Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le deal à ne pas rater :
Black Friday FUNKO POP : 2 achetés =2 offerts
Voir le deal

Barbara Kingsolver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Barbara Kingsolver Empty Barbara Kingsolver

Message par simla Ven 30 Sep - 5:21

Barbara Kingsolver
Née en 1955

Barbara Kingsolver Oip10



Barbara Kingsolver, née le 8 avril 1955 à Annapolis dans le Maryland, est une écrivaine américaine. Sous forme de romans, d'essais, de nouvelles ou encore de poèmes, ses écrits reflètent son intérêt pour la justice sociale et la biodiversité.

Jeunesse
Peu après la naissance de Barbara, sa famille emménage en 1956 à Carlisle, un village rural du Kentucky. Elle a sept ans quand sa famille part pour deux ans au Congo, l'actuelle république démocratique du Congo, où son père exerce comme médecin. Ils y vivent sans électricité ni eau courante.

Après le lycée, Barbara Kingsolver obtient une bourse pour suivre des études musicales à l'université DePauw, à Greencastle, Indiana3. Elle s'engage dans une formation classique comme pianiste. Se rendant compte combien les débouchés sont rares, elle se réoriente vers un cursus de biologie. C'est ainsi qu'elle obtient une licence en sciences en 1977. En parallèle à ses études, elle s'investit dans le militantisme, contestant l'engagement américain au Viêt Nam, lisant Karl Marx et Betty Friedan.
Après l'obtention de sa licence, elle passe une année en France puis emménage à Tucson, en Arizona. En 1980, elle s'inscrit à l'université d'Arizona, dont elle sort diplômée avec un mastère en écologie et biologie de l'évolution.

Carrière littéraire
Pendant ses dernières années d'études, Barbara Kingsolver se met à écrire. Son premier roman, L'arbre aux haricots, est né de ses nuits d'insomnies6. Il raconte l'histoire d'une jeune femme quittant son Kentucky natal à la découverte de l'Ouest des États-Unis.

À peine un an plus tard, en 1989, Barbara Kingsolver publie un second ouvrage. Il s'agit d'un recueil de nouvelles qui est paru en France en 2015, sous le nom d'Une île sous le vent. Les douze nouvelles qu'il contient racontent toutes des histoires d'amour, libératrices ou étouffantes, du point de vue de femmes.

Dans Un autre monde, elle fait vivre un jeune garçon entre Mexique et États-Unis. Elle y évoque aussi bien les manifestations de vétérans et leur répression violente sous Hoover, que les amours de Frida Kahlo et de Léon Trotsky, son assassinat en 1940 ou que le Maccarthisme qui vient à bout du jeune héros. Ce roman a reçu le Prix Orange pour la fiction en 2010.

Vie privée
Elle vit aujourd'hui dans les Appalaches. Elle vit en milieu rural et déplore le mépris des élites envers les habitants des campagnes.

Barbara Kingsolver a deux filles : Camille, née en 1987 d'une première union avec Joseph Hoffmann, et Lily, née en 1996, de son union avec Steven Hopp, professeur en sciences de l'environnement.

Oeuvres traduites en français

1996 : L'Arbre aux haricots — (The Bean Trees, 1988)
1996 : Les Cochons au paradis — (Pigs in Heaven, 1993)
1999 : Les Yeux dans les arbres — (The Poisonwood Bible, 1998)
2002 : Un Été prodigue — (Prodigal Summer, 2000)
2002 : Une Rivière sur la lune — (Animal Dreams, 1990)
2004 : Une Île sous le vent — (Homeland and Other Stories, 1989) (nouvelles)
2007 : Un Jardin dans les Appalaches — (Animal, Vegetable, Miracle , 2007) avec Steven L. Hopp et Camille Kingsolver
2010 : Un autre monde — (The Lacuna, 2009), Prix Orange (« Orange Prize for Fiction ») 2010.
2013 : Dans la lumière  — (Flight Behavior, 2012)
2020 : Des vies à découvert —(Unsheltered, 2018)
2010 : Petit miracle et autres essais — (Small Wonder : Essays, 2002)

sources wikipedia
simla
simla

Messages : 218
Date d'inscription : 23/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Barbara Kingsolver Empty Re: Barbara Kingsolver

Message par simla Ven 30 Sep - 9:05

Barbara Kingsolver 51VejoP0fLL._SX210_

Résumé :

Nathan Price, pasteur baptiste américain au fanatisme redoutable, part en mission au Congo belge en 1959 avec sa femme et ses quatre filles. Ils arrivent de Géorgie dans un pays qui rêve d'autonomie, et de libertés. Tour à tour, la mère et les quatre filles racontent la ruine tragique de leur famille qui, même avec sa bonne volonté et ses croyances de fer, ne résiste à rien, ni à la détresse, ni aux fourmis, ni aux orages... ni aux Saintes Écritures.

Un roman absolument magnifique, fabuleux, tragique, ambitieux, émouvant,  avec des pointes d'humour cependant....et extrêmement intéressant sur la colonisation et ses dérives....tout ceci se passe au Congo Belge....devenu la RDC. Juste au moment de l'indépendance et de ses conséquences tant pour cette famille nouvellement installée que pour les congolais pris entre deux clans avec des conséquences terribles.

La vie mouvementée de cette famille transportée de Géorgie dans un village perdu du Congo à seule fin de convertir un maximum de ces âmes perdues selon Nathan Price, le Pasteur, époux de Orléanna,  et père de quatre filles : Rachel, l'aînée, Adah et Leah deux soeurs jumelles et Ruth la petite dernière. Toutes subissent son emprise, sa main de fer, il n'hésite pas à les frapper... totalement obsédé par sa "mission de sauveur".

L'histoire qui se déroule est contée par les voix d'Orleanna, de Rachel, d'Adah, de Leah et de Ruth May tour à tour...

Quelques extraits pris au hasard :

Adah :

Il fallut moins d'un mois à notre maisonnée pour sombrer dans le chaos le plus complet. Nous dûmes supporter la rage montante de Père quand, de retour à la maison, il constatait que le dîner n'en était encore qu'au stade de la discussion : celui de savoir si oui ou non il y avait des asticots dans la farine, voire de la farine tout court. Son mécontentement ayant atteint un point de non-retour, nous pansâmes toutes trois nos blessures et nous nous convoquâmes mutuellement à un genre de sommet féminin. A la grande table de bois sur laquelle nous avions passé tant d'heures fastidieuses à étudier l'algèbre et le Saint-Empire romain, nous étions maintenant installées afin de déterminer nos priorités.

"La première chose, c'est de faire bouillir l'eau, quelles que soient les circonstances, annonça Rachel, notre aînée. Tu notes, Adah. Parce que si nous ne la faisons pas bouillir pendant trente minutes, nous allons attraper des plébiscites ou je ne sais quoi encore."
Dûment noté.

Ruth May

Voici ce que je vois : d’abord, la forêt. Des arbres tels des bêtes musculeuses grandies au-delà de toute raison. Des lianes qui étranglent leurs semblables dans leur lutte pour le soleil. Le glissement d’un ventre de serpent sur une branche. Un chœur de jeunes plants inclinant leurs cols surgis de souches d’arbres décomposées, aspirant la vie de la mort. Je suis la conscience de la forêt, mais souviens-toi, la forêt se dévore elle-même et vit éternellement.


Adah

Miss Betty m'a mise au coin jusqu'à la fin de l'heure afin de prier pour mon salut, à genoux sur des grains de riz secs. Quand je me suis enfin relevée, avec des grains durs enfoncés dans les genoux, j'ai découvert, à ma grande surprise, que je ne croyais plus en Dieu.

Ruth May

Je m'appelle Ruth May et je déteste le diable. Pendant très longtemps, j'ai cru que je m'appelais "Poussin". Maman dit toujours comme ça. Poussin, viens ici une minute. Poussin, s'il te plaît, je fais pas ça.

Orleanna


Je ne savais jamais si nous devions considérer la religion comme une police d'assurance-vie ou comme une condamnation à perpétuité.

Rachel

Oh mon Dieu, mon Dieu, alors ça y est, il va falloir y passer ? Ai-je pensé du Congo dès l'instant où nous y avons posé le pied. On est censés reprendre les affaires en main ici, mais moi je n'ai pas l'impression qu'on va être responsables de quoi que ce soit, ne serait-ce que de nous-mêmes.

Leah

Au début, mes soeurs s'affairaient à l'intérieur, jouant les assistantes de Mère, avec plus d'enthousiasme qu'elles n'en avaient jamais manifesté pour les travaux ménagers depuis leur naissance. Pour l'unique raison qu'elles avaient peur de mettre le nez hors de la maison. Ruth May se figurait curieusement que les voisins voulaient la manger. Quant à Rachel, elle voyait partout des serpents imaginaires pour peu qu'on l'y incite et disait : "Horreur d'horreur" en roulant des yeux et qu'elle prévoyait de passer les douze mois à venir au lit.



Voilà, un superbe roman que je recommande vivement, j'ai adoré I love you


\Mots-clés : #colonisation #famille #lieu #religion
simla
simla

Messages : 218
Date d'inscription : 23/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Barbara Kingsolver Empty Re: Barbara Kingsolver

Message par topocl Ven 30 Sep - 9:29

Ton enthousiasme est communicatif, Simla, je le prends à mon prochain passage en médiathèque!

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 8085
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 62
Localisation : Roanne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Barbara Kingsolver Empty Re: Barbara Kingsolver

Message par Bédoulène Ven 30 Sep - 22:11

merci Simla, j'étais persuadée qu'elle avait déjà n fil.

J'avais apprécié l'arbre aux haricots et les cochons au paradis, je reviendrai

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 19619
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 77
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Barbara Kingsolver Empty Re: Barbara Kingsolver

Message par simla Sam 1 Oct - 1:23

Hello Bédoulène, j'avais aussi déjà lu L'arbre aux haricots, il y a très longtemps....effectivement surprenant qu'elle ne soit pas déjà dans la liste des auteurs répertoriés...elle le mérite. Un été prodigue aussi c'est bien.

Oui Topocl, n'hésite pas, tu ne seras pas déçue Wink
simla
simla

Messages : 218
Date d'inscription : 23/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Barbara Kingsolver Empty Re: Barbara Kingsolver

Message par Cliniou Dim 2 Oct - 17:13

Les yeux dans les arbres:
Mon commentaire peut paraître sévère….
Barbara Kingsolver traite son sujet de façon très superficielle avec une construction des personnages très commerciale: le bon, le méchant, le volontaire, le sage, etc.
Ça plaira à certains mais pour ma part, à aucun moment je n’ai été touchée par le destin extraordinaire de cette famille.
A aucun moment je n’ai senti vibrer les tam-tams dramatiques du Congo.
C’est une déception, qui plus est le livre est très long.
Cliniou
Cliniou

Messages : 913
Date d'inscription : 06/12/2016
Age : 52

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Barbara Kingsolver Empty Re: Barbara Kingsolver

Message par simla Lun 3 Oct - 0:43

Chacun ses goûts et chacun sa sensibilité.

Pour ma part, j'ai trouvé les aventures de cette famille au sein de l'Afrique très intéressantes et parfois amusantes....et oui, c 'est pourtant vrai qu'il y a les bons et les méchants, comme dans la vie ordinaire...l'épisode des mains coupées a fait scandale à l'époque....et l'ingérence des US dans la vie politique du Congo Belge fut réelle...Mobutu un archi corrompu.......tous les faits relatés, l'assassinat de Patrice Lumumba sont exacts...

Evidemment, tous ces événements datent des années 60...donc les relations des uns envers les autres paraissent souvent incongrues......on ne peut en juger avec notre mentalité du 21e siècle. Par contre, mon mari qui a vécu au Tchad retrouve pas mal de ces situations...._ça lui rappelle des souvenirs....

Ceci dit, je ne vois pas le côté commercial de ce roman.... ???? De plus il date de 1998....

La repentance n'était pas encore d'actu...  Wink
simla
simla

Messages : 218
Date d'inscription : 23/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Barbara Kingsolver Empty Re: Barbara Kingsolver

Message par Bédoulène Lun 3 Oct - 14:19

topocl va peut-être trancher ?

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 19619
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 77
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Barbara Kingsolver Empty Re: Barbara Kingsolver

Message par topocl Lun 3 Oct - 21:23

Il en me reste plus qu'à adopter sagement la voie du milieu Barbara Kingsolver 3933839410 .

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 8085
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 62
Localisation : Roanne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Barbara Kingsolver Empty Re: Barbara Kingsolver

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum