Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Leonardo Padura Fuentes

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Tristram le Mar 7 Juil - 20:47

Ce n'est pas celui que je recommanderais (à moins d'être un aficionado d'Hemingway), et je me suis d'ailleurs aperçu que Chamaco, qui apprécie beaucoup Padura, trouvait lui aussi que ce roman était faible. Comme tu dis, il y en a d'autres ! Pour moi ce sera Les brumes du passé (après un délai raisonnable)...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 11001
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Bédoulène le Mar 7 Juil - 23:36

moi aussi Tristram j'estime qu'un seul roman ne permet pas d'estimer l'écriture ni une biographie un personnage

je ferai certainement l'impasse sur le livre (Hemingway apprécié les corridas)

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15571
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Sam 5 Sep - 16:37

@Aventin a écrit:[center][b][size=16]

Merci à Chamaco  Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 1252659054 , si d'aventure il passe par cette page, pour l'excellente adresse Padura !

Mots-clés : #amitié #historique #insularite #polar #universdulivre #xxesiecle

Bonjour aux assidus redacteurs de ce forum, content que vous frequentiez toujours Padura ( la Transparence du temps se trouve maintenant chez "Points" en français) n'hesitez pas...De mon côté la mosaique m'a completement absorbé, je vis maintenant en Corse, je vend de la mosaique sur les marchés, je ne suis plus le gamin d'autrefois (il etait temps) je lis ma PAL il m'en reste encore, depuis ces années le temps s'est accéléré et les mentalités, je n'ai pu retourner a Cuba, vieillesse ou pas, santé ou pas je veux y retourner, dans ce pays où mes amis disent que c'est pire que pendant la periode speciale, où ce taré de Trump efface le travail d'Obama, où les avancées s'estompent, mes amis survivent avec les manques d'essence, de nourriture, d'argent, l'interdiction d'entrer à La Havane etc...Heureusement quand ils peuvent payer la carte pour internet il y a Messenger...Bon courage a toutes et tous, bonnes lectures...

Padura baigne dans ce contexte, écrira t'il la dessus...??
Chamaco
Chamaco

Messages : 3342
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Tristram le Sam 5 Sep - 16:54

Salut Chamaco, ça fait grand plaisir d'avoir de tes nouvelles, et d'apprendre que tu es toujours mosaïste, lecteur de Padura et cubain de cœur !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 11001
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par bix_229 le Sam 5 Sep - 17:22

Salut Chamaco, bonne continuation et succès dans tes entreprises ! Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 1304972969
bix_229
bix_229

Messages : 12746
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Mar 22 Sep - 18:15

extrait de "la transparence du temps" :

«  De bien des façons, ils se voyaient tous les trois comme de parfaits exemplaires de leur génération car, au lieu de choisir l’exil comme tant d’autres, ils avaient décidé de rester cramponnés à leurs origines : ils étaient de la fournée qui avait cru et lutté mais qui n’avait guère été récompensée pour le sacrifice auquel on les avait systématiquement conviés et parfois même contraints. Ils étaient de ceux qui n’avaient eu ni la force, ni les possibilités, ni le désir de partir, tandis que bien des piliers s’écroulaient autour d’eux. Ils vivaient maintenant comme ils pouvaient, en se plaignant ou non, selon l(humeur du moment, mais toujours au bord de la pénurie économique et en lorgnant à l’horizon un avenir de plus en plus étriqué et incertain, ou en réalité plus certain, dans lequel il leur serait désormais impossible de se recycler. Un panorama probable dans lequel ils végéteraient très certainement, entourés d’opportunistes, d’audacieux, de prédateurs et de gagnants de la nouvelle école dont certains diplômés de la vieille école. Un univers peuplé d’êtres pourvus de canines et de l’estomac nécessaires pour dévorer tout ce qui serait comestible de l’organisme d’une société hébétée dans laquelle seuls le contrôle et la rhétorique semblaient jouir d’une bonne santé, précisément cette rhétorique à peine retouchée, des consignes et des éternelles exhortations. En même temps, près des jardins où poussaient l’opportunisme et la corruption fleurissaient maintenant les vastes territoires envahis par les mauvaises herbes de l’agressivité, de la négligence, de l’incivilité et du manque d’espoir de tant de gens. Charmant tableau ! « 
Chamaco
Chamaco

Messages : 3342
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Ven 25 Sep - 22:01

je suis plongé dans "la transparence du temps" en français, un regal, il y parle d'un quartier excentré de La Havane celui de San Miguel del Padron où j'ai habité et des "llega y pon" (bidonvilles) qui s'y trouvent, ces passages me rappellent tant de choses et me permettent de comprendre un peu plus sur les raisons de mon départ, ce qu'il en dit et sur la relation de son bouleversement lors de son enquête vaut la peine d'être lu, il se livre rarement avec autant de souffrance...
Chamaco
Chamaco

Messages : 3342
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Sam 26 Sep - 15:47

autres extrait :

« S’agissant d’une occupation illégale de terres appartenant à l’état, les diverses autorités concernées, y compris la police, avaient harcelé les occupants dans l’intention de les forcer à quitter les lieux. Mais chque tentative d’expulsion était suivi du retour des personnes déplacées, toujours accompagnées de nouvelles familles de désespérés qui continuaient à affluer de n’importe quelle région du pays et venaient se joindre aux fondateurs. En une nuit, ils ressuscitaient leurs maisons rudimentaires sur les lieux où les précédentes avaient été détruites et en construisaient d’autres sur des parcelles proches où ils installaient leurs campements en conquérants qu’ils étaient. Confrontés aux tentatives cycliques d’expulsion, les habitants du faubourg sans nom se mirent à opposer aux offensives des forces de la légalité les barricades du dénuement, constituées de chaînes d’enfants et de femmes,, de préférence enceintes,destinées à interdire l’avancée des voitures de police et des bulldozers sans âme des contingents de constructeurs devenus destructeurs. La lutte dura plusieurs années et fut soutenue par l’absence de choix de ces gens décidés à survivre, sans eau, sans égouts, sans électricité et même sans le carnet de ravitaillement qui garantissait aux citoyens de la nation un quota de subsides à prix subventionné ».
Chamaco
Chamaco

Messages : 3342
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Dim 27 Sep - 18:37

La transparence du temps

un petit résumé du livre ( succint pour pas dévoiler trop de l'histoire)
- Ce roman tourne autour d'une vierge noire portant un enfant Jesus, elle et son fils sont noirs. Cette statue en bois nous la suivront dans ce livre depuis le XIII° Siecle jusqu'à nos jours de sa decouverte miraculeuse dans un arbre mort en catalogne, en passant par les debuts de la Guerre civile en Espagne jusqu'à son arrivée dans une famille cubaine où le dernier descendant "Bobby" devenu homosexuel se la fait voler par son amant, petit voyou de l'Oriente. Il se trouve que Bobby fait appel à Condé, ancien ami d'école, pour enquêter et retrouver la statue et d'autres biens dérobés par son amant. Condé se retrouve dans son rôle d'enquêteur et d'ancien flic et est confronté aux milieux artistiques et à la faune de ce qu'il appelle "l'implantation". Nous suivons son errance dans les differents quartiers de La Havane à la recherche de cette statue ponctuée par les rencontres avec ses vieux amis cubains."


Dernière édition par Chamaco le Mer 7 Oct - 11:11, édité 1 fois
Chamaco
Chamaco

Messages : 3342
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Tristram le Dim 27 Sep - 18:46

Les vierges noires apparaissent au Moyen Âge en Europe, et ont essaimé depuis, notamment dans les Amériques !
Pour me remettre d'une déception récente de l'auteur ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 11001
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Dim 27 Sep - 22:36

@Tristram a écrit:Les vierges noires apparaissent au Moyen Âge en Europe, et ont essaimé depuis, notamment dans les Amériques !
Pour me remettre d'une déception récente de l'auteur ?
Tu veux parler d'Adios Hemingway ..?
Chamaco
Chamaco

Messages : 3342
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Tristram le Dim 27 Sep - 22:57

Exact !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 11001
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Lun 28 Sep - 10:33

oui, il a moins d'envergure que "Mort d'un chinois à la Havane" entre autre, premiere approche de l'auteur et de Cuba, une sorte de guide touristique.
Chamaco
Chamaco

Messages : 3342
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Aventin le Lun 28 Sep - 21:50

@Tristram a écrit:Les vierges noires apparaissent au Moyen Âge en Europe, et ont essaimé depuis, notamment dans les Amériques !
Pour me remettre d'une déception récente de l'auteur ?

Digression opportuniste

Spoiler:
Un fascinant mystère de l'histoire de l'art que l'origine des Vierges noires en occident; hypothèse commode (trop, peut-être): en fait certaines venaient de Terre Sainte, ou bien amenées physiquement, ou bien juste l'inspiration.
Donc  en provenance des chrétiens orientaux ?
Peut-être l'origine est un peu plus lointaine, tant en géographie qu'en âge, les plus anciennes qu'ils soient encore possible de contempler se trouvent en Éthiopie, des merveilles d'Art Sacré de la tradition de l'Église orthodoxe tewahedo éthiopienne (préchalcédonienne !) - un voyage que j'aimerai faire.

Celle-ci, Notre-Dame de Chastreix, dans le Puy-de-Dôme (dans une jolie église romane d'apparence pourtant austère, en basalte, je recommande !), n'est plus visible et il n'est plus possible de l'étudier (volée en 1982) - était-elle un fac-similé d'une vierge observée outremer, ou fut-elle ramenée par un Croisé (puis repeinte...ou pas ?)
Attitudes royales (et maternelle), trône assez oriental, non sans évoquer l'Égypte antique ?
On la rattache à l'art roman, mais laissons les points d'interrogation ... ?
Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Chastr10
Aventin
Aventin

Messages : 1525
Date d'inscription : 10/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Lun 28 Sep - 23:12

Merci Aventin pour ces éléments sur les vierges noires, un pan d'histoire encore mysterieuse, celle de Cuba se trouve dans un quartier de la Havane à Regla, de l'autre côté du port, on s'y rend avec une lancha (transbordeur), chaque année a lieu une procession où la vierge noire portant un Jesus blanc est promenée dans les rues du quartier. (celle de Padura porte un enfant noir comme sur ta photo)...
Chamaco
Chamaco

Messages : 3342
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Ven 2 Oct - 17:52

des nouvelles de Padura (Août 2020)


c'est ici
Chamaco
Chamaco

Messages : 3342
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par bix_229 le Ven 2 Oct - 19:08

En fait de vierges noires, il y a aussi Sainte Sara, la vierge des gitans, fidèles à leurs traditions, et qui vont en pèlerinage chaque année aux Saintes Maries de la Mer.

Sara-La-Kali, la gitane, la noire, dans la crypte de l'église des Saintes-Maries-de-la-Mer

Sara-la-Kali, Sara la noire, la brune Sara, serait pour les uns la servante de Marie Jacobé et Marie Salomé chassée de Jérusalem après la mort du Christ dans la barque sans voile ni rames qui échoua en Camargue, pour d'autres c'est une gitane provençale. Une chose est sure, elle était de couleur noire ou sombre. La version que retiennent les gitans est celle d'une jeune femme, une "gitane", campant avec sa tribu dans ce delta du Rhône. On raconte qu'avertie miraculeusement elle courut vers la mer et, s'étant dévêtue, elle étendit sur les vagues sa robe qui la porta vers les saintes. Baptisée de leurs mains, elle les conduisit au temple païen, le temple de "Ra", où affluaient les grands pèlerinages de sa race. Il est vraisemblable que Sara appartenait à une tribu celto-ligure, peuple nomade d'Europe centrale qui s'était installé dans cette région marécageuse de Camargue.
http://saintesmaries.free.fr/histoire/sara.html

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Sara10
bix_229
bix_229

Messages : 12746
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Bédoulène le Sam 3 Oct - 11:01

Bien connue Bix !

j'en ai vu une aussi en Ardèche (mes photos d'intérieur n'étant pas top je mets le lien)

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/ardeche/ardeche-vierge-noire-honoree-lieu-place-deesse-isis-1526672.html


_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15571
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Sam 10 Oct - 5:00

La transparence du temps

Alors que l'on se rapproche de la fin du bouquin et que l'on s'attend à lire la relation de la fête d'anniversaire pour les soixante ans du héros l'auteur interrompt le récit polar et nous engage dans une digression sur l'écriture et l'idée du temps nous permettant de découvrir l'évidence du titre du roman, un passage :
"Cramponné au présent, tu écrivais le passé jusqu'à perdre le sens des limites de la permanence et du passage du temps. Mais en donnant naissance à cette création, tu n'as jamais perdu la conscience ultime que, lorsque tu transformais le passé en présent, ton écriture faisait immédiatement partie de ce même passé : une chose irréversible et fugace. Et tu t'en détachais par l'action  magnifique de la fixer pour ensuite la voir s'éloigner comme une nef funéraire à la dérive, un fantôme aux contours flous, comme si tu voyais l'Histoire et le temps à travers le voile transparent d'une larme."

voilà, je n'en dirai pas plus sur ce bouquin que j'ai bien aimé autant en espagnol qu'en français, où les sentiments d'affection et quelques fois de haine (comme dans la vie) sont tres proches.
Chamaco
Chamaco

Messages : 3342
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Leonardo Padura Fuentes  - Page 5 Empty Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Amérique Centrale, du Sud et des Caraïbes


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum