Stieg Larsson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stieg Larsson

Message par oceanelys le Ven 9 Déc - 22:51

Stieg Larsson
(1954-2004)


Stieg Larsson, de son nom complet Karl Stig-Erland Larsson, est un journaliste et écrivain suédois connu pour son engagement contre l'extrémisme de droite et le racisme. Publiée à titre posthume entre 2005 et 2008, sa trilogie Millénium le rend mondialement célèbre. Sur un plan littéraire, ses influences sont à chercher dans la culture populaire. Fan de Fifi Brindacier, la célèbre fillette aux couettes créée en 1945 par Astrid Lindgren, il est également un grand connaisseur de la science-fiction. Pendant son adolescence, Stieg Larsson écrit avec Rune Forsgren deux fanzines, Sfären et Fijagh! En 1978 et 1979, il fait partie de l'exécutif de la plus grande association nordique de science-fiction, la Skandinavisk förening för science fiction (SFSF) ; en 1980, il en est même le président.

Sa trilogie Millénium et sa mort prématurée (d'une crise cardiaque) bouleversent l'image du journaliste probe et intègre que l'on avait de lui jusqu'alors. L'événement littéraire fait instantanément de lui un héros littéraire. Quelques mois avant son décès, il contacte en effet le plus grand éditeur suédois, Norstedts, et lui livre une série de trois romans policiers, soit près de 3000 pages. Le succès est au rendez-vous, malgré (ou en raison de) l'absence tragique de l'auteur pour promouvoir son œuvre. L'éditeur vend deux millions trois cent mille exemplaires en suédois. Traduite dans vingt-cinq pays, la trilogie connaît un succès foudroyant en France. Près d'un million d'exemplaires sont vendus en un peu moins de deux ans, poussé par le seul bouche-à-oreille. Aux États-Unis, les droits ont été achetés pour 210 000 USD. Une adaptation cinématographique a été réalisée.

Bibliographie :

Série Millenium :

Tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes ; Page 1
Tome 2 : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette ; Page 1
Tome 3 : La reine dans le palais des courants d'air

MAJ de l'index le 28/09/2018
avatar
oceanelys

Messages : 198
Date d'inscription : 03/12/2016
Age : 34
Localisation : Là où il fait chaud

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Stieg Larsson

Message par oceanelys le Ven 9 Déc - 23:02



Millénium - Les hommes qui n'aimaient pas les femmes
Après avoir perdu un procès en diffamation, Mickael Blomkvist, brillant journaliste d'investigation, démissionne de la revue Millénium et ressasse son dépit. Il est contacté par un magnant de l'industrei qui lui confie une enquête vieille de quarante ans : sur l'île abritant l'imposante propriété familiale, sa nièce, Harriet Vanger, a naguère disparu, et il reste persuadé qu'elle a été assassinée. Si ce n'est pas exactement le hasard qui réuniot Mickael Blomkvist et Lisbeth Salander, réchappée des services sociaux et génie de l'informatique, c'est une vrai chance, car la jeune femme va bien vite s'imposer comme le meilleur atout du journaliste pour élucider l'affaire. L'intolérance, l'hypocrisie, la violence et le cynisme de notre monde contemporain - aux niveaux politique, économique, social, familial - sont les ressorts de ce pola addictif, au suspence insoutenable, qui a enthousiasmé des millions de lecteurs.


J'ai vu le film lors de sa sortie au cinéma et cela m'a terriblement donné envie de lire le bouquin. Mikael doit retrouver Harriet Vanger disparue 40 ans plus tôt à la demande de son oncle, Henrik Vanger qui ne vit que pour retrouver son assassin. En effet, il est persuadé qu'Harriet a été assassinée sinon comment expliquer sa disparition et puis si elle était en vie, elle aurait donné de ses nouvelles.De plus, il est persuadé d'être persécuté par cet assassin car chaque année il reçoit un tableau avec une fleur à l'intérieur et le dernier cadeau offert par Harriet est un tableau avec une fleur rare à l'intérieur... Mikaël, par la force des choses, se retrouve à travailler avec Lisbeth Salander., ils vont découvrir que derrière la disparition d'Harriet se cache surtout une enquête d'un tueur en série. Ce tueur s'en prend uniquement aux femmes et cela depuis de très nombreuses années.

La rencontre entre ces deux personnages est surprenante. Deux personnages tout à fait contraire mais qui finalement s'entendent bien. Tout oppose ces deux personnages à commencer par la différence d'âge. Lisbeth a 24 ans et Mikael plus de 40. Lisbeth a un fort caractère. On comprend très vite qu'elle a de lourds secrets non dévoilés. Elle ne fait confiance à personne, ne se confie pas, vit isolée. Sa vie semble être une succession de malheurs. On ne connait que très peu de détails sur son passé et Lisbeth, elle-même ne sait pas ce qu'est sa vie, quel sera son futur. Elle se cherche encore. Je trouve que cela est une belle rencontre. Mikael, mature, ne juge pas Lisbeth. Il préfére juger sur ses compétences et non pas ce qu'elle dit ou paraît. Quant à elle, elle prend les choses comme elles viennent, ne réfléchit pas forcément aux conséquences.

J'ai lu le livre quasiment d'une traite. Le livre fait 706 pages et je trouve que la découverte du tueur en série est un peu rapide mais elle est quand même bien menée. J'ai adoré la rencontre entre ses deux personnages et j'aime beaucoup aimé que cette enquête ne soit pas menée par des inspecteurs ou des commissaires ou autres qui ont quelques choses à prouver comme dans de nombreux polars. Ici, ce sont des gens qui ne demandent rien à la base qui se retrouvent à mener une enquête sans savoir où ils mettent les pieds. Beaucoup de rebondissements qui m'ont vraiment tenus en haleine.

Pour comparer un peu au film

Je trouve que le film est fidèle dans l'ensemble mais beaucoup de raccourcis sont utilisés, pas mal de détails omis ou changés et surtout il y a des scènes où on ne comprend pas ce qu'il se passe. Seuls les détails du livre permettent de comprendre. Des scènes assez dures et gores sont dans le film mais le livre ne m'a pas fait ressentir les mêmes douleurs. Peut-être est-ce du au fait que j'ai vu le film avant. Le bon point du film : le dénouement concernant le tueur en série est plus long que dans le livre je trouve. Daniel Craig est génial en Mikael Blomkvist. Il interprète très bien ce rôle. Quant au personnage de Lisbeth,  je la préfère nettement dans le livre, il manquait une je ne sais quoi dans le film, il aurait peut-être fallu plus de hargne. Je vous conseille donc ce livre qui est génial et qui est un gros coup de cœur pour moi. J'ai d'ailleurs vite enchaîné sur le Tome 2.


mots-clés : #polar
avatar
oceanelys

Messages : 198
Date d'inscription : 03/12/2016
Age : 34
Localisation : Là où il fait chaud

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Stieg Larsson

Message par topocl le Lun 11 Juin - 9:51

Les hommes qui n'aimaient pas les femmes.


Très habilement troussé, en effet, ce premier opus  de Millenium. Une écriture millimétrique qui colle à ses deux héros réunis dans un  duo tout à la fois bancal et parfaitement adapté . Mikael Blomkvist,journaliste d'investigation plein d'une probité, haineux quand le pouvoir et l'argent sont mal employés, compassionnel avec les faibles et tout ce qui sort des rails, et Lisbeth Salander jeune femme asociale, tatouée et piercée, plaie hurlante hypermnésique, dont il est dit quelque part qu'elle pourrait être Aperger "ou quelque chose comme ça" (je penche pour le "quelque chose comme ça").

Quant à l’intrigue , il s’agit plutôt d'un faisceau d'intrigues intimement entremêlées à composante politique, économique, rituelle, sexuelle, d'une belle complexité qui arrive à rester claire jusqu'au bout, portée par des personnages (un peu moins fouillés que les enquêteurs) pour la plupart membres d'une richissime famille d'industriels suédois, capable derrière son écran de fric des pires turpitudes.

Intelligent, haletant, addictif, quoique un peu glauque par moments par l'accumulation.

mots-clés : #conditionfeminine #criminalite #famille #polar #politique #sexualité

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 4850
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 58
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Stieg Larsson

Message par Bédoulène le Ven 15 Juin - 18:25

merci topocl, je pense que ce genre de livre peut me plaire !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 8907
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Stieg Larsson

Message par topocl le Sam 16 Juin - 10:41

La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette


Il ne faut pas craindre l'accumulation ou  le trop plein. Stieg Larsson était un obsessionnel, qui n'hésitait pas à écrire une page entière sur l'achat de mobilier de Lisbeth à ikea, sur sa liste de courses à 7-eleven, à ne louper aucun café avalé (en précisant de quel café il s'agit)  aucune cigarette fumée, aucune douche prise, aucune biographie détaillée, aucune marque d'arme à feu, aucun itinéraire etc...Et qui manifestement jubilait à entrecroiser les nœuds de sa pelote soigneusement emmêlée, d'y ajouter des couches, des complications, des liens externes,  des complications encore. Un type à la logique si implacable que même les multiples coïncidences deviennent acceptables..

Ceci admis , c'est avec un parfait plaisir qu'on retrouve Lisbeth Salander, soigneusement occupée à effacer toute trace d'elle sur terre (dans une première partie il est vrai un peu longuette - mais après, quand ça démarre, ça démarre à 100 à l'heure). Cette habile manipulation va malheureusement aboutir au résultat de la placer sous les projecteurs, comme principale suspecte de trois meurtres opérés en une même soirée. Le lien s’avérera être le commerce du sexe, thème féministe une fois de plus chez cet auteur.

Lisbeth tient la place centrale dans ce roman, qui non seulement nous découvre ses origines dans une enfance plutôt corsée (et même plus), une adolescence manipulée sans que nul ne le sache par les services secrets. Elle reste cette Lisbeth si atypique, et ses talents de super-woman augmentent encore, capable de hacker n'importe quel ordinateur, de défier n'importe quel système de surveillance, de fixer n'importe quel document en détail dans sa mémoire hypermnésique, de terrasser n’importe quel agresseur deux fois plus lourd qu'elle, et le pire c’est qu'on y croit!  Dans son libertarisme solitaire, sa logique très personnelle, sa violence intériorisée et extériorisée, sa détermination insondable, son mètre cinquante, elle reste épatamment séduisante (pour une héroïne de roman en tout cas), déroutante et invincible.

Dans cette enquête bien corsée, trois équipes font la course et interagissent, la police, globalement convaincue de la culpabilité de Lisbeth, et ses deux amis : Dragan l'ancien employeur  qui voudrait bien comprendre et Mikael Blomkvist convaincu de son innocence. On est dans un sacré roman choral, avec un aspect militant pour la liberté  et les droits de l'homme et de la femme. qui prend alternativement le point de vue de Lisbeth, des divers enquêteurs, et des malfrats pour dresser des portraits incisifs  sans négliger personne. On passe un vraiment bon moment, on sait très bien que Lisbeth s'en sortira, et qu'importent les moyens



mots-clés : #conditionfeminine #criminalite #polar #politique #relationenfantparent #romanchoral #vengeance

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 4850
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 58
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Stieg Larsson

Message par Bédoulène le Sam 16 Juin - 10:54

bon ce sera parmi des lectures prochaines (dans quelque temps)

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 8907
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Stieg Larsson

Message par topocl le Sam 16 Juin - 11:04

Chaque tome fait 600 bonnes pages bien denses.
Je fais une petite pause avant le troisième.

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 4850
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 58
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Stieg Larsson

Message par Armor le Sam 16 Juin - 12:26

J'ai l'impression d'être la seule à ne pas avoir accroché plus que cela à Millenium... Wink
J'avais même failli abandonner en cours de route. Cela dit le tome que j'avais préféré est le troisième, un peu différent, dont j'avais aimé certains passages instructifs.

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
avatar
Armor

Messages : 2643
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 37
Localisation : A l'Aise Breizh

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Stieg Larsson

Message par Bédoulène le Sam 16 Juin - 12:52

suis courageuse, les pavés ne me font pas peur ! Smile

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 8907
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Stieg Larsson

Message par topocl le Sam 16 Juin - 14:35

J'ai listé les défauts, Armor, je comprends qu'ils puissent déranger.

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 4850
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 58
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Stieg Larsson

Message par Nadine le Dim 17 Juin - 13:08

Un livre que j'ai ...écouté, lu par Emmanuel Deckoninck.
Le tome 1 durait 17h. J'ai vérifié.

J'étais au chômage, heureusement.
Une expérience fabuleuse, c'était génial. Un truc impossible autrement je suppose. J'ai passé une semaine en transe. Depuis, paradoxalement, je suis très réfractaire aux séries, c'est "too much" d'être accro.

Sa lecture etait vraiment prenante.

avatar
Nadine

Messages : 2929
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Stieg Larsson

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains de Scandinavie

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum