Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

-54%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS HI5910/99 Centrale Vapeur – effet pressing + Rase peluche
59.99 € 129.99 €
Voir le deal

Pierre Bergounioux

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Pierre Bergounioux

Message par Aventin Sam 29 Juin 2019 - 22:19

Pierre Bergounioux

Pierre Bergounioux Pierre10
Né le 25 mai 1949 à Brive-la-Gaillarde.

Ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé de lettres modernes, à l'occasion critique littéraire, mais aussi sculpteur, enseignant, père de famille, pêcheur de truites et de gros livres, Pierre Bergounioux partage sa vie entre les solitudes lumineuses de la Haute-Corrèze et les jours austères, laborieux, contraints, en banlieue parisienne.

Après avoir passé l'essentiel de sa carrière en collège, Pierre Bergounioux enseigne depuis 2007 l'histoire de la création littéraire à l'École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris.

Une citation tirée de son livre Invention du présent est le sujet de la composition française du concours général en 2010.

Pierre Bergounioux pratique aussi les arts plastiques comme sculpteur ; prenant son matériau chez un ferrailleur corrézien, il intervient peu sur les objets de récupération qu'il soude et patine.

Jean-Paul Michel, avec qui il est ami depuis qu'ils étudiaient tous deux au lycée de Brive-la-Gaillarde, lui a consacré un de ses livres, « La deuxième fois », Pierre Bergounioux sculpteur (William Blake & Co., Bordeaux).

En 2013, Henry Colomer lui consacre un film intitulé Vies métalliques, témoignage sur la créativité plastique de l'écrivain.

Parallèlement, Pierre Bergounioux a mené une réflexion sur l'école dans un livre d'entretiens paru en octobre 2006, ironiquement intitulé École : mission accomplie. Il y fait l'amer constat de l'échec du collège unique, dont le fonctionnement non seulement ne réduit pas les inégalités, mais accentue chez les élèves les plus faibles l'humiliation et le pressentiment qu'ils ont de l'infériorité de leur condition sociale.

   « La seule façon de ne pas faire violence aux enfants serait de les juger par rapport à eux-mêmes, d'évaluer la distance qu'ils ont parcourue entre l'état où nous les avons trouvés au sortir de l'univers familial et celui auquel ils se sont élevés sous l'effet de notre enseignement. Mais cela reviendrait à reconnaître publiquement l'injustice de notre société, à en tirer les conséquences, qui sont révolutionnaires, rien de moins, et jamais nous n'avons été aussi loin de le faire. »
Source: Wikipedia

Bibliographie sommaire:
(NB: sommaire parce qu'il manque des livres illustrés et des parutions en revues - voir Wikipédia pour complément).

  Catherine, Gallimard (1984)
  Ce pas et le suivant, Gallimard (1985)
  La Bête faramineuse, Gallimard (1986)
  La Maison rose, Gallimard (1987)
  L'Arbre sur la rivière, Gallimard (1988) : Page 1
  C'était nous, Gallimard (1989)
  Johan Zoffany, Vénus sur les eaux, avec Bernadette de Boysson, éditions William Blake & Co. (1990)
  La Mue, Gallimard (1991)
  L'Orphelin, Gallimard (1992)
  Le Matin des origines, Verdier (1992)
  Le Grand Sylvain, Verdier (1993) : Page 1
  La Toussaint, Gallimard (1994)
  La Casse, Fata Morgana (1994)
  Points cardinaux, Fata Morgana (1994)
  Au jour consumé, avec Jean-Michel Fauquet, éditions Filigranes (1994)
  Miette, Gallimard (1995) et Folio (1996), prix France Culture : Page 2
  La Cécité d'Homère. Cinq leçons de poétique, éditions Circé (1995)
  La Mort de Brune, Gallimard (1996) et Folio (1997)
  Le Chevron, Verdier (1996)
  Haute Tension, éditions William Blake & Co. (1996)
  Le Bois du chapitre, éditions Théodore Balmoral (1996)
  Les Choses mêmes, avec François Pons, éditions Les Cahiers de l'Atelier (1996)
  La Ligne, Verdier (1997)
  L'Empreinte, éditions François Janaud (1997)
  La Demeure des ombres, éditions Art & Arts (1997)
  Kpélié, Flohic éditeur (1997)
  Conversations sur l'Isle, entretiens avec Tristan Hordé, éditions William Blake & Co. (1998)
  La Puissance du souvenir dans l'écriture. L'effet Zeigarnik, éditions Pleins Feux (2000)
  Le Premier Mot, Gallimard (2001)
  Les Forges de Syam, éditions de l'Imprimeur (2001)
  Simples, magistraux et autres antidotes, Verdier (2001)
  Un peu de bleu dans le paysage, Verdier (2001)
  B-17 G, Flohic éditeur (2001) ; réed. Argol (2006)
  François, éditions François Janaud (2001) : Page 1
  Jusqu'à Faulkner, Gallimard (2002) : Page 1
  Aimer la grammaire, Nathan (2002)
  L'Héritage, entretiens avec Gabriel Bergounioux8, Flohic éditeur (2002)
  Back in the sixties, Verdier (2003)
  Bréviaire de littérature à l'usage des vivants, Bréal (2004)
  Pycniques et leptosomes. Sur Charles-Albert Cingria, Fata Morgana (2005)
  Carnet de notes. Journal 1980-1990, Verdier (2006)
  L'Invention du présent, Fata Morgana (2006)
  La Fin du monde en avançant, Fata Morgana (2006)
  École : mission accomplie, éditions les Prairies ordinaires (2006)
  Sidérothérapie, Tarabuste (2006)
  Où est le passé, entretien avec Michel Gribinski, L'Olivier (2007)
  Carnet de notes. Journal 1991-2000, Verdier (2007)
  Années folles, Circa 1924 (2008)
  Agir, écrire, Fata Morgana (2008)
  Couleurs, Fata Morgana (2008)9
  Marinette Cueco, Le réel n'est plus comme avant, Éditions Pérégrines/Panama (2008)
  Une chambre en Hollande, Verdier (2009)
  Deux querelles (Une cadette épineuse suivi de L'Humanité divisée), éditions Cécile Défaut (2009)
  Deux écrivains français, éditions Fario (2009)
  Le Baiser de sorcière, Argol (2010)
  La Fin du monde en avançant, Fata Morgana (2011)
  Trois années, Fata Morgana (2011)
  Carnet de notes. Journal 2001-2010, Verdier (2011)10
  Peindre aujourd'hui, Philippe Cognée, Galilée (2012)
  Trente mots , Fata Morgana (2012)
  Géologies, Galilée (2013)11
  Le Style comme expérience, L’Olivier (2013)
  Une passion française, William Blake and Co (2014)
  Exister par deux fois, Fayard (2014)12
  Un écho lacunaire, entretien avec Jean-Louis Tallon, Fata Morgana (2014)
  Un abrégé du monde, Fata Morgana (2014)
  Carnet de notes. Journal 2011-2015, Verdier (2016)
  Cousus ensemble, Galilée (2016)
  Esthétique du machinisme agricole, avec un texte de Pierre Michon, Le Cadran ligné (2016)
  La Notice, William Blake and Co (2016)
  Raconter, William Blake and Co (2016)
  Rendre la parole - Les larrons de William Faulkner, Le Bord de l'eau (2017)
  Correspondance Pierre Bergounioux / Jean-Paul Michel, 1981-2017, Verdier (2018)
  Une terre sans art, William Blake and Co (2018)
  En vitesse, Fata Morgana (2018)
  Possibles, Æncrages & Co (2018)
  Le corps de la lettre, illustré par Jacquie Barral, Fata Morgana (2019)
  Lundi, Galilée (2019)
  Hôtel du Brésil, Gallimard (2019)

Source: Wikipedia

MAJ le 26/04/2021
Aventin
Aventin

Messages : 1785
Date d'inscription : 10/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par Aventin Sam 29 Juin 2019 - 22:20

L'arbre sur la rivière

Pierre Bergounioux L_arbr10

Roman, publié en 1988, 185 pages environ.
Pomme, Alain, Daniel et le narrateur; quatre garçons d'entre huit et dix ans qui découvrent un arbre surplombant une rivière et devient à la fois leur cabane, leur lieu d'affût, leur totem et le soubassement à leur rêve de gosses.  

On les suit à travers école, collège et lycée jusqu'à l'orée de leur vie professionnelle (tôt arrivée pour Pomme, apprenti mécanicien dès quatorze ans)

En commun cet arbre, tutélaire à sa façon: celui sur les embranchements duquel ils se perchent pour des pêches parfois fabuleuses, celui depuis lequel ils rêvent d'appareiller pour l'océan voguant sur un radeau maison, qui ne fera pas long feu lors de son unique et malencontreuse expérience nautique in situ.

Ce qui est superbe dans ce livre c'est la restitution du parler et du ressenti d'enfants et d'adolescents -jusqu'à l'état de jeune adulte- je n'ai pas le souvenir de nombreuses tentatives aussi réussies, dans cet exercice périlleux si ce n'est notoirement casse-figure.
Avec le côté corrézien, années 1950 et début 1960 en inestimable bonus pour l'ouvreur de ces pages.

Ce qui interpelle, c'est la douceur du phrasé de M. Bergounioux.
Il y a du velouté dans son encre.
C'est une joie de lecture découlant, on le parierait, d'une joie d'écriture (du moins je le ressens ainsi, il faudrait demander à l'auteur).
En tous cas beaucoup de fluidité et de sens narratif, couplé à la joliesse de l'histoire, font que le lecteur est vite hameçonné.    

Ce qui fait tout le sel, c'est cette quête semblant totalement contradictoire: Comment conjuguer l'aventure et l'ailleurs d'un côté, l'enracinement (et la perspective du futur déracinant) dans un temps que ces garçons voudraient qu'il fût figé, de "riches heures" ?

Ce qui constitue la part tendre, ce sont ces quatre cœurs à l'unisson, en dépit des divergences, des chemins de vie.  

Les ultimes voyages, ceux qui sont "pour de bon" ?
On vous laisse lire, voyez-vous, on s'en voudrait de dévoiler, traversez les ronciers et rendez-vous à l'arbre !

Chapitre IV a écrit:Nous surplombions la ville. Je l'ai trouvée minuscule maintenant que nous étions à la frontière, sur les hauteurs dont elle était cernée de toutes parts sauf à l'ouest où la rivière s'acheminait vers la mer. À l'est, les toits miroitaient comme des éclats de verre. Il fallait un instant avant d'admettre que c'étaient des toits, puis la grande poste à côté du clocher, la place du théâtre dont les grands platanes faisaient à peu près l'effet d'un bouquet de persil, et, au-delà, le lycée, tel un jeu de construction pour enfants lilliputiens. Daniel devait penser la même chose car il a fait remarquer que ça n'était pas grand.
  Pomme a dit qu'on pouvait s'installer. Les sièges étaient en bon état, les garnitures de tissu aussi, d'un gris compassé, et même la planche de bord sous laquelle était encastrée un poste de radio. Pomme a tiré d'une poche de sa combinaison une grande feuille de plastique. Il l'a soigneusement appliquée sur son siège et il s'est installé au volant. Il s'est tourné vers moi. Son visage était cramoisi. Il souriait. Il a dit que le moteur, il l'avait déjà, au garage, pour rien et comme neuf.






Mots-clés : #amitié #jeunesse #lieu #xxesiecle
Aventin
Aventin

Messages : 1785
Date d'inscription : 10/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par bix_229 Sam 29 Juin 2019 - 23:25

Bergougnoux est aussi bon et même parfois meilleur que beaucoup de romanciers français cités.
C'est un obsédé de lecture et de littérature. Une sorte d' halluciné.
Un écrivain du terroir, comme Jourde, qui ne renie pas ses origines, mais en montre les limites pour ceux qui sont forcés d'y rester.
Quand on l'interviewe, il parle très vite, des phrases très écrites, parfaites sur le plan de la syntaxe. On a parfois l'impression qu' il lit ses phrases sur un prompteur !
J'ai aimé ses premiers livres dont L'Arbre sur la rivière.
Ensuite...je l' ai un peu laché. Il faut dire qu'il me faisait peur. Il écrivait tellement et si rapidement que me posais des questions

Du genre : Pourquoi tant écrire ? Et s'il se répétait ? Et sa vie dans tout ça?
Bref.


Dernière édition par bix_229 le Dim 30 Juin 2019 - 12:55, édité 1 fois
bix_229
bix_229

Messages : 14028
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par Bédoulène Dim 30 Juin 2019 - 7:44

merci Aventin ; il t'a intrigué cet auteur. Smile et ton commentaire m'invite à noter.




_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 17039
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par Tristram Dim 30 Juin 2019 - 7:51

Un auteur qui mérite amplement son fil chez nous.
« Le mot légende vient du latin legenda, qui signifie : ce qui doit être lu. Les lieux légendaires sont, littéralement, ceux dont l’existence physique est doublée, éclairée, d’un texte. Ils sont par eux-mêmes, en un point de l’espace, mais aussi, par la vertu des mots, des images, hors d’eux, un peu partout, pour autrui. »
Pierre Bergounioux, « Insoumission »
« Au résultat, et quand les signes affluent, partout, qu’une ère nouvelle a débuté avec le XXIe siècle, c’est encore par le biais de livres d’imagination que le gros de la population prend conscience d’elle-même et du monde, dont la littérature constitue le principal vecteur depuis la naissance de l’écriture, en Mésopotamie, vers la fin du quatrième millénaire. »
Pierre Bergounioux, « Fictions »

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 12494
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par Jack-Hubert Bukowski Dim 30 Juin 2019 - 11:07

Mon prof qui a parlé des flâneries littéraires insistait sur ses carnets littéraires. Il me semble que ce soit l'une des pierres de touches de l'auteur en question.
Jack-Hubert Bukowski
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 2152
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 39
Localisation : Montréal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par animal Dim 30 Juin 2019 - 11:59

Depuis ma lecture de B-17 G auquel j'étais resté hermétique (au moins) je suis méfiant. A retenter malgré tout un jour ?

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 12189
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 40
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par Arturo Dim 30 Juin 2019 - 16:28

J'en ai lu un de l'auteur y a pas longtemps mais je me souviens déjà de rien.
Arturo
Arturo

Messages : 4063
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 35
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par Jack-Hubert Bukowski Lun 1 Juil 2019 - 5:48

Je viens de noter ceci dans la bibliographie...

Pycniques et leptosomes. Sur Charles-Albert Cingria, Fata Morgana (2005)

Jack-Hubert Bukowski
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 2152
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 39
Localisation : Montréal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par animal Dim 12 Jan 2020 - 21:37

Pierre Bergounioux 97910910

François

Petit livre de souvenirs et de tentative(s) de reconstitution d'histoire familiale dans un plein milieu de la France écrasé de soleil et dans l'ombre de deux aïeux et de deux guerres mondiales. Louable et légitime projet qui s'écoule en phrases précieuses et absconses...

Mais celui qui nous fera de partout et de tous n'est pas encore venu, qu'il nous faille encore nous porter entre deux murets de pierre sèche pour sentir, l'espace d'un magique et fugitif instant, où et par quoi l'on touche à la terre, l'on tient à la vie.

Deuxième lecture et toujours pas mon truc, je me sens réfractaire à quelque chose de cet univers.

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 12189
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 40
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par Bédoulène Dim 12 Jan 2020 - 23:47

curieux  l'extrait posé par Aventin était bien compréhensible alors que le tien Animal, pas sur de comprendre

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 17039
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par Tristram Lun 3 Aoû 2020 - 17:25

Jusqu’à Faulkner

Pierre Bergounioux Jusqua10

Il s’agit d’un bref panorama de la littérature, d’Homère jusqu’a Faulkner… via Cervantès, Stendhal, Balzac, Zola, Rimbaud, Proust, Kafka, Joyce : essentiellement européenne, et « le fait d’hommes diminués, malades, plus ou moins inaptes à l’action, fidèles à la malédiction originelle » d’Homère aveugle. Voici les derniers mots du livre (c’est dire si Bergounioux insiste) :
« Des infirmes, des sensitifs furent longtemps les plus qualifiés pour voir. Leur inaptitude aux luttes, aux travaux les tenait à l’écart, disponibles, pensifs ‒ c’est pareil. L’heure est venue, au XXe siècle, où cette élite vulnérable a éprouvé l’impossibilité d’aller plus loin, dans une Europe qui semblait aspirer, elle-même, au suicide. C’est alors qu’un petit homme s’est avancé à Oxford (Mississippi). »
Bergounioux déclare notamment que la littérature se juge à sa diffusion, qu’étant conventionnelle elle diffère fondamentalement de la réalité (Homère n’a rien vu, rien vécu de ce qu’il a décrit).
« Le monde et la littérature n’étaient pas coextensifs, comme on l’imaginait, comme semblaient abusivement le prouver les murailles entièrement doublées de papier. Les livres, comme les fragments épars d’un miroir brisé, n’enregistraient qu’une partie de ce qui existe indépendamment d’eux, toujours la même, certains quartiers des grandes villes, avec leurs habitants qui, non contents de ne pas ressembler extérieurement aux gens que je connaissais, agissaient, s’expliquaient avec l’abondance, la netteté qui éclairait jusqu’au trouble dont il arrivait parfois qu’ils s’avouassent saisis. »
La littérature ne se serait pas interrogée sur cet écart entre son objet et son acte de réflexion postérieure, sur le décalage entre vie et livre, expérience et expression, narration et réalisme.
« L’expérience peut n’accéder jamais à l’expression mais il n’est d’expression que d’une expérience. »
Puis il évoque sa découverte enfant de la lecture dans une province attardée, et celle de Faulkner via Sanctuaire.
« Pour l’auteur, outre qu’il était étranger, américain, selon toute vraisemblance, vu son nom ainsi que des allusions aux alligators, à la ville de Memphis (Tennessee), je le supposais mort et enterré depuis longtemps, ce qui était, par-delà les âges, les genres, les pays, un trait commun à tous les écrivains. C’est non seulement au loin qu’ils avaient écrit, mais avant, comme si le monde s’y était prêté à une époque antérieure et qu’elle fût achevée. »
Bergounioux diverge sur Einstein, revient à Faulkner, met notamment en cause les descriptions littéraires, « le détail d’un tapis, d’un habit que rien ne justifie ni n’explique » :
« C’est la prolifération anarchique, plate parce que désactivée, contemplative, de la description, l’objet esthétique que deviennent la chose, l’outil aux yeux de qui n’a jamais tenu que la plume. »
D’après lui, Faulkner reprend du début la littérature enlisée dans l’impasse européenne bourgeoise, sur la terre neuve états-unienne :
« L’épuisement du principe narratif a été précipité par la constitution du mouvement ouvrier. »

« Faulkner a conservé le fondement de la grande narration, qui n’est jamais que l’application du principe de causalité aux choses humaines, l’observance des deux règles de la consécution et de la non-contradiction. On peut résumer l’histoire, situer ses péripéties sur le fil du temps, recenser les personnages et leurs rapports, construire le motif structural qui commande tout récit. Mais c’est au lecteur que l’auteur abandonne le soin de tirer, pour son propre compte, l’équivalent second, réfléchi de ce qu’il a dit comme le feraient ceux qui sont dedans s’ils ne se trouvaient, par là-même, dans l’incapacité de le faire. On n’en sait jamais plus que les protagonistes affrontant, inventant le présent avec les moyens disponibles, dans la tension qui restreint leurs perceptions au point sur lequel se concentre l’action. Jamais la vision, le style faulknérien ne sont aussi affirmés qu’aux instants de conflit. »

« La réalité est ainsi faite qu’elle tend à nous échapper deux fois. D’abord dans les faits, qui excèdent le plus souvent notre discernement et notre vouloir ; ensuite dans la conscience qu’on en prend ultérieurement, qui projette inconsciemment sa clarté lointaine, sereine, sur les instants où l’on affronta le présent, dans l’incertitude et le tremblement. »
Faulkner, ce serait donc l'avènement de "la participation active du lecteur" (voir ICI
Le style soutenu, fouillé, vaut à lui seul la lecture de l’ouvrage, même si on n’adhère pas à toutes les thèses de l’auteur.

Mots-clés : #essai

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 12494
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par Aventin Lun 3 Aoû 2020 - 18:15

Merci Tristram, en effet Faulkner semble hanter quelque peu Bargounioux, il le cite au déboulé des pages dans plusieurs d'entre ses ouvrages, sans trop crier gare - tu donnes le sentiment que cet ouvrage-là est tout à fait digne d'intérêt !
Aventin
Aventin

Messages : 1785
Date d'inscription : 10/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par Tristram Lun 3 Aoû 2020 - 18:32

Il est digne d'intérêt si on s'intéresse à Faulkner et/ou Bergounioux et/ou la littérature !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 12494
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par animal Lun 3 Aoû 2020 - 20:25

Ce n'est pas par là que je risque de me réconcilier on dirait...

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 12189
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 40
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par bix_229 Ven 25 Sep 2020 - 16:56



Une plongée de Bergounioux dans l'histoire de l'écriture, 2017


Dernière édition par bix_229 le Sam 26 Sep 2020 - 12:59, édité 1 fois
bix_229
bix_229

Messages : 14028
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par Quasimodo Sam 26 Sep 2020 - 11:37

Merci, je vais voir ça Wink
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 4950
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 25

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par Tristram Dim 4 Oct 2020 - 1:56

J'ai suivi cette causerie de 80', et à part quelques doutes sur l'exactitude de certaines assertions scientifiques du début, j'ai été transporté par sa présentation de l'histoire de la mémoire humaine (la bourdieusienne "substance du signifiant" valant pour "poids des livres") !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 12494
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par Tristram Sam 7 Nov 2020 - 22:01

Le Grand Sylvain

Pierre Bergounioux Le_gra10

« Peut-être que le meilleur des soins dont on est continuellement occupé, les travaux et les fatigues de l’âge de raison, ne vont qu’à satisfaire les requêtes impossibles qu’on forma aux premiers jours. »
Cet incipit résume la démarche de Bergounioux dans ce livre qui regroupe quelques chasses aux insectes, poursuites de rêves d’enfant.
« Ce qu’on fait ne vise qu’à empêcher qu’un gosse inconsolé ne survive à l’adulte anéanti. »
On pense plus à Genevoix qu’à Nabokov ; J. H. Fabre est cité en référence, mais aussi Kafka. Par contre ma lecture a souffert de celle, récente, de Michon… Mais il s'y trouve indubitablement de beaux morceaux de prose.
« Les bons moments s’abolissent. La perfection de la vie, c’est le présent pur, sans la traîne sombre de réclamations et de remords, derrière, ni, devant, dans l’avenir, la nécessité de l’effacer par un acte de réparation opposé à chacun des actes laissés inachevés. »

\Mots-clés : #enfance #nature

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 12494
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par Bédoulène Sam 7 Nov 2020 - 23:54

le livre de Michon était trop présent ?

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 17039
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Bergounioux Empty Re: Pierre Bergounioux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum