Chamaco_VilaMatas

On sait que l’un des aspects les plus séduisants de la littérature est sa possibilité d’être une sorte de miroir qui avance ; un miroir qui, comme certaines horloges peut avancer.

Enrique Vila-Matas, Perdre des théories

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Hélène Gestern

    Partagez
    avatar
    topocl

    Messages : 1976
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 57
    Localisation : Roanne

    Hélène Gestern

    Message par topocl le Dim 18 Juin - 19:55

    Hélène Gestern
    Née en 1971




    Hélène Gestern est une écrivaine française née en 1971. Elle vit et travaille à Nancy. Elle est également enseignante-chercheuse à l'Université, où elle est rattachée à un laboratoire spécialisé dans l'étude du lexique.


    Œuvres

       Eux sur la photo (Arléa, 2011).
       Le Chat (nouvelle, Émoticourt, 2013).
       La Part du feu (Arléa, 2013), prix littéraire des Lycéens d'île-de-France 2013.
       Portrait d'après blessure (Arléa, 2014), prix Erckmann-Chatrian et prix Culture et Bibliothèques pour Tous.
       L'Odeur de la forêt (Arléa, 2016), Feuille d'Or de la Ville de Nancy.

    Wikipedia


    _________________
    Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
    Dany Laferrière
    avatar
    topocl

    Messages : 1976
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 57
    Localisation : Roanne

    Re: Hélène Gestern

    Message par topocl le Dim 18 Juin - 19:58

    Eux sur la photo



    Hélène Gestern, dont l’héroïne s’appelle Hélène - cela ne peut être anodin - nous raconte l’histoire d’u couple somme toute assez banale, leur amour contrarié pour cause de mésalliance, mais qui ne fut jamais oublié, et malgré des mariages de raison, renaquit dans un bonheur éclatant pour tourner assez vite au tragique. Une histoire souvent entendue, mais qu’Hélène Gestern tourne fort joliment : une photo immortalisant Pierre et Nathalie lors d’un tournoi de tennis, va réunir Hélène et Stéphane, leurs enfants respectifs, le temps d’une chasse aux non-dits, dans une relation faite de patience, de respect , de tendresse et d’humour. Ces deux là, tout au long d’une année, vont découvrir les secrets qui les ont déchirés, les ont faits ce qu’ils sont, et par là se découvrir l’un l’autre.

    Roman épistolaire des temps modernes, Eux sur la photo alterne lettres, courriels et SMS où les deux héros se dévoilent peu à peu, dans une douceur tranquille et pleine d ‘humour. C’est cette prose délicate et surannée, pleine de délicatesse qui donne sa vraie valeur au livre. C’est un  vrai régal de voir comment les mots évoluent, selon le support, et au fil de la progression de leur relation. Quant aux description des photos peu à peu retrouvées qui vont mener Stéphane et Hélène de révélations en fausses pistes, leur description constitue autant de petites nouvelles assez sublimes.

    Histoire assez banale, certes, mais dont le mode  narratif nous offre un livre  finalement plutôt original, charmant, où la drame et la légèreté nous entraient alternativement, Eux sur la photo montre à quel point nous sommes ballottés par nos destins,  fragiles et imparfaits.

    (commentaire récupéré)


    _________________
    Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
    Dany Laferrière
    avatar
    topocl

    Messages : 1976
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 57
    Localisation : Roanne

    Re: Hélène Gestern

    Message par topocl le Dim 18 Juin - 21:02

    L'odeur de la forêt



    Le fait que les gens résident outre-tombe ne les rend pas forcément inoffensifs.

    Héléne Gestern réussit avec brio, intelligence et sensibilité le pari d'un livre  énorme (700 pages bien denses) qui mêle histoire intime, romanesque  et recherche historique.

    Son héroïne, historienne chercheuse spécialisée dans la phottographie, hérite par donation d'un corpus de lettres et de photographies , œuvre d'un soldat de la Grande Guerre. Celles-ci ont une valeur inestimable, d'une part parce qu’elles sont adressées à un éminent écrivain de l'époque sur lequel persistent de nombreuses interrogations, mais encore plus  par leur propos-même : à côté du témoignage du quotidien du poilu, émerge peu à peu un dossier à charge contre les horreurs et absurdités de cette guerre-boucherie, qui mène des fournées entières de soldats à une mort certaine pour un but dérisoire. Les découvertes s'ajoutant aux révélations, peu à peu la recherche, sans perdre son objectif, prend de l'ampleur, s'étend à toute une famille (passions, amours et rébellion) et  s'ouvre sur la guerre suivante.

    A cet aspect historique, l'auteur mêle habilement le récit intime de son expérience propre (elle sort d'un deuil éprouvant et ce travail lui permet de reprendre confiance en la vie) avec les destins croisés des personnages dans un récit si haletant qu'il emprunte aux meilleurs polars : énigmes à tiroirs, preuves manquantes, rivalités de chercheurs, messages codés, fausses pistes constituent les étapes de  cette investigation passionnée. Ce n'est pas le moindre intérêt du livre que de donner à voir le travail  de chercheurs dont on découvre l'ambition comme l'humilité, les intuitions et les errances au fil des pages. Les personnages, subtils et attachants, s'incarnent dans ces périodes dont le tragique distord les destins, ceux des hommes partis au combat, de ceux qui restent à attendre, et de ceux qui leur survivront.

    Une écriture inspirée, une belle habileté à croiser les destinées et les ramifications de son histoire, une sensibilité à fleur de peau, Hélène Gestern, petite cousine d'Anne-Marie Garat, interroge sur le destin du siècle, le rôle des images, l'impact des morts sur l'existence des vivants, et la nécessité d'affronter ses démons et d'entretenir le souvenir.


    mots-clés : #premiereguerre #roman


    _________________
    Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
    Dany Laferrière
    avatar
    Nadine

    Messages : 1662
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Hélène Gestern

    Message par Nadine le Dim 18 Juin - 21:32

    Wah.
    Je note.
    (Chercheuse en lexicologie en plus. wah)
    avatar
    topocl

    Messages : 1976
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 57
    Localisation : Roanne

    Re: Hélène Gestern

    Message par topocl le Lun 19 Juin - 9:22

    Nadine, as-tu lu Anne-Marie Garat?
    (il y a une Anne Marie "envers qui la dette est si grande" dans les remerciement à la fin, et je me demande si ce n’est pas elle, le lien entre ces deux auteurs est manifeste, même si Hélène Gestern parait moins fantasque)


    _________________
    Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
    Dany Laferrière
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2504
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Hélène Gestern

    Message par Bédoulène le Lun 19 Juin - 14:22

    me semble que tu as apprécié tes deux lectures topocl, je vais donc jeter un oeil sur cette auteure

    (qui a du temps à céder ?)


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    Nadine

    Messages : 1662
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Hélène Gestern

    Message par Nadine le Lun 19 Juin - 14:58

    Oh làlà, non, topocl.
    et note le pont que tu traces.
    Je note aussi ! bounce Et je n'avais pas vu même son fil. C'est quand même bien ce forum je vous le dis je vous le dis , à la manière de Martin Eden : Bon dieu ! Bon dieu !
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2504
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Hélène Gestern

    Message par Bédoulène le Mar 20 Juin - 9:25

    Eux sur la photo dans la tablette !


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud

    Contenu sponsorisé

    Re: Hélène Gestern

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 14:09