Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Shantabai Kamble - Baby Kamble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Shantabai Kamble - Baby Kamble Empty Shantabai Kamble - Baby Kamble

Message par Armor le Lun 31 Aoû 2020 - 19:55

Shantabai Kamble
Née en 1923

Shantabai Kamble - Baby Kamble Shanta10


Shantabai Krushnaji Kamble, née en 1923, est une institutrice, écrivaine et militante dalit (ou intouchable). Elle est née dans la caste des Mahâr, la plus grande communauté intouchable du du Maharashtra. Elle est l'auteur de la toute première autobiographie d'une femme dalit.

Bibliographie :

- Majya Jalmachi Chittarkatha, paru en français sous le titre Mes souvenirs dans le livre Parole de femme intouchable.





Baby Kamble
(1929 - 2012)

Shantabai Kamble - Baby Kamble Baby_k10

Baby Kamble était une écrivaine et militante de la cause dalit, convertie au bouddhisme sous l'influence d'Ambedkar. Dans sa communauté, Baby Kamble est aujourd'hui encore admirée pour ses écrits et son travail de militante.
La chercheuse féministe Maxine Bernstein la poussa à publier son autobiographie, qui connut un grand retentissement, notamment pour son style unique. Baby Kamble écrivit également des articles et poèmes axés sur les Dalits. Elle a également dirigé un pensionnat pour les enfants des communautés vulnérables. Elle est décédée le 21 avril 2012, à l'âge de 82 ans, à Phaltan, dans le Maharashtra.

Bibliographie :

- Jina Amucha, paru sous le titre Notre existence dans le livre Parole de femme intouchable

source : Wikipédia

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 4081
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 39
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Shantabai Kamble - Baby Kamble Empty Re: Shantabai Kamble - Baby Kamble

Message par Armor le Lun 31 Aoû 2020 - 20:10

Le livre qui suit regroupe les deux récits de Baby Kamble et Shantabai Kamble, qui furent parmi les toutes premières femmes intouchables à rédiger leur autobiographie. Je précise que, malgré leur homonymie, elles ne sont a priori pas de la même famille.

Shantabai Kamble - Baby Kamble Annota10

Parole de femme intouchable

Des siècles durant, les intouchables, en Inde, ne furent que des ombres destinées aux tâches impures, dont on disait que le seul contact vous souillait… Des êtres à la fierté sans cesse piétinée, vivant dans la misère, se nourrissant de restes rassis et vêtus d’une seule et même guenille sans cesse rapiécée et grouillante de poux. Les femmes souffraient doublement : parce que femmes, parce qu’intouchables. Des vies de labeur, de sévices, de faim dévorante. Des vies niées.
Puis, un jour, un homme est arrivé : B. R. Ambedkar. Lui aussi intouchable, lui aussi de la caste des Mahâr dont sont issues les deux auteures. Le maharaja de Baroda lui paya des études : Ambedkar devint avocat. Plus tard, il fut le principal rédacteur de la constitution indienne et l’instigateur de quotas permettant aux personnes des basses castes d’accéder aux études. Dans les années 30, on n’en était pas encore là. Mais, par son aura et sa force de conviction, il insuffla à toute une communauté le courage de refuser la fatalité et l’asservissement. Surtout, il parvint à convaincre les parents que leur salut viendrait de la scolarisation des enfants.

Baby Kamble et Shantabai Kamble furent des pionnières, parmi les toutes premières fillettes intouchables scolarisées. Et elles tinrent bon malgré les épreuves. Baby devint commerçante, Shantabai institutrice. Bien des années plus tard, chacune prit la plume pour raconter son histoire.
Grâce à elles, la réalité de  l’existence des Mahâr dans la campagne indienne devient tangible. Et c’est atterrant… Leurs deux témoignages font part d’une même réalité : l’indigence, la stigmatisation permanente, puis l’électrochoc Ambedkar et l’amélioration de leur vie d’adulte grâce à l’éducation. Néanmoins, si le fond est proche, la forme diffère considérablement d’un récit à l’autre. A la pondération de Shantabai Kamble succède la fougue et le franc parler de Baby Kamble, qui n’édulcore rien et n’hésite pas à apostropher les oppresseurs comme les piètres successeurs d’Ambedkar, empêtrés dans leurs egos et leurs contradictions.

J’ai beaucoup appris durant cette lecture. Bien sûr, je connaissais Ambedkar. Mais, jusque là, je n’avais pas réalisé à quel point il fut pour les intouchables cet homme providentiel si souvent espéré par les peuples, et pourtant si rarement rencontré. Je ne dirais pas, par contre, que ces récits de vie soient faciles à suivre. Le lecteur est parfois un peu perdu par les nombreux allers et retours temporels de ces écrits au fil de la plume, et par la foultitude de rites et coutumes dont certains aspects lui échappent malgré les notes de Guy Poitevin. Mais ces textes, par leur rareté, le témoignage historique unique qu’ils constituent, et par leur indéniable valeur ethnologique, valent largement la peine qu’on fasse un petit effort.
Je suis ressortie de cette lecture admirative, et quelque peu estourbie. Il faudra encore beaucoup d’Ambedkar, de Baby et de Shantabai avant que l’intouchabilité ne soit plus qu’un mauvais souvenir en Inde. Mais grâce à ces pionniers, l’espoir d’un autre avenir est désormais permis...


Mots-clés : #conditionfeminine #discrimination #education #enfance

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 4081
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 39
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Shantabai Kamble - Baby Kamble Empty Re: Shantabai Kamble - Baby Kamble

Message par Armor le Lun 31 Aoû 2020 - 20:13

Un extrait du texte de Baby Kamble qui évoque l'obligation pour les femmes de montrer du respect à toute personne d'une autre caste, sous peine d'avoir de sérieux ennuis...
Quand elles apercevaient quelqu'un venant à leur rencontre par le même chemin, elles s'écartaient encore plus et marchaient sur les bas-côtés épineux, en se couvrant du pan de leur sari. Puis au moment où le passant arrivait à leur hauteur, elles disaient toutes :
« Maître, les femmes mahâr se prosternent à vos pieds ».
En grommelant « hum hum » sur un ton d’arrogance, le maître s’éloignait. Partout dans le village, où qu’elles aillent, il fallait qu’elles donnent des marques de respect à quiconque, fût-il un gosse morveux croisé en route ! (…) A supposer qu’une jeune bru fasse partie du groupe et qu’elle ne consente pas à témoigner de respect, ou simplement qu’elle reste muette parmi les autres, le maître aussitôt intervenait :
_ Hé ! À qui elle appartient, cette cornichonne entêtée ? (…) Est-ce qu’elle ne peut pas avoir de respect pour les gens du village ? (…)
Le maître se rendait alors sur la place du mahârvâdâ et y jetait la panique. Il convoquait les Mahâr et leur demandait :
_ A qui elle appartient, celle-là, la nouvelle ? Est-ce qu’elle n’a pas une langue pour t émoigner du respect qu’elle doit au maître ? Elle va bientôt nous marcher dessus, sans scrupule ! »
Le beau-père et quatre autres anciens futés adjuraient et suppliaient :
_ Oh ! Maître, non, non, Mâybâp ! C’est une nouvelle bête. Elle n’est pas encore domptée. Si elle a fauté, je suis son beau-père, je me prosterne à plat ventre à vos pieds. Mais oubliez son crime !


Baby Kamble, à propos du délitement de l'union des Mahâr :
Ces hommes qui signaient de leur pouce mais qui, à cause de la stature de Baba, étaient prêts à donner leur vie, étaient tous unis. Si l’un décidait de quelque chose, tous répondaient d’un même coeur, un seul esprit, une seule voix. (…) C’est ainsi que notre communauté fut immédiatement forte. Et on fit merveille. Le monde fut sidéré de cette union. Des gens ignares oeuvraient d’une seule âme.
Ces futés d’aujourd’hui, avec leurs chapelles attitrées, ont dynamité cette union et l’on mise en pièces. Dans la moindre réunion de travail, si l’un dit :  « Voilà ce qu’il faut faire ! », un deuxième doit le prendre en faute pour montrer son intelligence, et un troisième prendra peine à souligner l’erreur des deux premiers pour prouver qu’il est encore plus fin. Résultat : zéro. Et notre communauté reste dispersée. Sa force est réduite à rien. Dans les années 30 à 40, elle fit trembler le monde. Aujourd’hui, aussi nombreuse soit-elle, elle est réduite à la taille d’un escargot à cause de l’orgueil et de l’égoïsme de chaque clan qui a brisé l’unité en morceaux. (…) Un homme, puis dix eunuques, voilà ce qui s’est passé.

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 4081
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 39
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Shantabai Kamble - Baby Kamble Empty Re: Shantabai Kamble - Baby Kamble

Message par Tristram le Lun 31 Aoû 2020 - 20:42

Voilà semble-t-il des témoignages significatifs ! Il faudra réfléchir avant de se réincarner en Inde...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 11001
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Shantabai Kamble - Baby Kamble Empty Re: Shantabai Kamble - Baby Kamble

Message par janis le Mar 1 Sep 2020 - 4:39

Une lecture qui me tente après la découverte de ton commentaire, Armor ! Même si la lecture semble ardue, pour une "novice" dans la connaissance des coutumes de ce pays. Wink
janis
janis

Messages : 483
Date d'inscription : 23/02/2020
Localisation : assise, sur la branche d'un arbre

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Shantabai Kamble - Baby Kamble Empty Re: Shantabai Kamble - Baby Kamble

Message par Bédoulène le Mar 1 Sep 2020 - 8:56

merci Armor !

tentant (un pavé ?)

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15571
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Shantabai Kamble - Baby Kamble Empty Re: Shantabai Kamble - Baby Kamble

Message par Armor le Mar 1 Sep 2020 - 11:55

@Bédoulène a écrit:merci Armor !

tentant (un pavé ?)

Non, 265 pages environ, préface comprise.

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 4081
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 39
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Shantabai Kamble - Baby Kamble Empty Re: Shantabai Kamble - Baby Kamble

Message par Bédoulène le Mar 1 Sep 2020 - 17:55

merci ! j'y penserai si je rencontre le livre

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15571
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Shantabai Kamble - Baby Kamble Empty Re: Shantabai Kamble - Baby Kamble

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Documents et essais :: Histoire et témoignages


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum