes. Il y découvre L'Ombre du Vent de Julián Carax, un auteur méconnu dont il essayera de retrouver la trace.
Ça se lit comme Harry Potter (j’imagine), dans le courant du roman-feuilleton à la Eugène Sue, du cape et d’épée de Pérez-Reverte, du polar de Grangé ; l’intérêt historique est limité, mais cette lecture sera peut-être agréable à qui connaît Barcelone.
On n’est pas loin du mélodrame et de la romance ; c’est une collection de poncifs qui ne satisfera pas le lecteur hauturier, mais constituera peut-être un pied à l’étrier pour plus novice, pas encore trop exigeant.
« Il disait souvent que nous existons tant que quelqu'un se souvient de nous. »
Exemple de ce qui me gêne, les images clinquantes et "gratuites", sans raison d’être dans le roman, ici l’incipit d’un chapitre :
« L'après-midi touchait à sa fin et s'éclipsait presque en traître, avec une haleine glacée et un manteau de pourpre qui s'insinuait dans les recoins les plus infimes des rues. »

Mots-clés : #aventure

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 10431
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carlos Ruiz Zafón Empty Re: Carlos Ruiz Zafón

Message par Quasimodo le Dim 7 Juin - 21:14

Oufff, ce dernier extrait... Carlos Ruiz Zafón 21525354

_________________
Il vécut pendant des années, l'œil sur le bassin intérieur.
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 4216
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 25

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carlos Ruiz Zafón Empty Re: Carlos Ruiz Zafón

Message par Tristram le Dim 7 Juin - 21:19

Assez représentatif (de l'auteur à la pige, qui ne se relit pas).

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 10431
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carlos Ruiz Zafón Empty Re: Carlos Ruiz Zafón

Message par Quasimodo le Dim 7 Juin - 21:24

Ça sent le type épuisé qui a écrit ça a quatre heures du matin…
Je n'avais pas tellement l'intention de le lire avant ton commentaire, mais là c'est clair que je vais passer mon tour.

(Et si tu lisais Harry Potter, maintenant ? Laughing)

_________________
Il vécut pendant des années, l'œil sur le bassin intérieur.
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 4216
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 25

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carlos Ruiz Zafón Empty Re: Carlos Ruiz Zafón

Message par Tristram le Dim 7 Juin - 21:43

Comme il s'agit d'une première phrase, je suppose que c'est l'amorce d'une séance de travail. Perso, commençant comme ça, j'arrête et je vais à la pêche.
Pour être honnête, je précise que je n'ai lu que la moitié du livre. Mais j'engage ses lecteurs, qui apparemment sont nombreux, à défendre sa cause !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 10431
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carlos Ruiz Zafón Empty Re: Carlos Ruiz Zafón

Message par janis le Dim 7 Juin - 22:22

@Tristram a écrit:
On n’est pas loin du mélodrame et de la romance ; c’est une collection de poncifs qui ne satisfera pas le lecteur hauturier, mais constituera peut-être un pied à l’étrier pour plus novice, pas encore trop exigeant.

Ce que j'étais, il y a plus de dix ans quand je l'ai lu ... et que je suis peut-être toujours ! Carlos Ruiz Zafón 1390083676
J'avais apprécié le thème du récit et la construction qui m'avait fait lire très vite pour connaitre le destin des personnages.
Par la suite on m'a offert d'autres livres de cet écrivain : la suite de L'Ombre du vent que j'ai lue et qui m'a laissée un peu sur la réserve et un autre que j'avoue, je n'ai pas lu. Neutral

janis
janis

Messages : 413
Date d'inscription : 23/02/2020
Localisation : assise, sur la branche d'un arbre

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carlos Ruiz Zafón Empty Re: Carlos Ruiz Zafón

Message par Tristram le Dim 7 Juin - 22:29

C'est vrai que les thèmes abordés et les idées sont intéressants, mais leur traitement est un peu... rapide, superficiel ?
Le parfait page-turner, pour qui accroche !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 10431
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carlos Ruiz Zafón Empty Re: Carlos Ruiz Zafón

Message par janis le Dim 7 Juin - 22:36

@Tristram a écrit:C'est vrai que les thèmes abordés et les idées sont intéressants, mais leur traitement est un peu... rapide, superficiel ?
Le parfait page-turner, pour qui accroche !

Oui et.. oui ! Smile
janis
janis

Messages : 413
Date d'inscription : 23/02/2020
Localisation : assise, sur la branche d'un arbre

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carlos Ruiz Zafón Empty Re: Carlos Ruiz Zafón

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains de la péninsule Ibérique


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum