Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Ricardo Romero

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ricardo Romero Empty Ricardo Romero

Message par tom léo Sam 23 Jan - 15:38

Ricardo Romero
né 1976

Ricardo Romero Ricard10


Ricardo Romero est né à Paraná en 1976. Diplômé en lettres modernes à l’université de Córdoba, il vit à Buenos Aires depuis 2002. Il est éditeur et directeur d’une revue de littérature, mais aussi un romancier très prolifique et touche-à-tout, qui s’attaque avec bonheur à tous les genres littéraires. Son roman Histoire de Roque Rey est paru au Seuil en 2016, et il a obtenu le prix du meilleur roman 2017 du Fonds National des Arts argentin en 2017 pour Je suis l’hiver.

Oeuvres traduites en français

-  Histoire de Roque Rey (Historia de Roque Rey) 2014
-  Je suis l'hiver (Yo soy el invierno) 2017

dans la langue d'origine :

Comme membre de ‘El Quinteto de la Muerte’ il a publié deux livres
- 5
- La fiesta de la narrativa

- Tantas noches como sean necesarias, 2006
- Ninguna parte, 2003
- El síndrome de Rasputín, 2008)
- Los bailarines del fin del mundo, 2009)
- Perros de la lluvia, 2011)
- El spleen de los muertos, 2013
- La Habitación Del Presidente, 2015
- El conserje y la eternidad
tom léo
tom léo

Messages : 1347
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ricardo Romero Empty Je suis l'hiver

Message par tom léo Sam 23 Jan - 16:09

Je suis l’hiver

Ricardo Romero Cvt_je10



Originale : Espagnol/Argentine, 2017

CONTENU :
asphakte - éditeur a écrit:Jeune diplômé de l'école de police, Pampa Asiain est muté dans le village de Monge, à des centaines de kilomètres de Buenos Aires. Là-bas, il n'y a rien – une route, un bar, une quincaillerie, des maisons abandonnées – et il ne se passe rien, du moins en apparence. Jusqu'à ce soir d'hiver où un appel téléphonique l'envoie sur la rive d'un lac. Pampa y trouve le corps d'une jeune fille pendue aux branches d'un arbre. Contre toute attente, il décide de ne parler à personne de sa découverte, et c'est d'une manière peu orthodoxe qu'il va se mesurer aux secrets de cette petite communauté…

Entre Fargo et Twin Peaks, Ricardo Romero nous emmène dans un territoire au plus profond de l'Amérique où nos tragédies se font insignifiantes devant l'immensité de la nature. Fort de son atmosphère onirique et poétique, Je suis l'hiver hantera longtemps le lecteur avec ses décors enneigés et ses personnages seuls, profondément humains.

REMARQUES :
Cinq chapitres de taille différente (le dernier juste trois pages), titrés avec les prénoms des personnages qui y jouent un rôle important. Et à l’intérieur des premiers quatre chapitres une perspective sur le présent qui avance, et un retour en arrière dans le passé de(s) personnes y jouant un rôle. Ces retours expliqueront le devenir de ces personnes.
Pampa Asiain a terminé l’école de police il y a deux ans, et est arrivé ici à Monge, à 450 km env de Buenos Aires, loin de tout. Il a 22 ans, ses parents sont morts. Il est difficile de « lire » en lui, mais il y a quelque chose de sombre, de taciturne, aussi d’infiniment patient. Tout au contraire de son collègue Parra qui parle et parle… Après un appel se plaignant de pêcheurs nocturnes au lac voisin, Pampa y va, et – lorsqu’il est en train d’y nager nu – découvre un cadavre pendant dans un arbre. Il se rappellera : c’est bien la fille du quincaillier, Gretel Castellanos ! Au ieu d’appeler du renfort, il décide de procéder à sa façon : il avait distingué une scène arrangé, l’appel invitant à découvrir le cadavre… Donc, quelqu’un viendra si après des jours on n’a pas réagi. Et il prendra son poste, la nuit, surveillera le lieu sans changer rien. Et une voiture arrive…

Pampa, Gretel et… les autres, ont quelque chose de lourd, de sombre, voir de désespéré. Et alors aussi provoquent une certaine empathie chez le lecteur. Sont-ils aussi en quelque sorte victimes ayant connu de leur part des actes de violence, d’incompréhension ?

Le paysage est marqué par la pampa : comment avoir choisi le prénom d’Asiain et le paysage le même? Peut-être parce que c’est le vide ! Et, en ce début d’hiver, la neige tombe, il fait froid. La couverture française est par ailleurs dans ce sens-là jolie.

Est-ce bien un policier ? Oui et non. L’intrigue avance à un autre rythme, et le livre n’est pas un page-turner. J’avais pendant un temps pensé de ne pas lire un roman au réalisme magique. Et c’est vrai. Mais on y trouve des éléments de rêve, une lenteur cauchemardesque, un calme imposante - un roman noir?!

Pas habituel pour mes habitudes de lecteurs, et probablement pas pour tous ici !


Mots-clés : #lieu #thriller
tom léo
tom léo

Messages : 1347
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ricardo Romero Empty Re: Ricardo Romero

Message par Tristram Sam 23 Jan - 16:49

Mais perso, vu ce que tu en dis j'aimerais bien mettre la main dessus (argentin en plus) !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 11967
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ricardo Romero Empty Re: Ricardo Romero

Message par tom léo Sam 23 Jan - 17:25

@tom léo a écrit:Pas habituel pour mes habitudes de lecteurs, et probablement pas pour tous ici !

... mais certainement pour Tristram - j'aurais voulu dire! Et... et...
tom léo
tom léo

Messages : 1347
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ricardo Romero Empty Re: Ricardo Romero

Message par Bédoulène Sam 23 Jan - 17:30

j'aime bien moi les auteurs d'amérique du sud !

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 16688
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ricardo Romero Empty Re: Ricardo Romero

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Amérique Centrale, du Sud et des Caraïbes


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum