Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment : -40%
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile ...
Voir le deal
72 €

Cees Nooteboom

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par Bédoulène Mar 10 Mar - 10:15

je devrais me dévouer pour les 2 vu que je n' ai pas encore lu l'auteur ! Smile

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 17400
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par Invité Mar 10 Mar - 22:25

Oui, voilà ! clown

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par Tristram Jeu 11 Juin - 20:19

La nuit viennent les renards

 Cees Nooteboom - Page 2 Renard10

Huit nouvelles, variations sur la mort, les morts, présence/ manque… Avec récurrences de jeux de cartes, de peur du noir.
Dans Gondoles, histoire d’amour anthroposophique :
« L’amour était le besoin d’amour, voilà au moins une chose qu’il avait comprise. »
Dans Paula, puis Paula II, le lecteur écoute un vivant, puis son amante morte (mais ils ne s’entendent pas l’un l’autre).
« Comment se fait-il – telle était ma question – qu’à mesure que l’on vieillit, votre vie se mette à ressembler de plus en plus à une histoire inventée ? »

Mots-clés : #nouvelle

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 13065
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par Armor Ven 12 Juin - 14:14

Une lecture appréciée, ou sans plus ?

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 4385
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 40
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par Tristram Ven 12 Juin - 14:22

En tout cas appréciable, avec une approche assez originale ; mais c'est bref, et ne me laissera pas un souvenir impérissable (en plus les histoires d'amour me fatiguent un peu, vu mon âge). Bix semble avoir beaucoup aimé !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 13065
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par bix_229 Ven 12 Juin - 15:19

En effet, j'aime beaucoup Nooteboom. Tous ses livres pratiquement.
Je pense que c'est un des grands écrivains vivants.
Mais, of course, ça concerne que moi.
bix_229
bix_229

Messages : 14477
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par Quasimodo Ven 12 Juin - 19:11

J'ai tout oublié de Mokusei !, que j'avais modérément apprécié, sans nier les qualités de l'écrivain. Je ne sais pas si je dois en essayer un autre ?
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 5068
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 26

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par bix_229 Ven 12 Juin - 19:52

@Quasimodo a écrit:J'ai tout oublié de Mokusei !, que j'avais modérément apprécié, sans nier les qualités de l'écrivain. Je ne sais pas si je dois en essayer un autre ?
Ce serait dommage, mais sans grande importance.
Essayer peut etre  Un sombre présentiment (sur Bosch), ou des récits de voyage, comme Hotel Nomade, Lettres à Poséidon ou Désir d'Espagne.
bix_229
bix_229

Messages : 14477
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par Armor Ven 12 Juin - 20:16

@Tristram a écrit:(en plus les histoires d'amour me fatiguent un peu, vu mon âge).
Non mais c'est quoi cette remarque ? Il n'y a pas d'âge pour avoir un coeur de midinette tendre ! Wink

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 4385
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 40
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par Tristram Ven 12 Juin - 20:36

Ben...
« Tous ces hommes, ils veulent s’introduire en toi, comme pour une naissance à l’envers. Ils sont couchés sur toi, et tout ce que leur corps exprime, c’est une sorte de volonté forcenée, le con, le con, il faut absolument qu’ils y aillent et ils s’en font toujours expulser, voilà tout, non ? »
Cees Nooteboom, « Paula II », in « La nuit viennent les renards »


Dernière édition par Tristram le Dim 14 Juin - 12:15, édité 1 fois (Raison : Remplacé Laura par Paula !)

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 13065
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par bix_229 Ven 12 Juin - 21:03

Citation tronquée, ça ne compte pas .  Cees Nooteboom - Page 2 1743235393
bix_229
bix_229

Messages : 14477
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par Invité Ven 12 Juin - 21:10

J'ai lu le recueil de nouvelles dont vous parlez : et je n'en garde pas vraiment des souvenirs d'histoires d'amour  Wink  ou alors des amours qui ne laissent en héritage que solitude et mélancolie.
Ce qui me reste en mémoire, c'est plutôt les interrogations autour de la mort et la présence dans quasiment chaque nouvelle de clichés photographiques.
Un bon souvenir de lecture qui m'a fait acheter Le jour des morts quand je l'ai trouvé plus tard.

Au bout d'un moment, j'ai osé te demander ce qui n'allait pas et tu m'as dit que, chaque nuit, un moment venait où tu ne voulais plus vivre. (...) Tu avais peur de ce moment, parce que tu savais qu'il revenait toujours. J'entendais l'angoisse dans ta voix, (...) Et puis tu as dit quelque chose que je n'ai jamais oublié. La nuit viennent les renards.Dans le temps, quand tu étais petit, c'est ta grand-mère qui te l'avait dit, et tu l'avais toujours gardé en mémoire.

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par Tristram Ven 12 Juin - 21:26

Tout à fait, Janis, "des amours qui ne laissent en héritage que solitude et mélancolie." Le thème principal est effectivement la mort, jamais loin d'ailleurs chez Nooteboom il me semble.
Pas trouvé/ lu encore Le jour des morts...
Ta citation (extraite de la même nouvelle que la mienne) est représentative (même si elle est tronquée, elle).

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 13065
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par Invité Ven 12 Juin - 21:42

J'ai encore des petits papiers pour marquer certaines pages du livre, alors je mets une autre citation - pas tronquée ! tongue

Ca parait tellement énorme, la vie, et pourtant, ensuite seulement on se rend compte à quel point c'et transparent. Une toile d'araignée.
Paula II

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par bix_229 Ven 12 Juin - 21:51

"Il jeta un regard sur la photo, s'étonnant comme toujours de la traîtrise des images. Non seulement une photo pouvait représenter une personne morte, elle pouvait aussi vous mettre sous le nez une version périmée de vous-même, un garçon devenu méconnaissable et que ses cheveux longs rendaient si parfaitement conforme au style de l'époque qu'il donnait à cette photo l'arôme ranci d'un temps à jamais révolu.
Le fait qu'on ait toujours le même corps, c'était cela, au fond, le miracle. Mais non, bien sûr, ce n'était pas le même corps. Celui à qui il appartenait portait toujours le même nom, c'était tout."

Pas d'histoires d'amour dans "La nuit viennent les renards". Encore que cette évocation mémorielle n'en est pas loin.
bix_229
bix_229

Messages : 14477
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par Invité Dim 14 Juin - 9:36

@Tristram a écrit:
«
Cees Nooteboom, « Laura II », in « La nuit viennent les renards »

Tu dois quand même être troublé, @Tiristram !  Cees Nooteboom - Page 2 1390083676

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par Tristram Dim 14 Juin - 12:13

Tiens oui ! Je trouve d'ailleurs que Laura sonne mieux que Paula ; cela dit, malhabile tentative de réécriture ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 13065
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par bix_229 Ven 16 Avr - 19:12

Tout cela, c’est moi qui l’ai inventé,
les danses, l’eau
la voiture, la glace.
Sauf toi, toi je ne t’ai pas inventée.
Toi, tu étais sortie du temps translucide,
peut-être comme moi, peut-être autrement.
Tu laissais derrière toi comme une coquille d’œuf
un million d’années du monde
et dominant l’existant,
papillon en plein hiver.
Jusqu’à ce que l’instant s’émiette, se brise,
nous dévore
et se digère lui-même pour former le nuage
qui était aussi grand que le tout
et désormais aussi grand que le rien.


Le Visage de l'oeil
bix_229
bix_229

Messages : 14477
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par Tristram Jeu 24 Juin - 13:18

Venise. Le lion la ville et l'eau

 Cees Nooteboom - Page 2 Venise10

Évidemment ce livre vaut surtout pour qui connaît ne serait-ce qu’un peu Venise ; j’ai pris plaisir à m’égarer de nouveau dans ses venelles qui s’achèvent parfois sans avertissement dans un rio en contrebas.
« Vous cherchiez quelque chose, un palais, la maison d’un poète, mais vous perdez votre chemin, vous vous engagez dans une ruelle qui aboutit à un mur ou à une berge sans pont et soudain, vous comprenez que c’est cela l’important, que ce que vous voyez maintenant, vous ne l’auriez jamais vu autrement. »
S’il est illustré de photos de Simone Sassen, la compagne de Cees Nooteboom, il n’y a guère de représentation des tableaux, qui tiennent pourtant une grande place dans ce recueil de textes écrits sur des décennies, et parfois très récents (Nooteboom évoque les « porcs balancés » et Trump).
Le passé est partout dans la ville-labyrinthe.
« Entendons-nous bien : je suis heureux à Venise, mais c’est un bonheur avec un arrière-goût, peut-être du fait de cet entassement de passé, de cette surabondance de beauté, et parce que c’est trop de bonheur – la tension du labyrinthe qui peut vous amener soudain, plusieurs fois par jour, dans une cour fermée, devant les briques d’un mur aveugle ou devant une eau sans pont, si bien que ce qui eût dû s’ouvrir se referme tout à coup, vous obligeant à faire volte-face et à retourner là d’où vous veniez. Un instant la ville vous a tenu captif, un instant vous avez été la mouche prise dans la toile, le prisonnier de Borges, contraint par les mailles d’un filet de mille églises et palais, ligoté par d’étroites et sombres venelles et puis, d’un seul coup, c’est fini, vous voilà dans la lumière du quai, vous voyez les bateaux sillonner en tous sens cette lumière, et tout au fond la miniature de Murano, étincelant dans l’ardeur de septembre. » (Le labyrinthe désagrégé)

« Dans les lieux historiques, le passé reculé n’est jamais qu’une autre forme d’hier. »

« Qui ne croit pas que les morts sont encore de la partie n’a rien compris. »
Plus encore sur le labyrinthe :
« Venise entière n’est qu’un éternel réseau de recoupements, impossible d’y échapper pour la simple raison, peut-être, qu’on ne veut pas y échapper. Une ville qui est un univers condensé constitue une variante spécifique de claustrophobie, un domaine clos et néanmoins relié au monde. »

« Cette ville ne s’arrête jamais, ni dans notre imagination ni dans la réalité. Une ville entourée d’eau n’a pas de frontières, elle est partout. Une ville toile d’araignée, le labyrinthe auquel on ne se fait jamais, on reste pris dans ses rets, même après un an d’absence. »
Inévitablement aussi, on n’échappe pas à « l’armée » (surtout chinoise, japonaise) des touristes.
« Entre leur regard et la ville, il y aura toujours un téléphone ou un appareil qui leur montrera leur propre visage avec en fond de décor la ville qu’ils avaient tant désiré voir. »

« Étrange : les foules que j’essaie d’éviter dans la journée, je les recherche justement chez le Tintoret. »
Comme de coutume chez Nooteboom, des réflexions originales.
« Tout ici a été construit par des hommes, et pourtant c’est comme si la ville s’était générée, s’était bâtie elle-même, et avait peut-être inventé les hommes qui l’ont bâtie. Une étendue d’eau où se déversent quelques rivières, presque un marécage, çà et là une île, des hommes qui ont ici cherché refuge et y ont construit une ville qui en retour a produit cette race d’hommes, création mutuelle ayant suscité une chose sans pareille dans le monde, des hommes qui font une ville qui fait des hommes, lesquels, durant des siècles, soumettent tout leur environnement, prodigieuse multiplication de puissance et d’argent autour d’une église qui n’a jamais su si elle appartenait à l’Orient ou à l’Occident, excroissance où ont fleuri les plus invraisemblables absurdités et traditions, et dont l’efflorescence la plus ahurissante fut cette créature singulière, le doge, en une immense série de centaines d’hommes, les premiers se perdant dans les brumes de l’Histoire et le dernier ayant déposé de ses propres mains ce couvre-chef qui tenait à la fois du bonnet de nuit phrygien et de la couronne. »

\Mots-clés : #Essai #historique #insularite #lieu

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 13065
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par Bédoulène Jeu 24 Juin - 17:18

je passe ne connaissant Venise, que par reportage TV

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 17400
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Cees Nooteboom - Page 2 Empty Re: Cees Nooteboom

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens de langue néerlandaise


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum