Louis de Bernière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Louis de Bernière

Message par topocl le Lun 5 Déc - 20:30

Louis de Bernières
Né en 1954




Louis de Bernières, né à Londres le 8 décembre 1954, est un romancier britannique. Il est notamment connu pour son livre La Mandoline du capitaine Corelli écrit en 1994. En 1993, il avait été remarqué comme étant l'un des 20 meilleurs jeunes romanciers britanniques par le magazine Granta.

Louis de Bernières a grandi dans le Surrey. Il tire son nom d'un ancêtre français huguenot1. Il fait ses études au Bradfield College et rejoint l'armée à 18 ans, mais la quitte après quatre mois de service. Il continue ensuite ses études à la Victoria University of Manchester et à l'Institute of Education de l'Université de Londres. Avant de devenir romancier à plein-temps, il a pratiqué de nombreux métiers, dont ceux de mécanicien, professeur d'anglais en Colombie et de gaucho en Argentine. De ces expériences en Amérique du Sud, il tirera sa truculente trilogie sud-américaine (voir ci-dessous), œuvres s'inscrivant parfaitement dans le réalisme magique de Gabriel García Márquez.

Oeuvres traduites en français

1990 : La guerre des fesses de Don Emmanuel
1991 : Senor Vivo et le baron de la coca
1992 : La calamiteuse progéniture du cardinal Guzman
1994 : La Mandoline du capitaine Corelli
2002 : Le rouquin
2004 : Des oiseaux sans ailes
2008 : La Fille du Partisan
2009 : Un immense asile de fous


Dernière édition par topocl le Mer 7 Déc - 18:16, édité 2 fois

_________________
Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
Dany Laferrière
avatar
topocl

Messages : 2383
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Louis de Bernière

Message par topocl le Lun 5 Déc - 20:31

La mandoline du capitaine Corelli



La guerre a été pour moi une expérience qui a formé toute ma pensée, c'est le choc le plus profond que j’aie jamais subi, le drame le plus grave et le plus intime de ma vie. Elle a détruit mon patriotisme, changé mon idéal, elle m'a fait contester la notion même de devoir, elle m’a  horrifié et a fait de moi un homme triste.


Encore un roman qui unit fabuleusement l'Histoire et la petite histoire, et, sous l'égide d’Homère, nous fait traverser l'histoire de la Grèce de 1939 à la fin du  siècle, à travers les heures heureuses et malheureuses des habitants de Cephalonia, île qui fut radieuse, dans un souffle romanesque qui vous emporte de la page un à la page 680 sans aucune envie de jamais poser le livre.

Une bonne partie du roman porte sur la guerre, où l’Italie attaque la Grèce et n’ aurait dû en faire qu'une bouchée sans l’ arrogance et la mégalomanie du Duce, et l’impréparation de la campagne qu'il organisa., Mais Hitler veille , et s'ensuit une période d'occupation italo-allemande. Louis de Bernières entre dans l'intimité des Grecs, des Italiens, des Allemands, les soldats comme les civils, multiplie les points de vue, croise les destins pour nous offrir une histoire où le romanesque est toujours savamment dosé, emprunte au meilleur du roman populaire. Les personnages sont magnifiques avec un mélange de sagesse et de folie qui n'est pas étranger à la tendresse et la sympathie qu'on leur porte. Ils sont mené vers un destin voulu par les grands de ce monde, et essayent, à travers l’ horreur de la guerre de tirer à eux de petits moments de bonheur, vivre leur amour, préserver une part de liberté sans atteindre à leur dignité.

À mi-chemin entre A l’Ouest rien de nouveau, Roméo et Juliette, Le silence de la mer, c’est un roman extrêmement généreux et foisonnant, sombre à ses heures mais souvent très joyeux où l’humour reste  toujours en filigrane.

L'émotion commençait à le secouer un peu trop et il essaya de se contrôler. « Nous devenons sentimentaux. De vieux fous sentimentaux. »

Louis de Bernières a un style d'une grande fluidité, qui accélère et devient vif au moment opportun, tout en douceur et en émotions quand il le faut. Il n'est qu'à voir comme il porte en quelques pages l'enthousiasme aventureux et fraternel de jeunes gens partant à la guerre, jusqu'à leur désespoir complet devant l'absurdité absolue de l'atrocité des combats, en passant par le doute, l'amertume, la révolte,
ou les  pages où il nous présente le fameux capitaine Corelli, (que nous avons attendu courageusement 260 pages) où tout est dit en une seule scène de son charme, de son côté pitre comme de ses interrogations existentielles, et de sa mandoline car, une fois de plus, la musique constitue un étrange messager pacificateur.

Fortement sentimental sans être niais, ce roman historique est particulièrement réussi, on alterne le tragique et le drôle, l'émotion et le sourire,. C'est un livre beau et triste (j'ai bien failli pleurer dans mon casque) mais aussi joyeux, facétieux et captivant, le genre de livre à déconseiller aux faibles qui remettent à demain les obligations plus fastidieuses que la lecture : « Topocl, qu’as tu fait de tes deux jours de vacances ? » « Euh… j’ai lu ...!!!»



(commentaire rapatrié)


mots-clés : #deuxiemeguerre #historique


Dernière édition par topocl le Mer 14 Déc - 18:15, édité 1 fois

_________________
Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
Dany Laferrière
avatar
topocl

Messages : 2383
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Louis de Bernière

Message par Armor le Lun 5 Déc - 20:58

Ah mais c'est vrai que je l'avais acheté suite à ton commentaire, celui-là aussi ! C'est atroce ce nouveau forum, ça décuple les envies, comme si on n'était pas déjà submergés !
avatar
Armor

Messages : 1304
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Louis de Bernière

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens de langues anglaise et gaéliques

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum