Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment :
Xiaomi Mi True Wireless 2S – Écouteurs ...
Voir le deal
44.79 €

Mark Twain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mark Twain Empty Mark Twain

Message par bix_229 Lun 9 Jan - 18:17

Mark Twain
(1835-1910)

Mark Twain Twain10

Né à Florida, Miss., le 30/11/1835
Mort à Redding, Conn. le 21/04/10

Mark Twain, de son vrai nom Samuel Langhorne Clemens, est un écrivain, essayiste et humoriste. Orphelin de père à l’âge de 12 ans, il exerce diverses activités : apprenti typographe, rédacteur d’articles dans le journal de son frère, pilote de bateau à vapeur sur le Mississippi. C'est de cette époque que vient son pseudonyme : alors qu'il ramène la corde de sondage pour vérifier la profondeur du fleuve, son capitaine lui crie : «Mark Twain !, Mark Twain !», c'est-à-dire : «Marque deux sondes («profondeur suffisante», en anglais "safe water"). Ne voulant pas se battre au côté des sudistes pour le maintien de l’esclavage, il s’enfuit vers les montagnes du Nevada et devient chercheur d’or.

À partir de 1864, il exerce l’activité de reporter à San Francisco et se déplace en Europe en tant que correspondant de presse. À la fin du conflit, il entame sa carrière littéraire, et dès sa première publication, La Célèbre Grenouille sauteuse de Calavéras (1867), il rencontre le succès. De ses voyages en Europe et en Polynésie, il ramène Le voyage des innocents (1869). Après son mariage avec Olivia Langdon en 1870, il s’installe à Hartford, Connecticut. Il eut 4 enfants. C’est grâce à ses deux romans Les Aventures de Tom Sawyer (1876) et Les Aventures de Huckleberry Finn (1885) qu’il acquiert la célébrité.

La fin de sa vie est assombrie par des ennuis financiers, ainsi que par la mort d'une de ses filles à 24 ans causée par une méningite, puis la mort de sa femme. Il perd une 2e fille, âgée de 29 ans, noyée dans sa baignoire à la suite d'une crise d'épilepsie. Décrivant avec réalisme et sévérité la société américaine, Mark Twain est l’un des premiers auteurs à utiliser la langue parlée authentique des États du Sud et de l’Ouest.
source : Babelio

Ouvrages traduits en français :

Romans et contes
1864 : L’Infortuné Fiancé d’Aurélia
1867 : La Célèbre Grenouille sauteuse du comté de Calavéras (The Celebrated Jumping Frog of Calaveras County)
1874 : L'Âge doré (The Gilded Age: A Tale of Today)
1875 : Esquisses anciennes et nouvelles
1876 : Les Aventures de Tom Sawyer (The Adventures of Tom Sawyer)
1878 : Perce, mon ami, perce !
1882 : Le Rapt de l’éléphant blanc
1882 : Le Prince et le Pauvre  (The Prince and the Pauper)
1884 : Les Aventures de Huckleberry Finn  (Adventures of Huckleberry Finn) : Page 1
1889 : Un Yankee à la cour du roi Arthur (A Connecticut Yankee in King Arthur's Court)
1891 : Le Prétendant américain
1892 : Contes amusants (recueil)
1893 : Le Billet d’un million de livres
1894 : Tom Sawyer en voyage
1894 : La Tragédie de Pudd’nhead Wilson et la comédie des deux jumeaux extraordinaires
1897 : Tom Sawyer détective
1899 : L'Homme qui a corrompu Hadleyburg  (The Man That Corrupted Hadleyburg)
1893 : Extraits du journal d’Adam
1905 : Le Journal d'Ève

Publications posthumes
Trois mille ans chez les microbes
Le Legs de 30 000 dollars
Plus fort que Sherlock Holmes
La Visite du capitaine Tempête dans le ciel  
Le Mystérieux Étranger  (The Mysterious Stranger, inachevé)
La Prière de la guerre
Contes et mécontes : Page 1

Essais
1894 : Défense d’Harriet Shelley et autres essais
1895 : Mémoires de Jeanne d'Arc  (Personal Recollections of Joan of Arc)
1897 : Comment raconter une histoire et autres essais

Publications posthumes
L'homme, c'est quoi ?
Shakespeare est-il mort ?
Discours  
La Prodigieuse Procession & autres charges

Autobiographie et récits de voyage
1869 : Le voyage des innocents (Innocents Abroad)
1869 : Dompter la bicyclette et autres déboires (Taming the bicycle)
1872 : À la dure (Roughing It)
1880 : Ascensions en télescope
1883 : La Vie sur le Mississippi (Life on the Mississippi)
1897 : En suivant l’équateur
1897 : Nouveaux voyages
1903 : Mes débuts comme personnage littéraire
L'Autobiographie de Mark Twain (publication posthume)

Correspondance (publications posthumes)
Correspondance
Lettres d’amour à Olivia Langdon
Lettres à Mrs Fairbanks

màj le 6/11/2017
bix_229
bix_229

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par bix_229 Lun 9 Jan - 18:26

Une petite suggestion pour commencer :

Pour ceux qui ne seraient pas encore convaincus du génie novateur de Mark Twain, l'éditeur gersois Tristram a demandé au traducteur Bernard Hoepffner une nouvelle traduction de Tom Sawyer et de Huckleberry Finn. Hoepffner s'est rendu compte que les traductions de ces deux livres ne tenaient pas : tronquées, édulcorées, gommant la dimension politique :

«Mark Twain, dit il est tout à la fois un écrivain reconnu, un notable de son temps, mais aussi un esprit dissident, une sorte de millionnaire anarchiste, qui pose un regard critique sur cette société sudiste dont il est issu, et notamment sur l'esclavage, qui en est une des assises.»

Mais la critique principale que Hoepffner adresse aux traductions françaises, c'est de ne pas avoir assez tenu compte de la démarche radicale de Huckleberry Finn par rapport à Tom Sawyer dont il est la suite. Au lieu de faire un récit à la 3e personne, Twain fait s'exprimer à la 1e personne un gamin illettré et il donne aussi la parole aux esclaves en la personne de Jim. Et il introduit ainsi le langage parlé dans la littérature anglo-saxonne. Et je crois qu'au delà des commentaires, il faut relire L' ile au trésor, Robinson Crusoe, Les Voyages de Gulliver ou Moby Dick sans oublier ce qu' ils nous ont apporté enfant mais à travers des traductions nouvelles et surtout complètes. Et sur ce, je vais essayer de faire commander cette traduction à ma Bibliothèque. Les aventures de Tom Sawyer et Les aventures de Huckleberry Finn, Ed. Tristram, 2008. À noter que le nom de Tristram a été choisi par les éditeurs en se référant à Tristram Shandy de Sterne, un des chefs-d’œuvre de la littérature anglaise.

Message récupéré
bix_229
bix_229

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par Mordicus Lun 9 Jan - 18:35


J'avoue. Encore un écrivain souvent croisé, jamais lu.
Sans doute à cause (j'ai honte) du dessin animé.

Désolée.
Mordicus
Mordicus

Messages : 858
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Myocarde

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par bix_229 Lun 9 Jan - 18:42

Mark Twain a inspiré un grand nombre dessinateurs/illustrateurs.

Voici quelques illustrations de Huckleberry Finn.



Mark Twain Huckfi10


Mark Twain Huck_f10


bix_229
bix_229

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par bix_229 Lun 9 Jan - 18:45

@Mordicus a écrit:
J'avoue. Encore un écrivain souvent croisé, jamais lu.
Sans doute à cause (j'ai honte) du dessin animé.

Désolée.

Allez, vas-y !
bix_229
bix_229

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par Mordicus Lun 9 Jan - 18:54


Avec lequel ?
Mordicus
Mordicus

Messages : 858
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Myocarde

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par animal Lun 9 Jan - 20:03

Huckleberry !

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 12279
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 40
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par bix_229 Lun 9 Jan - 20:06

Chez Tristram !
bix_229
bix_229

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par animal Lun 9 Jan - 20:45

je copie-colle aussi lâchement que j'avais pu apprécier la lecture (et je plussoie pour l'édition-traduction même si je trouve cette collection souple trop souple) :

Mark Twain Huckfi10

Aventures de Huckleberry Finn

On «retrouve», après les aventures de Tom Sawyer, Huck adopté par la veuve et en phase de se faire civiliser tant bien que mal. Toujours tenté par les nuits à la belle étoile mais sensible aussi à l'attention et aux efforts faits pour lui. Mais réapparaît son père vagabond alcoolique et violent. Il s'échappera, retrouvera l'esclave de la veuve et tous les deux ils descendront en radeau le Mississippi. Avec une magnifique candeur de menteur né Huck raconte ses aventures qui sont autant d'occasions de découvrir en s'amusant quelques travers chers à Mark Twain. Bigoterie, conformisme moutonnier parfois violent et surtout diverses forme de mépris généralement injustifiés cohabitent et réagissent avec des résultats allant du miracle à la catastrophe.

N'empêche bien qu'on s'amuse, à se demander d'ailleurs comment on fait pour s'amuser dans de telles circonstances, le portrait de société est du genre inquiétant. Parce qu'à côté de gentils doux dingues et autres bonnes et douces âmes de femmes tranquilles, entre le père, des maniaques de la vengeance, et une flopée de types sans scrupules cette descente vers le Sud n'est pas un long fleuve tranquille! Un fleuve qui d'ailleurs est loin de compter pour du beurre. J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir les îles, les berges et le rythme de la vie du fleuve avec les inondations, les trains de bois, les vapeurs et les bacs. Le pays qui change aussi au fur et à mesure de la descente, la confluence avec l'Ohio. Et puis les nuits, les orages, les plantes, avec les répétitions du voyage, les étapes de nuit c'est immense, envoûtant et participe autant à l'aventure que les péripéties du voyage.

On retrouve à la fin Tom et son inventivité presque dangereuse. Une autre occasion pour l'auteur de revendiquer son amour de la fiction, son besoin de fiction et d'en faire apparaître les effets secondaires. En effet tout comme au fil du bouquin qui entretient des contrastes pas toujours super rigolos, dans l'avalanche de culture populaire et d'histoires officielles mal digérées on voit apparaître la construction d'une culture si ce n'est d'une identité américaine. À côté de la fraîcheur, d'une certaine naïveté on brasse aussi un beau fond de violence et un bric-à-brac de superstitions et d'habitudes ou coutumes qu'on sent sur leur fin. Le livre que l'on a entre les mains se voulant un rôle à jouer dans cette affaire.

Hé oui, s'amuser des bêtises de ses compatriotes ne fait pas oublier l'autre personnage central de l'histoire : Jim. Le nègre, l'esclave en fuite et un espoir de liberté. Au fil de l'histoire les sentiments spontanés de Huck voisinent avec les réflexions imposés par son milieu. Il peut se sentir coupable de participer à cette liberté, ressentir de la honte... On peut  dire qu'il voit, comme tout le reste Jim avec simplicité. Au final cet ange gardien, qu'il est aussi, n'est certainement pas aussi nigaud qu'il en aurait l'air. Seulement il garde avec ses peines bien des choses pour lui. C'est tout ça ce bouquin qui s'étire entre presque le Nord et le Sud, entre des manières juvéniles et une lucidité dure, mariant la langueur du fleuve et la douceur du Sud à un militantisme profond.

Enfin pour la lecture les aventures ça fait du bien, se trouver pour quelques jours dans une bulle vraiment pas nette de fictionnel très vivant (inclure les motivations de l'auteur) et ne pas perdre le panorama (avec les gens qui le peuplent) ça ne fait pas de mal non plus et tout mis bout à bout c'est un excellent moment de lecture. (Ça rame un peu plus à la toute fin, avec Tom, quoique le contraste de milieu entre les deux garçons ne soit pas sans intérêt avec ce Tom bien plus pénible et dangereux, mais c'est compensé par l'étonnante douceur et gentillesse manifestée par cette petite famille pourtant loin d'être parfaite). Excellent moment (et meilleur que Tom Sawyer).


mots-clés : #aventure

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 12279
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 40
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par bix_229 Lun 9 Jan - 22:13

Ecrit plus tard. Mais plus mur, plus engagé (Huck est noir), mieux pensé et écrit.
bix_229
bix_229

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par shanidar Lun 9 Jan - 22:16

Un peu comme Mordicus, ce n'est vraiment pas la littérature vers laquelle j'ai envie d'aller... peut-être à tort ! (?)
shanidar
shanidar

Messages : 1592
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par bix_229 Lun 9 Jan - 22:42

@shanidar a écrit:Un peu comme Mordicus, ce n'est vraiment pas la littérature vers laquelle j'ai envie d'aller... peut-être à tort ! (?)
Je ne suis pas convincu.
Ton manque d' enthousiasme pour la littérature américaine ?
Si tu aimes l' humour, Twain est pour toi. Les Voyages ? Voyages sur le Mississippi.
bix_229
bix_229

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par Exini Sam 28 Jan - 11:28

Mark Twain 61wfkq10

Contes et mécontes

Recueil de 14 textes, écrits entre 1863 et 1896

Mark Twain aimait certainement rire, ou tout au moins faire rire pour manier l'humour, sous toutes ses formes avec une telle facilité. Si l'on compare l'humour à l'art de la peinture, sa palette dispose de toutes les nuances et il maîtrise la plupart des techniques, même s'il excelle dans l'absurde et l'ironie. Chaque page m'a fait sourire et j'ai dû avoir des crises de rires plus d'une fois (ainsi, j'ai appris à réprimer des  crises de fous rires dans les transports en commun, mais c'était dur, quand même...)

Mais sous cet humour l'on discerne, plus ou moins facilement, selon les nouvelles et au gré de Mark Twain, les travers de la société. De la nunucherie du livre pour enfants de l'époque aux défauts inhérents à l'être humain, en passant par les "astuces-santé", la politique, tout y passe avec une aisance déconcertante.

(J'avais cherché les meilleurs moments pour vous en livrer un ou deux extraits, mais avec un bonne dizaine, je vais devoir trancher, sans vraiment choisir.)

Extrait d'"Histoire du méchant petit garçon"

"
Il déroba, une autre fois, le canif du maître d'école, et, pour éviter d'être fouetté, il le glissa dans la casquette de George Wilson, le fils de la pauvre veuve Wilson, le jeune garçon moral, le bon petit garçon du village, qui toujours obéissait à sa mère et qui ne mentait jamais, et qui était amoureux de ses leçons et infatué de l'école du dimanche. Quand le canif tomba de la casquette, et que le pauvre George baissa la tête et rougit comme surpris sur le fait, et que le maître en colère l'accusa et était juste au moment de laisser tomber le fouet sur ses épaules tremblantes, on ne vit pas apparaître soudain, l'attitude noble, au milieu des écoliers, un improbable juge de paix à perruque blanche pour dire :
"Epargnez ce généreux enfant. Voici le coupables et le lâche. Je passais par hasard sur la porte de l'école, et, sans être vu, j'ai tout vu."
Et Jim ne fut pas harponné, et le vénérable juge ne prononça pas un sermon devant toute l'école émue jusqu'aux larmes et ne prit pas George par la main pour déclarer qu'un enfant tel que lui méritait qu'on lui rendit hommage, et ne lui dit pas de venir habiter chez lui, balayer le bureau, préparer le feu, faire les courses, fendre le bois, étudier le droit, aider la femme du juge dans ses travaux d'intérieur, avec la liberté de jouer tout le reste du temps et la joie de gagner dix sous par mois.

"Le journal d'Adam" est vraiment à part, comme une respiration, un joli texte qui, sans se départir de la plume de l'auteur, tend peu à peu vers une espérance.
 
Mais au final, l'humour noir fait souvent partie des écrits, de façon diffuse. Je m'en suis rendu compte en lisant certains textes, généralement les plus tardifs, critiques, qui pourraient laisser un goût amer, quasi-nihiliste, mais dans lesquels l'humour noir et caricatural sont jubilatoires. Une manière de contourner la censure de l'époque, tout en laissant libre cours à ses idées ?

Extraits de "La place de l'Homme dans le monde animal"

Je me suis livré à une étude scientifique des caractères et spécificités des espèces animales prétendues "inférieures" pour les comparer aux caractères et spécificités de l'homme. Je constate que le résultat est extrêmement humiliant pour moi. Car il m'oblige à renoncer à la théorie de Darwin selon laquelle l'Homme est le résultat d'un Progrès à partir des Espèces Animales Inférieures. Il me paraît clair désormais que cette théorie devrait être abandonnée au profit d'une autre, nouvelle et plus proche de la vérité, qu'on devrait appeler la Régression de l'Homme par rapport aux Espèces Animales Supérieures.
En réalité, l'Homme est d'une sottise incurable. Contrairement aux autres animaux, il est incapable d'apprendre des choses simples. Voici l'une des expériences que j'ai menées. En une heure, j'ai appris à un chat et à un chien à vivre en bonne intelligence. Je les ai mis ensemble dans une cage. Une heure plus de plus, et je leur ai appris à vivre en bonne intelligence avec un lapin. En deux jours, j'ai pu ajouté un renard, un écureuil et quelques tourterelles. Et pour finir, un singe. Ils ont vécu ensemble en paix, leurs relations étaient même affectueuses. Puis dans une autre cage, j'ai enfermé un catholique irlandais de Tipperary et, dès qu'il m'a paru calmé, j'ai ajouté un presbytérien écossais d'Aberdeen. Puis un Turc de Constantinople, un chrétien grec de Crète, un Arménien, un méthodiste du fin fond de l'Arkansas, un bouddhiste de Chine, un brahmane de Bénarès. Et pour finir, un colonel de l'Armée du Salut de Wapping. Puis je me suis absenté deux jours entiers. Quand je suis revenu pour constater le résultat, dans la cage de Espèces Animales, Supérieures tout se passait bien, mais d'ans l'autre, tout n'était que chaos, amas sanglant de pièces et de morceaux de turbans, de fez, de plaids, d'os et de chairs - pas un seul des spécimens sélectionnés n'avait survécu. Les Animaux doués de Raison s'étaient trouvés en désaccord sur un point de théologie et avaient porté l'affaire devant une Juridiction supérieure.
Mais le meilleur et aussi le plus noir, dans cette dernière nouvelle, c'est la définition du sens moral selon Twain, et ses conséquences.

"Contes et mécontes" fut une lecture mémorable et me donne vraiment envie de mieux connaître cet auteur. D'ailleurs, j'ai enchaîné avec "Trois mille ans chez les microbes", son ultime roman, dans lequel on retrouve à nouveau ce "concept" du sens moral.

Message récupéré


mots-clés : #humour #nouvelle
Exini
Exini

Messages : 261
Date d'inscription : 03/12/2016
Age : 48
Localisation : Toulouse

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par Pia Sam 20 Jan - 16:58

Mark Twain 51ipmr10

Le journal d'Ève......Le journal d'Adam

Des petits textes très courts. Le premier étant “Le journal d’Adam”, qui est bien structuré avec un début une fin et une continuité dans le récit. Adam est très bien au paradis. Il vit nu, mange des fruits, vit avec des tigres végétalistes. Et une créature apparait, Eve. Et elle est pénible. Elle parle trop, elle veut tout comprendre, elle le suit partout, elle donne des noms à tout. Pour dire, elle a inventé le mot “nous”. Il la fuit et se dit qu’elle ne lui apportera que des ennuis. Et en effet elle mange des fruits défendus et  ils perdent le paradis. Les animaux s’entretuent pour survivre. Et d’autres créatures apparaissent Caïn et Abel. Au début Adam ne sait pas ce qu’ils sont. Des sortes de poissons? Des Ours sans poils? En tous cas, ils font beaucoup de bruits. Adam finit par s’attacher à Eve, l’interdépendance est nécessaire dans ce monde dans lequel il faut se battre pour survivre.

Le journal d’Eve est plus morcelé. Il commence comme le journal d’Adam et puis change. Il y a une partie où Eve raconte les expériences que Adam et Eve, donc font pour comprendre le monde. Et on comprend que Eve a beaucoup de tolérence pour Adam qui ne comprend pas grand-chose et s’intéresse à des choses bien inintéressantes, mais qui est là constant et fort. Eve se demande pourquoi elle aime cet homme qui semble bien médiocre sur certains plans, mais elle l’aime. Et elle l’a aimé tout de suite, quitte à interpréter ses signes de fuites autrement. Eve a eu le coup de foudre et n’aime pas être seule. Mais Eve est entreprenante et ose tout. Bref deux petits livres amusants.

Je mettrai quelques extraits plus tard.....


Mark Twain Tissot10

James Tissot

mots-clés : #contemythe #humour #xixesiecle
Pia
Pia

Messages : 135
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 52
Localisation : Utrecht

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par Bédoulène Sam 20 Jan - 17:05

merci Pia et contente de te lire ! Smile

Homme, Femme, un dilemne ?

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 17178
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par Bédoulène Mer 3 Mar - 17:43

Mark Twain Buck10

Les Aventures de Huckleberry Finn


Un adolescent qui ne veut pas être "civilisé" entendez par là, qui veut faire à sa guise, malgré l'affection que lui prodigue l'aimable et Vve madame Douglas qui l'a adopté car sa mère n'est plus et son père est une brute, buveur que Huck ne souhaite plus revoir.

Huck et son ami Tom, orphelin aussi, ont découvert un trésor, ils sont riches de 6000 dollars, dont le père de Huck veut le "soulager" et il l'oblige à le suivre, le séquestre dans sa cabane dont Huck parvient à s'échapper. Il se cache  dans une petite île du fleuve Missouri et se propose de descendre le fleuve  avec son canot dès que les habitants de la ville, la police et son père arrêteront de rechercher le "noyé" ;  car c'est évident  il a été jeté dans le fleuve après qu'il fut assassiné puisque des traces, savamment abandonnées par Huck convainquent du drame.

Mais l'île cache un autre personnage ; Jim l'esclave de la soeur de la Vve. Huck est bien content de partager la solitude avec Jim.

"– Jim... je ne me serais pas attendu à ça de ta part.
– Oui ; mais vous avez promis de ne pas me dénoncer.
Si l’on apprend que je t’ai gardé le secret, on me traitera de canaille d’abolitionniste et on me montrera au doigt. N’importe, j’ai promis, je tiendrai...
– Vous vous êtes sauvé aussi, massa Huck.  
– Oh ! ce n’est pas la même chose ; je n’appartiens à personne ; on ne m’a pas acheté"


Jim aime bien conter des histoires, réelles ou à peu près et comme Huck est superstitieux il est intéressé.

"Il me parla ensuite d’une foule d’autres choses qu’on doit éviter de faire, sous peine de s’attirer une mésaventure plus ou moins sérieuse. Il ne faut jamais secouer une nappe après le coucher du soleil. Quand on prépare un plat, il ne faut jamais compter ce qu’on met dedans – les œufs d’une omelette, par exemple. Si le propriétaire d’une ruche vient à trépasser, il faut avertir les abeilles dès l’aube, sans quoi elles cesseraient de travailler et crèveraient.
Les nègres sont très forts pour reconnaître les mauvais présages. Une fois lancé sur ce terrainlà, Jim eut l’air de ne plus pouvoir s’arrêter et la plupart de ses histoires n’avaient rien de neuf pour moi."


Huck lui raconte l'histoire de Salomon et du bébé qu'il menace de couper en deux, Jim ne comprend pas l'action proposée par le roi

"Je vis que ce serait perdre mon temps que de vouloir discuter avec Jim. On ne peut pas apprendre à un nègre à raisonner."

Jim et Huck récupère un radeau qui les conduira dans les Etats libres, ce qu'évidemment souhaite vivement Jim, il pense pouvoir ensuite racheter femme et enfant. Huck profite de l'endormissement de Jim pour lui faire une blague.

"Lorsque je vous ai revu là, sans une égratignure, les larmes me sont montées aux yeux. J’étais si content que j’avais envie de me jeter à vos pieds et de les embrasser. Vous, vous n’avez pensé qu’à vous moquer du vieux Jim et à lui faire honte de sa bêtise avec vos menteries. Oui, il y a un tas de saletés sur le radeau, et ces saletés, ce sont les gens qui font des avanies à leurs amis. Là-dessus Jim me tourna le dos et se glissa dans le wigwam sans dire un mot de plus. Il en avait dit assez. Je me sentais si honteux que j’aurais presque pu me jeter à ses pieds pour lui demander pardon.Ce ne fut qu’au bout d’un quart d’heure que je me décidai à m’humilier devant le nègre ; mais je le fis. Je ne le regrette pas et je n’en ai jamais rougi depuis. Je ne lui aurais certes pas joué ce tour-là si je m’étais douté qu’il prendrait la chose à cœur."

Bien des aventures vont retarder Huck et Jim, notamment deux escrocs dont ils auront du mal à se séparer.

"Il va sans dire que, pour ma part, je ne les plaignais ni l’un ni l’autre ; sans la frayeur qu’ils m’inspiraient, je les aurais dénoncés"


Tom fait preuve aussi d'amitié et n'hésite pas à mentir pour éviter à Jim d'être découvert sur leur radeau. Jim recherché comme esclave évadé se retrouvera enfermé dans une cabane en bois. Huck ayant été pris par erreur par la tante de Tom est traité comme neveu, mais Tom arrive lui aussi au domicile de sa tante. Imbroglio sur les prénoms des deux jeunes gens. Qui est qui ?

Mis au courant de la situation de Jim Tom décide qu'il participera à l'évasion de Jim avec Huck, mais il faut que se soit spectaculaire ! Donc se référant à ses lectures d'aventures, de prisonniers célèbres, il prend le déroulememnt de l'évasion en mains. Ce déroulement étonnera beaucoup Jim qui trouve bien compliqué de suivre les directives de Tom, en tant que prisonnier.

Il faut dire que Huck de son côté fait remarquer à son ami Tom qu'il complique les tâches, mais Tom est intransigeant, Jim est prisonnier il doit être dans les mêmes conditions que tous les prisonniers de ses lectures, voire rester 37 ans emprisonné (sic) et son évasion doit l'être également.

" À la bonne heure, Tom ! Nous voilà d’accord. Nous supposerons tout ce que tu voudras. Pour peu que tu y tiennes, je supposerai qu’il y est resté cent ans. Maintenant, tu peux compter sur moi pour escamoter les deux couteaux"


Les deux amis feront bien évader Jim mais ce dernier ayant alerter, pour plus de vraisemblance, la famille et les poursuivants, Tom sera blessé.
Son état nécessitant des soins Jim n'hésite pas à ramener Tom au domicile de sa famille, quitte à se faire reprendre. Qu'importe Huck est son ami et Tom l'est devenu.

"– Quelle chance, hein ? dit-il, tandis que nous détachions le mouchoir qu’il avait roulé autour de sa jambe. Une évasion sans coups de fusil ne vaudrait pas deux cents. Je n’avais plus envie de chanter victoire et Jim n’était plus disposé à danser. Il courut chercher de l’eau pour laver la blessure et déchira une des chemises du duc pour faire un bandage."

Huck : "Je savais bien que mon vieux Jim était blanc en dedans"




Une histoire mais qui illustre bien la situation des esclaves noirs, les relations avec certains de leurs "maîtres". D'ailleurs Huck sait qu'il ne devrait pas, en tant que blanc, partager une amitié avec un noir et de plus un esclave évadé. Mais malgré l'héritage de haine, d'idées fausses, de supériorité inique,  Huck appréciera l'amitié de Jim, même si, oui si il emploie le terme de  "nègre" . Suffit de vouloir connaître "l'autre". De plus Huck lui-même n'aspire qu'à la liberté.

Du côté de Tom, il s'agit aussi de montrer ce qu'il est capable de faire ; son imagination n'est jamais prise en défaut et puisque Huck est son ami et que celui-ci désire aider Jim, il s'y associera aussi, dans une évasion qu'il veut rocambolesque.

Donc un rappel nécessaire de l'esclavage aux USA puisqu'il n'a été aboli qu'en 1863 par proclamation de Lincol, mais nous savons qu'aujourd'hui encore les  exactions ont continué et les relents sont présents. (James Meredith, né le 25 juin 1933 à Kosciusko dans l'État du Mississippi (États-Unis), a été le premier étudiant noir-américain de l'université du Mississippi, jusqu'alors réservée aux étudiants blancs.)

merci à toi Animal de ta proposition


Mots-clés : #amitié #aventure #esclavage #racisme


Dernière édition par Bédoulène le Jeu 4 Mar - 13:12, édité 1 fois

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 17178
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par bix_229 Mer 3 Mar - 18:08

Il faudrait que je le relise Avec la traduction de... Animal ? Rolling Eyes
bix_229
bix_229

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par animal Mer 3 Mar - 18:16

De qui déjà ?

Content de te lire Bédou Mark Twain 1798711736

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 12279
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 40
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par bix_229 Mer 3 Mar - 19:23

@animal a écrit:De qui déjà ?

Content de te lire Bédou Mark Twain 1798711736
Bernad Hoepffner, voyons ! Tu l'as souligné !  Mark Twain 2042282828
bix_229
bix_229

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par Nadine Mer 3 Mar - 22:08

wotch, merci Bédoulène pour les extraits, qui mettent bien en face du truc. C'est insoutenable.
Nadine
Nadine

Messages : 4344
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 45

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Mark Twain Empty Re: Mark Twain

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum