Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


David McNeil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

David McNeil Empty David McNeil

Message par topocl le Ven 16 Aoû - 9:18

David McNeil
Né en 1946


David McNeil Proxy199


David McNeil, né le 22 juin 1946 à High Falls   État de New York), est un auteur, compositeur, interprète de chansons, également romancier, américain arrivé en France en 1948.
Ses chansons ont, entre autres, été interprétées par Yves Montand (Hollywood, Couleurs, Nostalgie d'Angie...), Alain Souchon (Casablanca, J'veux du cuir, Normandie Lusitania, Parachute doré), Julien Clerc (Mélissa, Hélène, Les Aventures à l'eau...) mais aussi Jacques Dutronc, Sacha Distel, Robert Charlebois, Renaud ou encore Laurent Voulzy.

David McNeil est le fils du peintre français d’origine russe Marc Chagall et de Virginia Haggard. Il porte le nom du mari de sa mère car elle n'était pas divorcée lors de sa liaison avec Chagall.
En 1952 sa mère rompt avec Marc Chagall et se remarie avec le photographe belge Charles Leirens. Vers 1970, sa mère vit en Belgique et David McNeil fait partie du milieu du cinéma underground belge. Il compose pour La tête froide de Patrick Hella, est l'assistant de Henri Storck sur Les fêtes de Belgique et réalise plusieurs brûlots dont Week-end en 19681, What Happened to Eva Braun? en 1971 et Les aventures de Bernadette Soubirous en 1973.
Après avoir décrit son enfance avec son père, Marc Chagall, dans son livre Quelques pas dans les pas d'un ange, il publie en 2006 Tangage et roulis aux éditions Gallimard. Son dernier livre, 28, boulevard des Capucines', sorti chez Gallimard en 2012, est un livre de souvenirs, évoquant son enfance et les rencontres de sa vie d'artiste : Yves Montand, Laurent Voulzy, Robert Charlebois, etc.

Publications

Romans et récits
   • Lettres à Mademoiselle Blumenfeld, L’Arpenteur, 1991;
   • Tous les bars de Zanzibar, Gallimard, 1994,
   • Si je ne suis pas revenu dans trente ans, prévenez mon ambassade, Gallimard, 1996,
   • La Dernière Phrase, Gallimard,  1999.
   • Quelques pas dans les pas d'un ange, Gallimard, 2003 ;
   • Tangage et roulis, Gallimard, 2006
   • Angie ou les Douze mesures d'un blues, Gallimard, 2007.
   • 28 boulevard des Capucines. Un soir à l'Olympia, Gallimard, 2012.
   • Quatre mots, trois dessins et quelques chansons, Gallimard, 2013.
   • Un vautour au pied du lit, Gallimard,  2017.

Livres pour la jeunesse
   • S comme cinglé (Harlin Quist, 1977)
   • Drôle de trame (Harlin Quist, 1977)
   • Quatre chevaux dans une boîte (Harlin Quist, 1977)
   • L'enfer est dans le sac (Crapule Productions, 1984)
   • Quatre chevaux dans un album (Harlin Quist, 1997)
   • Quand les chats étaient verts (Harlin Quist, 1998)
   • Copain-copain à Miami (Harlin Quist, 1998)
   • Confisqué (Panama, 2007) (avec la collaboration de Frank Margerin et Jean-Luc Allart

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6420
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

David McNeil Empty Re: David McNeil

Message par topocl le Ven 16 Aoû - 9:30

Un vautour au pied du lit

David McNeil Proxy200

Cette gêne à déglutir s’est avérée une tumeur de 7 cm à l’œsophage, on ne donne pas cher de David McNeil, un vautour s’installe au pied de ce lit d’hôpital au froids montants d’acier, partageant les lieux avec l’ange gardien Gabriel.
Et il ne s’en laisse pas compter, McNeil, sa fantaisie ne le lâche pas, et si la mort n’est pas un drame, la vie est quand même une belle option, à laquelle la poésie, l’humour et l’imaginaire apportent leur piment.
Récit  distancié quasi joyeux d’une maladie qui n’enlève pas la joie de vivre, Un vautour au pied du lit est un objet funiculaire qui s’attache à décrire l’homme et ses fantasmagories plutôt que son combat.


Mots-clés : #autofiction #pathologie

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6420
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum