Amélie Nothomb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Amélie Nothomb

Message par Mordicus le Lun 2 Jan - 9:48

Amélie Nothomb
Née en 1967


Amélie Nothomb est née à Kobé au Japon en 1967. Son père étant ambassadeur de Belgique, elle passe son enfance et son adolescence en Chine, à New York, en Asie et vit plutôt mal ces déplacements familiaux qu'elle perçoit comme autant de déracinements successifs. De retour en Europe elle écrit en 1992 son premier roman Hygiène de l'assassin, énorme succès qui sera d'ailleurs adapté au cinéma en 1999. Mais c'est le Japon qui a gardé une place toute particulière dans ses souvenirs et l'attire de nouveau ; elle songe même à  s'y installer définitivement après ses études de philologie. Amélie Nothomb travaille pendant un an dans une grande entreprise japonaise, expérience déroutante qu'elle raconte en 1999 dans Stupeur et tremblements porté à l'écran en 2003. Depuis, cette « malade de l'écriture» comme elle se définit elle-même, publie un livre par an : une vingtaine de romans à ce jour, mais aussi une vingtaine de contes et nouvelles, six pièces de théâtre, des textes de chansons… Ses écrits sont traduits dans trente-sept langues.
En vingt ans de carrière, Amélie Nothomb a notamment été récompensée par le Grand Prix du Roman de l'Académie française 1999, le Grand Prix Jean Giono pour l'ensemble de son oeuvre et le Prix de Flore 2007.

Bibliographie

Hygiène de l'assassin, 1992
Le Sabotage amoureux, 1993
Les Catilinaires, 1995
Péplum, 1996
Attentat, 1997
Mercure, 1998
Stupeur et Tremblements, 1999
Métaphysique des tubes, 2000
Cosmétique de l'ennemi, 2001
Robert des noms propres, 2002
Antéchrista, 2003
Biographie de la faim, 2004
Acide sulfurique, 2005
Journal d'Hirondelle, 2006
Ni d'Ève ni d'Adam, 2007
Le Fait du prince, 2008
Le Voyage d'hiver, 2009
Une forme de vie, 2010
Tuer le père, 2011
Barbe bleue, 2012
La Nostalgie heureuse, 2013
Pétronille, 2014
Le Crime du comte Neville, 2015
Riquet à la houppe, 2016

_________________

Je suis sensible au divertissement
Mes gencives savent que le dentiste ment
La drogue agit sur moi lentement
Ah nan je suis con c'est un Efferalgan
avatar
Mordicus

Messages : 862
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Myocarde

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Amélie Nothomb

Message par Mordicus le Lun 2 Jan - 9:50



Riquet à la Houppe

Cela faisait bien longtemps que je n'avais plus lu de Nothomb : moins attendrie et plus lassée de ses copiés-collés stylistiques.
(Nothomb a un petit côté madeleine de Proust, j'y reviens de temps en temps, je retrouve les meubles à la même place, c'est rassurant, joli, et quand j'ai la flemme, ça passe crème.)

Mais j'adore Perrault&Co. Alors je me suis laissée avoir. Et c'était une bonne surprise.
Alors okay, on retrouve sa lubie des prénoms Alakön (Déodat et Trémière). Bien sûr, on connait tous l'histoire, pas de surprise.
Mais c'était très agréable d'avoir ces 2 personnages "de nos jours", avec leur propre bataille sur leur tare : Riquet galère à être méga cheum et brillant dans un monde de Kevin reloud et débiles. Trémière comprend vaguement qu'elle est à côté de la plaque dans son comportement, mais comme elle est jolie, on lui pardonne. Et elle est nigaude. Mais comme elle est jolie, on lui pardonne.


...

Il y a une scène qui m'a... ébranlée.
Oui.
Le mot est juste.

Une scène où Trémière, qui a une incroyable capacité à la contemplation et qui kiffe sa mamie qui l'élève dans une sorte de maison de maître brangquignolesque, lui demande de revêtir tous ses bijoux qu'elles aiment d'amour pour la regarder rayonner.
Et c'est beau. C'est une belle scène qui pourrait être filmée par Sofia Coppola avec du rose poudré partout et de la musique éthérée.

(Mais je m'égare)

...

Ca se lit vite, mais ça garde un bon goût dans la bouche de champagne et de macarons.

[Avis récupéré]



mots-clés : #contemythe

_________________

Je suis sensible au divertissement
Mes gencives savent que le dentiste ment
La drogue agit sur moi lentement
Ah nan je suis con c'est un Efferalgan
avatar
Mordicus

Messages : 862
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Myocarde

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Amélie Nothomb

Message par faustine le Mer 22 Fév - 16:18

lu de nombreux livres et j’ai eu l'occasion de faire sa connaissance lors du prix littéraire "Maurice Gauchez"(grand-père de mon mari) à Chimay. C'était il y a longtemps et c'est une personne d'accord un peu excentrique mais très sympathique.
avatar
faustine

Messages : 185
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 58
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Amélie Nothomb

Message par Cliniou le Mer 22 Fév - 16:44

J'ai lu 3 romans.
Dans le désordre: Stupeur et Tremblements, Métaphysiques des tubes, Catilinaires ou Hygiène de l'assassin (je ne sais plus).
J'ai franchement trouvé tout cela assez fade et sans grand intérêt.
J'ai été chez 2 bouquinistes pour revendre les romans (en format livre et non poche), ils n'en ont pas voulu. Les bouquins sont partis en recyclage....... Shocked
avatar
Cliniou

Messages : 107
Date d'inscription : 06/12/2016
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Amélie Nothomb

Message par Tristram le Ven 22 Sep - 16:29

Masterclass à la BNF
Comment écrire (pour se payer champagne et chapeaux).
Compte-rendus anonymes autorisés (voir l'administration) ; critiques critiquables interdites (idem).
« Comme l’a remarqué le commun des mortels, les toilettes sont un endroit propice à la méditation. »
Amélie Nothomb, « Stupeur et tremblements »
avatar
Tristram

Messages : 2442
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 61
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Amélie Nothomb

Message par Nadine le Sam 25 Nov - 15:08

Je crois avoir lu un seul roman de Nothomb, il y a des années, celui "sur l'anorexie". Il m'avait beaucoup agacée, j'avais fini par feuilleter en diagonale et le reposer.
Ce matin, je ne sais pas trop pourquoi, j'ai réessayé, à cause de la couverture et de la quatrieme de couverture.

Frappe-toi le coeur




En cherchant la photo de la couverture, je tombe sur le titre d'un article, "un conte acide et délicieux" : et bien ça fait un peu conte, oui, ce type d'écriture que, moi, j'appelle populaire. Pas de style sinon une correction syntaxique et un lexique riche, une sorte d'écriture qui raconte, à un niveau clair.
Le ressort du récit est donc que l'on réalise ce dont il s'agit, une jeune fille jalouse et vaniteuse, embourbée dans son insatisfaction, qui devient une mère froide et jalouse, puis le regard de son enfant qui devient une adulte élitiste dans ses admirations mais qui ne saura éviter de s'attacher à une personnalité tout à fait aussi catastrophique, humainement parlant, que celle de sa mère.

Bon : j'ai bien aimé, je l'ai lu d'une traite ce matin, ça m'a rappelé certaines impressions d'enfant, des sentiments d'injustice et des analyses dures de comportements d'adultes.
Franchement je ne trouve rien à critiquer. Je comprends, finalement, pourquoi beaucoup de gens, "même biens"  Laughing , trouvent certains de ses livres chouettes : elle raconte bien, elle ne hiérarchise pas conceptuellement l'avancée narrative, c'est fluide et tenu, elle ne s'égare pas, je veux dire. C'est à l'os. Tout ça sur un ton simple et pas maladroit.

Je me suis demandée si elle avait connu ce truc, enfant, Nothomb. Parce que c'est frappant qu'elle se mette en couverture comme une icône, lorsqu'on prend connaissance du corpus du récit. ça prend allure de bravoure plutôt que de vanité, ça me l'a rendue finalement attachante. Il y a de la revanche par la noblesse de coeur dans ce qu'elle a l'air de nous raconter, et de mettre en scene sur la jaquette. En quatrième, il est cité A. de Musset : "Frappe-toi le coeur, c'est là qu'est le génie".

mots-clés : #relationenfantparent


Dernière édition par Nadine le Sam 25 Nov - 15:14, édité 1 fois
avatar
Nadine

Messages : 2210
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Amélie Nothomb

Message par Nadine le Sam 25 Nov - 15:12

ps : je ne vais pas me mettre à en lire plein par contre, parce que j'ai l'impression que ça me plais SI le biais du sujet me parle.
avatar
Nadine

Messages : 2210
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Amélie Nothomb

Message par Nadine le Sam 25 Nov - 15:24

Pour l'occasion, j'ai été voir d'où sort cette citation de Musset, que parait-il je n'aime pas non plus :

A mon ami Edouard B.

Tu te frappais le front en lisant Lamartine,
Edouard, tu pâlissais comme un joueur maudit ;
Le frisson te prenait, et la foudre divine,
Tombant dans ta poitrine,
T'épouvantait toi-même en traversant ta nuit.

Ah ! frappe-toi le coeur, c'est là qu'est le génie.
C'est là qu'est la pitié, la souffrance et l'amour ;
C'est là qu'est le rocher du désert de la vie,
D'où les flots d'harmonie,
Quand Moïse viendra, jailliront quelque jour.

Peut-être à ton insu déjà bouillonnent-elles,
Ces laves du volcan, dans les pleurs de tes yeux.
Tu partiras bientôt avec les hirondelles,
Toi qui te sens des ailes
Lorsque tu vois passer un oiseau dans les cieux.

Ah ! tu sauras alors ce que vaut la paresse ;
Sur les rameaux voisins tu voudras revenir.
Edouard, Edouard, ton front est encor sans tristesse,
Ton coeur plein de jeunesse...
Ah ! ne les frappe pas, ils n'auraient qu'à s'ouvrir !

Il me semble que ces temps-ci je revisite mes a-priori, sans doute que la question de mes priorités bouge ! clown
avatar
Nadine

Messages : 2210
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Amélie Nothomb

Message par Bédoulène le Sam 25 Nov - 17:46

tu vas jusqu'au bout des choses Nadine ! c'est bien !

j'ai lu aussi quelques uns des livre de cette auteure, mais le dernier lu je lui trouvais pas mal de "redites" (Ni d'Eve, ni d'Adam)

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 4762
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Amélie Nothomb

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum