Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment :
ASOS Soldes : -20% en plus sur les Soldes avec ce ...
Voir le deal

Kurt Vonnegut, jr

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr - Page 5 Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par Tristram Dim 30 Mai - 14:25

Elle est pas belle la vie ? Conseils d'un vieux schnock à de jeunes cons

Kurt Vonnegut, jr - Page 5 Elle_e10

Recueil de neuf discours universitaires prononcés par Kurt Vonnegut de 1978 à 2004.
Excellent rappel à une époque où un mouvement étudiant réclame le droit de ne pas être choqué par certains propos :
« Si j’ai froissé l’un ou l’une d’entre vous en disant du mal de Thomas Jefferson, pas de pot. Je dis ce qu’il me plaît de dire, sauf "Il y a le feu !" s’il n’y a pas le feu, parce que je suis citoyen des États-Unis d’Amérique. Le but de votre gouvernement n’est pas − et ne devrait pas être − de vous empêcher, vous ou quiconque, quelle que soit votre couleur, quelle que soit votre race, quelle que soit votre religion, d’être meurtri dans vos satanés sentiments. »
Plusieurs remarques qui touchent juste, concernant la société états-unienne, mais pas que…
« Je plaisantais, mais plus sérieusement : il y a dans notre précieuse Constitution un défaut tragique, et je ne sais pas comment on pourrait y remédier. Le voici : seuls les dingues veulent être présidents. C’était vrai même dans mon lycée. Seuls les élèves sérieusement perturbés se présentaient au poste de délégué de classe. »

« L’un des bons points de cette époque moderne : si vous mourez horriblement à la télévision, vous ne serez pas mort en vain : vous nous aurez distraits. »
… et encore (plus) d’actualité :
« Plus fou que le golf, pourtant, il y a la politique moderne, où grâce à la télé, et par souci de commodité pour la télé, on ne peut être que deux sortes d’êtres humains, soit des libéraux, soit des conservateurs. »
Confidences personnelles sur son cursus :
« Malgré mon incapacité à franchir la barrière intellectuelle de la thermodynamique, ou du tas de merde, si vous préférez, je voulais encore être respecté pour mon esprit scientifique, mon attachement à la vérité, toute la vérité et rien que la vérité. Il était clair que seule une pseudo-science était possible pour moi. Idéalement, je me disais, ce devrait être une pseudo-science socialement supérieure à l’astrologie, la météorologie, la coiffure, l’économie ou l’embaumement. Les deux plus importantes, hier comme aujourd’hui, étaient la psychanalyse et l’anthropologie culturelle. L’une et l’autre se fondaient, hier comme aujourd’hui, sur ce qui envoyait régulièrement des innocents sur la chaise électrique ou la poêle à frire, c’est-à-dire le témoignage humain, c’est-à-dire le blabla. J’ai choisi l’anthropologie culturelle. Vous avez le résultat sous les yeux. »
Mais aussi une conviction d’humaniste athée et partisan de Jésus-Christ :
« Mes opinions politiques en un mot : cessons de donner aux grandes entreprises et aux bidules technologiques dernier cri ce dont elles et ils ont besoin, et redonnons aux êtres humains ce dont ils ont besoin. »

« Je suis enchanté par le Sermon sur la montagne. Être miséricordieux, il me semble, est l’unique bonne idée dont nous avons été gratifiés jusqu’à présent. Peut-être qu’un de ces jours nous aurons une autre bonne idée, ce qui nous fera donc deux bonnes idées. »

\Mots-clés : #essai

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 13650
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 65
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr - Page 5 Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par animal Lun 16 Aoû - 20:56

Un extrait du Pianiste déchaîné, une petite pièce édifiante pour ingénieurs, John Averageman (type moyen) qui râle se fait expliquer la vie par le "jeune ingénieur" qui y croit à "l'étoile", l'organisation complète mécanisée, robotisée, rationalisée de la société (un truc avec des ingénieurs et administrateurs d'un côté et de l'autre des "losers").

JOHN : (Soupçonneux, hostile.) Oui, monsieur ?
LE JEUNE INGÉNIEUR : John, dites-moi, quand vous aviez ces importants revenus, avant l'apparition de l'étoile, aviez-vous par hasard un poste de télévision avec écran de soixante et onze centimètres ?
JOHN : (Étonné.) Non, monsieur.
LE JEUNE INGÉNIEUR : Ou une machine à laver, ou une cuisinière à radar, ou un condensateur électrique à poussière ?
JOHN : Non, monsieur, je n'en avais pas. Ces choses étaient pour les riches.
LE JEUNE INGÉNIEUR : Et dites-moi, John, quand vous disposiez de tout cet argent, aviez-vous une assurance sociale qui vous remboursait tous vos frais médicaux, tous vos frais de dentiste, et s'engageait à vous fournir, quand vous seriez vieux, la nourriture, le logement, des vêtements et de l'argent de poche ?

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 12732
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 41
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr - Page 5 Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par Bédoulène Lun 16 Aoû - 22:59

intéressant !

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 18291
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr - Page 5 Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par topocl Mar 17 Aoû - 9:16

Et ça parle de pianistes?

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 7741
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 62
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr - Page 5 Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par animal Mer 18 Aoû - 6:23

Non ! Kurt Vonnegut, jr - Page 5 1390083676

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 12732
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 41
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr - Page 5 Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par animal Jeu 19 Aoû - 21:42

Kurt Vonnegut, jr - Page 5 Player10

Le pianiste déchaîné (1952)

Après une troisième guerre mondiale qui ressemble un peu à la suite de la deuxième, le monde, du moins les Etats-Unis sont assez bien rangés. Les machines et les ordinateurs font le boulot, prennent les décisions qu'il y a prendre et quelques ingénieures et administrateurs s'occupent avec importance de tout ça. Le reste de la population végète façon caserne ou DDE pour consommer ce qui a été produit juste comme il faut...

Le petit monde Paul Proteus, docteur du dessus du panier est comme ça et lui est un peu mélancolique genre crise existentielle : trouver ou retrouver du sens à l'existence. Quelle place pour les gens dans tout ça, éjectés au fur et à mesure de l'automatisation ?

70 ans après la publication les machines ont légèrement changé de visage mais dans le fond certaines questions se font peut-être plus pressantes (que devient le travail, qu'y a-t-il en dehors de la consommation ?). C'est donc sérieux et grinçant mais emballé dans une satyre qui ne manque pas de charme et efficace. Le monde de l'entreprise et sa culture de la gagne et de la joie forcée et tant d'autres choses... et le vrai vide ressenti par Paul et cette fin "en eau de boudin" qui ne manque pas non plus de sens.

Pas très optimiste sans doute mais vivifiant. Vonnegut est décidément très observateur et a un sens désarmant ou fracassant de la synthèse. Bonne pioche qui se lit avec sourire et gourmandise !

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 12732
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 41
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr - Page 5 Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par animal Jeu 19 Aoû - 21:45

Pour la curiosité le titre original Player Piano signifie piano mécanique, un machin qui marche avec des rouleaux perforés ou peut se jouer à la main. Il y en a un dans un bar dans le bouquin et surtout l'image correspond assez bien à la sensation du bouquin, l'idée de joyeux bordel qui dérape incluse !

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 12732
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 41
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr - Page 5 Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par Bédoulène Jeu 19 Aoû - 23:10

merci Animal, ton commentaire me dit que ce livre peut me plaire mais l'étiquette sf me bloque, malgré tot l faudra que je tente

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 18291
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr - Page 5 Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par animal Ven 20 Aoû - 6:12

ce n'est pas hyper ou vraiment SF non plus, plutôt moins que 1984 par exemple, et je pense bien que ça pourrait te plaire. cat

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 12732
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 41
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr - Page 5 Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par Bédoulène Ven 20 Aoû - 13:44

le livre dormant dans ma pal, je le réveillerai bientôt sur tes encouragements

(après ma trilogie de Smiley )

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 18291
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr - Page 5 Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par Nadine Ven 14 Jan - 10:51

Et bien Bédoulène, moi qui n'ai lu qu'un de ses livres, je t'invite à le lire précisément. Il n'a rien d'une allure de SF :
nuit mère
Kurt Vonnegut, jr - Page 5 41rtme10

Un titre sans majuscule (ce qui ne déplaira pas à @topocl dont le pseudo n'en porte pas non-plus)

Un très beau cadeau que notre administrateur m'a fait là. Pour ceux qui nous lisent l'occasion de rappeler que sur la longueur un forum produit parfois des rencontres dans la vraie vie, à l'occasion d'un passage dans le secteur, le dire parce que c'est une manière de rappeler que nous sommes tous de vraies personnes, dont les propos écrits ici portent les couleurs. On n'est certainement pas des abrutis d'aimer échanger en virtuel, c'est la vérité que c'est humain quand-même. Merci donc, Animal, d'être passé me voir un de ces jours derniers, et de m'avoir donné ce cadeau de livre.

Pour faire retour de ce livre-là, il sera peut-être heureux de rappeler ou souligner que je ne suis pas de ces personnes chanceuses qui ont beaucoup d'humour. Je ne manie pas bien celui-ci, n'y suis pas habituée, m'y sens peu à l'aise.
J'ai l'impression que ce livre là m'a initiée magistralement. À la dérision, au cynisme, au mi-figue mi-raisin, enfin je ne sais trop à quoi sinon à l'effet que peut produire un ton décalé. Et qu'il fera date dans le magma de mon devenir adulte (il n'est jamais trop tard donc, ni à 46 ans). J'ai compris à quoi ça sert. À transmettre de la complexité, par exemple.

Le personnage, Howard W. Campbell Jr, est un animateur radio qui a galvanisé l'allemagne nazie en son temps. Le lecteur le retrouve nous raconter comment il nous écrit depuis les geoles d'Israel, en attente de son procès.

Le ton est très spécifique à l'auteur j'ai l'impression, unique.
Je ne sais plus trop bien raconter ces temps-ci, aussi j'ai tout bonnement envie de m'en tenir là, pour le retour.
Je dirai juste que c'est très subtil, que la dérision est un pivot du ton, que c'est très prenant, et que , vertu rare, le dernier quart de ce livre assez court déploie une richesse de sens de manière surprenante qui finit de conquérir l'émotion et l'intelligence. Je suis impressionnée.
On croit en effet avoir cerné l'approche discursive de l'auteur, et puis il en rajoute avec science, afin de  transmettre beaucoup plus encore.

Chapeau bas.
Mille mercis Animal.
Nadine
Nadine

Messages : 4428
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 46

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr - Page 5 Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par Nadine Ven 14 Jan - 11:14

Je recite la citation de début de fil de Tristam, et précise que ma traduction est celle de la très belle édition poche Gallmeister. Aussi, pour le plaisir et l'exercice, je reprends à la suite l'extrait mais avec ma traduction, juste après.

@Tristram a écrit:
« – Tu es soldat, maintenant.
– Oui.
– C’est pour tuer le chien que tu as mis ton uniforme ? dit-elle.
– Je vais rejoindre le front. Je passais juste pour vous dire au revoir.
– Quel front ? dit-elle.
– Le front russe.
– Tu vas mourir.
– C’est ce qu’on me dit. Mais peut-être que non.
– Tous ceux qui ne sont pas morts aujourd’hui seront bientôt morts.
Elle avait dit cela sans paraître autrement émue.
– Pas tous, dis-je.
– Moi oui, fit-elle.
– J’espère bien que non, fis-je. Je suis sûr que tout ira bien pour toi.
– Je n’aurai pas mal quand on me tuera, reprit-elle. Simplement, tout d’un coup, je ne serai plus là. (Elle repoussa le chien qui tomba à terre, aussi inerte qu’une saucisse fumée.) Prends-le. De toute façon, je ne l’ai jamais beaucoup aimé. Il me faisait pitié, c’est tout.
Je ramassai l’animal.
– Ça vaudra mieux pour lui d’être mort, fit Resi.
– Sans doute, fis-je.
– Et pour moi aussi, ajouta-t-elle.
– Là, je ne suis plus d’accord.
– Tu veux que je te dise quelque chose ?
– Je t’écoute.
– Puisqu’on sera bientôt tous morts, ça n’a pas d’importance que je te dise que je t’aime.
– C’est une très gentille parole.
– Que je t’aime pour de bon, fit-elle.
Quand Helga était encore vivante et que vous veniez ici tous les deux, j’étais jalouse. Quand elle est morte, j’ai commencé à rêver du jour où je serais grande ; alors je t’épouserais, je serais une grande actrice et tu écrirais des pièces pour moi.
– J’en suis très flatté, dis-je.
– Mais ça n’a plus aucun sens. Plus rien n’a de sens aujourd’hui. Maintenant, va tuer le chien. »
Kurt Vonnegut Jr., « Mother Night » (Nuit noire)

« – Vous êtes soldat, maintenant.
– Oui.
– C’est pour tuer le chien que vous avez mis l'uniforme ?
– Je pars pour le front. Je suis passé dire au revoir.
– Quel front ? dit-elle.
– Celui des Russes.
– Vous allez mourir.
– Apparemment. Peut-être pas.
– Tous ceux qui ne sont pas morts le seront maintenant très bientôt.
Elle n'en semblait pas trop émue.
– Pas tous, dis-je.
– Moi si.
– J’espère que non. Je suis sûr que tout ira bien pour toi.
– On me tuera sans me faire mal. Simplement, tout d’un coup, je ne serai plus.
Elle repoussa le chien,qui lui tomba des genoux. Il toucha terre avec la passivité d'une saucisse de Francfort.
- Prenez-le. Je ne l'ai jamais aimé de toute façon. J'avais simplkement pitié de lui.
Je ramassai le chien.
– Ça vaudra bien mieux pour lui d’être mort, dit-elle.
-Je pense que tu as raison, répondis-je.
– Ça vaudra mieux pour moi moi aussi.
– Ça je ne le crois pas.
– Vous voulez que je vous dise quelque chose ?
– Je t’écoute.
– Puisque personne ne va rester en vie très longtemps, autant vous dire que je vous aime.
– C’est très gentil.
– Je veux dire pour de bon. Quand Helga était encore vivante et que vous veniez ici tous les deux, j’étais jalouse de Helga. Quand Helga est morte, je me suis mise à rêver que je grandirais et vous épouserais et deviendrais une grande actrice, et que vous écririez des pièces pour moi.
– J’en suis honoré.
– Ça n’a aucun sens. Rien n'a de sens.Allez tuer le chien, maintenant. »
Kurt Vonnegut Jr., « Mother Night » (nuit mère)
[/quote]
Nadine
Nadine

Messages : 4428
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 46

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr - Page 5 Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par Bédoulène Ven 14 Jan - 13:34

merci Nadine, je te suivrais un de ces jours à l'heure de mon temps libre.

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 18291
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr - Page 5 Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par bix_229 Ven 14 Jan - 15:35

De  belles impressions de lecture, Nadine ! ça donne envie de lire le ivre.

« Celle-ci est la seule de mes histoires dont je connais la morale. Je ne pense pas que cette morale soit merveilleuse ; il se trouve simplement que je la connais : nous sommes ce que nous feignons d’être, aussi devons-nous prendre garde à ce que nous feignons d’être."
bix_229
bix_229

Messages : 15438
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr - Page 5 Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par animal Ven 14 Jan - 17:18

Héhé. On dirait que le livre ressemble au film. En tout cas si un énigmatique commentaire celui-là ne pousse pas à la curiosité....

De rien, plaisirs, du moment et de la durée, partagés Kurt Vonnegut, jr - Page 5 1798711736 !!!

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 12732
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 41
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr - Page 5 Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum