Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le deal à ne pas rater :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur Moulinex Companion ...
600 €
Voir le deal

Au cinéma

Page 7 sur 26 Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 16 ... 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par topocl Dim 21 Mai - 17:44

Avadoro a écrit: l'ambition créative

Je me demande si la véritable ambition n'aurait pas été de faire un super film avec ses trois personnages, plutôt que de montrer sa capacité à "tout" filmer...

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 8439
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Roanne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par églantine Dim 21 Mai - 19:49

topocl a écrit:The young lady.

Au cinéma - Page 7 Image103

Une jeune femme est liée par un mariage arrangé, où elle n'est autorisée qu'à s'ennuyer et obéir. Mais elle n'a pas dit son dernier mot.
On est dans l'Angleterre du XIXème siècle, rigide et austère à souhait.  William Oldroyd dont c’est le premier film , gère son image comme on traite cette femme: lenteur, beauté et silence (aucune musique dans le film). Il tire ses ficelles comme la servante tire celles du corset de Katherine: lentement, obstinément, comme on trace un sillon, et distille ainsi, tout en lumière et symétries, cette ambiance malsaine et étouffante. Et puis quelques échappées dans une sublime nature donnent un souffle, une  libération qui explose en une scandaleuse perversion, jouissive par  son excès-même (Méfiez-vous des jeunes femmes soumises!). Et l l'image reste là sereine, immuable, tout comme l'hypocrisie sociale.
Il faut accepter qu'on n'est pas dans la fofollerie et l'invention joyeuse, mais c'est un film qui a en lui une force dérangeante.
Je l'ai raté et ça me fait encore plus râler en lisant ce que tu en dis ! Je crois que j'aurais aimé !
églantine
églantine

Messages : 4431
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par églantine Ven 26 Mai - 19:50

Citoyen d'honneur ( Mariano Cohn, Gastón Duprat ; réalisateurs Argentins )

Au cinéma - Page 7 Citoye10
Au cinéma - Page 7 Citoye11
Au cinéma - Page 7 Citoye12

En trois mots ....J'ai trop le flemme ! Mais c'est un vrai coup de coeur pour moi !
j'ai vu hier Citoyen d'honneur de Mariano Cohn, Gastón Duprat (Argentins que je ne connaissais pas du tout ) et , si c'est un peu peu faiblard visuellement , il y a de belles pistes de réflexions ( sur l'art , le rôle de l'artiste , la transcendance qui fait "oeuvre d'art " , la solitude de l'artiste , la fuite dans la création , l'honnêteté de l'artiste dans ses emprunts à "la réalité" , etc ....) , un texte très "littéraire" ,avec un personnage principal ambivalent assez fascinant ! Une fin inattendue basculant presque vers le fantastique et une subtile mise en abyme ... Vraiment ,j'ai passé un super moment , immédiatement happée par la force des réparties , soignées et suffisamment caustiques pour me laisser dans un demi sourire deux heures durant .... ! Pourtant techniquement il faut bien avouer que c'était très moyen , dommage . Mais voilà des réalisateurs que j'entends bien suivre , prometteurs !



Au cinéma - Page 7 Citoye13
églantine
églantine

Messages : 4431
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par églantine Ven 26 Mai - 19:58

Une famille heureuse
( Nana Ekvtimishvili, Simon Groß: Réalisateurs Georgiens )


Au cinéma - Page 7 Une_fa10

Au cinéma - Page 7 Une_fa13

Au cinéma - Page 7 Une_fa11


Au cinéma - Page 7 Une_fa12


J'ai  vraiment la grosse flemme ces derniers temps , alors juste un copié copié d'un message brouillon envoyé à une amie rapidou le lendemain ! Parce que il vaut quand même le coup ce film ....
C'était pas mal, même bien , le film Georgien que j'ai vu samedi "Une famille heureuse" même si à mon avis surestimé par les critiques ....
Une femme d une bonne cinquantaine qui décide de quitter mari , grands enfants , père et mère , toute la smala avec qui elle a vécu dans un appartement sans aucune possibilité de se créer une sphère à soi : elle se heurte à l'incompréhension familiale , car elle n'a jamais fait de vague jusqu'à présent ....Placide , réservée , et droite dans ses bottes elle semble avoir toujours vécue ....Et c'est avec cette même posture qu'elle fait ses valises , sans porter grief à qui que ce soit . Ce premier geste audacieux de femme qui s'affirme dans une fermeté tout en douceur sera le début d'une nouvelle adhésion au monde portée par un choix libérateur et réconciliateur ....Rien n'est dit , tout est dans l'interprétation du spectateur avec les clés que nous offrent les réalisateurs avec des images de ce nouveau quotidien où sensualité et douce solitude se conjuguent avec le bruit du vent dans les arbres s'engouffrant par la miséreuse fenêtre au vernis écaillé sur un fond de musique classique comme un goût de liberté dans ses premiers pas . La fin est pleine d'espoir .
C'est plein de bienveillance , de lassitude , d'acceptation et de douce révolte . Et plus encore . Un film riche je trouve et qui accompagne longtemps après .....
églantine
églantine

Messages : 4431
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par Invité Sam 27 Mai - 11:04

Je l'avais vu, Citoyen d'honneur. Sorti il y a un bon moment par chez moi. J'ai eu parfois du mal à y croire à ce personnage principal, mais y avait des réflexions intéressantes en effet.

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par églantine Sam 27 Mai - 15:25

Arturo a écrit:Sorti il y a un bon moment par chez moi. J'ai eu parfois du mal à y croire à ce personnage principal,
Ah bon .
C'est bizarre , l'acteur est vraiment  extra .
églantine
églantine

Messages : 4431
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par Invité Sam 27 Mai - 18:02

Ce n'est pas l'acteur, mais le perso qui m'a semblé un poil caricatural. On aurait dit un ministre, enfin c'est ptet ça la vie de Nobel, mais ça fait pas rêver ^^

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par églantine Sam 27 Mai - 18:47

Ah .
je n'ai pas réfléchi de cette manière-là ....Peu importait dans mon approche si ça correspondait ou pas à une réalité ....D'ailleurs la fin nous bascule dans une forme presque onirique , nous sommes dans une sorte de rêve éveillé dans ce film dès le début . Les personnages du village sont aussi complètement caricaturaux (vu sous le regard condescendant de Mr Prix Nobel  mais aussi  l'autre regard , celui  de Daniel , l'enfant du pays, dans la douleur d'une fraternité non vécue , fuie ....) , on frise l'absurde , Kafka est évoqué d'ailleurs ....Et c'est probablement ça qui fait la force de ce film .
Du reste dès le début cet homme semble n'être qu'un fantôme ....Et le rebondissement final , empreint de cynisme le replonge dans cette condition fantomatique , son séjour sur sa terre natale constituant une sorte de parenthèse dont il a une fois de plus tiré toute la sève ( même la pire , poison fatal sans la transcendance artistique ? ) pour survivre comme un mort-vivant .
Pour moi ce film possède une grande force malgré ses défauts esthétiques .
églantine
églantine

Messages : 4431
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par églantine Dim 28 Mai - 21:16

tom léo a écrit:
topocl a écrit:J'ai vu la présentation hier  (de l'homme patient), ça m'a presque tentée.

J'y étais pour Les fantômes d'ismaël d'Arnaud Desplechin.
Très mitigée sur ce film, avec de très beaux moments, des personnages  limite oniriques, tous fous à lier, , une interprétation décalée jouissive, mais comme une boursouflure du type qui veut montrer qu'il est capable de faire mieux qu'un simple petit film français., essaye d'ajouter de l'humour (mais là c'est carrément comédie française à la  con) , des scènes de film d'espionnage qui n'apportent rien à part montrer qu'il sait filmer ( ou alors quelque chose de totalement inabouti) et qu'il a assez de sous pour emmener une équipe au Maroc.
Bon.
Ambigu donc. J'ai hâte d'avoir d'autres avis.

Aussi vu hier au ciné. Je partage ce ressenti de topocl. Moi, je voyais au moins, deux, voir trois films différents, un sur un niveau franchement "dramatique", sérieux; un autre ressemblant (superficiellement) à des éléments des loufoqueries à la Jeunet (que j'aime beaucoup par ailleurs). Mais ces niveaux différents ne formaient pas - à mon avis - un tout, et créaient presque une forme de rupture de ton.

Certes, des moments en soi, pris tels quels, très bien.

Je suis bien du même avis que vous miss topocl et Tom !
C'est vrai que ça manque cruellement d'unité toutes ces pistes disparates !


topocl a écrit:Merci Tom léo, tu me rassures;
Oui, Charlotte Gainsbourg est plus dans el jeu d’acteur que d'habitude (où elle a tendance a n'être que paresseusement elle-même). Elle a des jaillissements surprenants. Marion Cotillard et Matthieu Amalric jouent chacun une folie particulière, l'une lisse et l'autre quasi furieuse. Ils sont excellents tous les trois , bien que Depleschin leur fasse adopter ce ton un peu décalé, évanescent (un peu Rohmer?)
Almaric est quand même nettement mois bon que les deux actrices et je te rejoins miss topocl , elle semble prendre un nouveau virage Charlotte avec la maturité et vraiment elle est bouleversante à certains moments dans ce rôle pourtant difficile . Marion Cotillard excelle aussi , avec un rôle plus facile quand même .

Avadoro a écrit:Au cinéma - Page 7 26829710

Les fantômes d'Ismaël
Les rencontres et retours en arrière révèlent la tonalité d'un rêve poétique, mais le film reste trop souvent figé et abrupt dans ses intentions.
C'est bien résumé Avodoro .

Mais bon à mes côtés des connaissances qui sont sortis emballées . Sans trop savoir me dire pourquoi ( mais comme elles étaient imbibées de la critique dithyrambique de Télérama l'incontournable  .... Au cinéma - Page 7 1384701150 )
Pour tout dire , je l'ai trouvé prétentieux ce film . Assez vide dans de l'emballage pseudo film d'auteur .
églantine
églantine

Messages : 4431
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par topocl Sam 3 Juin - 9:27

Une famille heureuse.

Il émane au final de ce film un certain charme malgré l'opacité de son héroïne, le manque d'originalité du sujet, la réalisation peu inventive, le côté couleur locale de la famille qui n'y va pas dans la nuance. Comme a du charme toute œuvre qui interroge sur la place de l'individu dans le monde, celle qu'on lui fait, celle qu'il se fait, le rôle de l’autre et du silence. Oui, c’est dans les phases de silence, apaisées, que s'invente cette femme.

églantine a écrit: La fin est pleine d'espoir .
Là je ne suis pas si sûre. Depuis le début je me demandais quel choix de fin les réalisateurs allaient nous offrir; il y a là comme une réconciliation enfin possible, mais aussi l'idée que cette solution là non plus n'est pas forcément la bonne. Que, au final, Manana n'a pas de place réelle dans cette société enfermée dans ses conventions. Ni ici seule, ni auprès de sa famille (??).

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 8439
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Roanne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par églantine Sam 3 Juin - 11:38

topocl a écrit:Une famille heureuse.



églantine a écrit: La fin est pleine d'espoir .
Là je ne suis pas  si sûre. Depuis le début je me demandais quel choix de fin les réalisateurs allaient nous offrir; il y a là comme une réconciliation enfin possible, mais aussi l'idée que cette solution là non plus n'est pas forcément la bonne. Que, au final,  Manana n'a pas de place réelle dans cette société enfermée dans ses conventions. Ni ici seule, ni auprès de sa famille (??).
Oui peut être en fait....Je ne sais pas. scratch
J ai voulu y croire. Une bouffée d optimisme ce jour-là dans l effort surtout, comme une bouée  ?  Parce que j avais revu I am not your negro juste avant Une famille heureuse...(J avais passé ma soirée au ciné avec ces deux films successifs ) et m est avis que ça a dû fortement influencer l orientation de mon regard pour celui-ci. Rétrospectivement....Je me souviens d un état un peu étrange. Au cinéma - Page 7 575154626
Il faudrait que je le revoie. Pour savoir.
Et avec le recul, il me reste  , à cette seconde, une forme de mélancolie et de fatigue de ce film.
C est vrai ce que tu soulignes : elle n a pas de place. Lui reste son intériorité, à condition qu on ne lui vole pas l atmosphère dont il a besoin pour se développer et exister.
églantine
églantine

Messages : 4431
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par topocl Sam 3 Juin - 12:50

Les réalisateurs font le choix de cette fin ouverte, donc évidemment chacun y voit ce qu'il veut ou peut. C'est pour ça que c’est intéressant de confronter les points de vue, de ne pas se limiter à son pré carré. Et pour une fois, curieusement c'est moi qui suis plus pessimiste que toi!

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 8439
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Roanne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par églantine Dim 4 Juin - 15:07

L'amant double ( François Ozon)

Au cinéma - Page 7 Ozon10


Je viens de le voir : tentée d'espérer qu'Ozon aurait pris un bon rythme de croisière dans la foulée de Frantz !
Niet , il retombe dans son cinéma lourdingue , sans originalité avec un thriller de base , mélangeant "fouilli foullu" ingrédients piochés dans le film d'horreur , la psychanalyse à trois balles , le fantasme érotique , les jeux de miroirs et des jeux de pistes pour brouiller le spectateur ( à part que ça fait flop ) , une froideur et distance délicieusement perverses. ..
....Mais je serais malhonnête de nier avoir pris un certain plaisir (et carrément un plaisir certain ) dans ces eaux troubles et un brin dérangée quand même par le plaisir de Marine Vacth à s'offrir à la caméra dans ce rôle plutôt transgressif , ...ça fera un bon thriller de base pour un dimanche soir à la télé dans un an ou deux .
Mais c'est un peu du gâchis de la part de François Ozon , il sait faire tellement mieux .
On stagne dans le divertissement et la surface : assurément que malgré quelques scènes un peu glauques , vous ne risquez pas d'être trop remués dans le tréfonds de votre inconscient . C'est donc plutôt reposant .
églantine
églantine

Messages : 4431
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par Avadoro Mar 6 Juin - 23:54

églantine a écrit:
Au cinéma - Page 7 13813010


De toutes mes forces (Chad Chenouga)


Risqué de se lancer à traiter une fois de plus sur ce sujet tant battu et rebattu , de surcroît en ces périodes de morosité aigue , pour des spectateurs plus enclins à s'envoler dans les étoiles avec Ryan Gosling, Emma Stone, qu'à se laisser plomber par un réalisme social à la Ken Loach .
Et pourtant ....Parce qu'on sent du vécu , assumé mais avec suffisamment de pudeur pour ne pas en faire des tonnes ,
parce que notre rencontre avec Nassim à travers Khaled Alouach tient presque du conte de fées moderne ,
parce que Chad Chenouga reste sur un registre très classique limitant les erreurs ,
parce qu 'il a la décence de ne pas tomber dans un misérabilisme larmoyant ( et l'écueil était difficile à éviter pourtant ) , voilà un petit film plutôt sympathique par sa sincérité et sa justesse .
...........

Je partage l'avis d'églantine sur ce film, qui brille souvent par la sensibilité de son regard malgré quelques faiblesses. Le sujet était propice à la caricature et Chad Chenouga, soutenu par son principal acteur Khaled Alouach, offre une vision contrastée et souvent poignante d'une jeunesse à la recherche de perspectives, entre espoir et désillusion. Les barrières sociales, à travers l'évocation d'une opposition géographique, sont abordées avec suffisamment de recul et les protagonistes cherchent, parfois maladroitement, à dépasser des murs qui semblent pourtant infranchissables.

J'ai tout de même regretté une surcharge dramatique du récit, notamment dans le dernier tiers. Une dimension presque onirique est certes séduisante dans son excès mais De toutes mes forces manque alors de simplicité malgré la richesse de ses intentions.

Avadoro
Avadoro

Messages : 1401
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 38

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par Avadoro Dim 11 Juin - 14:45

églantine a écrit:
L'amant double ( François Ozon)

Au cinéma - Page 7 Ozon10

Mais c'est un peu du gâchis de la part de François Ozon , il sait faire tellement mieux .
On stagne dans le divertissement et la surface : assurément que malgré quelques scènes un peu glauques , vous ne risquez pas d'être trop remués dans le tréfonds de votre inconscient.

J'ai aussi été déçu par ce nouveau film de François Ozon, surtout après Frantz. On peut certes considérer L'amant double comme un moment de détente, sans prendre aux sérieux des développements artificiels voire absurdes, mais j'ai trouvé que le vide du scénario reflétait aussi un mépris pour ses personnages. Jérémie Renier et Marine Vacth font ce qu'ils peuvent mais restent des pantins désincarnés face à des rebondissements mécaniques, voire grotesques lorsque la violence surgit et fait basculer la réalité dans un cauchemar.

L'amant double représente une variation sur des thèmes souvent abordés au cinéma, et François Ozon ne réussit pas à apporter un regard personnel en multipliant les sorties de piste, jusqu'à un épilogue uniquement manipulateur.
Avadoro
Avadoro

Messages : 1401
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 38

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par animal Jeu 15 Juin - 21:09

Avadoro, églantine (les autres aussi !) j'espère vous lire sur Retour à Montauk Au cinéma - Page 7 1486156233

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13168
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par animal Dim 25 Juin - 22:44

Au cinéma - Page 7 09308010

Demi-déception pour Nos patriotes mais on tâchera de faire un fil quand même, Les fragments d'Antonin c'était bien !

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13168
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par animal Lun 26 Juin - 21:00

Au cinéma - Page 7 4273bd10

KO

Un film pas mal fichu (qui ne ressemble pas à un téléfilm), bien arrangé même et qui, argument de départ, joue bien sa carte du décalage. Un type qui s'impose, catégorie prêt à tout, dans son boulot pour une chaîne de tv se réveille présentateur météo ? Et le film est plutôt un thriller pour nous emmener le temps de sa lutte pour retrouver son statut.

Le winner sans scrupules qui se retrouve du côté des losers a un côté sympathique grinçant, surtout que ça ratisse large dans les attitudes et le paysage social. La part de fantastique ne tire pas sur la fable, ça aussi c'est plutôt bien. Une atmosphère de Paris la nuit n'est pas non plus si mal foutue...

C'est juste que ça laisse un goût de film assez bien fichu avec des acteurs pas mauvais mais sans réel intérêt. (J'ai aussi été déçu par le "fight club" du film).

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13168
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par églantine Lun 26 Juin - 21:03

animal a écrit:

C'est juste que ça laisse un goût de film assez bien fichu avec des acteurs pas mauvais mais sans réel intérêt.
Tu confirmes ce que j'ai entendu par ailleurs !
églantine
églantine

Messages : 4431
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par animal Lun 26 Juin - 21:14

Arf, pas de regrets à l'avoir vu mais il y a le "dommage" à côté. Au cinéma - Page 7 2441072346

C'était Retour à Montauk le film à voir !

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13168
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Au cinéma - Page 7 Empty Re: Au cinéma

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 7 sur 26 Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 16 ... 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Cinéma, TV et radio :: Cinéma, TV et radio

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum