Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment : -40%
-40% sur le Pack Gaming Mario PDP Manette filaire + ...
Voir le deal
29.99 €

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Bédoulène Mer 18 Jan - 10:21

d'accord avec toi Tristram, Bérangère est pis (oserai-je dire dans le cas "mal baisée ou pas baisée" à voir la suite)

@Fancioulle oui j'ai remarqué aussi pour le livre de Céline et me semble qu'il y a aussi un passage où il est dit : "que même la Bible pour une certaine engeance devrait presque être nettoyée"

les dialogues entre Clément et Weil disent aussi beaucoup de la société.

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21082
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Tristram Mer 18 Jan - 12:25

La “Littérature humaniste” est une belle trouvaille dans l’air du temps, une Sélection Reader’s Digest convenablement épurée ! L'homme surnuméraire, publié en 2017, me paraît constituer une belle anticipation de notre univers médiatique aseptisé. La littérature adaptée à un lectorat présupposé dénué d’esprit critique : quoi de plus judicieux en effet que de lui prémâcher les grands livres !
« La nouvelle collection bannissait tout ce qui, selon elle, avilissait l’humanité : les saillies misanthropiques, les railleries contre le progrès et, plus généralement, un pessimisme outrancier. »

« Le gros du public retint surtout l’idée que la lecture en était plus facile. »

« Qu’ai-je à gagner, s’emporta Horlaville, à consentir à une intervention cosmétique qui trahirait l’esprit du roman ? Il n’a pas connu le succès… Je serais vert de rage s’il emportait les faveurs du public après un lifting abject. On veut bien de la littérature si elle baisse la tête pour rendre hommage à son suzerain : l’esprit du Temps. »
Weil m’a ramentu certains personnages emblématiques de Cossery, avec leur art de rire du spectacle navrant de leurs contemporains.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15597
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Bédoulène Mer 18 Jan - 15:22

j'ai fini le livre et je suis déconcertée !

Tristram l'auteur lui-même pourrait être un personnage de Cossery se moquant des romanciers, des philosophes, de lui-même et de ses lecteurs

Spoiler:

extraits ; Lise à propos du "nettoyage" des livres :  je ne parle pas de sacralisation, mais du simple
respect d’une œuvre d’art ! Et quelle outrecuidance de décider pour les
autres de ce qu’ils ont le droit de lire "

Clément (taxé par Corvec d'Alceste de prisunic) pense au personnage de Serge Le Chenadec :

" "C’était un homme comme nous tous,
ni pire, ni meilleur. On renâclait à se voir en lui comme dans un miroir ;
la vie des critiques et des lecteurs était-elle si féerique et si lumineuse, qu’ils
se sentissent étrangers et supérieurs à Le Chenadec ? Je n’en revenais
pas."

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21082
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Tristram Jeu 19 Jan - 0:39

Ici, beau titre branchouille d’un séminaire de Claire :
« Derrière un refus partagé des inégalités, des motivations qui divisent… Conditions sociales de l’accord dans un contexte d’actions collectives »
Le buzz, certes, mais seulement le bon :
https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/affaire-en-cours/qui-sont-les-sensitivity-readers-6159528 (7’)
CQFD : quand on aura ménagé la susceptibilité des gros, des petits, puis des maigres, des grands, les pauvres puis les riches, après les faibles on en viendra évidemment à ne plus pouvoir égratigner les puissants, dont nos dirigeants.
Assez d’ergotage : brûlons tout bonnement les mauvais livres, comme suggéré avec Fahrenheit 451. Pour désigner les bêtes noires à calciner, on a déjà les scores, et aussi les élites.
Après tout, en attendant, nous reste le vaste défouloir de la Toile pour éructer.
Donc, ayant ainsi crachouillé mon fiel, je poursuis ma lecture.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15597
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Bédoulène Jeu 19 Jan - 10:32

donc la liberté d'expression ne s'applique plus à la liberté d'écrire !

Louvaluna as-tu commencé la lecture ?

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21082
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Pinky Jeu 19 Jan - 11:42

Bien que non inscrite à la LC, je me suis procurée dans ma médiathèque l'Homme surnuméraire et je l'ai lu. J'ai beaucoup hésité à rejoindre la LC car l'auteur me pose problème.
Je vous rejoins donc en réagissant à vos remarques. Je n'ai pas le livre avec moi car je suis à Bruxelles pour une semaine mais j'ai bien des passages en mémoire.

Pour répondre à Fancioulle  : je suis d'accord avec toi, j'ai trouvé le livre très déprimant, aucune légèreté et je n'ai pas pu même éprouver trop de pitié pour Serge, son histoire me semblant presque caricaturale.
Bon... Ce qui me chagrine quand même, c'est cette sorte d'avilissement constant qui règne dans ce roman. C'est usant, à force, que tout ne soit que mesquinerie, faux-semblant, désir bestial. Peu d'embardée dans l'idéal ; peu de sensibilité dans ce matérialisme épais. Heureusement, Serge porte une complexité qui sauve du complet désespoir. D'ailleurs, jaime qu'il ait le dernier mot. Et que ce soit pour exprimer de la tendresse (qu'on  désespère de voir dans ce roman).

La question de la littérature humaniste
Le problème est que rien n'est faux dans ce qui est dit : un article récent du Monde en témoigne. Je vais prendre le temps de vous en sélectionner des passages. Cependant, il y a une manière d'utiliser ce réel problème pour attaquer ce qui est souvent désigné de manière péjorative comme le "wokisme" par la droite voire l'extrême droite, la littérature de jeunesse en la ridiculisant au nom de la liberté d'expression. Enfin, une manière de victimisation de ceux qui osent dire la vérité, cela me rappelle un peu Onfray.

Bref, je reste très réservée sur le livre et sur ce dont il témoigne en filigrane.
Pinky
Pinky

Messages : 475
Date d'inscription : 28/11/2021

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Tristram Jeu 19 Jan - 11:44

Il faut cependant remarquer que, sans parler je pense d'autocensure, un écrivain peut se modérer lui-même en biffant des notations qui pourraient être perçues comme blessantes : il ne s'agit pas là d'édulcorer, mais d'éviter des atteintes "gratuites" à des (groupes de) personnes. Ce peut être me semble-t-il la démarche des auteurs qui font personnellement appel à des relecteurs "sensibles", et l'avis requis de ceux-ci serait alors un regard extérieur dont le créateur peut tenir compte ou pas dans le rendu de son expression. Mais ce remaniement ne doit jamais être effectué ex cathedra. Il faut se souvenir que l'éditeur choisit de publier ou pas un texte, et qu'il s'engage (légalement notamment) autant voire plus que l'auteur en publiant. La loi s'applique alors, et on peut légitimement vouloir se dispenser d'y contrevenir.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15597
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Fancioulle Jeu 19 Jan - 14:17

Bienvenue Pinky !
La référence à Fahrenheit 451 s'est imposée à moi aussi ; le capitaine Beatty explique que la première étape fut justement cette forme d'auto-censure visant à ne pas offenser la moindre des innombrables minorités, amenant à l'interdiction des livres qui leur seraient potentiellement désagréables.
Question passionnante,  qui mériterait d'être discutée (ça me rappelle mes dissertations ENS puis CAPES)...
Fancioulle
Fancioulle

Messages : 215
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 30
Localisation : çà et là

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Louvaluna Jeu 19 Jan - 14:31

Bédoulène a écrit:Louvaluna as-tu commencé la lecture ?

Malheureusement non, je peine à trouver du temps pour lire, et nous sommes déjà jeudi !... :-(
Louvaluna
Louvaluna

Messages : 1678
Date d'inscription : 19/03/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Bédoulène Jeu 19 Jan - 15:20

Pinky tu nous a rejoins et tu es la bienvenue !

Louvaluna tu nous retrouves quand tu pourras.

Le monde de l'édition m'étant inconnu je m'étonne donc de ce genre de relecture.

Mais à force d'"aseptiser" l'écriture je crains qu'il ne reste plus grand chose à critiquer.

J'ai l'impression qu'à force d'humaniser les livres on nie la vérité des hommes et des choses.

Spoiler:

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21082
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Tristram Ven 20 Jan - 11:45

Le fait est qu’au final nous sommes tous des losers, des antihéros : on peut bien se croire au-dessus d’autres, nous savons tous notre médiocrité, nos limites personnelles, et que nous allons disparaître après une existence plus ou moins vaine ou déceptive. Un tel constat de l’inéluctable misère humaine peut difficilement être folichon, rien de surprenant à ce que ce soit plutôt plombant ; c’est dans l’esprit de Pascal, et sa lecture n’est pas précisément gaie. Néanmoins, il y a dans la suite du roman nombre de passages comiques, quoique grinçants (là, c’est Molière et consort), tel le pastiche de Léa Lili (Claire se sentant libre à Londres), qui a un air de déjà lu, et bien sûr l’intransigeance néo-puritaine (voire révisionniste) qui mène à l’intolérance qu’elle disait combattre (plutôt que d’expurger les textes, ne vaudrait-il pas mieux y adjoindre un appareil critique ? Mais qui contrôlerait la critique – et qui la lirait ?). Les idéologies bornées, l’indignation hypocrite et la bêtise portée haut sont pointées parmi nos travers sociétaux (Voltaire, Flaubert, La Bruyère, etc.).
L’attitude du lettré est savoureuse (celle de Weil, plus que Clément qui n’agit ou réagit guère), prenant position dans l’opposition contemporaine du passé au progrès :
« Que le monde s’écroulât dans les distractions de pacotille n’empêchait pas ceux qui en avaient le goût et l’exigence d’aller chercher ailleurs leur miel, dans le trésor des siècles passés : une vie de lecture ne suffirait pas à venir à bout du dixième de son contenu ! "C’est une chance d’être un tard venu, prétendait-il. Les chefs-d’œuvre se sont accumulés, pourrait-on croire, rien que pour nous…" »
Le débat sur la fin du roman (habilement construit) est annoncé :
« L’absence de fin, ou plutôt sa contingence – une fin, certes, mais d’autres fins étaient possibles –, cette fin aléatoire ne contrevient pas à l’essence du roman. »
Grande bouffonnerie à propos de l’autofiction sur mesure, ou autosatisfaction de l’ego (je ne suis pas certain que cela n’existe pas déjà, au moins sous forme prodromique) :
« Il faut l’avouer, la collection de Weil n’était pas banale : elle proposait aux lecteurs de devenir des héros de roman : on remplissait un questionnaire détaillé sur sa propre vie, lequel programme, ensuite, était traité par un logiciel qui le connectait à des histoires préalablement écrites. Des rédacteurs avaient été embauchés pour ajuster la vie des lecteurs à ces romans prémâchés. Pour une centaine d’euros, l’existence du lecteur se transformait en chapitres et en pages où, à chaque fois, il avait le beau rôle : le réalisme n’était pas de mise, ni le pessimisme, ni l’échec. On sublimait sa vie, on la transcendait : tous les choix du lecteur étaient excellents, ses adversaires abjects, ses amis fidèles et vachement marrants. Tout le bien que le lecteur pensait de lui-même éclatait enfin au grand jour ! »
Un peu d’excès transparaît à charge, c’est presque dommage. Mais la caricature des mandarins, ces intellectuels qui travaillent surtout à la promotion de leur personne, s’avère pertinente lorsqu’on a fréquenté certaines élites (et pas que dans l'enseignement ou la culture).
Un autre aspect qui a retenu mon attention, c’est le distinguo, trop souvent éludé, entre littérature et science (le « lettré » et le « savant »), disons le roman et certains essais ou reportages. Mais je verrais plutôt les deux approches comme complémentaires plutôt qu’affrontées – tant qu'on fait la différence.
Tenter de coller une étiquette "politique" (comme "conservateur" ou "réac") à l’auteur évacuerait justement ce qui fait l’intérêt de la littérature, ce flou où notre perception peut jouer, et bousculer nos certitudes.
J’apprécie les écrivains qui osent une première partie peu engageante, avec un ton congru et un peu rebutant ! C’est tant pis pour les relecteurs qui ne parcourent que le début, et autres lecteurs qui ne poursuivent pas…

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15597
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Bédoulène Ven 20 Jan - 20:40

je m'interroge encore sur la fin du livre une "blague" de l'auteur qui nous dirait : oserez-vous "humaniser" le dernier chapitre ?

comment vous comprenez-vous la fin ?

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21082
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Tristram Ven 20 Jan - 21:18

L'ultime dénouement est un rêve comique, ou plutôt de cirque, où les différents personnages (des deux histoires entrelacées) sont réunis, y compris Corvec dans une situation scabreuse : sorte de mise en abyme englobant tout le roman.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15597
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Bédoulène Ven 20 Jan - 22:02


(les mandarins de la médecine aussi Tristram)

Oh!!!!!! un rêve ?  et qui rèverait ? et Serge serait le personnage incongru de ce rêve ?

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21082
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Tristram Ven 20 Jan - 22:13

Je comprends que c'est Serge qui rêve, puisqu'il se réveille à la toute fin.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15597
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Bédoulène Ven 20 Jan - 22:22

il se réveille arrivé à Bagneux mais après être parti du club

"Serge, après un signe d’au revoir à Chauvin, chemina sous la
voûte de faux moellons, monta l’escalier, salua les deux cerbères qui s’ennuyaient
à l’entrée du Paradis, et sortit dans la rue.
Il monta dans un taxi, les yeux à demi-fermés par le
sommeil. Dans sa conscience défilait l’étrange carnaval de la nuit ;
devant ses yeux, une procession d’immeubles, de lampadaires et d’affiches,
perçus en contre-plongée – entre rêve et réalité, comme s’il lisait
un roman." À Bagneux, il se réveilla"

Il est perturbé par ce qu'il a vu et c'est seulement à ce moment là, fatigue aidant, qu'il se retrouve entre rêve et réalité.


_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21082
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Fancioulle Ven 20 Jan - 22:33

"Réactionnaire", voilà bien une étiquette moderne qui permet de ne pas penser, qui autorise (Corvec) à ne pas prendre au sérieux une idée.
Dans l'esprit de Pascal, en revanche, je ne sais pas. Le roman ne fait que la moitié du chemin, disons. Mais Serge est le plus conscient de ce qui manque à l'homme.
En tout cas, Jean a bien reproduit le monde des cuistres. Ce n'est même pas caricatural, croyez-moi...
Fancioulle
Fancioulle

Messages : 215
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 30
Localisation : çà et là

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Fancioulle Ven 20 Jan - 22:36

La derrière phrase sème le doute, en effet. Elle rappelle la tradition des romans comiques (le rêve de Francion en particulier).
On peut aussi imaginer un réveil plus... symbolique ?
Fancioulle
Fancioulle

Messages : 215
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 30
Localisation : çà et là

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Tristram Ven 20 Jan - 23:16

Un soir, alors que Claire écrivait des SMS dans la chambre conjugale, Serge sortit de la toute petite bibliothèque du salon un exemplaire des Pensées de Pascal, dans une collection de France Loisirs. Le chapitre « Misère de l’homme sans Dieu » retint son attention, il avait l’impression qu’on parlait de lui. Cependant, d’autres chapitres, plus érudits et plus religieux, l’ennuyèrent. Le goût d’une lecture qui soit autre qu’un divertissement s’immisça en lui alors que, jusqu’à sa disgrâce, la lecture n’avait été, à tout prendre, qu’une variante désuète et rébarbative d’un bon film de cinéma. Il lui fallait d’autres livres, plutôt des romans, d’un accès plus facile, pensait-il, que la philosophie proprement dite.
Effectivement "la moitié du chemin"... L'évocation de "roman" revient à l'avant-dernière ligne du livre... "entre rêve et réalité".

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15597
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Bédoulène Ven 20 Jan - 23:25

je te retrouve là Tristram dans ton souci des citations, tu retrouves les rapports et tu te souviens ; c'est l'implication du lecteur Smile

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 21082
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire. - Page 3 Empty Re: LC janvier 2023 : Patrice Jean, L'Homme surnuméraire.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions autour des livres :: Nos Lectures Communes

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum