Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment : -50%
Trottinette électrique OCEAN DRIVE A9 avec ...
Voir le deal
299.99 €

Akiyuki Nosaka

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Akiyuki Nosaka - Page 2 Empty Re: Akiyuki Nosaka

Message par Armor Lun 12 Sep - 22:59

Certains écrivains japonais ont décidément une imagination aussi prolifique qu'étrange...

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 4589
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 42
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Akiyuki Nosaka - Page 2 Empty Re: Akiyuki Nosaka

Message par Tristram Dim 12 Mar - 14:42

La Vigne des morts sur le col des dieux décharnés et La petite marchande d’allumettes

Akiyuki Nosaka - Page 2 La_vig10

La Vigne des morts sur le col des dieux décharnés
Setsuo et Takao sont frère et sœur, Sakuzô et Tazu leurs père et mère ; ils vivent sur une houillère au col des dieux décharnés. Takao veut faire pousser dans son jardin la vigne des morts, qui croît sur les tombes des victimes de la mine. Pour ce faire, elle aide un bébé à mourir avant de repiquer dessus un plant de cette liane. Elle couche avec son frère puis, celui-ci mort et enterré sous la vigne, son père, dont elle a une fille, Satsuki. À la mort de Sakuzô, Takao prend la direction de la mine ; après le carnage de la Deuxième Guerre, la prospérité y revient, puis un cataclysme l’inonde. Subsiste un village de rescapés qui vivent, dans une débauche permanente, des baies de la vigne ; mais celle-ci s’étiole car il n’y a plus beaucoup de morts : les femmes enfantent pour la nourrir. Usuki, un étudiant enrôlé avant guerre, est resté pour Satsuki, jusqu’à ce qu’il découvre ses relations incestueuses avec sa mère. Il l’enlève et ils s’enfuient, tandis que les derniers habitants s’entretuent.
Oscillant entre le témoignage historique et l’horreur, le mariage hallucinant du conte et de l’obscénité.

La petite marchande d’allumettes
À treize ans, Oyasu à des relations sexuelles avec l’amant de sa mère puis son beau-père. Innocente, elle associe l’odeur des hommes d’un certain âge avec le père qu’elle n’a pas connu. Elle devient masseuse, puis prostituée, de plus en plus déchue et affaiblie, suivant inlassablement cette pulsion. Andersen vu d’un Japon sans faux-semblant tout en étant fantasmatique :
« C’est ainsi qu’elle avait décidé d’exhiber son sexe à la lueur d’une allumette pour cinq yen, technique acquise alors qu’elle logeait dans un de ces bouges. »
Ce qui fait la fascination de l’écriture de Nosaka, ici développant des érotismes morbides, c’est la description factuelle et très précise de situations extraordinaires – peut-être pas si exceptionnelles – de la condition humaine traumatisée, autodestructrice, dans la misère et la dépravation. Insanité et inacceptable rapportés avec un détachement contrastif, une association fort dérangeante du réalisme et de la légende fondus dans une sorte d’excès mesuré.

\Mots-clés : #mort #nouvelle #sexualité

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15522
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Akiyuki Nosaka - Page 2 Empty Re: Akiyuki Nosaka

Message par Bédoulène Dim 12 Mar - 15:52

cela ne devrait pas m'inciter à faire une autre tentative avec la littérature Japonaise

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 20961
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Akiyuki Nosaka - Page 2 Empty Re: Akiyuki Nosaka

Message par Tristram Dim 12 Mar - 16:05

La littérature japonaise est aussi poésie, dont ce livre n'est d'ailleurs pas dénué !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15522
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Akiyuki Nosaka - Page 2 Empty Re: Akiyuki Nosaka

Message par Pinky Dim 12 Mar - 17:53

Bédoulène, toute la littérature japonaise ne cultive pas forcément l'érotisme morbide....Je te conseille, comme l'avait fait Armor, Les Quatre sœurs de Tanizaki ou les 7 roses de Tokyo de Hisashi Inoue. Les œuvres de Soseki aussi.
Pinky
Pinky

Messages : 454
Date d'inscription : 28/11/2021

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Akiyuki Nosaka - Page 2 Empty Re: Akiyuki Nosaka

Message par Bédoulène Lun 13 Mar - 10:27

merci Pinky je tenterais

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 20961
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Akiyuki Nosaka - Page 2 Empty Re: Akiyuki Nosaka

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Asie


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum