Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment : -48%
[Offre Prime] Sonnette vidéo connectée ...
Voir le deal
49 €
Le Deal du moment : -41%
Pompe Bosch EasyPump avec batterie 3,6V ...
Voir le deal
39.91 €

Charles Dickens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Charles Dickens Empty Charles Dickens

Message par Tristram Mar 2 Mar - 23:51

Charles Dickens
(1812 – 1870)


Charles Dickens Charle10

Charles John Huffam Dickens est un romancier anglais né à Portsmouth le 7 février 1812.
Il passa une enfance heureuse à Chatham au sein d’une famille modeste. Malheureusement, alors qu’il rejoint son père, muté à Londres, il doit arrêter ses études pour des raisons financières. Les difficultés sont telles que la famille se retrouve en grande misère et que son père est emprisonné pour dettes. A tout juste douze ans, Charles Dickens se retrouve employé dans une simple fabrique de cirage. Cette nostalgie de l'enfance heureuse et pure, cette obsession de la faim et de la pauvreté sont des thématiques et de réels sentiments qui se retrouveront dans son œuvre.
Quelques temps après, Charles Dickens entreprend tout de même trois années d'études et entre ainsi dans un cabinet juridique au service d’un avoué. Friand et passionné de littérature et de lectures en tout genre, il trouve une place en tant que sténographe dans une revue.
En 1833, il fait ses débuts d’écrivain dans divers journaux et magazines de contes dans les quartiers populaires de Londres. C’est en 1836, que son premier livre de contes et autres pièces intitulées "Les Esquisses de Boz" (Boz étant son pseudonyme) paraît. Dès 1837, il commence à révéler son talent avec "Les Aventures de M. Pickwick", son succès est immédiat. Entre écriture et grands voyages, Charles Dickens est prolifique et inspiré. C’est à cette même époque qu’il se marie avec Catherine Hogarth.
Pratiquement tous les romans de Charles Dickens seront publiés de façons mensuelles ou hebdomadaires. En pleine gloire, il se sépare de sa femme et devient à ce qu’on dit "le baladin national et international de l'Angleterre" car il fait alors des lectures à travers le monde : en Angleterre, en France et même aux États-Unis. Surmené et très nerveux, Charles Dickens ne se ménage pas et sa santé en pâtit.
Le 9 juin 1865, il a un terrible et grave accident de chemin de fer qui le diminue physiquement. Le même jour, cinq ans plus tard, il meurt.
"Les Aventures d'Oliver Twist", "De Grandes Espérances", "Contes de Noël", "David Copperfield" et "Un Conte des Deux Villes", font partie de ses œuvres majeures.
(Babelio remanié)

Bibliographie limitée aux romans :

• Les Aventures de Monsieur Pickwick (The Posthumous Papers of the Pickwick Club), publication mensuelle d'avril 1836 à novembre 1837
• Oliver Twist (The Adventures of Oliver Twist), publication mensuelle dans Bentley's Miscellany de février 1837 à avril 1839
• Nicholas Nickleby (The Life and Adventures of Nicholas Nickleby), publication mensuelle d'avril 1838 à octobre 1839
• Le Magasin d'antiquités (The Old Curiosity Shop), publication hebdomadaire dans Master Humphrey's Clock d'avril 1840 à février 1841
• Barnaby Rudge (Barnaby Rudge: A Tale of the Riots of 'Eighty), publication mensuelle du 13 février 1841 au 27 novembre 1841
• Martin Chuzzlewit (The Life and Adventures of Martin Chuzzlewit), publication mensuelle de janvier 1843 à juillet 1844
• Livres sur le thème de Noël (Contes de Noël) :
o Un chant de Noël (A Christmas Carol) (1843) Page 1
o Les Carillons (The Chimes) (1844)
o Le Grillon du foyer (The Cricket on the Hearth) (1845)
o La Bataille de la vie (The Battle of Life) (1846)
o L'Homme hanté ou le Pacte du fantôme (The Haunted Man or the Ghost's Bargain) (1848)
• Dombey et Fils (Dombey and Son), publication mensuelle de mai 1849 à novembre 1850
• David Copperfield (The Personal History, Adventures, Experience and Observation of David Copperfield the Younger of Blunderstone Rookery (Which He Never Meant to Publish on Any Account)), publication mensuelle de 1849 à 1850
• La Maison d'Âpre-Vent (Bleak House), publication mensuelle de mars 1852 à septembre 1853
• Les Temps difficiles (Hard Times), publication hebdomadaire dans Household Words, d'avril à août 1854
• La Petite Dorrit (Little Dorrit), publication mensuelle de décembre 1855 à juin 1857
• Le Conte de deux cités (A Tale of Two Cities), publication hebdomadaire dans All the Year Round d'avril 1859 à novembre 1859
• Message venu de la mer (A Message from the Sea) (1860)
• Les Grandes Espérances (Great Expectations), publication hebdomadaire dans All the Year Round de décembre 1860 à août 1861
• L'Ami commun (Our Mutual Friend), publication mensuelle de mai 1864 à novembre 1865)
• Le Mystère d'Edwin Drood (The Mystery of Edwin Drood), publication mensuelle d'avril 1870 à septembre 1870 ; six des douze numéros prévus ont été terminés avant la mort de Dickens

(Wikipédia)

MAJ le 02/03/2021


Dernière édition par Tristram le Mer 3 Mar - 0:05, édité 2 fois

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 12779
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Charles Dickens Empty Re: Charles Dickens

Message par Tristram Mer 3 Mar - 0:02

Cantique de Noël

Charles Dickens Cantiq10

Voici, dans un conte de cinq « couplets », Ebenezer Scrooge (quels noms de personnages, comme celui de son commis, Bob Cratchit !), un homme d’affaires âpre au gain ayant survécu à son associé, Jacob Marley, dont le spectre lui apparaît un soir de Noël typiquement londonien.
« Scrooge reprit le chemin de son lit et se mit à penser, à repenser, à penser encore à tout cela, toujours et toujours et toujours, sans rien y comprendre. Plus il pensait, plus il était embarrassé ; et plus il s’efforçait de ne pas penser, plus il pensait. Le spectre de Marley le troublait excessivement. Chaque fois qu’après un mûr examen il décidait, au-dedans de lui-même, que tout cela était un songe, son esprit, comme un ressort qui cesse d’être comprimé, retournait en hâte à sa première position et lui présentait le même problème à résoudre : "était-ce ou n’était-ce pas un songe ?" »
Odieux avare endurci, trois esprits successifs (passé, présent et avenir) l’amènent à repentance au spectacle de la misère humaine qui fête malgré tout gaiement Noël en compagnie. L’acariâtre nanti découvre l’amour et la bonne humeur familiale. Après cette leçon nocturne, il rit et répand le bonheur.
C’est pathétique (la mort du petit Tiny Tim, les bons sentiments), d’une époque où cela était encore possible en littérature – encore neuf.
Dickens excelle tant dans la forme brève que dans ses longs feuilletons, et son œuvre appartient au fond commun des lettres. L'histoire fameuse de Scrooge fait partie de ses créations devenues légendaires outre-manche. J’ai moi-même l’impression de l’avoir déjà lu – ce qui n’est pas impossible…

\Mots-clés : #contemythe #fantastique #misere #social #xixesiecle

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 12779
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Charles Dickens Empty Re: Charles Dickens

Message par Bédoulène Mer 3 Mar - 15:24

je suis persuadée d'avoir lu David Copperfield dans mon enfance mais aucun souvenir

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 17189
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Charles Dickens Empty Re: Charles Dickens

Message par Tristram Mer 3 Mar - 15:36

Avec le cinéma et la télé, sans parler des reprises en littérature, il fait partie de ces oeuvres qu'on connaît sans forcément les avoir lues...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 12779
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Charles Dickens Empty Re: Charles Dickens

Message par Bédoulène Mer 3 Mar - 15:46

je lisais beaucoup enfant et ado, tous les livres de la BIB de la classe, tous les ans

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 17189
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Charles Dickens Empty Re: Charles Dickens

Message par bix_229 Mer 3 Mar - 15:54

Des souvenirs plutot négatifs de ses histoires encombrées d'un sentimentalisme appuyé
et encombrant, meme si justifié par l'expérience.
Des longueurs verbeuses de ses romans. De son humour trop vanté parce qu'il est typique
d'une épouqe et d'un lieu, Londres.
Mais je suis partial.
Ado, j'ai aimé David Copperfield.
Et surtout, j'ai le souvenir d'une exception glorieuse : De grandedes espérances.
bix_229
bix_229

Messages : 14259
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Charles Dickens Empty Re: Charles Dickens

Message par Tristram Mer 3 Mar - 16:34

Bon souvenir également des Grandes espérances, mais il m'en reste beaucoup à lire ; je convoite notamment L'ami commun, et Les Papiers posthumes du Pickwick Club. Quelqu'un connaît ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 12779
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Charles Dickens Empty Re: Charles Dickens

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens de langues anglaise et gaéliques


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum